Venez festoyer, guerroyer ou ... comploter en Orcanie !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petite sieste pas si sereine que cela

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lilieuth

avatar

Nombre de messages : 311
Age : 25
Camp : Le seul digne de se battre pour : le mien.
Classe sociale : Dragon rouge
Terre : Toutes m'appartiennent !
Date d'inscription : 23/09/2008

Feuille de personnage
Religion: Athé
Statut Social: le sien !

MessageSujet: Petite sieste pas si sereine que cela   Mar 14 Oct - 12:58

Le matin se voulait encore chaud en ce début d'après midi... La dragonne était partie chasser dans une quelconque plaine et avait pris son dû de chair savoureuse dans un troupeau de bovins laissé sans surveillance dans un pré. Des animaux de toutes manières, même si les hommes les élevaient pour leur cuir, leur lait et leur viande. Après tout, la dragonne n'avait pas à demander ou à payer pour se servir, elle prenait ce dont elle avait besoin point final. Un homme n'avait rien à exiger d'elle de toute façon... Elle était une dragonne, race ancienne et sage, arrogance et magnifique, dangereuse voir mortelle....

Après s'être bien restaurée et avoir brûler quelques chaumes au passage, elle s'était posée au bord d'un petit lac pour respirer sa fraîcheur. Elle dormait donc paisiblement sur la plage, se réchauffant au soleil d'octobre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petite sieste pas si sereine que cela   Mar 14 Oct - 13:13

Exodius chassait un lapin, la petite bête bondissait entre les troncs des arbres avec habileté, et le garçon lui courrait après, tel un sylve tout droit sorti des contes et légendes, mais corrompu au point de vouloir dévorer la chair animale.

La bestiole allait arriver à son terrier, lorsque le garçon lança la pierre qu'il tenait à la main depuis le début, attendant le bon moment pour la lancer. L'arme de jet heurta l'arrière du crâne de la bestiole qui gigota quelques instants sur le sol, avant d'expirer, quittant un monde injuste où les étoiles prédisaient de bien sombres évènements.

Le garçon attrapa le cadavre avec technique et le retourna de nombreuses fois, l'inspectant rapidement. Finalement, il se dit que ce serait un bon festin pour le soir.

Il avait obtenu la permission de Vaillant de sortir du château, et ne s'en privait point. Il chassait et apportait des animaux divers au chevalier, avant qu'il ne parte pour les pays de l'Est. Exodius soupira, regrettant déjà la compagnie de son ancien tuteur.

Il remercia Rami, dieu de la chasse sauvage, et fit demi-tour, se rendant à un petit lac de la région pour dépecer et nettoyer la bête.

Il ne savait guère ce qu'il allait y trouver.

Exodius atteignit le lac en question...Et y vit une incarnation de Bahamont, le Dragon-dieu ! Il en laissa tomber son lapin de surprise, de même que son couteau à dépecer. Sa marque noire devint soudain brulante, semblant réagir à la vue du dragon.

Le garçon, ignorant le danger, ramassa son lapin et se dirigea vers la surface aqueuse, tentant d'ignorer les pulsions de la marque à sa main gauche. Il admira un moment les contours du dragon, ses écailles d'un rouge sang magnifique, ses deux ailes tout aussi belles, le reflet du soleil sur ses ailes, et sa longue queue chatoyante.

Il récita une série de litanies en honneur de Bahamont, puis tira son couteau à dépecer, posant le lapin à terre et formant quelques symboles ésotériques de base, pour invoquer les faveurs du Dragon-dieu. Puis il laissa le lapin là, et se recula un peu pour mieux admirer les formes sensuelles du lézard divin. Sa marque avait diminué en intensité après sa prière, et tout simplement cessé de lui faire mal lorsqu'il avait sacrifié l'âme du lapin.

N'osant réveiller la créature mythique, il resta là, béat de reconnaissance envers ses dieux pour lui avoir donné la chance de voir ce spectacle.
Revenir en haut Aller en bas
Lilieuth

avatar

Nombre de messages : 311
Age : 25
Camp : Le seul digne de se battre pour : le mien.
Classe sociale : Dragon rouge
Terre : Toutes m'appartiennent !
Date d'inscription : 23/09/2008

Feuille de personnage
Religion: Athé
Statut Social: le sien !

MessageSujet: Re: Petite sieste pas si sereine que cela   Mar 14 Oct - 13:23

La dragonne rêvait... De gloire, de trésors....De sa domination complète sur tous les royaumes... Un jour elle y arrivera. Elle avait tout son temps après tout, elle pouvait encore vivre des siècles. Elle dormait donc profondément mais son instinct restait encore actif... Suffisamment actif pour surveiller un homme qui approcha....Il approcha et le "garda" à l'oeil... Jusqu'à ce qu'il fasse ses dévotions...

Un oeil sombre s'ouvrit et fixa l'humain. Elle ignora complètement le lapin tout prêt d'elle, ne regardant que l'humain. Qui osait donc la déranger dans sa sieste ? Elle dormait si bien... Elle gronda de frustration et redressa son cou, les pics de son cou se redressant à la verticale pour signifier sa colère...


"Qui ose réveiller Lilieuth. Qui a la témérité de la déranger. Toi humain, cherches-tu donc à mourir pour m'éveiller ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petite sieste pas si sereine que cela   Mar 14 Oct - 13:33

Exodius fixa la dragonne, plongeant son regard dans les deux gouffres noirs qu'étaient ses yeux. Il répondit d'une voix d'où ne filtrait aucune peur, ni aucun courage d'ailleurs. Une voix dont rien ne transparaissait.

- Qui je suis, Ancien ? Je me nomme Exodius. Ou Basch, comme vous le voulez. Je suis...Le dernier représentant d'Erbrow, le village païen d'Erbrow. Êtes-vous donc l'un des représentants de Bahamont ? Oui, évidemment. Les écailles de votre corps, vos yeux d'ébène, votre voix puissante et séduisante. Vous êtes un dragon, un Ancien, un des fils de Bahamont. Jamais de ma vie je ne croyais avoir le privilège sublime de voir une oeuvre d'art pareille. Regardez-vous, Ancien, et dites-moi, êtes vous l'oeuvre d'une main bien pensante, qui toute son existence durant a créé pour le plaisir des dieux ? Ou faites-vous parti des Ennemis ? Ceux qui vénèrent un seul Dieu, qui le prétendent unique ? Non, évidemment. Nous sommes semblables, nous haïssons les chrétiens. Ils nous chassent et nous exterminent un par un, nous, les païens et les non-humains. Mais nous ne nous les laisserons pas faire.

Il s'inclina, montrant son respect envers la montagne de muscles, de feu et d'écailles qu'il avait devant lui :

- Je suis un de vos derniers alliés, me tuerez-vous, ou bien vous allierez-vous à moi ? Nous en profiterons. Tous.

Il se pencha, sans arrêter de fixer les yeux du dragon, et ramassa le lapin, adchevant un rituel cent fois centenaire. Il planta son couteau dans le coeur du lapin.

- Par Bahamont, meure !

Et le lapin disparut de tous les mondes, sacrifié au nom d'un dieu païen qui n'existait déjà presque plus. La marque d'Exodius devint rouge pendant un instant, puis sa fureur s'apaisa, et elle redevint muette.
Revenir en haut Aller en bas
Lilieuth

avatar

Nombre de messages : 311
Age : 25
Camp : Le seul digne de se battre pour : le mien.
Classe sociale : Dragon rouge
Terre : Toutes m'appartiennent !
Date d'inscription : 23/09/2008

Feuille de personnage
Religion: Athé
Statut Social: le sien !

MessageSujet: Re: Petite sieste pas si sereine que cela   Mar 14 Oct - 13:46

La dragonne l'écouta... Elle avait entendu parler de culte pour des dragons, mais dans d'autres contrées. Le no ne lui évoquait rien et encore moins le nom de la divinité draconique. Il faut dire que la dragonne ne s'était vraiment jamais intéressée au culte mise à part pour elle. Certes, elle croyait en la nature, puisqu'elle était une magnifique représentation, mais cela s'arrêtait presque là. Elle avait certes accordé des faveurs pour des croyants des anciens cultes pour leur véhémence envers sa personne, mais sans plus. Mais un humain qui se présentait comme cela pour demander de faire alliance...

Elle réfléchit en se frottant le menton écailleux et sourit avec un air carnassier.


"Je suis bien un dragon souverain des cieux et maître du vent. Je suis de la race des anciens que tes ancêtres ont autrefois adulé, mais je ne connais pas le nom de ton dieu, humain. Ma seule croyance est celle de la nature et de ses beautés, dont j'en suis une représentante puissante. Tu es surprends mon cher et le fait que tu hais les chrétiens me donne plus l'envie de te tuer... La chance te sourit. Moi aussi j'exècre ces chrétiens qui ne croient plus aux anciennes traditions...Ils vont regretter d'avoir quitté la véritable voie.... Mais dis moi mon cher petit humain, ta passion est celle de ton coeur et je la respecte, mais avant de t'allier avec moi, qu'es-tu prêt à offrir pour t'allier à moi ? Ta magie est ta valeur mais il en faut bien plus pour avoir ma confiance....Qu'es-tu prêt à sacrifier véritablemement ? "

Après tout, avoir des alliés nécessitait de prouver sa loyauté jusqu'à la mort....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petite sieste pas si sereine que cela   Mar 14 Oct - 13:57

Exodius écouta le début des paroles de la dragonne avec attention, mais son esprit se fit soudain flou, et la dragonne semblait soudain ne plus parler. Plus un son n'atteignait son oreille. Juste un souffle obscur arrivant du tréfond des temps. Un Sirocco soufflant en bourrasque dans et depuis son âme. Sa dragonne lui demanda soudain ce qu'il avait à offrir, mis à part sa dévotion, sa magie, inexistante à son avis, d'ailleurs, et ses services. Jusqu'où irai-t'il ? Il ne réfléchit même pas à la question.

- Dragonne, donne moi l'immortalité, et je te livrerai le monde dans un plat en argent. En or et en diamant sera la table, et des joyaux la décoreront. Si ma force, mes dons et mes talents ne suffisent pas, mon âme te conviendra sans doute. Mais si ta Soif irrépressible ne s'arrête pas là, je t'offrirai celle des autres. Je connais quelques secrets et t'en apprendrai certains, pour que tu puisse aussi déguster l'âme de tes plats, de même que Bahamont.

Il sourit à la dragonne et continua sur un ton qu'on prenait pour apprendre les choses aux petits enfants :

- Bahamont fait parti du Sheva, le Tout. La Nature. Si tu ne le connais pas, c'est que tu n'a pas appris à écouter au fond de ton âme, d'où l'on tire tous les secrets du monde. Et moi, je sais comment on fait. Tu apprendras. Je t'apprendrais. Décidemment, tout le monde a à apprendre des choses grâce à moi dans ce bas-monde !!!

Il s'inclina de novueau, et prit le lapin, avant de le tendre à la dragonne. Il sourit de nouveau et lui dit :

- Mange une chair vide, et vois la différence avec une chair ayant encore une âme ! Et tu comprendras.

Décidemment, la dragonne avait raison, il se demanda s'il n'était pas un peu magicien, après tout !
Revenir en haut Aller en bas
Lilieuth

avatar

Nombre de messages : 311
Age : 25
Camp : Le seul digne de se battre pour : le mien.
Classe sociale : Dragon rouge
Terre : Toutes m'appartiennent !
Date d'inscription : 23/09/2008

Feuille de personnage
Religion: Athé
Statut Social: le sien !

MessageSujet: Re: Petite sieste pas si sereine que cela   Mar 14 Oct - 14:11

Le regard sombre de la dragonne s'étrécit et se retint de foudroyer l'humain, voir plutôt de le griller sur place. Il avait un sacré toupet ! A l'entendre, il se plaçait indirectement au-dessus de la dragonne. D'accord, elle n'écoutait peut-être pas la Nature, mais elle avait d'autre s soucis que d'écouter les voix d'une entité qui participer depuis sa création au cycle de la vie. Les moineaux suivaient ses préceptes en se guidant à leurs instincts pas en chantant des louanges à mère nature. C'était cela les voies de la vie et de la nature, l'instinct !

L'humain demandait l'immortalité. La dragonne comprit qu'il connaissait assez certaines vertues d'un sang de dragon pour lui demander pareille offrande. L'alliance n'avait pas encore été forgé, même s'il se vouait déjà à la servir. Il n'avait pas encore fait ses preuves !


"Tu as de l'audace de croire que je ne connais pas certaines choses... Encore plus d'audaces de penser que j'ai encore à apprendre... Et la témérité de demander l'immortalité de mon sang alors que tu n'as pas encore fait preuve de ta loyauté... Courageux mon cher et même si cela me plait assez, tu cours un grand risque avec moi....Je sais des choses que bien des hommes ignorent... J'ai une vision de la nature et de la vie que tu ne pourrait voir... Une vie humaine ne te suffirait pas à acquérir les connaissances que je possède !"

Elle claqua ses mâchoires sèchement. Puis ses yeux se posèrent sur le lapin. Au moins elle aura un hors-d'oeuvre avant l'humain si celui-ci l'agaçait trop ! Elle le goûta et l'avala après l'avoir mâché quelques peu.

"La différence est subtile mais cela ne règle pas la question de ta loyauté pour notre possible alliance mon cher. Avant d'acquérir mon don et que je profites après de tes capacités fortes intéressantes, il faudra réussir mon épreuve ! Si ton âme cherche vraiment à s'allier avec moi et espérer acquérir l'immortalité, accepte ma mise à l'épreuve ! Mais avant que je ne l'énonce, sache une chose. Si je te donne l'immortalité, sache que je saurai tout aussi bien la reprendre si un jour la traîtrise ou la fourberie coule dans tes veines....Alors es-tu prêt à subir mon épreuve ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petite sieste pas si sereine que cela   Mer 15 Oct - 7:39

Exdodius soupira aux dernières paroles de la dragonne. Une épreuve ! Bah, il en avait déjà traversé beacoup, des épreuves. Pour lui, c'était presque un quotidien, que de se sortir de situations quelques peu...dérangeantes. Certes, il s'était un peu ramolli en restant au château, mais il n'avait pas perdu ses capacités toutes naturelles de se sortir d'inextricalbes situations.

Il secoua la tête de gauche à droite, et la releva en fixant de nouveau la dragonne dans les yeux. Il reprit le fil de la "conversation" d'une voix assurée.


- Vous ne me faites pas plus peur, puissant dragon, que tous les hommes présents sur ces terres réunis. Certes, je ne suis pas aussi grand, et aussi fort que vous, Anciens, mais je peut faire des choses subtiles et discrètes qui ne pourraient être accomplies juste avec le feu ou les machoires terribles dont vous êtes dotés, Seigneurs des Cieux. C'est pour cela que vous avez besoin de moi, mon cher (il ne savait pas que c'était une femelle...), et moi besoin de vous. Vous pouvez détruire les terres, moi vous les offrir. Vous pouvez réduire une armée en cendre, moi en mettre une partie sous nos ordres. Vous savez des choses que je ne sais pas, mais grâce à moi vous pourriez en apprendre bien plus.

Il s'inclina de nouveau, mais cette fois ci, sa tête touchait presque le sol.

- Faites de moi votre premier chevalier, Sir, et je vous offrirait ma lame ! Vous parliez d'une épreuve, à l'instant même, pourquoi perdre d'avantage de temps ? Dites-moi quoi faire, et je le ferai. Mais moi aussi j'ai besoin de quelque chose. pour vous, ce ne serait qu'une petite ballade digestive, mais pour moi, un long trajet ennuyeux dans les divers routes d'Orcanie. Allez me quérir ma lame, au Mont-Qui-Pleure, une petite colline près d'une ville à une demi-heure à vol d'oi...de dragon, et notre pacte pourra ainsi être effectif. acceptez-vous ma proposition de concorde, Ancien ?

Il se redressa et tout dans son attitude indiquait sa joie d'avoir eu le droit de parler à une telle créature. Il lui semblait tout naturel de demander un service en échange à la dragonne, car si lui était capable de la trahir (chose inutile et futile, d'ailleurs), le dragon aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Lilieuth

avatar

Nombre de messages : 311
Age : 25
Camp : Le seul digne de se battre pour : le mien.
Classe sociale : Dragon rouge
Terre : Toutes m'appartiennent !
Date d'inscription : 23/09/2008

Feuille de personnage
Religion: Athé
Statut Social: le sien !

MessageSujet: Re: Petite sieste pas si sereine que cela   Sam 18 Oct - 7:02

La dragonne s'était assise et se tenait maintenant de façon royale et dominante face au petit humain de plus en plus irritant pour un dragon. Mais pas pour Lilieuth. Elle appréciait les attitudes arrogantes et défiantes. Cet humain savait faire preuve de courage et ses propositions ne manquaient pas d'intérêt. Mais il devait encore faire ses preuves. Un humain restait un humain.

Elle se frotta le menton face à ses nouvelles revendications. Voilà qu'il voulait maintenant qu'elle lui ramène une épée. Il fallait qu'en plus elle joue les rapporteurs d'objets. Il allait vraiment loin cet humain, mais pour s'assurer la loyauté de pareille créature... Il fallait concéder à certains sacrifices.


"Soit ! J'irai chercher ton épée pour sceller notre pacte, mais avant que j'aille prendre la voie des airs et te la récupérer, fais d'abord mon épreuve, Si tu la réussis, j'irai.... Si tu échoue... et bien tant pis pour toi... Tu es intelligent mais on verra jusqu'à où ta raison ira sur tes instincts primaires ! "

Elle sourit presque en prédateur.

"L'épreuve est très simple mon cher. Tu as ma parole que je ne dévorerais point. Pour réussir, il faudra me suivre sous l'eau et m'affronter dans le temps sans respirer... On verra ta volonté réelle à me servir. Lutte contre toi-même et tu réussiras. Remonte et tu perdras...."

L'épreuve pouvait paraître ambigüe, mais telle était la dragonne. Elle sourit intérieurement. Déjà elle se leva et d'un bond plongea dans le petit lac, attendant la venue de l'humain. Bien entendu, la chose qu'elle gardait pour elle, c'est qu'elle ne laisserait pas la mort emporter l'humain s'il réussissait son épreuve....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petite sieste pas si sereine que cela   Sam 18 Oct - 7:45

Exodius regarda la dragonne filer sous l'eau, et son coeur arrêta de battre. L'eau...Rien que ce mot lui faisait peur. Vaillant lui avait permis de maitriser sa phobie, l'autre jour, mais là, c'était différends. Il ne savait pas nager. Guère que couler, pour ne plus remonter.

Il se demanda s'il pouvait réussir. Après tout, il gagnerait à ce jeu face à n'importe qui, vu qu'il ne saurait guère remonter à la surface, mais face à la dragonne, il n'était sur de rien. Allait-il mourir ? Ou vivre suffisament longtemps pour retrouver les secrets perdus de ses ancêtres...Et les venger ?

Ou bien, la dragonne l'avait-elle piégé, pris à jamais dans cette spirale infernalle : la peur, ou la mort ? La vie éternelle, ou le trépas ? La victoire éclatante, ou la chute rapide mais douloureuse ?

Exodius retrouva sa respiration, se rassurant, et se disant : Après tout, que veut tu ? Tu ne te rabaissera devant personne, surtout pas devant cette bête divine. Et tu réussira cette épreuve. Ou tu mourras.

Le garçon alla jusqu'au bord de l'eau, trempant le bout de sa chausse en frissonant. L'eau était glaciale, évidemment. Puis, sans réfléchir, mais en prenant bien son souffle, il plongea.

L'eau froide, gelée même, coupa sa respiration et explusa l'air qu'il avait pris dans ses poumons au loin.

Il voyait le fond du lac, et la silhouette titanesque de la dragonne qui barbotait par là. Il devait la rejoindre.

Battant des pieds de façon désordonnée, il avança rapidement jusqu'au milieu des eaux, ignorant ses poumons déjà en feu, et sa poitrine compressée par la pression et le froid. Maintenant, il ne pouvait plus reculer. Il se savait où était le haut, où était le bas. Croyant voir la lumière à sa droite, il avança par là-bas. Las, c'était le reflet du soleil sur un gros poisson qui nageait encore plus au fond que lui, et Exodius se rapprocha de sa perte, du fond de l'étang. Les longueurs étaient disproportionnées, et le temps qui passait aussi. Il lui semblait qu'une seconde équivalait à une éternité, ou plutôt plusieures éternités. Un mètre était la distance qu'il avait parcourue lors de toute sa vie. Une ombre disproptorionnée l'empêcha de voir plus loin que son nez.

Mais il avançait, car il ne pouvait plus faire marche arrière.

Enfin, il atteint le fond, et sut enfin que tout était perdu. La dragonne avait-elle refait surface et l'abandonnait-elle à son destin funeste ? Il avait à peine parcouru une vingtaine de mètres, mais décida de ne pas retourner vers le haut. Car ce serait sa chute, quoi qu'il arrive.

L'inconscience vint l'emporter. Tout petit au fond d'un étang où il devait passer la fin de sa vie. Son corps chuta lentement, vers le sable et la roche, et il toucha le fond avec sa tête, choc mou et lent qui fut sa dernière vision...



HJ : Lilieuth, sort moi de lààààààààà !!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Lilieuth

avatar

Nombre de messages : 311
Age : 25
Camp : Le seul digne de se battre pour : le mien.
Classe sociale : Dragon rouge
Terre : Toutes m'appartiennent !
Date d'inscription : 23/09/2008

Feuille de personnage
Religion: Athé
Statut Social: le sien !

MessageSujet: Re: Petite sieste pas si sereine que cela   Sam 18 Oct - 9:02

La dragonne ne s'était pas enfoncée de suite dans les profondeurs glaciales. Elle était à peine en dessous de la surface pour voir la réaction de l'humain. Elle le vit hésiter pour ensuite approcher de l'eau. Ainsi il avait peur de cet élément. Elle avait visé juste comme toujours. Enfin, toujours en le regardant, l'humain mit un pied, puis l'autre dans l'eau avant de plonger un bon coup sous la surface de saphir.

La dragonne se laissa couler pour voir les débattements de l'humain. Il cherchait à nager alors qu'en fait, il battait avec anarchie ses membres. Ses vêtements imbibés d'eau l'aidaient encore à plus sombrer encore. Pour un homme qui avait peur de l'eau à ce qu'elle avait pu en juger et qui ne savait pas nager, elle lui accorda son courage et son désir réel de s'allier à elle. Mais pour le moment, rien n'était encore fini.

Lentement l'humain continuait de couler en nageant fébrilement et la dragonne vit les premières bulles de l'asphyxie s'échapper vers la surface. Rien n'était encore joué. Malgré la suffocation, l'humain continuait de nager vers le bas. Pas un seul instant, il ne se dirigeait vers le haut, mais tout avait une limite....Il cessa de bouger quand il atteignit le fond. La mort approchait déjà de son corps.

Lilieuth ondula vers lui et le saisit par le vêtement par le bout de ses crocs et remonta à la surface. Une fois sur la berge, elle le déposa pour ensuite appuyer de son doigt écailleux sur sa poitrine et chasser l'eau de ses poumons qui lui entravaient la respiration. Cela fait, elle cracha une boule de feu sur un tronc à côté pour que s'allume un brasier réchauffant. Puis elle attendit....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petite sieste pas si sereine que cela   Sam 18 Oct - 10:47

Noooooooooooooooon !

Exodius tendit la main vers le visage de l'être cher qui se penchait au dessus de lui. Sa mère le regardait. Sa mère l'appelait. Il ne savait pas ce qui se passait. Mais il s'éloignait d'elle, encore, toujours...

Noooooooooooooooon !

Exodius sentit les doigts robustes de son père sur son visage. Il vit celui-ci pleurer, le repousser. Ils ne voulaient pas le voir revenir. Ils ne voulaient pas que le dernier survivant d'Erbrow meurt aussi. ils ne souhaitaient pas que leurs dieux disparaissent, que les chrétiens survivent...

Noooooooooooooooon !

Exodius aperçut les larmes qui coulaient sur les joues de ses parents. Il voyait tous les habitants d'Erbrow l'acclamer et le repousser vers le bas, vers ce monde vivant. Vers ce monde qui les avaient vu pourchassés, humiliés et décimés.

Noooooooooooooooon !



Exodius reprit conscience quelques minutes après que Lilieuth l'eut sauvé. Il éternua de nombreuses fois et toussa un bon litre d'eau avant de réussir à reprendre vraiment sa respiration.

- Raaaah...Mam...an...Pa...pa...

Il tenta de se relever, mais ce fut pour retomber sur son postérieur. Il aperçut la dragonne qui le regardait, et le brasier à côté de lui. Frissonnant, il se blottit à côté et grelotta en silence, puis demanda faiblement :

- J'ai...perdu ?

Il se frotta maladroitement les paumes, priant Ibrith de le réchauffer. Le dieu du volcan et du blizzard sembla répondre à son appel, car il eut soudain moins froid, et enleva une partie de ses vêtements pour les mettre à sécher.

Il regarda de nouveau la dragonne, s'asseyant et recrachant encore un peu d'eau. Il soupira et, enfin, se remit debout. Il demanda de nouveau :


- J'ai perdu, puissant dragon ? Moi être pas bon toi...

Il était franchement stressé, se demandant si Lilieuth l'avait ramené des bas-fonds aquatique pour l'expédier dans ceux, moins agréables encore, des enfers...
Revenir en haut Aller en bas
Lilieuth

avatar

Nombre de messages : 311
Age : 25
Camp : Le seul digne de se battre pour : le mien.
Classe sociale : Dragon rouge
Terre : Toutes m'appartiennent !
Date d'inscription : 23/09/2008

Feuille de personnage
Religion: Athé
Statut Social: le sien !

MessageSujet: Re: Petite sieste pas si sereine que cela   Ven 24 Oct - 11:20

L'humain se réveilla peu de temps après. Elle resta assise sur son céans, attendant qu'il reprenne pleinement conscient de ses moyens et de sa réflexion avant d'engager une quelconque conversation.

Exodius chercha à vite se réchauffer auprès du feu bienfaiteur que lui avait offert le dragon, se frottant les mains et se déshabillant pour faire sécher ses vêtements devant le foyer. Une fois cela de fait, la dragonne répondit à sa peur d'échec.


"Tu n'as pas perdu. tu as réussi l'épreuve que je t'avais imposé. Tu as lutté contre toi-même pour ne pas remonter. Si tu avais échoué, tu serais déjà en train de nourrir les poissons au fond de ce lac. Tu peux être rassuré maintenant..."

Ses yeux s'enflammèrent dans un mystère de compréhension connu seul du redoutable dragon.

"Prends le temps de te réchauffer mon cher. Quand tu seras prêt, je t'emmènerai récupérer ta précieuse épée...."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petite sieste pas si sereine que cela   Ven 24 Oct - 11:53

La dragonne le regarda un moment, puis daigna répondre à ses questions. Exodius "omit" de lui préciser que c'était un simple reflet du soleil sur quelque poisson qui l'avait fait aller vers le fond, et non du courage...Le garçon respira enfin lorsqu'elle lui annonça qu'elle allait bien l'emmener son épée...

Barkaunt, qu'elle lui avait manquée, sa magnifique lame noire ! Qu'il souffre de ne point voir son magnifique reflet au soleil, ou sous la lumière douce et rassurante était insupportable. Cette épée était la plus belle qu'il avait put toucher de toute sa vie, et elle était sans doute unique dans sa catégorie ! Exodius tenait vraiment à la récupérer : c'était son bien le plus précieux, et celui pour quoi il aurait risqué beaucoup !


Soudain, il se rendit compte de ce que la dragonne avait dit : elle l'emmènerais chercher son épée ! Son coeur se gonfla : il allait monter un dragon ! Le rêve de tout païen était d'avoir droit à ce privilège, et lui avait la possibilité, non, le droit de le saisir !

Il regarda de nouveau la dragonne dans les yeux, et vit l'étrange flamme qu'elle avait dans ses yeux. Il bondit en arrière, se redressant sur ses pieds, et se rendit compte de sa frêlitude
(ça s'écrit comme ça ? XD) comparé à la bête. Il se leva en tentant de recouvrer son calme, et ramassa ses affaires tout juste séchées. Puis il se tourna encore vers le puissante bête divine, et lui demanda en rougissant un peu.

- Hmmm...Moi...monter toi dos ?

Et, avant qu'elle réponde :

- Moi chanter pour toi si oui moi monter toi !!!

Puis, de sa voix chantante, il récita quatre courts vers, que l'on a déjà entendu dans la forêt, et qui avait le don de calmer les animaux.


La nuöit, a baranca leros, Mannn
Létt Mara nuco livt...Naraya Mannn

Explutor nas plegar ielf Mannn
Manna Ess Nucarma Mannn

La Nuit, à toute heure, Mannn la maudite
Cherche Mara, dans son âme...Trouves Mannn !

Éloigne toi de la corruption Mannn
La Magie, La Couleur, La Vie, Mannn !
Revenir en haut Aller en bas
Lilieuth

avatar

Nombre de messages : 311
Age : 25
Camp : Le seul digne de se battre pour : le mien.
Classe sociale : Dragon rouge
Terre : Toutes m'appartiennent !
Date d'inscription : 23/09/2008

Feuille de personnage
Religion: Athé
Statut Social: le sien !

MessageSujet: Re: Petite sieste pas si sereine que cela   Mar 28 Oct - 6:31

La dragonne eut le regard étréci quand à sa manière de parler. Peut-être était-ce là le traumatisme de la noyade ou le fait d'avoir réussi son épreuve ? Les humains pouvaient se montrer si impulsifs dans leurs réactions. La frénésie d'une vie courte....

Elle allait répondre qu'il enchaîna aussitôt par un chant. Sa voie forte était mélodieuse et le vent cessait presque de souffler, se retenant pour ne pas gâcher cet instant. Lilieuth le fixa et trouva étrange de se sentir plus calme. Au moins, cela fera une autre raison de plus à ne pas le dévorer.

Une fois qu'il eut fini, elle tendit à nouveau sa tête vers lui.


"Tu sais mon cher... tu peux parler normalement, je ne te comprendrais que mieux. Je suis peut-être qu'un animal de prédation à tes yeux, mais tu peux converser plutôt que de causer, ce sera mieux pour toi....."

Elle s'allongea pour lui faciliter la montée sur ses puissantes épaules.

"Oui tu vas voler avec moi et tu auras intérêt à bien t'accrocher, car je vole vite dans les cieux...."

Elle attendit qu'il daigne la chevaucher...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petite sieste pas si sereine que cela   Ven 31 Oct - 12:54

Exodius n'en crut pas ses oreilles : lui, monter un dragon ! Quelle chance ! Quel honneur !

Il manqua de s'évanouir de bonheur, et ce fut en titubant qu'il retourna près du feu, en tremblant qu'il se rhabilla, et en boitant qu'il retourna auprès de la dragonne. Puis il s'excusa en babillant, et justifia ses paroles "mal dites" :


- Excuse-moi, puissant Ancien, mais langue normale...Parler le langage courant est bien difficile pour moi. J'ai vécu dans la nature si longtemps que j'ai parfois du mal à me faire comprendre...Ne soit pas fâché par mes mots, et mes paroles que j'ai pas bien dites, mais parler ainsi me fatigue beaucoup...Le Mont-Qui-Pleure, mon ancienne "maison", est située à...trois jours à pieds en direction du soleil couchant.

Il désigna un point à l'horizon, et s'avança vers la dragonne, s'apprêtant à grimper sur ses pattes et son flanc, le plus près de la tête que possible, vers la base du cou, et bénissant mille et une fois Bahamont et Sheva. Puis, après avoir fait quelques gestes religieux, escalada habilement les parois épaisses et rugueuses qu'étaient les écailles de l'animal géant, et atteint, les mains irritées, un piquant qui jaillissait soudain du dos de l'ancien. Il s'agrippa à lui, et s'installa le plus confortablement possible sur l'encolure de la créature mythique. Puis, s'accrochant le mieux possible, il annonça qu'il était prêt...
Revenir en haut Aller en bas
Lilieuth

avatar

Nombre de messages : 311
Age : 25
Camp : Le seul digne de se battre pour : le mien.
Classe sociale : Dragon rouge
Terre : Toutes m'appartiennent !
Date d'inscription : 23/09/2008

Feuille de personnage
Religion: Athé
Statut Social: le sien !

MessageSujet: Re: Petite sieste pas si sereine que cela   Ven 14 Nov - 12:44

La dragonne se redressa sur ses antérieurs. Sous ses écailles écarlates, les muscles roulaient avec aisance et puissance. Rien dans la masse gigantesque du reptile ne semblait gêner cette légèreté dans ses mouvements. Puis une fois que son cavalier se soit accroché sur ses épaules, elle bondit dans les airs, ses ailes claquantes dans l'air frais de la journée.

En montant en spirale ascensionnelle, elle poussa un rugissement de plaisir à voler à nouveau. Il n'y avait qu'elle qui pouvait voler avec autant de perfection et de force. Même les aigles, rois des cieux, ne pouvaient prétendre à rivaliser avec elle. Puis une fois arrivée à bonne altitude, pour que son passager ne soit ni étouffé ni gelé par les hauteurs, elle prit la direction de la quête d'Exodius.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petite sieste pas si sereine que cela   Ven 14 Nov - 13:35

- AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!!

L'ascension avait été rapide. Et brutale. Très rapide, et très brutale. Des larmes perlaient à ses yeux, et même les cercles concentriques que la dragonne effectuaient pour amortir l'élévation ne suffisaient pas à empêcher l'air d'être chassé des poumons du pauvre Exodius. Après cette chute vers le haut (le petit Exo avait ressenti cela comme ça...), la dragonne fila vers leur but. Le vent soufflait aux oreilles du garçon, et il sentait les muscles puissants du reptile sous ses écailles. Sa première peur refoulée (il était bien plus haut que le sommet des arbres), il ressenti un certain plaisir à voir le monde s'étendre sous lui. Il tenta de parler, mais une violente bourrasque manqua de le désarçonner. Se tenant d'autant plus fort, il hurla dans le vent :

- YAHOUUUUUU !!!!!!!

Une nouvelle brise faillit lui faire lâcher les piquants de la dragonne. Une fois sa frayeur passée, il cria à l'attention de Lilieuth :

- Il y en a beaucoup comme toi ? Pourquoi ne voles-tu pas tout le temps ? D'où viens-tu ? Quels projets as-tu ? Et ton âge ? Es-tu centenaire, millénaire ? Et...

Un nouveau déluge de questions allait jaillir de sa bouche lorsqu'il se rendit compte qu'il n'avait plus de d'air dans les poumons. Reprenant son souffle, il se rendit compte que ce n'était pas très logique de poser toutes ces questions sans laisser à Lilieuth le temps de répondre. Il se calma et laissa à la dragonne le temps de répondre...ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Lilieuth

avatar

Nombre de messages : 311
Age : 25
Camp : Le seul digne de se battre pour : le mien.
Classe sociale : Dragon rouge
Terre : Toutes m'appartiennent !
Date d'inscription : 23/09/2008

Feuille de personnage
Religion: Athé
Statut Social: le sien !

MessageSujet: Re: Petite sieste pas si sereine que cela   Sam 29 Nov - 7:06

L'Homme qui n'a jamais volé, qui ne volera jamais et qui rêve pourtant d'imiter les oiseaux ne pouvait que crier sa joie de sentir l'air l'emporter. Exodius réagissait de la sorte, heureux comme un gosse qui venait d'avoir le cadeau de sa vie. Pourtant la peur sentait à plein nez. La peur de tomber, la peur des hauteurs... mais voler sur un dragon n'était pas donné à tous les mortels. L'humain devait être bien le premier depuis des siècles à chevaucher en vie le dos de Lilieuth

Malgré l'air qui glissait fortement à ses oreilles, elle entendit les paroles en question de son cavalier. Tant de questions qu'il en oublia d'en respirer. Elle gronda avant de répondre.


"Je ne sais pas si j'ai d'autres congénères, mais qu'ils se tiennent loin de mon domaine. Si je vole pas, soit je mange, soit je dors. Je suis comme toi humain. Est-ce que tu marches tout le temps aussi ? Mes projets sont miens, mais un se partage avec le tien et pour ce qui est de mon âge. Je vivais déjà quand tes ancêtres utilisait les grottes comme demeure...."

Elle ricana à cette vision. Il y avait tellement longtemps....Presque inconsciemment, elle prenait un peu plus d'altitude....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petite sieste pas si sereine que cela   Jeu 4 Déc - 14:26

Exodius s'était rapidement habitué à la force du vent et à la gêne d'être assis sur le dos de la dragonne. Il avait déjà l'honneur de pouvoir chevaucher une telle créature, même si c'était elle qui l'avait choisit et non le contraire. Il vit au loin les contours du Mont-Qui-Pleure qui, déjà, apparraissaient.

Il se sentit bien vite tout nauséeux, et eut du mal à respirer. Il avait froid et ses vêtements légers ne le protégeaient que peu des violentes bourrasques qui soufflaient à ses oreilles et lui transpercaient le corps, telles d'invisibles dagues acérées comme des rasoirs. Lorsqu'il voulut demander à la dragonne de redescendre, l'air fut chassé de ses poumons comme une simple poupée de paille se serait vue dépouillée des herbes sèches que constituaient son corps. Dans un soupir presque inaudible, il supplia Lilieuth de redescendre.

Le Mont-Qui-Pleure était encore à cinq minutes de vol...en espérant qu'il s'en sortirait entier.


*Vivement qu'on redescende, c'est agréable d'être si haut, mais c'est tout de même étouffant !*
Revenir en haut Aller en bas
Lilieuth

avatar

Nombre de messages : 311
Age : 25
Camp : Le seul digne de se battre pour : le mien.
Classe sociale : Dragon rouge
Terre : Toutes m'appartiennent !
Date d'inscription : 23/09/2008

Feuille de personnage
Religion: Athé
Statut Social: le sien !

MessageSujet: Re: Petite sieste pas si sereine que cela   Dim 14 Déc - 11:26

La faiblesse de pression dûe à l'altitude n'était pas un problème pour la dragonne. Depuis des temps immémoriaux, là où ses ancêtres avaient évolué pour prendre la voie des airs, le corps draconique s'était adapté pour ne point subir le manque d'air et compenser ce manque par une physionomie adaptable. Ainsi volant en haute altitude, elle pouvait être aussi bien en forme qu'au sol. Mais ce genre d'évolution n'était pour les humains.

Malgré le vol et la hauteur, l'humain son cavalier, réussit à entendre la supplique. Elle soupira et commença à descendre. De toute manière, ils arrivèrent en vue du mont de la destination finale. La dragonne obliqua son corps pour entamer une longue descente vers une plateforme rocheuse, suffisamment longue pour l'accueillir.. Elle s'y posa.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Petite sieste pas si sereine que cela   Dim 14 Déc - 12:23

Ouf ! La dragonne avait reçu le message. Le sol se rapprocha rapidement, et le souffle d'Exodius avec. Il descendit (sauta...) le long de la pate avant droite de la dragonne et atterrit sur le sol en douceur, franchement heureux de pouvoir marcher sur ses propres jambes et de ne pas voir la terre loin, loin sous lui. Il remercia la dragonne d'un ton rauque et calcula qu'il lui faudrait à peine cinq minutes pour atteindre le Mont-Qui-Pleure, et son ancienne cachette.

- M'accompagnes-tu dans mon vieux chez-moi, ou préfères-tu attendre ici ?

La ville était encore à quelques kilomètres, et les voyageurs ne passaient pas souvent par la route, donc ils ne risquaient pas de se faire repérer. Exodius était légèrement angoissé : avait-on découvert sa planque pendant sa (trop) longue absence ? Barkaunt y était-elle toujours ? Oui. Il l'aurait su si elle avait disparu. Et c'était comme si elle était là, toute près, l'attendant au chaud à la maison. Sa compagne de toujours.

Il se remit les idées en place en secouant la tête, puis admira encore une fois les délicieuses courbes graciles du corps du reptile qu'il avait face à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite sieste pas si sereine que cela   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite sieste pas si sereine que cela
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour une histoire de sieste...
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» [Ruelles] Petite Mendiante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: † Hors-jeu † :: Personnages :: Archives-
Sauter vers: