Venez festoyer, guerroyer ou ... comploter en Orcanie !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 * La dragonne muselée *

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lilieuth

avatar

Nombre de messages : 311
Age : 25
Camp : Le seul digne de se battre pour : le mien.
Classe sociale : Dragon rouge
Terre : Toutes m'appartiennent !
Date d'inscription : 23/09/2008

Feuille de personnage
Religion: Athé
Statut Social: le sien !

MessageSujet: * La dragonne muselée *   Mar 10 Fév - 20:34

HJ : Avec le plein accord de la joueuse Wink


Engeance d'humains !!


Depuis que Lilieuth avait été enfermée dans cette cellule et enchaînée contre un mur, celle ci ne cessait de vociférer, de vitupérer et de pester contre ses ennemis ...

La dragonne, contrainte de demeurer désormais dans son enveloppe humaine par la faute de se maudit filtre, concocté par Morgane et administré par cette vermine d'austrasien, ne pouvait même y croire .

Comment avait elle put se laisser berner ainsi ?

Quelle honte ! Quelle humiliation ! Quelle déchéance !!

Elle : Lilieuth l'effroyable dragon rouge, qui ravagea l'Austrasie et manqua de soumettre l'Orcanie : un véritable cauchemar .

Mais même captive, apparemment soumise ou entravée, elle était toujours l'être supérieur que tous devaient craindre et que tous ... craindraient de nouveau, bientôt !

Car la terrible dragonne n'avait pas encore dit son tout dernier mot : très loin de là !


Engeance d'humains !!!
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * La dragonne muselée *   Lun 16 Mar - 13:03

Des bruits de pas résonnèrent devant la cellule de la dragonne ...

Puis après quelques tours de clés, la porte du cachot s'ouvrit dans un horrible grincement strident et sinistre ...

Deux gardes, portant des torches, apparurent alors et s'empressèrent de fixer les deux flambeaux aux murs, de chaque côté des lieux ...

Avant de disparaître .

Mordred pénétra ensuite dans l'antre de la bête et la porte se referma brusquement ...

Le tyran d'Orcanie s'approcha de la prisonnière, la toisa un moment, mi intrigué, mi amusé, puis enfin lui lança, sourire aux lèvres :


Alors, chère ennemie !

Comment trouvez vous vos nouveaux appartements ?

Vous nous excuserez de vous avoir entravée et enchaînée à ce mur mais voyez vous ... nous ne pouvons nous offrir le luxe de vous voir nous échapper : vous comprendrez aisément .


C'était évident et terriblement vexant pour la prédatrice invincible qu'avait été ... Lilieuth dragon rouge dite Alkhytis, la guerrière barbare .

Heureusement d'ailleurs que la dragonne avait choisis une enveloppe humaine aussi ... agréable, car celle ci risquait de demeurer très longtemps sous cette forme, si elle survie .
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Lilieuth

avatar

Nombre de messages : 311
Age : 25
Camp : Le seul digne de se battre pour : le mien.
Classe sociale : Dragon rouge
Terre : Toutes m'appartiennent !
Date d'inscription : 23/09/2008

Feuille de personnage
Religion: Athé
Statut Social: le sien !

MessageSujet: Re: * La dragonne muselée *   Sam 25 Avr - 16:40

Aussitôt que la porte s'ouvrit dans un bruit théâtrale, laissant apparaître alors ce vaurien de Mordred, Lilieuth cessa de jurer. Sous l'apparence d'Alkhytis, le dragon se contenta simplement d'un regard froid et meurtrier à l'encontre de son ennemi. Il était temps de savoir faire preuve d'une certaine contenance, bien que la circonstance prêtait plutôt à la colère et au déchaînement d'une rage sans fin qui avait gagné le cœur de la créature. Marquer sa supériorité en ne rentrant pas dans le jeu perfide de cet abruti d'humain et feindre l'indifférence à propos de sa propre liberté désormais bien restreinte, c'était de toutes façons tout ce que Lilieuth pouvait faire de mieux en ce moment pour garder sa dignité à l'abri des vices de ce méprisable ver de terre qui osait lui faire face.

Et dire qu'en des temps plus anciens cette crapule l'aurait respecté, adulé, et se serait mis à ramper en implorant sa pitié pour avoir la vie sauve. En ces temps où la dragonne régnait en Maître.

Oui, les choses avaient bien changé. Mais une chose cependant restait sûre : dès qu'elle le pourrait, elle écraserait la tête de ce bien trop présomptueux Mordred.

Qu'on la laisse seulement recouvrir son apparence originelle, et d'un simple mouvement du petit doigt elle pourrait mettre fin à son existence d'infâme.
Mais en attendant que l'occasion se présente, elle allait devoir se modérer. Que c'était rageant et frustrant ! Être réduit à l'impuissance, voilà une chose qui ne lui était encore jamais arrivé.
Normal, puisque le dragon était le plus fort. Et il comptait bien ne pas tarder à le montrer.

Lilieuth fronça le nez de dégoût et de colère en voyant Mordred s'approcher.


Alors, chère ennemie !

Comment trouvez vous vos nouveaux appartements ?

Vous nous excuserez de vous avoir entravée et enchaînée à ce mur mais voyez vous ... nous ne pouvons nous offrir le luxe de vous voir nous échapper : vous comprendrez aisément .


Mais c'est qu'en plus de ça, ce cloporte la narguait ! Il n'avait pas froid aux yeux, le moucheron. Qu'il en profite, parce que bientôt, il n'aura plus ce plaisir. Car c'était évident, il était impossible que Lilieuth puisse réellement rester coincer dans ce trou à rats. En tous cas, elle ne pouvait y croire. A vrai dire, elle était même convaincu du contraire. Elle trouverait un moyen. Mais hors de question de négocier avec son ennemi déclaré ou d'en attendre quoique ce soit.


Inutile de tourner autour du pot, Mordred. Ais donc le courage d'aller droit au but sans beaux discours ou insolentes remarques qui n'amuseront et ne flatteront que ton propre ego.

Humiliant.... c'était simplement humiliant. La seule chose qui consolait un peu Lilieuth, c'était de constater que son ennemi la craignait malgré tout, autrement, jamais il n'aurait pris de telles précautions.
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * La dragonne muselée *   Sam 25 Avr - 18:18

Devant l'attitude aussi directe qu'altière de la belle guerrière et ex dragonne ... Mordred ne put réprimer un léger sourire plein d'ironie .

Malencontreux sourire qui s'effaça bien vite : il s'agissait, en effet, de ne pas braquer la "bête", afin de l'amadouer en douceur .

Tâche ardue que s'était confié le tyran absolu et arrogant d'Orcanie !

Le blondinet royal afficha donc une mine plus "bienveillante", avant de s'installer sur un siège, qui avait été disposé ici devant une table couverte de tâches de sang séché ...

Il considéra la captive un moment, puis lui adressa de nouveau la parole :


Veuillez m'excuser ...
Vous fûtes une adversaire plus que coriace !
Sans le recours à la ruse, vous auriez triomphé ...

Mais fait on reproche aux grecs d'avoir conquis Troie par l'emploi de certains moyens ?


Oui !! Mordred possédait certaines connaissances !
Nul doute que la dragonne s'en moque comme de sa toute première victime avalée !


Vous avez donc raison : je vous dois le respect et ... Désire vous démontrer ma bonne volonté !

A peine le roy avait il achevé sa phrase que plusieurs gardes entrèrent dans la cellule ...

Et alors que l'un d'eux venait déposer un plateau contenant un pichet et deux coupes, sur la table de torture ...

Les autres allèrent défaire la prisonnière de ses entraves . Ceci fait, les soudards se positionnèrent aux quatre coins de la pièce ...

Le sourire presque avenant de Mordred s'élargit davantage :


Une créature millénaire tel que vous se dois d'être traitée avec déférence !
Qui sommes nous, après tout, nous autres misérables humains ?


Dit il, feignant l'humilité, tout en ayant conscience de la nature particulière de la bougresse rousse .

Nous nous sommes opposés ...

Vous aviez certaines revendications et ... nous voulions subsister : avouez que nous n'avions guère le choix !

Mais ... Pourquoi ne pourrions nous ne point nous entendre ?


L'orcanien avait il conscience de ... L'absurdité de la situation ? Visiblement pas .

Il versa un peu de vin dans chaque coupe avec une infinie nonchalance ...


Venez donc vous asseoir et ... devisons, comme les êtres doués de raison que nous sommes !

Qu'avait donc le tyran de ces terres derrière sa belle tête de roitelet ?

Lilieuth allait devoir accepter l'invitation pour le découvrir .
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Lilieuth

avatar

Nombre de messages : 311
Age : 25
Camp : Le seul digne de se battre pour : le mien.
Classe sociale : Dragon rouge
Terre : Toutes m'appartiennent !
Date d'inscription : 23/09/2008

Feuille de personnage
Religion: Athé
Statut Social: le sien !

MessageSujet: Re: * La dragonne muselée *   Lun 27 Avr - 9:04

L'apparente jolie rouquine, qui n'était en réalité qu'une couverture au sale caractère de la dragonne, lâcha un charmant soupir de fatigue et afficha une moue légèrement boudeuse pour signifier son impatience et son ennui à son interlocuteur, décidément pas prêt de cesser le petit manège dans lequel il s'était lancé. Assis a une table lugubrement recouverte de tâches qui ressemblaient un peu trop à du sang, le visage barré d'une espèce de rictus qui se voulait sans doute innocent, l'intarissable Mordred s'essaya, malgré la réflexion de Lilieuth à ce sujet, à la diplomatie.

La jeune femme aurait volontiers éclaté de rire devant un spectacle aussi grotesque s'il ne s'était pas avéré aussi affligeant. Il était vrai que voir Mordred se coucher et tenter de flatter était en soi assez satisfaisant et faisait même, au fond, rougir l'ego de la surnommée Alkhytis qui donnait toujours raison aux mots visant à en faire son éloge, mais c'était tout autant inhabituel que difficile à croire.
Les yeux du tyran pouvaient facilement révéler qu'une proposition intéressée se cachait tant bien que mal quelque part dans le si vaste désert de sa tête blonde.

Les larbins du roy intervenus, Alkhytis stationna debout quelques instants avant de replonger son regard méprisant dans celui de Mordred et son esprit sur les âneries qu'il débitait.


Une créature millénaire tel que vous se dois d'être traitée avec déférence !
Qui sommes nous, après tout, nous autres misérables humains ?


Il est étonnant que vous n'entendiez que seulement maintenant la supériorité de mon statut, de mon sang et de ma force par rapport aux vôtres.

Ce que Lilieuth disait, sans l'ombre d'un doute, elle le pensait aussi. Ce qu'elle ne « pensait » pas en revanche, c'était la sérénité avec laquelle elle avait réussi à faire sortir cette phrase. A contre-cœur, elle se retrouvait obligée de prendre part au petit jeu de cet imbécile bellâtre.
Elle ne daigna même pas poser les yeux sur les coupes de vins qui venaient d'être servies par Mordred -on ne l'avait pas deux fois par le même moyen-.
Le sourire carnassier qu'elle arborait, c'était à lui qu'elle l'adressait.
Un jour ou l'autre, elle le boufferait. Il n'aura même pas le temps de la voir venir que ça arrivera.

Elle n'avait écouté que d'une oreille le discours que de l'autre abruti, sachant déjà ce qu'il fallait faire et comment s'y prendre. Laisser l'illusion du pouvoir à ce mégalomane.


Mais ... Pourquoi ne pourrions nous ne point nous entendre ?


Triturant une mèche de cheveux de l'index, la jeune femme fit mine de réfléchir.

Venez donc vous asseoir et ... devisons, comme les êtres doués de raison que nous sommes !

Eh bien...
elle feignit un sourire de contentement, il semblerait que la raison te soit revenue.

Alkhytis s'approcha du roy et lui frôla le bras d'un air provocateur avant de prendre place près de lui.

Dans ce cas... j'écoute, Mordred. Quel arrangement peut donc bien proposer un homme qui a retrouvé le sens des réalités ?
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * La dragonne muselée *   Lun 27 Avr - 17:58

Même captive et "cloîtrée" dans son enveloppe humaine, la dragonne n'avait rien perdue de sa superbe et de sa morgue ...

Ce qui était bien normal pour une créature potentiellement aussi supérieure .


"Il est étonnant que vous n'entendiez que seulement maintenant la supériorité de mon statut, de mon sang et de ma force par rapport aux vôtres."

Curieuse tirade, évidemment que Mordred reconnaissait ce qu'il ne pouvait nier ou ignorer : la puissance ( insondable ) de ce monstre ... A visage avenant . Le tyran parut vexé, non par les prétentions de Lilieuth mais bien pour son manque de confiance en la lucidité de son geôlier :

J'ai toujours reconnut cette supériorité, plus qu'évidente ...

Sans pour autant considérer que nous vous devions obéissance et allégeance !

Vous percevez la nuance ?


Mordred se gaussait il de son interlocutrice ?

Mais une légère touche d'ironie ne fait jamais de mal dans une conversation quelque peu tendue .

Lilieuth se décida enfin a venir s'installer, ceci en n'hésitant guère a défier silencieusement son "maître" : l'orcanien éprouva d'ailleurs ... Un soupçon d'excitation .

Superbe et dangereuse : voilà comment on pourrait définir la bougresse, en un mot, flamboyante ! ( :p )

Et plutôt maligne, ou très prudente : celle ci snoba magistralement la coupe offerte par Mordred ...

Dragonne échaudée craint l'eau froide, ou en l'occurrence un grand cru orcanien à température ambiante .


"Dans ce cas... j'écoute, Mordred. Quel arrangement peut donc bien proposer un homme qui a retrouvé le sens des réalités ?"


Le sens des réalités ? ...

En effet, mais Lilieuth avait elle conscience, elle même, de sa situation présente ?

Il s'agissait de le lui rappeler franchement et même brutalement :


Certes oui ...

Mais avant tout laissez moi vous exposez la situation et ... votre position actuelle : vous vous trouvez en mon pouvoir et ... Mes conseillers me pressent de vous châtier !

Aussi, et vous m'en voyez navré mais ... Ma future proposition ne pourra se négocier qu'à la marge .

Refusez et ... Vous cessez d'être .


Dit il, froidement, sans exprimer la moindre émotion, presque malgré lui ...

C'était aussi simple et peu reluisant ( pour qui ? ) que cela .

Mordred entama sa coupe de nectar .
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Lilieuth

avatar

Nombre de messages : 311
Age : 25
Camp : Le seul digne de se battre pour : le mien.
Classe sociale : Dragon rouge
Terre : Toutes m'appartiennent !
Date d'inscription : 23/09/2008

Feuille de personnage
Religion: Athé
Statut Social: le sien !

MessageSujet: Re: * La dragonne muselée *   Mer 9 Juin - 21:38

Et le tyran continuait à jouer avec ses nerfs. S'il croyait qu'il allait réussir à l'irriter deux fois, il se mettait le doigt dans l'oeil. Elle avait plus d'un tour dans son sac. Comme si elle allait se résigner à quelconque absurdité! Elle avait sa dignité et qu'importe sa position, elle allait s'arranger pour garder une certaine domination sur son geôle.

À sa moquerie, elle lui répliqua en gardant son regard braqué dans le sien comme pour le défier:


-Comme si j'avais besoin de savoir que vous me considérez supérieure et que vous m'obéissez! Savoir que j'ai un tel pouvoir m'est suffisant.

*Ainsi que de voir la peur dans vos yeux quand je vous terrasserai! Ah! Comme ce jour sera bon...*

Elle entama un rire à en glacer le sang puis, toujours d'un air mi arrogant, mi agressif (un ton pincé), elle ajouta à la seconde réplique:

-Je connais parfaitement ma situation et, malgré une certaine irritation d'une telle bassesse, je ne peux que croire que, pendant ce temps où je serai cette prisonnière entre vos griffes (elle ne put s'empêcher d'émettre un autre petit rire sonore face à l'utilisation du mot griffe en parlant de Mordred), je serai la créature la plus respectée puisque je ferai ce que vous voudrez de gré sans me laisser abaisser.

Sa voix était beaucoup moins agressive et désormais sensuelle. On aurait dît que, par la force de son avantageux physique humain, elle commençait à prendre plaisir à user de son charme.

-Alors, c'est vous qui voyez. Seriez-vous sérieusement capable de me tuer, maintenant que je suis une si... fragile créature? Seriez-vous plus cruel qu'un monstre, Mordred?

Elle faisait de ces yeux piteux qui, faussement appelant la pitié, ne faisait que narguer Mordred qui, en entendant la dragonne parler ainsi, ne pourrait s'empêcher de voir qu'elle serait loin d'être docile. De plus, même si elle était sous l'emprise de l'Orcanie sous cette forme, elle savait se battre et... utiliser ses ''atouts'' pour s'attirer certaines faveurs. Valait mieux en profiter après tout.. fallait s'amuser!

Quand elle parlait d'en profiter, elle parlait évidemment de profiter de ses sens humains pour s'adonner à des plaisirs éphémères attendant le moment fatidique où...

* ...j'aurai le beau jeu et retrouverai mes crocs, mes griffes et toute ma puissance démoniaque! Ah!*

Elle se plaça d'une façon assez perverse, exposant très bien au tyran ses atouts que la féminité avait décidé de lui donner dans ce corps de chair.
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * La dragonne muselée *   Ven 11 Juin - 0:49

La fière dragonne n'avait décidément rien perdue de son arrogance et de sa morgue...Mais pour autant, elle voyait juste en devinant(?) que Mordred ne comptait nullement en finir dès maintenant...pas encore.
Il pensait pouvoir l'appâter...et ainsi l'utiliser à son grée, par la suite.

Le fait que la bête à visage humain (la bête dans le corps de la belle! :p) mette au défi le tyran de se montrer magnanime à son égards...fit son petit effet.
Mais la bougresse devrait faire preuve de bonne volonté, également...

Mordred admira sans vergogne les courbes voluptueuses de la rouquine, tout sourire, avant de lui répondre :


Justement...chère créature, je ne souhaite point, réellement, votre trépas.
Mais plutôt...vous proposer de profiter pleinement de votre nouvelle condition. Qu'il vous faut supporter...
Acceptez de vous placer à mon service...et vous aurez accès à toutes les richesses et avantages possibles et imaginables...par un esprit humain.
Vous aurez ainsi une position fort enviée et...n'aurez plus à vous soucier de défendre votre territoire, constamment, face à l'engeance humaine.

Moins de puissance, certes...mais davantage de paix...et...une expérience qui vous plaira, soyez en certaine!


C'était ainsi : Lilieuth était pour l'instant captive en son enveloppe charnelle...Mais outre le fait, notable, de bien vouloir l'épargner...Mordred lui proposait de recouvrer sa liberté de mouvement...et d'en faire l'une des dignitaires de la cour.
Accepterait elle la main tendue?
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Lilieuth

avatar

Nombre de messages : 311
Age : 25
Camp : Le seul digne de se battre pour : le mien.
Classe sociale : Dragon rouge
Terre : Toutes m'appartiennent !
Date d'inscription : 23/09/2008

Feuille de personnage
Religion: Athé
Statut Social: le sien !

MessageSujet: Re: * La dragonne muselée *   Lun 21 Juin - 14:41

HJ: Hey, désolé Mordred, j'avais beaucoup à faire ces temps=ci!!

La dragonne était fière de son coup, Mordred avait l'air attendri par son charme. Néanmoins, le tyran était peut-être attendri, mais il n'abandonnerait pas son plan. Même si Lilieuth ferait tout pour garder le dessus sur la situation, il était évident que, pour le moment, elle devrait suivre les ordres de son ennemi. Ah, si elle avait pu lui flamber son petit corps d'humain, comme elle aurait été soulagée. D'un regard toujours aussi hautain, la dragonne sous sa forme humaine regardait le tyran déblatéré ces mots:

Citation :
Justement...chère créature, je ne souhaite point, réellement, votre trépas.
Mais plutôt...vous proposer de profiter pleinement de votre nouvelle condition. Qu'il vous faut supporter...

Acceptez de vous placer à mon service...et vous aurez accès à toutes les richesses et avantages possibles et imaginables...par un esprit humain.
Vous aurez ainsi une position fort enviée et...n'aurez plus à vous soucier de défendre votre territoire, constamment, face à l'engeance humaine.

Moins de puissance, certes...mais davantage de paix...et...une expérience qui vous plaira, soyez en certaine!

La dragonne hésita. Cette proposition était certes plus motivante que de rester une sale criminelle dans un cachot, mais en même temps, elle sentait guère le besoin de toucher à de telles richesses. Elle qui était une bête sanguinaire ne souhaitait que les contacts brutaux pour assouvir sa domination. Puis, en cessant de réfléchir, activité humaine dont elle détestait déjà s'petre pris à faire (elle perdait un peu ses instincts de bête!), elle répliqua toujours du même ton:

- Il pourrait être certes intéressant de s'adonner à un tel jeu. Mais je vous assure, je ne serai pas de ces dames faciles à diriger. J'ai mon propre caractère et ma fierté! Je serai à votre service, mais j'ai peine à croire que vous tiendrez parole. Sachez que les bêtes ne sont pas réputés pour leur honnêteté.

Elle traitait ainsi Mordred de bête en sachant, ironiquement, qu'elle en était une vraie. Ah, cette Lilieuth, toujours aussi cynique. Puis, commençant déjà à jouer le jeu elle frotta ses longs ongles sur le visage de Mordred (comme lorsqu'elle frottait ses griffes sur sa future proie qu'elle voulait dévorer), en susurant:

-Monseigneur, par quoi commecerons-nous?

*Pouah! Quelle horreur que ces mots. Hum, mais je risque de ne pas m'ennuyer et bientôt, je détruirai tout!*
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * La dragonne muselée *   Mer 7 Juil - 14:42

Mordred voyait fort clair dans le jeu très sensuel de l'enjôleuse créature...et tout en feignant de la suivre sur ce terrain (assez scabreux)...n'était nullement dupe de rien.

Il s'empara de la main de la belle, pour ensuite la darder de son regard le plus...pénétrant.


Je vous offre...un massacre facile!
Le tout premier, de tant et tant d'autres...
Prenez la tête de ma garde personnelle, et occupez vous des brigands qui hantent la forêt de Warminster.
Ceci fait...je vous dirais comment vous pourrez me servir davantage encore...et devenir reyne en votre futur domaine.


Voilà qui était dit et proclamé : le tyran ferait en sorte d'offrir à son alliée inattendue tout le sang et les avantages que celle ci pouvait (légitimement) espérer...sous sa forme actuelle.

Et pour finir...le roy embrassa la patte...la main :p de la bête humaine domestiquée(?).
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Lilieuth

avatar

Nombre de messages : 311
Age : 25
Camp : Le seul digne de se battre pour : le mien.
Classe sociale : Dragon rouge
Terre : Toutes m'appartiennent !
Date d'inscription : 23/09/2008

Feuille de personnage
Religion: Athé
Statut Social: le sien !

MessageSujet: Re: * La dragonne muselée *   Mer 14 Juil - 17:26

HJ: Où je répond ^^?
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * La dragonne muselée *   Mer 14 Juil - 20:16

hj : ici, à la suite...dans un premier temps Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Lilieuth

avatar

Nombre de messages : 311
Age : 25
Camp : Le seul digne de se battre pour : le mien.
Classe sociale : Dragon rouge
Terre : Toutes m'appartiennent !
Date d'inscription : 23/09/2008

Feuille de personnage
Religion: Athé
Statut Social: le sien !

MessageSujet: Re: * La dragonne muselée *   Ven 23 Juil - 22:09

Citation :
Je vous offre...un massacre facile!
Le tout premier, de tant et tant d'autres...
Prenez la tête de ma garde personnelle, et occupez vous des brigands qui hantent la forêt de Warminster.
Ceci fait...je vous dirais comment vous pourrez me servir davantage encore...et devenir reyne en votre futur domaine.

Avec le plus d'attention que cette bouillonnante dragonne pouvait donner à quelqu'un -surtout quelqu'un qui tentait de la gouverner- elle se laissa prendre la main, trouvant, dans sa forme charnelle, son geôlier plutôt intéressant. Il semblait avoir une peau remarquablement douce. Il devait bon à grignoter ou dans le cas présent, à toucher. Enfin... il n'était pas encore question d'assouvir ses pulsions, maintenant humaines, elle devait répliquer quelque chose à la hauteur de son tempérament.

-Alors, je pourrai faire ce que je veux avec votre charmante garde? Hum, intéressant. Je n'aurais jamais cru qu'une personne telle que vous aurait fait confiance à une dragonne comme moi. Puis-je refuser? Je crois qu'il serait bien sot de ma part de faire ceci et d'ailleurs, j'imagine que je n'ai pas le choix... même si on a toujours le choix. Prenez donc cette acceptation comme un présent de ma part.

De quoi parlait-elle? C'était un discours bien étrange qui se voulait prétentieux. En fait, elle trouvait bien amusant de s'imaginer à la tête d'une bande d'humains sans cervelle avec laquelle elle pourrait s'amuser à déplacer, à sa guise, comme sur un échiquier. Bon, ce jeu avait quelques règles. Mais... elle ferait semblant, seulement, de les suivre. Elle ne voulait que s'amuser et ça se voyait!

Puis, en entourant son bras libre autour du cou de Mordred, elle ajouta:


-Ho, mais avant que je me rende là-bas, nous pourrions apprendre à se connaître mieux, non? Tant qu'à être obligé de cohabiter ensemble et de faire affaire, vaut mieux en profiter. Vous voyez ce que je veux dire. Y a t-il un seul homme qui peut refuser une telle offre? J'ai accepté la vôtre, accepterez-vous la mienne? Elle vous apportera beaucoup, je crois.

Sa voix était définitivement sensuelle, puis, en se collant davantage à Mordred, elle attendait le moment où celui-ci plierait sous son charme et utiliserait son enveloppe inutile et charnelle pour assouvir ses désirs d'homme. Il en avait envie, c'était évident. Mais, peut-être était-il trop fidèle à sa reine? Qui, en toute honnêteté, n'avait pas déjà été infidèle surtout dans la position de Mordred? Peu...
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * La dragonne muselée *   Mar 27 Juil - 23:52

Le tyran ne quittait plus son "alliée" du regard...
La belle bougresse était directe et sans (aucun?) détours : Mordred aimait ça! Tout en restant parfaitement conscient du jeu pratiqué par Alkhytis/Lilieuth.

Le roy était même disposé à se laisser entraîner sur ce terrain plutôt...scabreux, mais point trop et surtout selon ses propres règles à lui.

Son sourire suffisant s'étira davantage et tout en s'emparant du cou d'albâtre de la jeune "femme"...(d'une main ferme et possessive), se rapprocha un peu plus d'elle.

Alors les deux bouches se rencontrèrent, s'embrassèrent et se connurent (s'explorèrent) l'une l'autre sans retenue ni répit...
Dans une frénésie aussi soudaine qu'envoûtante. Durant une courte mais intense accélération temporelle.

Il était plaisant de s'abandonner ainsi...mais Mordred n'entendait pas, pour autant, trop céder aux charmes incendiaires de l'amazone. Ô que non! pas ici et point si rapidement.

L'impétueux souverain fit tournoyer une dernière fois sa langue rose autour de celle de sa nouvelle "amie"...puis relâcha ses lèvres charnues en desserrant la pression exercée...par sa bouche carnassière.
Dans un ultime baiser enflammé.

Mordred se mis à caresser la flamboyante chevelure de la belle...(comme on flatte un animal de compagnie), alors que ses yeux luisants allaient se river sur la poitrine (plus que généreuse!) de la dite donzelle.


Notre pacte est scellé, il me semble.
Mais ce n'est là qu'une toute première étape...
Servez moi avec brio et, peut être...pourrons nous...approfondir notre union, au delà.


Le roy recula, alors que son divin sourire s'agrandissait d'autant plus...
Oui, le jeu était plaisant mais s'achevait, momentanément(?).
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Lilieuth

avatar

Nombre de messages : 311
Age : 25
Camp : Le seul digne de se battre pour : le mien.
Classe sociale : Dragon rouge
Terre : Toutes m'appartiennent !
Date d'inscription : 23/09/2008

Feuille de personnage
Religion: Athé
Statut Social: le sien !

MessageSujet: Re: * La dragonne muselée *   Ven 6 Aoû - 22:08

La dragonne se surprit à frissonner lorsque Mordred accepta, quelques instants, ses avances humaines. Vraiment, la chair de ces êtres était trop sensible! Valait mieux en profiter! Ces lèvres étaient si douces. Cette main était si douce. Un agneau possédant un tempérament de… de dragon! Elle s’abandonna quelques m inutes à ce commencement de plaisir. Puis, quand elle était pour montrer à ce Roy ce qu’elle était capable, il lâcha l’amazone. Celle-ci se refroidit instantanément.

Citation :
Notre pacte est scellé, il me semble.
Mais ce n'est là qu'une toute première étape...
Servez moi avec brio et, peut être...pourrons nous...approfondir notre union, au delà.

Mais, évidemment, le tyran ne se laisserait pas mener aussi facilement par l’enjôleuse, deux vrais coqs! Qui mènerait dans tout ça? Les deux avaient de fort caractère, alors... et en plus, les jeux de mots? Lilieuth se mit à ricaner en se dirigeant vers les barreaux de sa cellule. S’appuyant sur ceux-ci avec beaucoup de sensualité encore, elle ajouta :

-Nous verrons si j’accepte de vous refaire cette honneur, cher geôlier.

En faisant exprès pour faire bouger son buste, elle darda son regard intense dans celui de Mordred en terminant de parler comme suit :

-Allons donc, présentez-moi cette armée de… valeureuses créatures (elle eut de la difficulté à se retenir de ricaner). Et présentez leur donc ma personne.... même si je doute fort que vous trouverez les mots pour décrire ce que je suis. Vous mentirez assurément.

Elle fit un clin d'oeil entendue avant d'attraper les barreaux de sa cellule avec une poigne de fer. Qu'espèrait-elle? Faire tomber sa cellule? Mordred ouvrirait sûrement la porte? Heu... bien à moins qu'il avait d'autre chose à lui dire ou... montrer!

*Hum… intéressant! Ce jeu est intéressant. Mordred, vous ne mènerez pas la danse, ça non. Vous n’aurez que cette impression…


Dernière édition par Lilieuth le Mar 10 Aoû - 23:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nathan
Comte de Metz
avatar

Nombre de messages : 875
Age : 26
Camp : Erwana, Morgause et Metz. (Phalène?)
Classe sociale : Chevalier d'Austrasie, Comte. Premier Intendant d'Austrasie
Terre : Metz
Date d'inscription : 01/11/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Comte de Metz et Chevalier d'Austrasie

MessageSujet: Re: * La dragonne muselée *   Mar 10 Aoû - 8:40

HJ: J'ai peur! ^^

Smile

Charmant RP Smile

_________________
Phalène ou Erwana? Telle est la question

Premier Intendant d'Austrasie.
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * La dragonne muselée *   Jeu 2 Sep - 22:47

hj : Désolé pour le retard!


La bête humaine avait fort hâte de s'extirper de cette vilaine cellule, visiblement...Pour ensuite entrer derechef dans le vif du sujet...de sa mission prochaine.
Oui la prétendue guerrière serait libérée dès maintenant...mais il était inutile de brûler (:p) les étapes, ça non.
Mordred se releva, tout sourire, et s'approcha de sa désormais servante...qu'il ne cessait de dévorer de son regard de fauve.
Il tapa dans ses mains et aussi prestement que possible...la porte du cachot s'ouvrit, laissant place à deux gardes à la dégaine farouche.


Vous serez présentée à vos hommes dès demain, à l'aube.
Pour l'heure ceux ci vont vous guider en vos appartements...
Le nécessaire vous sera offert et...bien davantage.
Profitez en...pleinement.


La messe était dite...Alkhytis pouvait dès lors se retirer, dans sa toute nouvelle tanière.
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: * La dragonne muselée *   

Revenir en haut Aller en bas
 
* La dragonne muselée *
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fanarts (ceci est un bien grand mot) de la dragonne Vipère
» Premier pas loin de chez elle
» Repos après un long voyage
» Nelhen, arrivée d'une dragonne [en cours & en pause][John Dan]
» Les fiches de publicité de Armanda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: † Hors-jeu † :: Personnages :: Archives-
Sauter vers: