Venez festoyer, guerroyer ou ... comploter en Orcanie !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 *Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: *Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p   Jeu 2 Oct - 18:52

Un nouveau jour se levait sur la flamboyante cité capitale de Warminster . Les chauds rayons de l'astre solaire venant éclairer, mettre en exergue, les hautes murailles du château du roy Mordred . Venant illuminer littéralement ... le "mont Corneille", haut lieu des exécutions publiques et symbole même de l'autorité royale . Ou pendaient encore à leurs tristes gibets, ceux qui expièrent et expirèrent à cet endroit, rendus à l'état de squelettes pantelants et désarticulés ... Avec, désormais, pour unique compagnie les corbeaux orcaniens, avec qui les bougres festoyaient ... pour l'éternité . Vision d'horreur propre a frapper de terreur tout renégat et indélicat sujet . Spectacle morbide exposé juste en dessous des fenêtres des vastes appartements royaux .

Et un audacieux rayon de soleil parvint a pénétrer la "forteresse" par l'une de ses lucarnes pour aller traverser la chambre du souverain et ... le "frapper" de plein fouet au visage !


Par l'enfer !!

Ce qui tira le roy hors de sa divine couche ...

Mordred avait, en vérité, parfaitement bien dormi, mais détestait être ainsi "chassé" du lit . Aussi pesta t-il une fois les pieds en terre, et ne cessa plus de ronchonner durant ses rapides ablutions et tandis qu'il revêtait ses effets de monarque ... Comme chaque matin, le tyranneau était sur les dents tant qu'il n'avait point mis une quelconque denrée sous celles ci . Pour l'heure il se contenta de mordre dans une pomme qui traînait encore sur une table, puis s'abreuva avec un peu d'eau claire . C'est alors qu'il aperçut l'une des robes de la Reine ( posée sur un coffre ) et en fut ... transporté d'émotions . Imaginer le corps gracieux d'Ophélia dans cette merveille aussi élégante que ... transparente, le laissa sans voix et pantois . Pourquoi fallait il donc qu'elle quitte la chambre avant l'aube et prenne la peine de promener elle même le petit Arthur dans les jardins ? Il y avait des "boniches" pour ça, enfin des servantes dévouées ... Ensuite, évidemment, elle préférait aller discutailler avec ses dames de compagnies dans la grande salle, tout en déjeunant, plutôt que de revenir rejoindre son époux ... En même temps ça permettait au maître des lieux de se prélasser en toute quiétude dans l'immense lit royal, et ce, jusqu'à des heures indues .

Mordred se dirigea vers les balcons et porta son impérieux regard en direction des vastes plaines verdoyantes d'Orcanie, des forêts giboyeuses de son domaine, apercevant, avisant, ici un fleuve réverbérant les rayons du soleil d'automne, là l'ancienne voie romaine reliant Warminster au reste du royaume ... Contemplant, admirant ses terres, et s'extasiant à satiété devant son fief, que lui même irradiait tel Phoebus en personne, respirant même le doux parfum, les douces effluves de sa puissance et de son pouvoir absolu ! Car chaque être ici bas lui était dévoué et chaque parcelle de terrain lui appartenait, il était le maître d'Orcanie, digne représentant du très haut ( du plus haut ) en ces lieux et ... usait et abusait de cette position dominante . Et son suzerain son oncle ? Il n'en n'avait aucunement cure ! ^^ Sa mère chérie, Morgause, étant son unique référence, de fait ...

Pour l'heure son estomac réclamait son dû et ... Mordred était fort impatient de voir apparaître les servantes, surtout une en particulier . Il soupira, accoudé au parapet du balcon, ses yeux fixant un point invisible ( il était déjà las de scruter les pensionnaires de Mont Corneille ... Pourquoi cette jeune femme le troublait il autant, l'émouvait il très souvent ? Sûrement pour sa fraîcheur, sa spontanéité, sa franchise, qui, étonnement, ne cessait de l'impressionner . Le bon sens paysan dans toute sa splendeur et la joie, l'allégresse chevillées aux corps ( et quel corps ! )

Oui, le tyran aimait, adorait même sa douce épouse mais surtout comme un croyant vénère son idole . Mordred avait besoin d'autre chose, ce n'était pas de la tromperie, c'était une question de "survie" ... Ophélia avait elle ressentit pareil sentiment lors de sa trahison avec sir Hector ? ...

Qu'importe, le Roy chassa ces pensées de son esprit alors que la porte des appartements s'ouvrait, après qu'eut retentit les tapotements rituels . Livrant le passage à une cohorte de jeunes servantes et autres petits pages, les bras chargés de plats ou de pichets . Marie-Madeleine en tête, la très dévouée et obéissante suivante ( personnelle ) du souverain orcanien ... Ce dernier adressa un sourire prononcé à la demoiselle : ses camarades seraient très certainement édifiées ...


Dernière édition par Mordred d'Orcanie le Sam 11 Déc - 8:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Marie De Cromwell
Dame
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 1526
Camp : Mordred
Classe sociale : noble
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 01/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: servante favorite du tyran !

MessageSujet: Re: *Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p   Ven 3 Oct - 16:11

Marie-Madeleine Gourgandine, comme à son habitude, préparait le déjeuner royal de son souverain. Depuis l’aube elle cuisinait et nettoyait sans relâche mais de bon train, la cuisine ouvrant son esprit comme rien d’autre n’avait le pouvoir de le faire. Elle ne savait si c’était l’odeur crée par le mariage des légumes, la fermeté des fruits qu’elle manipulait avec agilité, la complexité de certaines recettes dont elle connaissait les secrets, mais Marie-Madeleine trouvait en l’art culinaire une grande inspiration et surtout, une sorte de réconfort qui comblait un terrible manque de chaleur humaine.
Car Marie Gourgandine était une femme de chair, qui aimait qu’on la regarde et qu’on la touche, et qui détestait être ignorée et caressée par la froideur des gens.
Ici au château du roi Mordred, elle n’était pas plus qu’une nouvelle servante tout juste bonne à obéir aux « anciennes » comme elles s’appelaient, ces vieilles servantes dévotes, lécheuses de bottes royales.

Sa moue satisfaite à la vue du corps disgracieux de la vieille Anne la suivit sur tout le trajet qui menait les servantes aux appartements royaux, en direction de la chambre royale de Mordred et de son épouse la dame Ophélia.
La jeune Gourgandine présente depuis peu au château connaissait mieux le Roi Mordred que la vieille Anne qui y servait depuis près de cinq siècles se dit-elle, amusée, réprimant un gloussement qui aurait sans doute réveillé toute la demeure.

Elle savait que le Roi l’appréciait, sans doute plus pour son physique que pour sa sympathie ou sa présence mais qu’importe, avec lui elle se sentait exister, ne fut-ce que pour quelques instants.
Aussi elle portait une admiration sans limites à sa reine, qu’elle avait à son grand regret déjà offensée, en se laissant surprendre avec Mordred alors qu’ils « jouaient » ensemble se dit-elle, se rassurant que tout ceci n’était qu’un jeu...

En vérité, Marie Gourgandine n’éprouvait rien de spécial pour le roi, mais, lorsqu’ lui adressa un sourire, alors même qu’elle venait de lever la tête en entrant dans sa chambre, découvrant de magnifiques dents blanches ourlées de lèvres masculines, son cœur s’emballa, ses jambes se firent plus fragiles, son bas ventre commençait à la bruler…
Elle n’eut d’autre choix que celui de lui rendre son sourire, même s’il fut plus bref; à la stupeur de la vieille Anne et des autres qui, plantées les mains débarrassées de leurs plateaux et cruches, eurent du mal à cacher leur indignation devant la scène qui s’offrait à elles.

La relation entre le roi et Marie n’était pourtant pas méconnue dans le château, mais un rien suffisait à choquer les vieilles dévotes, qui, suivies des pages, saluèrent le roi et s’empressèrent ensuite de sortir, la vieille Anne n’hésitant pas à agripper discrètement mais avec un acharnement certain le bras de la jeune Gourgandine qui fut forcée de tourner le dos au Roi sans même avoir eu le temps de s'incliner devant lui.



hj: Mais comment le roi va t'il réagir??!!!!^^
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: *Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p   Sam 4 Oct - 1:12

Mordred s'avança vers la grande table des appartements ou furent disposés les différents plats apportés par les servantes . Il salua le petit groupe d'un signe de tête et acheva de finir sa coupe ... Tout en observant, en silence, la besogne de ces dames, ou demoiselles . Les yeux, évidemment, rivés sur la Marie, ravissante de simplicité . Bien entendu, le tyran perçut son trouble et devina les murmures des autres femmes . L'émoi de Marie le toucha lui même, et la réaction des autres le fit doucement ricaner ... Aussi, lorsque les dites servantes se retirent, miss Gourgandine, apparemment traînée de force par une vieille bique de matrone, le Roy donna de la voix :

Damoiselle Gourgandine !
Veuillez demeurer je vous prie .


Les collègues de Marie se regardèrent puis s'éclipsèrent prestement ...

Mordred, qui affichait une expression tout à fait neutre, esquissa un agréable sourire une fois la porte refermée . Puis il s'installa, tout en désignant le coin de table lui faisant face, à Marie :


Viens t'asseoir !

Sur ce il se frotta énergiquement les mains, son regard avide sautant de plats en plats, tous, aussi alléchants les uns que les autres . Et considéra enfin la jeune femme :

Alors, ma bonne amie ? !

Que m'as tu mijotée ce matin et ... que me conseils tu ?


Questionna t-il, afin d'engager la conversation, tout en s'emparant d'un pichet de vin épicé avec lequel il emplit deux coupes . Il en proposa une à sa servante favorite ... Mais ajouta aussitôt, comme pour rectifier quelque chose :

Mais avant, comment te portes tu, dis moi ?

Demanda, tout de même, le souverain, prévenant . En fronçant très légèrement des sourcils ...

Dehors, le soleil poursuivait son ascension, en chassant les derniers nuages du ciel et réchauffant davantage les terres d'Orcanie . L'air était doux et frais, le vent très léger et ... les oiseaux des lieux commencèrent a régaler leur auditoire quotidien de leurs doux et mélodieux "refrains" .

Cette belle journée pouvait débuter !
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Marie De Cromwell
Dame
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 1526
Camp : Mordred
Classe sociale : noble
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 01/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: servante favorite du tyran !

MessageSujet: Re: *Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p   Mar 7 Oct - 17:06

Voyant le regard déconcerté et amusé du Roi s’attarder sur elles, la vieille bique de Anne sut que son bras de fer contre la Marie était perdu. Elle desserra d’un coup sec sa poigne, capitulant face à la parole incontestable du Roi.

Ayant pour habitude de laisser le cours des choses dicter sa simple vie, la Gourgandine, pourtant prête à céder face à sa vieille matrone, fut contente de l’échéance de cette petite incartade qui lui valu pourtant une méchante griffure sur son bras potelé.

Elle le recouvra prestement de sa manche tandis que le Roi, tout à fait à l’aise, s’installa à sa table.
Chacun de ses sourires l’amusait mais paradoxalement la mettait mal à l’aise.
Elle savait qu‘elle n’était pas moins un gibier que la nourriture disposée sur la table ; il ne lui manquait plus que de s’allonger sur le grand lit royal comme sur un plateau d’argent.
Cette métaphore folle l’amusa mais ne la détendit pas plus que cela.
Marie n’avait pas beaucoup vu le Roi depuis que la reine Ophélia les avait surpris ensemble.
Depuis, elle était devenue plus réservée, plus méfiante, des servantes qui jacassent comme du Roi lui même.
Se forçant à paraître détendue, car elle pensait que sa désinvolture était une de ses qualités appréciées du Roi, elle s’inclina enfin devant lui, avant de céder à sa proposition de se joindre à sa table.

« Mon bon Roi m’invite à sa table ! Je considère cela comme une faveur, de me le proposer bien avant même que de me proposer sa couche ! »

La Marie parvint à peser ses mots de sorte que le Roi fut juste amusé.

Esquivant de considérer la réaction du Roi, bien que plus à l’aise, elle répondit mécaniquement à ses questions.

« Eh bien, tout va pour le mieux messire ; moi, Marie-Madeleine, jouis de la merveilleuse vie que … Dieu m’a accordé ! », répondit-elle maladroitement, un pincement aux lèvres.

Les joues de Marie Gourgandine s’empourprèrent d’un rouge aussi vif que celui du vin contenu dans la coupe que le Roi lui tendait.
Marie Gourgandine savait que la vinasse n'avait pas toujours des effets désirés, surtout chez une fille comme elle...
Voyant le Roi déguster son breuvage, elle poursuivit.

« Eh bien, pour ce qui est de ce vin, il est très léger, idéal pour les froids matins d’Orcanie ! Pour ce qui est de ces mets, je vous ai concocté ces petites galettes de miel que vous aimez tant, mais cette fois ci c’est moi qui les ai faites ! Ma matrone m’a laissé accéder au four pour une fois ! J’ai réussi, non sans peine, à retrouver la recette de ma mère ! », ricana t-elle, réalisant qu’elle se faisait à la fois passer pour sotte et pour originale.

Comme pour échapper au regard pénétrant du Roi dont elle attendait une réaction, elle posta son visage devant la fenêtre, à l’exposition du soleil, respirant l’air frais d’un matin bercé par les mélodies des oisillons…

"Ce vin me monte à la tête" avoua t-elle, n'osant pas ôter quoi que ce soit de son corps chaud.
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: *Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p   Mer 8 Oct - 5:36

Mordred souhaitait de la fraîcheur et de la spontanéité ? Et bien il serait pleinement servit !

« Mon bon Roi m’invite à sa table ! Je considère cela comme une faveur, de me le proposer bien avant même que de me proposer sa couche ! »


Le tyran rosit très légèrement, puis darda des yeux rieurs et brillants en direction de la petite maligne :

La brave bougresse que voilà ! plaisanta t-il à son tour

Ma couche ? j'en sort et ne devrai y retourner que fort tard ...
Que veux tu, les affres de la fonction !
s'enorgueillit sans vergogne, le suffisant personnage

Et puisque tu travailles si ardemment à remplir ma table, il est normal que tu la partages parfois !

Ceci n'en demeurait pas moins, il est vrai, une incroyable faveur : beaucoup de servantes égorgeraient toute leur famille pour un seul tête à tête avec le "divin" roy Mordred !

« Eh bien, tout va pour le mieux messire ; moi, Marie-Madeleine, jouis de la merveilleuse vie que … Dieu m’a accordé ! »

Le souverain rit de bon coeur ( en manquant de s'étrangler d'ailleurs ), la drôlesse avait de ces formules ! C'est certains : elle était unique et décidément, Mordred aimait les donzelles un peu fantasques ...


Bénie soit le Seigneur ! proclama t-il sans rire cette fois, avant de porter sa coupe à ses belles lèvres .

Marie-Madeleine ... Ma de leine ... se plut il a prononcer, a épeler, a "décortiquer" .

C'est très beau ! dit il, le plus gravement du monde, en regardant fixement la jolie paysanne ... Tout le monde au château connaissait les lubies poétiques et musicales du monarque ... Et donc sa passion pour la délicieuse sonorité des mots et des noms, leur "esthétisme sonore" en quelque sorte .

Un court mais pesant silence se fit, seulement troublé par le bruit mat de la coupe en fer du Roy contre la tablée . Puis un ange passa ... Et Mordred écouta attentivement les explications avisées de Marie . Tout en mordant avidement dans une galette, alors qu'il avait encore le goût si subtile du nectar dans le palais ...

Tout est délicieux ! dit il à peine sa bouchée mâchée et engloutit ...

Je te félicites ... pour ces galettes !

Dit il, en toute sincérité et vivement ...

Avant de finir le gâteau entamé, puis d'achever de boire sa coupe encore à moitié pleine de ce beau liquide vermeille ...

Et si Marie s'exposait au soleil, tout en humant l'air "vivifiant" de Warminster ... Son seigneur, lui, admirait les innombrables plats disposés sur toute la table, et respirait à plein poumon les douces effluves de ces mets fins et appétissants !


"Ce vin me monte à la tête"

Mordred tourna, justement, la sienne et perçut le début de trouble ( ? ) chez sa favorite ( ? ) ... Ce qui le gêna lui même, un peu, pourtant, il l'interrogea :

Le vin et ... autre chose peut être ? ironisa t-il sans méchanceté aucune, presque gravement .

A quoi pensez vous ? Qu'avez vous en tête, présentement ? !

La curiosité du tyran avait de quoi déconcerter . Mais le retour à un vouvoiement plus formel indiquait que Mordred souhaitait vraiment connaître les impressions, les sentiments actuels de la belle ... Et plus généralement, voulait il savoir quel jugement elle portait elle même sur cette relation fort spéciale . En grande partie parce que ... lui, ne savait donner un véritable sens à tout cela . A cet état qui était le sien : mélange de contentement et de sourde culpabilité .
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Amaryllis

avatar

Nombre de messages : 1847
Age : 27
Camp : Son clan
Classe sociale : Noblesse
Terre : Irlande (Dal Riada)
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Fille d'un chef scots

MessageSujet: Re: *Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p   Ven 10 Oct - 23:51

[ La reine observe d'un oeil discret, mais désire signifier sa présence hors-jeu, un tantinet par jalousie :id: hihihihihihihihihihihi ]
Revenir en haut Aller en bas
Lancelot le bref

avatar

Nombre de messages : 16
Age : 1539
Camp : Le tyran Mordred !
Classe sociale : Bouffon, fou et barde !
Terre : Orcanie !
Date d'inscription : 11/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Barde, fou du roy et bouffon désopilant !!

MessageSujet: Re: *Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p   Sam 11 Oct - 16:35

( hj ) Le triangle amoureux : thème fort connu des récits courtois ou autre laies et chansons de gestes !

*Croise le regard furibond de la Reine et se casse avant d'être massacré* ^^
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: *Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p   Ven 17 Oct - 9:41

hj : Marie serait elle effrayée par Ophé ? ! ^^

( à raison d'ailleurs, puisqu'Ophélia ne fait pas que grogner ou montrer ses très belles dents de nacres, elle mord également et très fort !!! ) lol !
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Marie De Cromwell
Dame
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 1526
Camp : Mordred
Classe sociale : noble
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 01/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: servante favorite du tyran !

MessageSujet: Re: *Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p   Sam 24 Juil - 4:05

Le Roy avait beau dire, pour Marie, il n’était en rien normal qu’elle partage sa table, même si elle s’affairait toute la journée à préparer de quoi la garnir. C’était sans doute un gentil prétexte pour la faire rester. Une attention délicate de sa part… Pourtant il était Roy, il n’avait nulle besoin de faire des manières avec elle. Mais cela la toucha. Le voir rire, sourire, l’entendre parler, voilà qui lui faisait plaisir, et quelque part pourtant elle ne se sentait pas forcément à sa place.
Surprise qu’il répète ainsi son second prénom et qu’en plus il lui fasse un compliment à ce sujet, elle esquissa un petit sourire accompagné d’un timide:


-Merci…

Le Roy ironisait, certes sans méchanceté, mais ceci fit rougir d’avantage Marie qui tentait pourtant de masquer sa gêne en détournant quelque peu son visage à présent offert à l’air qui arrivait directement la fenêtre située en face d’elle. Peut-être que l’air frais l’empêcherait de rougir, espérait-elle.
Il fallait bien avouer que Mordred lui faisait un effet spécial, différent des autres hommes qu’elle avait connus malgré sa jeunesse. « Le vin… ou autre chose? ». Que pouvait-elle répondre à cela? A quoi pensait-elle? Qu’avait-elle en tête? Elle se posait les mêmes questions envers son souverain, mais ce n’était pas à elle, simple servante, de poser des questions. Non, elle n’en avait pas le droit, pas le pouvoir.


-Je… je pense que vous me troublez, Sire.

Avouer cela, même s’il s’en doutait certainement, était un véritable effort pour Marie qui se sentait rougir davantage. Sentant qu’elle avait dit une bêtise, elle ne put s’empêcher de se mordre la lèvre, ce qui lui donna un petit air ingénu irrésistible. Elle tourna ensuite vivement son visage vers Mordred et posa son regard bleu sur lui.

-Je vous demande pardon… je ferais parfois mieux de me taire.

Marie avait pris l’habitude au château de parler seulement lorsqu’on le lui demandait, et du coup elle avait sans cesse l’impression de prononcer des paroles maladroites, comme si elle avait perdu l’habitude de s’exprimer. Gênée, elle détourna à nouveau le regard, posant ses yeux sur ses mains. Elle reposa timidement la coupe sur la table. Il fallait qu’elle arrête de boire de ce vin, pourtant délicieux, car l’alcool en effet ne lui réussissait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: *Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p   Dim 25 Juil - 22:06

Mordred, tout sourire, secoua énergiquement de la tête, comme pour rassurer la pourtant peu timide (d'ordinaire) demoiselle Marie...

Mais qu'elle pouvait se montrer charmante lorsque la fausse ingénue "mimait" l'innocence ou la pudibonderie!
On lui aurait offert le petit Jésus sans aucune confession préalable...et surtout pas en la livrant à Olrick l'inquisiteur, qui aurait été capable de faire de la malheureuse...du petit bois pour le bûcher!!


Au contraire! Je bois toujours tes paroles avec grand intérêt...
Paroles aussi rafraîchissantes que ce...vin, d'ailleurs.


Dit il, ravi par sa propre réponse, avant de tremper ses lèvres, une nouvelle fois, dans le fameux liquide vermeille...

Le tyran esquissa un rictus plutôt...coquin.


Je te trouble maintenant?
Nous qui nous nous connaissons si bien, déjà, ma bonne Marie!


Son sourire d'ange s'étira encore un peu plus, et se fit presque...mélancolique.

Et tu me trouble, peut être, tout autant...
Comme le jour...de notre rencontre.
*Ou...caché sous les draps je n'osais...te contempler.
Ô pourtant...si sublime beauté...
Marie, semblable aux antiques...divinités!*


Déclama t-il tout de go, tel un des trouvères de la cour (dont il appréciait grandement les oeuvres)...

Oui, Marie se souvenait elle...de cette nuit si froide et obscure, que la reyne Morgause crut bon pousser littéralement la pauvre bougresse en la couche du jeune prince d'Orcanie. (en 506, nous sommes en 510 :p).
Prince aussi intimidé que...fébrile devant cette jeune demoiselle lui souriant de toutes ses belles dents.
Elle aussi, un brin nerveuse...
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Marie De Cromwell
Dame
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 1526
Camp : Mordred
Classe sociale : noble
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 01/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: servante favorite du tyran !

MessageSujet: Re: *Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p   Ven 27 Aoû - 4:01

Marie ne put réprimer un sourire lorsque Mordred déclara toujours boire ses paroles avec intérêt. Elle, la simple servante, Marie que tout le monde moquait, il lui arrivait d'être écoutée, et pas par le moindre, non, par le roi en personne. Que lui importait de n'être appréciée de personne au château, le roi, lui, l'écoutait. Cela lui fit un plaisir immense.

-Vous êtes trop bon avec moi, Sire. D'ailleurs, l'on doit souvent vous le dire...

La jeune fille observa le rictus de Mordred.Son air coquin, elle ne le connaissait que trop bien.
Elle connaissait par ailleurs toutes ses petites mimiques, qu'elle trouvait fort charmantes.


-Certes, nous nous connaissons très bien, Sire, mais j'ai l'impression chaque fois de vous redécouvrir.

Voyant son sourire s'étirer et en devenir presque mélancolique, Marie ne put s'empêcher de répondre par un sourire similaire. Elle savait qu'en cet instant il se remémorait leur rencontre. Comment aurait-elle pu l'oublier?
Elle rougit alors lorsqu'il déclara qu'elle aussi le troublait sûrement un peu.
Elle tâchait de se répéter qu'il ne fallait pas qu'elle laisse ses sentiments interférer. Elle n'était qu'une servante, une servante insignifiante malgré les bonnes paroles du roi. Si elle ne s'était pas enfuie bien loin à la première occasion, c'était pour lui, et uniquement pour lui. Car sa condition ici ne l'enchantait guère. Même si elle ne manquait de rien, elle se sentait rejetée par la plupart, n'ayant pas d'amis ou de personnes avec qui échanger réellement. Seul Mordred constituait cette source d'humanité dont elle avait besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: *Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p   Lun 6 Sep - 14:19

"-Vous êtes trop bon avec moi, Sire. D'ailleurs, l'on doit souvent vous le dire..."



A ces mots...Mordred arqua un sourcil plein d'ironie...comme l'était, du reste, ce léger sourire figé sur ses lèvres roses.Il considéra plus franchement la très belle (et très "nature") Marie.

Ah, ma chère...il y a déjà fort longtemps...que je ne sais plus distinguer le vrai du faux...ou plutôt...le sincère du mensonge, ou de la flatterie...dans la bouche de l'ensemble de mes sujets.
Même parmi mes tout proches...au sein de ma propre famille.
Et de toute manière...seul mon avis compte et prévaut, n'est il pas?
Je suis le roy et me doit d'agir en toute liberté : voilà mon devoir...sacré.


Voilà qui était autant déclamé que prononcé...
Le tyran faisait ce qu'il lui plaisait...dans la limite du raisonnable.


"-Certes, nous nous connaissons très bien, Sire, mais j'ai l'impression chaque fois de vous redécouvrir."

Que celle ci était réellement douce et charmante!
Mordred, plus que jamais tout sourire, lui fit signe de s'approcher de la main.


Et c'est parce que je te connais que...je puis affirmer sans risque aucun...à quel point tu es franche avec moi, et...pleine de délicates intentions (attentions?...).
Et...merci pour ce satisfecit!
Du moins...je ne me savais point aussi..."riche", ou bien complexe.


Après un dernier sourire entendu envers la si pétillante petite Marie...le roy se mis à tapoter ses genoux, avant de lui lancer...sur un air très faussement froid et autoritaire :

Venez ici ma trop jolie servante...ici précisément!
Sans tarder.


Le joyeux rictus contenu de son maître ne tromperait certainement pas la belle bougresse...Non vraiment...pas.
Ce jeu, entre eux, n'étant que trop bien rodé, désormais.
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Marie De Cromwell
Dame
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 1526
Camp : Mordred
Classe sociale : noble
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 01/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: servante favorite du tyran !

MessageSujet: Re: *Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p   Mar 9 Nov - 20:41

(HJ: Alors on oublie un peu les pensées de Marie du début du post, je reprend ça un peu différemment. )

Marie avait préparer le déjeuner du Roy avec affection, comme elle le faisait bien souvent. Elle fut ravie que ses galettes lui plaisent, car à prime abord, elle en avait douté un peu...Elle travaillait aux cuisines depuis un moment déjà, mais cela ne faisait pas d'elle une cuisinière pour autant!

Le petit jeu auquel ils s'adonnaient parfois, qui constituait à jouer une comédie formelle pendant laquelle Marie se soumettait en servante innocente, chaste et pure, plaisait bien au Monarque. Du moins, cela ne semblait pas lui déplaire donc, par déduction...

C'était dans cet esprit que Marie avait joué le jeu. Par soucis de plaire, une fois de plus, à son amant, mais aussi juste au cas ou une oreille indiscrète se serait encore trouvée derrière la porte. Une fois leur discours jugé sans intérêt, les plus curieux disparaissaient toujours. Il était facile d'entendre les pas, même les plus furtifs sur la pierre du corridor.

Marie entendit effectivement des pas s'éloigner de la porte et sourit, amusée. Peut-être était-ce cette grosse femme transpirant la jalousie qui avait essayé, bien maladroitement d'épier le Roy et sa servante. La jeune comtesse n'était pas des plus habiles, mais écouter aux portes, elle savait faire!...et elle savait grimper aux arbres aussi...et nouer une queue de cerise avec sa langue...mais seulement quand elle avait bu au moins deux cervoises...mais c'était une autre histoire...Quoi qu'il en soit, la personne qui avait tenté de les espionner avait tout simplement raté son coup...


Citation :
Venez ici ma trop jolie servante...ici précisément!
Sans tarder.

Au ton autoritaire du Roy, Marie répondit d'un air (faussement) indigné.

- Majesté! Je vous en prie!

Portant une main à sa bouche arrondie par l'outrage (simulé), elle se détourna légèrement, croisant les chevilles sous sa chaise.

Elle resta ainsi un instant...pour finalement reposer son regard de glace sur le Roy qui attendait toujours. Elle pouffa d'un rire mélodieux avant de se lever et de poser son joli derrière sur les genoux de Mordred. Elle passa un bras derrière son cou et lui sourit avant de toucher le bout de son nez de son minuscule doigt.

- Tu y as cru?

Demanda-t-elle, en proie à un enthousiasme qui lui était commun. Sa joie de vivre débordante la rendait si attachante...
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: *Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p   Mar 9 Nov - 22:32

Devant le semblant de résistance de cette chère Marie...le roy ne puis que sourire de toutes ses dents (carnassières).
Mordred n'aimait guère qu'on lui dise non...ou qu'on cherche à échapper à son contrôle.
Mais le jeu de la jeunette était si évident (et plaisant) que le tyran ne s'en offusqua nullement.
Ce petit air de défi que semblait arborer la miss ne faisait qu'accroître l'intérêt...que celle ci savait fort bien susciter.

Le fin sourire de Mordred ne pouvait que s'élargir lorsque Marie se décida a obtempérer aux exigences de son seigneur et maître.
Et atteindre son apogée (le sourire, satisfait) au moment ou la donzelle s'installait sur les royaux genoux...
Enfin, à l'écoute de la petite réflexion de sa favorite...Le roy ne pu contenir un éclat de rire.
Il n'y avait qu'elle pour oser cela!


Tu ne peux me résister...comme je ne puis me passer de toi!
C'est ainsi...ni bien, ni mal, mais...inévitable, j'imagine.


Et pour mieux appuyer ces propos Mordred déposa ses lèvres dessus la main blanche de Marie.

Et j'ose croire que ton époux n'a point à se plaindre de toi, n'est ce pas?

L'agaçant et insipide Cromwell...L'homme que le roy tout puissant de ces terres avait choisis et offert à la belle (et non l'inverse! ou si peu).
Pour services rendus, et pour les convenances!
Qui régnaient en maîtres sur l'Orcanie, et ceci plus que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Marie De Cromwell
Dame
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 1526
Camp : Mordred
Classe sociale : noble
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 01/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: servante favorite du tyran !

MessageSujet: Re: *Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p   Mar 9 Nov - 23:15

Marie fut ravie du rire qu'elle provoqua et sourit en retroussant son jolie petit nez. Elle était convaincue qu'il n'y avait qu'elle qui pouvait arracher au tyran un rire aussi franc.


Citation :
Tu ne peux me résister...comme je ne puis me passer de toi!
C'est ainsi...ni bien, ni mal, mais...inévitable, j'imagine.

Elle ne répondit pas, mais l'observa avec fascination déposer ses lèvres sur sa main. Un frisson lui parcouru le dos.

Citation :
Et j'ose croire que ton époux n'a point à se plaindre de toi, n'est ce pas?

La jeune femme changea d'air, soudainement. Elle attrapa un raisin sur la table et le fourra dans sa bouche, la mine boudeuse. En cette fin de saison, les raisins étaient plus sucré, selon la belle, et elle adorait cela. Elle pensa qu'il serait agréable que Geofroy en fasse pousser, sur ses terres.

Geofroy...quel homme ennuyeux.

- J'en sais rien!

Fit-elle en levant les yeux au ciel. Elle savait pertinemment que cette réponse ne satisferait pas son Roy et se résigna à continuer.


- Il est beaucoup trop...sentimental, je trouve. Il passe un temps fou à me faire la cour et ça m'ennuie! Si quelqu'un doit se plaindre, c'est moi!


Revenant à un air plus coquin, la demoiselle passa ses bras autour du cou de Mordred.

- Il est tout le contraire de toi tu sais? Toi, tu sais ce qui me plaît...

Audacieuse, Marie glissa un doigt dans le collet de la chemise et écarta un peu le pan. Elle étira légèrement le cou et regarda dans la chemise en continuant.

- ...et tu sais qu'il ne m'a pas touchée encore?...Notre mariage n'est donc pas consommé et c'est entièrement sa faute! J'te jure!

Termina-t-elle, plus préoccupé par le torse de son amant que par ses propos. Elle avait lâché la nouvelle avec une certaine indifférence, alors que son affirmation était grave. Un mariage se devait d'être consommé le plus tôt possible...Or, il y avait déjà un moment que le mariage avait eu lieu...
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: *Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p   Sam 13 Nov - 0:31

Mordred en était à se demander...si cette union, qu'il avait souhaité et organisé...n'était pas voué à l'échec dès le début.
Les deux lurons étaient, semble t-il, trop différents et incompatibles...à ce train là ce mariage arrangé (et orchestré) ferait vite faillite.

Il s'agissait donc...de remettre à flot ce pourtant fort plaisant vaisseau...qui ne cessait, pourtant, de prendre l'eau, de toute part.
Certes Cromwell semblait...bien hésitant, mais sa moitié...ne se montrait guère très "réceptive" aux efforts du messire, visiblement.

"Ah les femmes!"
C'est en faisant ce demi constat, intérieurement, que Mordred releva soudainement le col de sa chemise...histoire que la bougresse se (re)concentre sur le sujet évoqué.


Vous les femmes!...
Savez vous seulement ce que vous désirez?
Beaucoup d'épouses de dignitaires de la cour...rudoyées, sans cesse, par eux...aimeraient se trouver...dans ta position!


Le roy adressa ensuite un onctueux petit sourire à la belle, tout en coulant, vers elle...un regard qui se voulait...tout sauf sévère, et ce malgré la teneur de ses propos.

Moi qui pensait...que les demoiselles aimaient...qu'on leur conte fleurette?!

Un haussement d'épaules plus tard et...une légère claque sur la cuisse de la donzelle venait ponctuer cette petite tirade.

Si il hésite...force les choses!
Si il recule...avance vers lui!
Et si il tâtonne...guide le!...
Comme pour moi, jadis.


Et ceci dit et rappelé...
Mordred, lui aussi, attrapa un grain de raisin, pour le mettre...entre les lèvres, comme une invitation, explicite, à Marie.
Qui n'avait plus qu'un seul mouvement à faire...pour venir goûter au fruit et...à autre chose, encore.
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Marie De Cromwell
Dame
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 1526
Camp : Mordred
Classe sociale : noble
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 01/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: servante favorite du tyran !

MessageSujet: Re: *Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p   Sam 13 Nov - 23:16

Mordred redressa le col de sa chemise et Marie ôta son doigt, surprise. Elle fit la moue et le regarda comme une enfant qu'on venait de punir.

Citation :
Vous les femmes!...
Savez vous seulement ce que vous désirez?
Beaucoup d'épouses de dignitaires de la cour...rudoyées, sans cesse, par eux...aimeraient se trouver...dans ta position!


- Je sais, mais...


Il ne lui laissa pas le loisir d'argumenter.

Citation :

Moi qui pensait...que les demoiselles aimaient...qu'on leur conte fleurette?!

Le sourire qu'il lui adressa ensuite la fit fondre, comme à l'habitude. Elle retrouva son sourire coquin et n'eut soudainement plus envie de bouder.

La claque sur sa cuisse, quant à elle, attisa cette envie qu'elle avait déjà de débarrasser Mordred de ses vêtements. Après tout, n'était-elle pas là pour ça?

Citation :

Si il hésite...force les choses!
Si il recule...avance vers lui!
Et si il tâtonne...guide le!...
Comme pour moi, jadis.

Marie se remémora cette fameuse nuit ou Mordred l'avait trouvée dans ses appartements, alors qu'elle s'y trouvait à la demande, ou plutôt sous les ordres, de sa propre mère. La mère de la jeune fille avait, quant à elle, hoché la tête en signe de désapprobation, mais qu'y pouvait-elle? Elle l'avait donc regardé partir, vêtue légèrement et escortée d'une servante et d'un garde qui n'étaient là que pour s'assurer qu'elle rejoindrait bien la couche du jeune Mordred. Affublée de dentelle et de voilage laissant peu de place à l'imagination, tenue choisie par nul autre que Morgause, elle s'était étendue sur les draps, découvrant avec plaisir la qualité du tissu dans lequel elle se prélassa un moment avant que Mordred ne pousse la porte de la chambre. L'air qu'il avait eu, quand il l'avait vue...

Elle s'imaginait mal pouvoir vivre une scène aussi parfaite avec Geoffroy. Elle était consciente qu'elle avait tenu un rôle important dans le fait que leur mariage n'était toujours pas consommé...et réalisa qu'elle avait peut-être visé trop haut...

Marie entrouvrit les lèvres pour accueillir le fruit que lui offrait Mordred et le croqua ensuite, goûtant avec délectation le jus sucré qui se répandit dans sa bouche. Elle s'avança d'avantage et s'empara des lèvres de Mordred avec fougue, impatiente de profiter d'un de leurs instants intimes, une fois encore.


Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: *Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p   Jeu 18 Nov - 19:13

Mordred frissonna d'aise en sentant les lèvres de sa favorite venir se plaquer contre les siennes...avant que la bouche gourmande de Marie ne vienne prendre possession de celle, frémissante, de son maître.

Et lorsqu'il perçut la petite langue de la belle venir s'insinuer entre ses lèvres...il ne put que pousser un léger soupir, d'extase.

Pour ensuite se rétracter, après un dernier baiser plus que passionné.
Il embrassa la demoiselle sur toute la surface de sa joue droite...pour enfin venir titiller son lobe d'oreille.

Ces petits jeux, sans grandes conséquences, se trouvaient être, décidément...plus que plaisant!

Ceci fait...Mordred passa, avec une extrême douceur, une main (pleine d'affection) dans la vaste chevelure de Marie et lui dit, tout sourire...en la contemplant comme si elle eut été...la grande déesse en personne :


Si tu as quelque chose à me demander, quoi que ce fut...c'est le moment!

La petite n'avait donc...que l'embarras du choix.
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Marie De Cromwell
Dame
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 1526
Camp : Mordred
Classe sociale : noble
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 01/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: servante favorite du tyran !

MessageSujet: Re: *Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p   Sam 11 Déc - 0:30

Chaque baiser, chaque geste de Mordred provoquait chez Marie des frissonnements de satisfaction et les battements de son coeur s'accélérèrent. Elle ferma les yeux lorsqu'il couvrit sa joue de baiser et frissonna de plus belle lorsqu'il captura doucement le lobe de son oreille entre ses lèvres chaudes.

Lorsqu'il la regarda avec tant de désir et de dévotion, Marie ne put que fondre d'envie.

Citation :
Si tu as quelque chose à me demander, quoi que ce fut...c'est le moment!

La belle sourit, coquine. Elle passa doucement une main sur la joue de son amant. Elle ne pouvais rien exiger qu'il ne lui ais déjà donné...sauf peut-être...Elle resserra son étreinte et effleura les royales lèvres des siennes.

- Justement...

Fit-elle, les yeux mi-clos, ses lèvres parcourant maintenant la joue de Mordred. Elle replongea ensuite son regard d'ange dans celui du Roy et laissa une main baladeuse s'aventurer dans sa chemise.

- Il faudrait que je m'absente...quelques jours...

Elle s'empara une fois de plus des lèvres du Monarque et ne les libéra que pour terminer:

- Avec Geoffroy...dans le manoir que tu as fais construire...

Elle ignorait s'il avait l'envie de la laisser partir avec son époux...Mais Mordred songeait toujours beaucoup à ce qu'il fallait faire plutôt qu'à ses propres envies. Il accepterait, sans aucun doute...Ce qui embêtait légèrement la jeune fille...Elle aurait cent fois préféré qu'il la retienne...Mais cela n'arriverait pas.

Marie n'avait pas la moindre envie de quitter "son" Mordred, mais elle avait un sens nouveau du devoir qui la poussait à se raisonner...avec difficulté, toutefois. En réalité, elle savait très bien que si elle n'agissait pas de manière plus mature, elle risquait de perdre ses moments qu'elle chérissait tant, pendue au cou de son Roy.
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: *Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p   Sam 1 Jan - 22:50

Tant d'apparente candeur mêlée à un très léger accent de dépit...que ceci était ravissant et amusant!
Toujours aussi charmé (et émoustillé) par l'attitude coquine de sa chère Marie...Le roy ne put empêcher ses lèvres d'aller à la rencontre de la jolie bouche vermeille de la demoiselle.
Pour lui offrir un dernier baiser, très simple (presque "chaste") mais néanmoins passionné.

Et Mordred ne pouvait que consentir, bien volontiers, à la volonté de Cromwell, et donc à la demande de son épouse, par conséquent.
Ce qu'il fit aussitôt.


Évidemment! vous avez mon assentiment, tout deux.
C'est d'ailleurs une fort bonne idée...et une chance assez unique : sachez la mettre à profit!
Et j'attends beaucoup...de ta bonne volonté, en la matière.


Voilà qui était dit et décidé : les deux conjoints devraient, à cette occasion, se rapprocher davantage, faire preuve...d'une intimité plus poussée, et enfin...commencer à s'apprécier, et à s'aimer, véritablement.Bref à se connaître...
Et très concrètement!

Le tyran "contrôlant" fit passer une main délicate dans les cheveux un brin ébouriffés de la donzelle...
Tout en contemplant pleinement et intensément la beauté, aveuglante, (et piquante)...de son charmant petit minois...innocent(?).


Séjour point trop long j'espère, toutefois?...
Je ne pourrais me priver bien longtemps des services, appréciés, de mon conseiller.
Ni de ceux de sa divine épouse...tu t'en doute!


Fit il, narquois, mais plus que sincère...
Un large sourire espiègle, et affectueux, venant illuminer le visage du grand adolescent qu'était encore ce damné Mordred.
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Marie De Cromwell
Dame
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 1526
Camp : Mordred
Classe sociale : noble
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 01/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: servante favorite du tyran !

MessageSujet: Re: *Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p   Mer 12 Jan - 2:18

Citation :
Évidemment! vous avez mon assentiment, tout deux.
C'est d'ailleurs une fort bonne idée...et une chance assez unique : sachez la mettre à profit!
Et j'attends beaucoup...de ta bonne volonté, en la matière.


Et voilà, c'était évident! Marie était déçue, mais pas surprise. Un début de moue boudeuse fut abrégé par la forte envie de ne pas se faire réprimander. C'était elle, après tout, qui avait formulé la requête...

Grisée par la main de Mordred dans ses cheveux et par son regard admiratif dont elle ne pouvait plus se passer, Marie retourna à de meilleurs sentiments. Elle lui sourit puis se mordit la lèvre inférieur.

Citation :
Séjour point trop long j'espère, toutefois?...
Je ne pourrais me priver bien longtemps des services, appréciés, de mon conseiller.
Ni de ceux de sa divine épouse...tu t'en doute!

C'était à son tour de sourire, amusé par ses propos. Il était vrai que Geoffroy avait de plus importantes fonctions depuis peu...mais la jeune maîtresse du Roy savait qu'elle lui manquerait sûrement davantage que son époux. Ce fait lui plu, bien évidemment et ne fit qu'ajouter au désir déjà ardent qu'elle éprouvait pour son Roy. Elle se leva et entraîna Mordred par la main jusqu'au lit d'où il s'était levé peu de temps auparavant. Elle délaça sa robe, qui tomba sur le sol et recula sur le lit, maintenant vêtue uniquement d'un sous-vêtement garni de dentelle et de ruban, invitant Mordred, d'un regard aguicheur et joueur, à la rejoindre.


- Ne t'inquiète pas, oh mon vénéré Roy...


Fit-elle d'une voix douce et rauque en relevant légèrement le jupon de son sous-vêtement.

- ...Je ne saurais vous laisser trop longtemps...qu'adviendrait-il de sa Majesté sans mes bons soins prodigués presque...quotidiennement...

La belle voulait jouer...
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: *Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p   Sam 5 Fév - 20:01

Mordred vint s'installer aux côtés de sa bonne Marie...pour ensuite lui sourire tendrement, puis...encore, caresser sa blonde chevelure.
Instant aussi léger qu'agréable...qu'il s'agissait d'apprécier à sa juste mesure.
Sa favorite étant plus que...maîtresse (:p) dans cet art si subtile qu'est...la séduction.


Ma divine...petite Marie!
Ta compagnie est toujours aussi délicieuse...
Mais ton souvenir, seul, réussit (déjà) à m'enivrer suffisamment.


Proclama t-il avant d'aller humer l'onctueux parfum de la belle dans son cou si gracieux...et de goûter quelque peu (une nouvelle fois) à ses lèvres sucrées(?).

Et ne dit on point que...l'attente est une chose merveilleuse?
A qui sait être patient, constant et pourvut d'une bonne mémoire.
Tel que moi!(?)



L'orcanien patient? lui même faillit ricaner, et ne doutait pas...que son amie y verrait là aussi matière à s'esclaffer.
De quoi rendre leur séparation momentanée fort peu dramatique.



PS : Rideau sur un topic commencé en...octobre 2008!
Joué par pas moins de trois joueuses (sur ce sujet!) en la personne de Marie! :p
Et un seul Mordred^^
Merci! Very Happy


Dernière édition par Mordred d'Orcanie le Dim 6 Fév - 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Nathan
Comte de Metz
avatar

Nombre de messages : 875
Age : 26
Camp : Erwana, Morgause et Metz. (Phalène?)
Classe sociale : Chevalier d'Austrasie, Comte. Premier Intendant d'Austrasie
Terre : Metz
Date d'inscription : 01/11/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Comte de Metz et Chevalier d'Austrasie

MessageSujet: Re: *Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p   Dim 6 Fév - 6:46

Hj: 2008-2011 :O

Ah bah ça alors!

_________________
Phalène ou Erwana? Telle est la question

Premier Intendant d'Austrasie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: *Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p   

Revenir en haut Aller en bas
 
*Le lever du tyran d'Orcanie!* (pv LA Marie) :p
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fuite du tyran
» Les mémoires d'un tyran
» Le Mini-jeu : Comment élever un monstre
» Appel à lever le ban et l'arrière-ban
» Pourquoi Napoleon 1er est considéré comme un tyran ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: † Hors-jeu † :: Archives-
Sauter vers: