Venez festoyer, guerroyer ou ... comploter en Orcanie !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Promenade matinale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Blanche d'Orcanie
Membre fondateur/reyne d'Orcanie
avatar

Nombre de messages : 1591
Age : 26
Camp : Mordred !
Classe sociale : Souveraine d'Orcanie
Terre : Orcanie !
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Souveraine d'Orcanie

MessageSujet: Re: Promenade matinale   Dim 6 Déc - 23:23

Et la petite colombe rougit. Lorsqu'on lui faisait des compliments, elle ne se cachait guère.

Barbare est celui qui se croit ainsi. Je ne crois pas que vous êtes un barbare Messire Ellac. Que vous descendiez de la noble lignée d'Attila ou pas.

Le regard parfaitement innocent de la vaillante Blanche croisa celui d'Ellac.

Puis-je prendre place, demanda-t-elle

Elle était maîtresse de ce royaume et de ce château et demandait la permission. Pauvre ironie.

Les gens du château ne seront pas réveiller avant plusieurs heures. Et j'aimerais bien entendre parler de l'endroit d'où vous venez. Il me semble intéressant, moi qui ne connaît que ma mère la Bretagne et Rome.

Si il trouvait son comportement déroutant, elle n'avait que faire. Elle aimait apprendre de ceux qui connaissait plus loin que les frontières.

_________________

Spoiler:
 


" Sur mon honneur je jure fidélité et loyauté à mon époux, seigneur et maître Mordred !
Car mon amour pour lui est aussi intense que sa puissance est grandissante !
Que notre passion puisse durer et perdurer pour l'éternité !
Gloire à l'Orcanie ! "
Revenir en haut Aller en bas
ELLAC

avatar

Nombre de messages : 47
Age : 48
Camp : Hunnique
Classe sociale : chef de clan
Terre : Pannonie
Date d'inscription : 01/11/2009

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social: Nobiliaire

MessageSujet: Re: Promenade matinale   Mar 8 Déc - 11:07

Ellac avait laissé prendre place à ses côtés, la jeune femme, le barbare la regardait avec la plus vive curiosité et déjà un léger sourire se faisait sentir aux commissures de sa belle bouche.

Ellac s'exécuta et entama le récit de cette terre lointaine qui lui manquait tant.
Ses yeux étincelaient, ses traits prenaient une expression d'enthousiasme et il dit
:

" Gracieuse princesse, je me souviens de ces contrées sauvages dénommées " Pannonie et Dacie ripuaire ", si attrayantes malgré l'aridité et la désolation des steppes qui les composaient, les vallées glaciaires, les forêts énigmatiques , tout concouraient à en accentuer l'envie de les parcourir à cheval.

Cependant, je me souviens surtout des rives de la mer Pontique, ponctuée de kourganes ( tombes Scythes ) et de leurs mille trésors, là-bas, à défaut de bois , de torrents, de cimes alpestres à admirer aux confins de la mer noire, nous avions de grandes flaques d'eau peuplées de pélicans, des yourtes Lazes à moitié enfouies dans le sable, des nomades d'Asie mineure assis à la sarmate sur des chameaux, montrant leurs noires silhouettes, et aux confins de l'horizon, nous avions l'immensité, nous allions mes compagnons et moi à l'inconnu! ..

Chaque jour, chaque heure, chaque moment, puis je m'exprimer ainsi charmante Dame, nous apportaient une nouvelle surprise, un nouveau sujet d'admiration.
C'était le mirage avec ses îles aux arbres renversés, flottant sur des lacs de pourpre et d'azur, c'étaient des brouillards qui fermaient brusquement l'horizon en s'amoncelant comme d'énormes falaises, au-delà desquelles semblait être la mer.

Enfin, princesse, c'étaient surtout, quand venait le soir, des effets de lumière.

Tant et si bien, que je pensais naïvement que toutes les splendeurs du ciel et de la terre se reflétaient dans les nuages: les jeux, les aspects de cette mourante lumière, au moment ou elle allait s'éteindre dans l'espace, semblaient jeter un défi permanent aux conceptions de je ne sais quels dieux coloristes
".

Ellac venait d'achever son monologue, sa physionomie s'était assombrie, il fixait le sol, la tête légèrement baissée, comme en signe d'allégeance.
Il ne semblait pas en mesure d'évaluer ce que la princesse avait pu comprendre et apprecier, de la teneur étrange émanant de ce récit empreint d'une insondable mélancolie.
Revenir en haut Aller en bas
Blanche d'Orcanie
Membre fondateur/reyne d'Orcanie
avatar

Nombre de messages : 1591
Age : 26
Camp : Mordred !
Classe sociale : Souveraine d'Orcanie
Terre : Orcanie !
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Souveraine d'Orcanie

MessageSujet: Re: Promenade matinale   Mar 8 Déc - 17:15

Blanche regarda celui qui se disait barbare. Non, elle ne le croyais pas une seconde qu,il puisse être violent avec quiconque, sinon, pourquoi y aurait-il des saxons.

Vous donnez envie de partir, Messire Ellac. Non que je considère, le château comme une prison, mais votre pays donne envie de se libérer. Vous le rendez poétiquement, je dois vous l'avouer.


Mais la reine restait curieuse

Et la neige, recouvra-t-elle vos terres, une fois la saison venu ?

Blanche adorait l'hiver. Cette douce neige qui caressait son visage. Mais elle finit pas remarquer la mélancolie de son invité. Elle posa une main pleine d'affection sur celle de deux fois plus grande que son invité et lui sourit timidement.

J'espère que mon orcanie, vous plaira tout de même

_________________

Spoiler:
 


" Sur mon honneur je jure fidélité et loyauté à mon époux, seigneur et maître Mordred !
Car mon amour pour lui est aussi intense que sa puissance est grandissante !
Que notre passion puisse durer et perdurer pour l'éternité !
Gloire à l'Orcanie ! "
Revenir en haut Aller en bas
ELLAC

avatar

Nombre de messages : 47
Age : 48
Camp : Hunnique
Classe sociale : chef de clan
Terre : Pannonie
Date d'inscription : 01/11/2009

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social: Nobiliaire

MessageSujet: Re: Promenade matinale   Lun 21 Déc - 6:06

Ellac apposa un regard plein de bienveillance sur la princesse, dont la main venait de se poser doucement sur la sienne.
Il apprécia la douceur du geste et la chaleur du propos.

Le barbare se mit debout avec prestance, il regardait le lointain, ses yeux s'étaient soudain embrumés d'une mélancolie encore palpable.
Ellac se remit à parler avec une voix harmonieuse et empreint de conviction et de passion:


" Princesse! dans mon pays il y a cet attrait extraordinaire pour le froid rigoureux, de plus la description poétique des paysages enneigés invite quiconque à la plus grande méditation.
L'hiver pour les steppes, c'est la fête de la lumière, des pures blancheurs, des neiges et des givres dorés et irisés par les aubes et les crépuscules glorieux, enfin, les nuits transparentes et glacées ou tremblent des millions d'étoiles.
J'ai couru la moitié du monde des steppes comme d'ailleurs la plupart des cavaliers des tribus barbares qui la compose, avec cette certitude de trouver, toujours et encore, après une journée de fatigue, une yourte enneigée et de partager la vie errante des clans kalmoukes des étendues proche de la Volga.
Dés le matin, au réveil, bien que mes membres soient encore engourdis de la nuit passée sur la latte, il fait dehors affreusement froid, dés lors, à peine que je sortais, hors de la yourte, et que je m'aventurais au-dehors, déjà des tourbillons de neige, sèche et glacée collaient mes cils, mon nez , ma bouche et pénétraient dans mon cou, cependant, rien ne me fera jamais oublié ces joies passées à y vivre et y chevaucher sans limites, tant cette vaste contrée est mienne et coule en moi, telle une rivière impétueuse.

Je me souviens par ailleurs, altesse, que dans ces conditions climatiques hors normes, mon cheval renâclait, mais courait toujours, trébuchant parfois dans l'épais manteau de neige et de glace, sans jamais renoncer pour autant.
Je me souviens, enfin, que lorsque le vent hurlait, et ce, frénétiquement, déjà de grandes pelletées de neige, se déversaient sur les pans de ma pelisse fourrée, sans pour autant me rebuter, tant le spectacle offert par la lumière du givre me fascinait.
Sachez! princesse, que dans mon pays, tout est blanc, lumineux et enneigé, rien nul part ne vaut cette lumière trouble et neige..
ce pays que l'on dit " barbare " est mon refuge et rien ne pourra m'y faire renoncer, tant que je vivrais
. "

Ellac venait de finir son récit avec émotion, des larmes roulaient le long de ses joues, il serrait fermement ses poings, les bras disposés le long de son corps puissant et bien proportionné.
Revenir en haut Aller en bas
Blanche d'Orcanie
Membre fondateur/reyne d'Orcanie
avatar

Nombre de messages : 1591
Age : 26
Camp : Mordred !
Classe sociale : Souveraine d'Orcanie
Terre : Orcanie !
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Souveraine d'Orcanie

MessageSujet: Re: Promenade matinale   Lun 21 Déc - 12:30

Blanche resta convaincue d'une chose, elle en connaissait des moins barbares que lui. Mais au fond d'elle, elle comprenait l'attachement d'un lieu. Que l'on l'est quitté ou pas.

Lorsque le nouvel arrivant d'Orcanie se leva, elle l'écouta de la fin jusqu'au début de son discours. La reine d'Orcanie était une colombe sensible et en quelques sortes elle ressentait le poids lourd que portait Ellac.

Votre situation est fort différente de la mienne, mais je comprends ce que vous ressentez. À la même date, je passais le premier hiver, de ma jeune fille sans elle. Le roi me l'avait arraché bien avant de m'épouser. Et j'ai du quitté, Camelot, et ma vie, pour l'amour que je porte au roi. Cette neige est tout ce qui reste de mon ancienne vie avec mon père. Nos seuls moments, ou lui moi nous nous aimions vraiment. Chaque flocons de neiges me rappellent ses heureux instants, avant sa mort.

La jeune reine se reprit en main, elle ne voulait pas pleurer Elle adorait Mordred, elle l'aimait à la folie. Mais se faire tuer bêtement, alors qu'il était malade, Blanche ne le supportait pas encore et ce malgré la défaite de l'ogre de Gaurres.

_________________

Spoiler:
 


" Sur mon honneur je jure fidélité et loyauté à mon époux, seigneur et maître Mordred !
Car mon amour pour lui est aussi intense que sa puissance est grandissante !
Que notre passion puisse durer et perdurer pour l'éternité !
Gloire à l'Orcanie ! "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promenade matinale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Promenade matinale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Promenade matinale [pv Lord Vlad]
» Promenade matinale (terminé)
» Promenade matinale [Ookami et Zaak]
» [Rang C] Une promenade qui tourne mal...
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: † Hors-jeu † :: Personnages :: Archives-
Sauter vers: