Venez festoyer, guerroyer ou ... comploter en Orcanie !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Atlantis 2400 : The Novel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Uther Pendragon
Roi d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 2961
Age : 26
Camp : Pendragon
Classe sociale : Roi de Bretagne
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Roi de Bretagne

MessageSujet: Atlantis 2400 : The Novel   Sam 9 Mai - 13:17

Atlantis 2400 The Novel
Chapitre Premier :
Un Cylon embarque à bord du Pegasus.
Un Raptor solitaire venait de quitter l'atmosphère terrestre et se dirigeait vers le gigantesque spatio dock qui flottait au dessus de ce qui était autrefois les États Unis d'Amérique. La planète Bleue avait visiblement souffert de l'urbanisation à outrance, et elle prenait une teinte oscillant entre le gris pour les villes et le marrons, voir parfois un vert maladif. Le niveau des océans avait augmenté mais ceux-ci n'étaient plus bleus: à cause de la prolifération d'algues, c'était eux qui donnaient la teinte vert maladif à la Terre.
Le Raptor solitaire n'avançait évidemment pas à vide: il y avait un pilote à ses commandes, Gabriel Silver, qui devait se demander ce qu'il avait fais pour mériter ce rôle de taxis dans un aéronefs polyvalent plus lent et moins agile que son frêle Viper.
Et ce Gabriel Silver avait un passager: Nathan Weatherly. Ce Nathan Weatherly avait l'apparence d'un humain: il avait une odeur, transpirait, respirait, saignait, pleurait, ressentait des émotions, mangeait, et pouvait même faire un enfant avec une femme de son espèce, mais il n'était pas humain: il s'agissait d'un Cylon, forme de vie cybernétique qui existait depuis 900 ans dans cette univers temporel, originaire de la Galaxie d'Andromède. Et cela faisait maintenant de nombreuses années, 109 ans pour être précis, que ce Cylon, l'un des premiers ayant emménagé dans cet univers, vivait sur Terre. Il avait été convalescent de nombreuses années et exécutait son premier travail au service de l'United Earth en tant que consultant en technologie Cylonne. Il était porteur d'une mission top secrète, et depuis le début du vol il avait gardé les yeux rivés sur son ordinateur Cylon, qui tournait sous Cyberdyne Systems CS X.5. Que pouvait-il bien faire. C'est alors qu'il leva les yeux vers le pilote.
"Je viens de parcourir les fichiers concernant l'équipage du Pegasus, et vous êtes Gabriel Silver, c'est ça? Cependant je vois que vous êtes un ancien chef d'escadrille, pilote de Viper, et je vous vois aux commandes d'un Raptor, ils ont manqué de personnel?"
Le ton du Cylon n'était pas des plus aimable, on sentait de la curiosité et de l'ironie dans un étrange mélange. Qu'allait répondre Gabriel à un illustre inconnu, puisque Nathan était arrivé en retard et avait sauté dans le Raptor sans la moindre présentation? Surtout que l'inconnu en question ne portait même pas une tenue de vol, mais une chemise bleu, et une veste de costume qui allait avec... Et là ou on s'attendrait à des chaussures classes, on ne trouvait qu'une paire de basket. Il ne manquait que la canne pour caricaturer un personnage de série télévisée du XXIème siècle que Gabriel ne pouvait connaître, à cause de 400 ans de production culturelle. D'ailleurs le cylon semblait boiter, cachait-il une canne dans sa valise, canne qu'il n'utilisait pas en ce moment parce qu'il voulait donner une image de quelqu'un de fort?
- En fait, Ces Majestés les généraux en ont eu assez de voir un pilote surdoué comme moi aux commandes d'un Viper et ont décidé de mettre une personne compétente devant les manettes d'une de ces catastrophes ambulantes que sont les Raptors...ne manquerait plus qu'un système de sécurité dysfonctionnant pour que ce rafiot ce crash. En espérant qu'il n'y ait rien de précieux à bord, ce dont je doute fort, vu la qualité du matériel présent dans un Raptor.
Tel fut la réponse du pilote qui, visiblement détestait les Raptors : des engins anciens mais efficaces, très efficaces. Et qui allait franchir un champs de débris radioactifs…
- Accrochez-vous, je ne sais pas si ce...cet engin est capable de résister à l'impact des nombreux cailloux "cosmiques".
Nathan souriait en entendant les explications du pilote alors qu'il venait s'asseoir à la place qui, en mission de combat pouvait être utilisée par un copilote. Et il sourit en regardant les commandes et les étoiles dehors. Les boucliers de l'engin protégèrent sans difficulté des radiations qui, de toute façon, étaient trop faibles pour déclencher l'alarme radiologique.
"Je ne me souviens pas avoir entendu autant de critique sur les Raptor avant ce jour, mais i est vrai que vous êtes un pilote de Viper. Mais je vous plains, du sort qui vous a été réservé, je demanderais au capitaine de vous rendre votre Viper
- C'est inutile, de toute façon. Autant m'habituer à conduire ce genre d'engin, car je crois que je ne vais pas pouvoir m'en séparer pendant au moins un siècle...Les généraux, et tout l'Etat-Major a une dent contre moi, et à vrai dire ils ont un peu raison.
"
Nathan fit un sourire amusé: ce pilote lui plaisait: c'était le genre d'homme qu'on aimait avoir à ses côtés en cas de coups durs.
Les rochers les plus gros étaient aisément évités par le Raptor, qui se montrait fort manoeuvrable, et les rochers les plus petits heurtaient le bouclier, rebondissant dessus, sans causer le moindre dommage. Et déjà au loin, les lueurs caractérisants le Pegasus devenaient visibles: pour l'instant seulement la lueur bleutée des moteurs du Battlestar, mais bientôt le navire serait réellement visible. Il fallait juste que le pilote supporte son vaisseau jusque là. C'est à ce moment qu'un signal apparut sur le Dradis, sorte de radar en trois dimensions concentrant les détecteurs radar, optiques, thermiques, magnétiques, de rayonnement et de radiations.
"Il semblerait qu'une escadrille soit sortie de vol warp, c'est impossible!"
- Accroche toi, mon vieux, il est temps de s'amuser !

Nathan était perplexe: Comment Skynet avait pu acquérir une telle technologie? Les engins se révélaient plus rapides que le Raptor, leur équivalent humain à ce qu'il semblait. Mais non: c'était des Raiders, engins de combat acérés et très puissants. Les batteries de missiles et les canons alentours ouvraient le feu sur les 12 Raiders de Skynet qui, déjà larguaient leurs projectiles de mort: 84 torpilles quantiques prirent alors une lueur bleutée, alors que les douzes Raiders semblaient se rapprocher du Raptor. Un Raptor sans autre armes que 60 micro torpilles photoniques.
"Je vous conseil de ne pas jouer au héros et de vite rejoindre le Pegasus, monsieur Silver. Les défenses terrestres n'ont pas besoin de nous.
- Désolé, mais ça va chauffer, votre petite visite à Pegasus risque de fort bien tourner en cauchemar !"

Cependant Nathan se demandait quels dégâts causeraient ces 12 Raiders. Un écho Dradis disparut, signalant la destruction d'un appareil mais les 84 torpilles étaient toujours là, et plusieurs frappèrent le chantier naval, endommageant des navires en construction.
"Un assaut identique à Pearl Harbor... Sauf que cela ressemble à une mission suicide."
Murmura alors Nathan... Les images de bombardements menés par des ARC-200, équivalent Cylon des Raider, revenaient en mémoire du Cylon... Et il était comme perdu dans ses souvenirs, souvenirs d'horreurs de guerre, la guerre civile cylonne du siècle passé… Le Raptor piqua vers la Terre, évitant la première salve, puis fit un demi tour afin de se placer derrière les Raider. Gabriel posa son pouce sur la manette de tir…. Et rien… Un Raider fit alors face au Raptor…. Prêt à tirer….
Gabriel avait bien vu un Raider foncé vers lui, mais il n'avait pas vu le second Raider, car abattu par un tir du Pegasus. Le Raptor allait-il survivre? Il encaissa la première salve de phasers ennemis alors qu'au loin, 72 des 84 torpilles quantiques frappaient le chantier naval, qui se disloquait sous les tirs: heureusement que Gabriel n'avait pas pris la direction du spatidock car plusieurs parties du spatio dock n'existaient plus, les autres étant la proie d'incendies dévastateurs. Et les dix Raiders restant avaient trouvés des cibles pour leurs phasers: le Raptor de Gabriel et les 84 Viper que lançait le Pegasus qui arrivait juste derrière le Raptor, se rapprochant à toute vitesse.
"Ne faudrait-il pas rejoindre le Pegasus? Cela permétterait au vaisseau d'effectuer un saut Warp, et nous pourrons accomplir notre mission."
Et à ce moment l'alarme de verrouillage de tir du Raider se mit à sonner: pas moins de 8 dradis de tirs avaient verrouillés l'appareil à ce moment. Et le signal d'alerte emplit le cockpit. Et ce alors que les chasseurs Viper n'étaient pas encore à porter des Raiders, que ce soit les 84 du Pegasus ou les autres chasseurs des défenses terrestres.
"Bon, les commandes entre un Raptor de cette génération et les anciennes versions sont similaires alors, accepteriez vous que je vous aide en me chargeant des leurres?"
Nathan faisait défiler sur son ordinateur, et à toute vitesse, une vitesse de défilement que seul une machine pouvait lire, la notice d'utilisation d'un Raptor comme celui ou il se trouvait, afin de connaître les caractéristiques précises de l'engin. Et déjà il se dirigeait sur la console électronique, située derrière le pilote. Gabriel allait devoir de toute façon virer, et jouer avec les canons DCA du Pegasus car les Raider allaient bientôt être sur lui.
Bientôt les Viper et Raider s'affrontèrent de toute part, le Raptor se retrouvant au milieu, et des tirs perdus frappèrent le Raptor. Quels dégâts avaient-ils subis? Aucune idée, mais 4 Viper assuraient sa protection et bientôt ils reçurent un ordre du Pegasus.
« Sergent établissez le contact avec les occupants du Raptor. Signifiez leur que vous les escorterez jusqu'au Pegasus. Et si vous le pouvez, arrimez deux chasseurs au Raptor. Il avancera bien plus vite entraîné par deux Vipers. »
"Pilotes, vous avez entendu le patron, il nous faut ramener le Raptor au bercail!
"
Et puisque le Raptor restait immobile, les Viper vinrent à proximité de l'appareil, et un appareil se mit juste devant, battant des ailes. L'ordre était clair: Gabriel devait rejoindre immédiatement le Pegasus. Obtempérerait-Il? Mais avait-il le choix? L'un des pilotes était prêt à guider le Raptor s'il le fallait.
Gabriel fit virer son vaisseau, hum...rectification, LE vaisseau, au dernier moment, c'est à dire lorsque le Raider sembla sur le point d'envoyer ses phasers. Le Raptor vira sur l'aile, la moitié de ses moteurs stoppés, pour faire un virage express. La manoeuvre fonctionna bien et le pilote évita la seconde salve de phasers. Lorsque son passager lui proposa son aide, Gabriel refusa gentiment, sachant déjà le genre de leurre qui fonctionnait avec ces fichus Raiders. Il envoya une des TROP peu nombreuses torpilles du vaisseau, suivis par d'autres, envoyées selon un angle... différends, et les deux salves se "heurtèrent", dans un petit nuage d'explosion qui leur laisserait peut-être quelques secondes de répit. Déjà, deux Vipers apparaissaient du Pegasus, filant vers eux, à une vitesse improbable. Gabi ne put retenir une grimace de dégoût en pensant que ce devait être LUI qui aurait dû être aux manettes de l'un de ces vaisseaux.
Il appuya de nouveau sur la commande de lancement de missile...mais en visant les Viper.
Que se passa-t-il alors? La première salve de torpille avait déclenché plusieurs petites explosions de presque une mégatonne. L'explosion créa une boule de feu de près de 300 mètres mais sans onde de choc puisque dans l'espace. Cependant le rayonnement des radiations, bien que peu importante dans une arme à antimatière, aveugla le Raider qui vola directement dans la boule, qui le détruisit sans aucune difficulté. Quand Gabriel tira sur le Viper, les sirènes d’alerte du Viper et du Raptor se mirent à sonner: tir ami. Nathan allait essayer de stopper le pilote mais déjà l'ogive contenant 30 grammes de matière et autant d'antimatière quittait le Raptor et fonçait sur le Viper. Que faire? Nathan se demandait quoi mais les systèmes de la torpille agirent à sa place. Elles cherchèrent alors un Raider, et l'interceptèrent. Et celui ci fut détruit. Et Nathan sourit.
"Joli tir, et brillante idée. Le Raider n'a put utiliser ses leurres a temps, et la torpille l'a détruit. Je n'avais jamais vu un pilote utiliser les systèmes de protection anti tir ami ainsi."
Mais les chasseurs vinrent encercler le Raptor, et l'un d'eux s'arrima au Raptor. Les deux hommes, enfin l'homme et le cylon, se retrouvaient tractés jusqu'au Pegasus, escortés par 4 Viper. Et ainsi Silver du cesser de piloter et se confier à un de ses hommes, qui le guida jusqu'au Pegasus: autant dire qu'il devait s'y poser....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Uther Pendragon
Roi d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 2961
Age : 26
Camp : Pendragon
Classe sociale : Roi de Bretagne
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Roi de Bretagne

MessageSujet: Re: Atlantis 2400 : The Novel   Lun 11 Mai - 14:38

Chapitre deux : Arrivée au CIC :
Après avoir calmé son chef d'escadrille, dont l’appareil avait refusé de décoller, Adama lui sourit et lui fit signe de le suivre. C'est ainsi que les deux hommes se rendirent d'un pas rapide au CIC, ou ils découvrirent une salle gigantesque avec une table sur laquelle on pouvait afficher des cartes au milieu, surmontée des écrans multi missions, généralement utilisés pour montrer les échos Dradis au commandant, entourés par la console tactique, dotée d'un écran vert et transparent semblable à ceux des portes avions mais dotés de capacité d'affichage à haute résolution, d'une console de communication, vitale pour coordonner les pilotes, ainsi qu'une console de navigation et une console destinée aux sauts warp, se révélant elles aussi vitales et situés à l'opposé de la console tactique.
Sur les côtés se trouve la console d'armement, et la console de dommages, servant à contrôler les armes et n'étaient guère éloignées de la console tactique.

Naturellement, Adama montra la console de communication alors que lui même rejoignait la console centrale et regardait les écrans DRADIS: le Raptor de Silver était toujours trop loin du Pegasus. Et les chasseurs semblaient d'hors et déjà atteindre les Raider.

"Maarek, demandez à une partie de vos pilotes d'escorter Silver jusque ici, 4 ou 5 pilotes devraient suffire, que les autres forment un barrage entre les Raiders et le Pegasus, puisque nous allons nous rapprocher d'eux. A mon signal, demandez leur de revenir. Dès que tous les pilotes seront ici, nous effectueront un saut warp au niveau de Pluton, Warp 2 seulement."

Et déjà sur les écrans du CIC, il restait 8 points rouges pour 84 points bleus, grâce aux défenses anti aériennes, qui c'étaient cependant tus puisque le spatio dock était une carcasse fumante, qui quittait son orbite. Et lorsque le vaisseau effectuerait son vol warp, il lui suffirait d'une heure pour atteindre Pluton, à près de 12 milliards de kilomètres de distance.
Silas suivait le commandant dans les longs couloirs du Pegasus jusqu'à arriver au CIS. Il prit place à la console de communication lorsque Adama la lui désigna d'un geste de la main.
Il écouta attentivement le plan du commandant avant de l'exécuter.

Bien commandant. Répondit il immédiatement. Silas prit les commandes radio pour s'adresser à ses hommes.
Messieurs si vous pensiez être débarrassés de moi c'est raté ! Sans prendre le temps d'écouter les réactions des pilotes il ajouta :

Voici la situation, Obsidian 1, 3, 5, 6 et 7 opérez une formation de phalange défensive autour du Raptor isolé et escortez le jusqu'à nous. Les autres, formez un mur entre le Pegasus et ces raiders, vous attendrez le signal pour regagner au plus vite le vaisseau pour le saut Warp.
L'attaque des raiders semblait être bien désespéré selon le chef d'escadrille. Le genre d'exercice auquel ses pilotes d'élites étaient bien rompus, ils leurs en fallait plus que ces malheureux raiders pour se trouver en difficulté
Effectivement sur les écrans Dradis on pouvait voir les échos de Raider disparaître... mais à chaque fois ils emportaient au moins deux Viper..... Heureusement ce n'était pas les Viper du Pegasus qui réussissaient à survivre même si ils n'avaient abattu qu'un seul Raider.
Adama s'inquiétait, lui, de la lenteur du Raptor: mais que faisait le CAG? Gabriel Silver et son Raptor étaient toujours très loin du Pegasus. Et d'ou venaient ces 12 Raiders? Pourquoi les stations d'écoute de Pluton, et son satellite Charon, n'avaient rien dit?
"Demandez à vos pilotes de me ramener Silver et son Raptor ici, le plus vite possible. Qu'ils communiquent par signaux ou autre peu m'importe, mais je le veux ici le plus vite possible!"
Ordonna alors Adama au chef d'escadrille avant d'aller ordonner au chef tacticien de préparer le mode furtif du navire pour le restant de la mission. Le Pegasus allait devoir se faire discret.
Silas constata sur les écrans que la formation de ses pilotes n'épargnait aucun des raiders tentant de passer à travers du bouclier vivant. Et alors que le commandant ordonnait au chef d'escadrille de pressé le pas, les chasseurs qu'il avait envoyé se mirent en position autour du Raptor. Il prit alors le contrôle radio, s'adressant au chef de groupe.
Sergent établissez le contact avec les occupants du Raptor. Signifiez leur que vous les escorterez jusqu'au Pegasus. Et si vous le pouvez, arrimez deux chasseurs au Raptor. Il avancera bien plus vite entraîné par deux Vipers.
"Monsieur! Trajectoire établie pour rejoindre Pluton, mais j'ai détecté un important dégagement d'énergie. Il n'a pas été détecté avant car il faut une dizaine d'heure a des signaux subluminique pour rejoindre la Terre."
Déclara l'officier tacticien. Adama avait la réponse à la question: "D'ou viennent les Raider?" Et c'était inquiétant. Une bataille au niveau de Pluton. Entre Skynet et humains.
"Et bien, placez notre saut pour être dans l'ombre des deux astres, lieutenant Gaeta. Mais savons nous quel vaisseau de Skynet nous y attend?"
Et le lieutenant fit nom de la tête. Un silence de mort s'abattit sur le CIC: si le vaisseau était un Basestar, cela expliquerait pourquoi Pluton et Charon ne répondaient plus.
Van Haëck avait été retenu dans sa cabine pour cause de discussion orageuse avec sa terrible épouse (ensuite il s'était envoyé quelques verres) ... Mais au regard de l'agitation qui régnait un peu partout sur le bâtiment, il compris bien vite que le Pegasus était certainement confronté à un quelconque problème. Le colonel rejoignit donc le CIC et vint se présenter devant son supérieur :
Mon commandant ...
Navré pour ce contretemps ...
Quelle est la situation ?
Ce pauvre Nicholas paraissait toujours quelque peu décalé, même si cette étrangeté n'affectait guère son excellente réputation ...
Tout à chacun connaissait le passé et ... les tourments de l’officier.
Van Haëck était un grand homme prématurément vieillis par le service, au regard mélancolique mais au sourire non dénué de charme malgré le crâne grisonnant et dégarni.
Cela contrastait avec Maarek, grand brun barbu au style négligé. Maarek était clairement le plus jeune avec 32 ans contre les 50 du second et les 62 du commandant.
Adama était aussi le plus petit et son visage portait soit les stigmates d’une terrible acné soit de terribles batailles. Dans tous les cas cet homme au teint basané, latino, ressemblait au cliché du militaire fier qui se refuse d’avouer sa lassitude des combats.
Adama regarda alors son second, d'un regard dur car ils étaient devant l'équipage, mais jamais au grand jamais il ne faisait de reproche à son second, puisque le vaisseau n'était pas affecté par les problèmes de Van Haëck.
"12 Raiders de Skynet sont sortis de Warp et ont détruits le Spatiodock. Nos chasseurs sont en train de les éliminer, tandis que le capitaine Silver ramène un expert Cylon en technologie à bord."
Adama se rapprocha alors de Nicholas et lui déclara, plus bas:
"Il semblerait de plus que la colonie Pluton, principal foyer séparatiste, ait été détruite par Skynet."
Déclara doucement Adama, conscient du rôle que Pluton avait joué dans la famille Van Haëck: un lieu d'enfer ou ils avaient perdu un fils. Et ou Van Haëck avait ordonné un massacre...
Pendant que Van Haëck rejoignait la passerelle, et que Adama l'informait de la tragédie, le Raptor fut ramené au sein du Pegasus, et Silver conduisit Weatherly au CIC. La sophistication du lieu n'impressionna pas le vieux Cylon, qui connaissait les passerelles de commandement des navires de la flotte Cylonne, pour avoir eu la chance d'arpenter celle du SBC-1701 Enterprise. Nathan cependant aimait l'atmosphère des CIC ou régnait un désordre organisé.
"Conseiller Nathan Weatherly. Permission de monter à bord?"
Adama fit signe que oui de la tête mais ne parla pas: il regardait Silver. Gabriel Silver, CAG du Pegasus, punis pour ses effronteries et son côté tête brûlé venait de prouver encore une fois de prouver son intelligence tactique et sa méprise de la mort: il avait tiré une torpille sur un Viper ami pur que les systèmes anti-ami déroutent la torpille, de sorte qu'elle avait détruit un Raider ennemi, risquant la vie d'un de ses pilotes. Stratégie innovante mais très dangereuse. D'ailleurs tout le monde avait regardé bizarrement le pilote depuis son atterrissage à bord du Pegasus. Mais Adama voulait laisser parler son second. Celui ci devait avoir besoin de se défouler.
Le Cylon âgé de 900 ans ne dit rien, dominant tout le monde de son mètre 89, arborant lui aussi une barbe de trois jours. Gabriel, trentenaire d’un mètre 75, se tenait au garde à vous, mal à l’aise.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Uther Pendragon
Roi d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 2961
Age : 26
Camp : Pendragon
Classe sociale : Roi de Bretagne
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Roi de Bretagne

MessageSujet: Re: Atlantis 2400 : The Novel   Lun 11 Mai - 14:40

- Pilote Silver. Demande à faire un rapport.
Sans attendre la réponse du commandant, il continua les formalités.
- 12 Vipers ont surgis par saut Warp. Dégâts infligés au Raptors acceptables. J'ai mené le Cylon jusqu'ici, conformément aux...ordres, et ait abattu deux appareils. Demande droit de rompre, commandant.
- Van Haëck soutint, respectueusement, le sombre regard de son supérieur et écouta attentivement l’exposé de la situation.
Nicholas fronça franchement des sourcils ...
Un véritable raid en règle dirait on, mais malgré les dégâts subis, la situation semblait déjà sous contrôle, et ... un expert civil arrivait à bord ( ? ) Non, le colonel n'avait rien contre les cylons mais par contre se méfiait quelque peu des civils admit sur des bâtiments militaires ... Il faudra le juger sur pièces.
Le vieux briscard allait ouvrir la bouche quand le commandant ajouta :
"Il semblerait de plus que la colonie Pluton, principal foyer séparatiste, ait été détruite par Skynet."
Van Haëck tressaillit, à l'évocation de ce funeste endroit, mais surtout sur le coup de l’information elle même :
Il s'agit donc d'une offensive de grande ampleur ...
Et nous devrons y répondre d'une manière approprié !
Quels sont vos ordres, à présent, commandant ?
L'arrivée du cow boy de l'espace ( j'ai nommé Gaby Silver ), interrompit ce début d'échanges ... Car après avoir toisé froidement le pilote ( Van H avait surpris une conversation juste avant de se présenter devant Adama ) et écouté son rapport, le colonel se permis de devancer la réaction de son supérieur ( à lui ) :
Je note que vous oubliez de nous parler de vos ... méthodes tout à fait spéciales et hautement risquées d'interception des chasseurs ennemis !
L'officier en second fait évidemment allusion aux tirs alliés.
Le chef d'escadrille avait suivit depuis son pupitre tous les récents évènements et discrètement les discussions de ses supérieurs. Lorsque le colis que ses pilotes devaient protéger fut enfin en lieu sûr il s'adressa à nouveau à ses hommes :
Escadron Obsidian, retour au Pegasus immédiat pour la préparation du saut Warp.
Une fois tous ses pilotes revenus à bord Silas se leva du poste de communication pour faire son rapport au commandant. Il 'oublia pas, en arrivant près d'Adama, de saluer les officiers présents.
Commandant, tous les pilotes sont à bord du Pegasus. Ils sont en alertes pour le saut et près à décoller à tout moment.
Le chef d'escadrille lança alors un regard noir au pilote qui avait prit tant de risque pour abattre un chasseur alors que la situation était déjà sous contrôle.
Saul suivait attentivement la discussion entre Silver et Van Haëck. Et il fit signe aux navigateurs d'enclencher le saut Warp alors que les deux hommes commençaient à se disputer. Et Adama sourit alors à Maarek.
"Bien, nos pilotes sont donc tous rentrés, malgré les actes de certains. Oh lieutenant, restez ici, la suite peut vous intéresser."
Alors qu'un grondement sourd marquait le passage en vol Warp du Pegasus, qui se déplaçait dorénavant à 10 fois la vitesse de la lumière afin d'atteindre Pluton en seulement une heure, Adama se rapprocha de son second et de son CAG (Commander of the Air Group).
"Silver nous allons bientôt faire face à un croiseur de Skynet, apparemment inactif. Nous pourrons peut-être l'aborder. Par conséquent je vous veux dans un Raptor, prêt à prendre l'équipe d'abordage. Si vous vous en sortez je vous redonne votre Viper et votre poste, mais si vous échouez, vous savez qui sera le nouveau CAG."
Et Adama posa son regard sur Maarek. Il se tourna ensuite vers Weatherly et lui dit:
Permission accordée conseiller. C'est un honneur de recevoir à notre bord le fils de la plus illustre des héroïnes Cylonne. Une Cylonne sans laquelle l'humanité serait disparue il y a déjà 400 ans.
Déclara alors Adama. Etait-il sincère? Ne l'était-il pas? C'était dur de savoir. Adama éprouvait depuis son enfance de l'admiration pour la cylonne Marion Weatherly, une femme magnifique et courageuse qui avait risqué sa vie pour sauver l'humanité, alors même que l'humanité ne voulait pas d'elle mais.... En tant que Commandant du Pegasus, il avait été informé des problèmes de "santé" de Nathan et n'était guère ravis d'avoir une personne atteinte du syndrôme de stress post traumatique à bord, surtout en sachant que ce Cylon était au moins aussi résistant que la coque du Pegasus et que s'il se montrait être l'exact contraire de sa mère ou devenait incontrôlable suite à une crise, Adama n'aurait aucun moyen de l'arrêté, excepté les torpilles photoniques, qui détruiraient le Pegasus du même coup.
Nathan se sentait mal à l'aise et se demandait que faire. Cependant il préféra se taire et se déplacer légèrement afin de regarder les relevés Dradis du navire ennemi. Les relevés énergétiques étaient faibles au contraire des signatures bioénergétiques qui étaient étonnement puissantes pour un navire automatisé. Y avait-il des prisonniers? Cela semblait certain. Et les relevés gravifiques montraient que ce ne pouvait être qu'une BaseStar. Et à ce moment Adama lui adressa la parole.
L'honneur est pour moi Commandant. Le Pegasus est le plus illustre navire de la flotte.
*Autant dire que l'humanité est mal barrée.*
Et je suis sur que nous ferons un excellent travail. Cependant je suis étonné par votre envie de lancer des hommes à bord d'un BaseStar. Ce navire fait presque dix fois la taille du vôtre. Cela est risqué.
Tout en parlant, Nathan cherchait à se connecter aux ordinateurs du Pegasus. Mais il n'y avait pas de système centralisé, pour éviter que Skynet ne pirate le vaisseau.... Sage décision mais Nathan allait devoir pirater chaque système un à un... Ce serait long, au moins une petite heure.... Mais il lui fallait le libre accès aux données, pour protéger le navire. D'ailleurs Nathan n'avait pas perdu une miette des paroles d'Adama, analysant sa voix et son timbre.
Gabriel subit les accusations implicites proférées contre sa personne, qui n'avait guère fait que se défendre, sans broncher. Le lieutenant Van Haëck exigea des explications quant à sa méthode de "travail", et l'ancien CAG se retint pour ne pas remettre à sa place le vieil ivrogne terrorisé par sa femme. Gabriel se contenta de baisser la tête, l'air soumis, et de dire :- Je n'avais pas d'autre choix, Lieutenant, la situation tournait mal pour moi et mon passager, et j'ai du employer les moyens du bord. Un Raptor ne vaut pas grand chose face à deux Raiders, et j'ai été obligé de puiser dans mon inspiration du moment. Avec un vaisseau qui vous attaque de côté, vous ne pouvez pas faire grand chose. Par ailleurs, ma manoeuvre a fonctionné, je ne vois pas pourquoi je devrais me justifier. Et pourquoi ne pas parler aussi du Raider que j'ai éliminé en combinant mes tirs ? Personne ne l'a vu, ça, évidemment...!
Il continua la tête haute et le défi dans les yeux.
- Mais plutôt que de parler de cette manoeuvre délicate et réussie, pourquoi ne pas nous concentrer sur les raisons de cette attaque préventive ? Je ne suis pas stratège, mais je sais que Skynet profiterait bien de nos petites querelles pour attaquer de nouveau !
Il n'était pas encore au courant pour Pluton, bien sur...
- Par exemple en attaquant une planète proche de l'extrémité de la voie lactée ?
Silver était aussi téméraire au combat qu'audacieux face à ses supérieurs ...
En bon officier, Van Haëck décida de faire la part des choses ... D'allier autorité et justice, en sommes :
Soldat !
Personne ne remet en cause votre courage et votre sens du devoir !
Mais ... souffrez qu'un officier supérieur vous demande de vous justicier sur un acte que vous jugez certes nécessaire mais qui n'en était pas moins excessivement risqué ...
Sans parler du fait que faire feu sur un allié pose ... au moins un problème de principe .
Vous avez peut être fait le "bon" choix mais vous avez eut de la chance, de même que votre collègue et allié ! Croyez moi : la chance est chose capricieuse et n'est pas toujours au rendez vous !
Mais loin de calmer le fougueux Gaby, le sermon du colonel sembla plutôt l'irriter puisque le trublion évoqua avec une certaine ironie l'état des relations entre les différents membres d'équipage, pour ensuite ... s'empresser de s'en prendre vivement à l'un d'entre eux en particulier ( ?)Se tournant vers Maarek, il décida de jouer encore un peu plus dans la provocation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Uther Pendragon
Roi d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 2961
Age : 26
Camp : Pendragon
Classe sociale : Roi de Bretagne
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Roi de Bretagne

MessageSujet: Re: Atlantis 2400 : The Novel   Lun 11 Mai - 14:40

- Et plutôt que de murmurer comme des lâches dès mon arrivée, et de braquer des regards venimeux sur moi, admettez ce que vous ne voulez pas voir : j'ai abattu deux Raiders, avec quatre torpilles seulement, sans en mettre une seule à côté de mes cibles, pris par le flanc, et seul. Alors que vos pilotes et vous, vous n'en avez détruits que dix...Avec des Viper ! Avouez, hein, vous voulez devenir CAG !? Ce rôle ne vous conviendrait pas, vous êtes incapable d'innover dans votre domaine ou de vaincre en infériorité numérique et tactique !
Comme pour calmer le jeu avant que Gabi ne force Silas à en venir aux mains, Adama annonça qu'un Croiseur de Skynet allait bientôt arriver.
*Allez, on va me rendre mon Viper...!*
Et toc ! Pauvre Silver...Devoir se contenter de prendre le vaisseau d'abordage avec un RAPTOR (encore ???) lui semblait être une opération longue et ennuyeuse...Il haïssait le combat sur sol, et ne jurait que par les assauts aériens. Mais, encore une fois, il plia devant ses supérieurs, toujours l'ironie aux lèvres.
- Bien, messieurs, puisque vous ne voulez pas m'utiliser à ma juste valeur, je demande droit au repos. Ou au moins à voir mes futurs compagnons d'abordage. Dois-je les conduire seulement, ou bien les tenir par la main quand ils seront sur place ?
Silas faillit rire à entendre la réaction du CAG.
* Mais pour qui il se prend celui là, on est plus à l'académie. Si ça ne tenait qu'à moi, tu serais déjà derrière les barrots pour réfléchir 5 min à ce que tu as fait !*
Le chef d'escadrille ruminait de plus belle dans sa barbe. Mais la proposition du commandant n’était pas pour lui déplaire et la promotion serait la bienvenue. Après tout Silas n'avait plus à prouver son talent et méritait bien de monter en grade. Ainsi il serait en compétition avec le jeune Silver. Peut être qu'il lui donnerait l'occasion de voir de lui même ce qu'on ressent une torpille aux fesses, surtout lorsqu'elle vient d'un allier. Il répondit au commandant et au CAG qui cherchait semble il à faire sortir Silas de ses gonds. Il défia du regard le CAG.
Nous verrons bien lors de cet abordage si votre talent est à la hauteur de vos mots. Il me semble d'ailleurs que vous êtes bien peu au courant de mes états de service et de ceux de vos pilotes. Ce qui pour un supérieur me semble bien anormal et ce n'est d'ailleurs pas en méprisant vos hommes que vous gagneriez leur confiance et leur respect. A croire que votre séjour sur terre vous à bien éloigner de la réalité du commandement. Et puisque l'heure semble être aux confidences, vous êtes peu être talentueux pour abattre les chasseurs ennemis au mépris de pilotes venus vous escorter mais pour ce qui est du leadership vous êtes un zéro monsieur Silver.
Le chef d'escadrille savait qu'il prenait un gros risque à dénigré de la sorte son supérieur mais c'était sa seul alternative à un pugilat en règle.
Bel exemple de cohésion ... Et Maarek répliqua tout aussi vertement à l'agression verbale de Silver : ça tournait à la foire d'empoigne ici !
Van Haëck entreprit de mettre le holà à tout cela :
Silver !
Ne cherchez pas à provoquer vos camarades !
Et de grâce officier Maarek ne répondez pas, et surtout pas par l'insulte !
Votre querelle personnelle risque de faire se diviser tout l'équipage !
Maintenant silence !!
Et écoutons plutôt notre commandant nous expose, à tous, la situation et vous donnez vos ordres.
La parole au pacha ...
"Déjà je pense que tous deux vous piloterez le Raptor de la mission d'abordage, que le Colonel Van Haeck dirigera. Cette équipe comprendra aussi notre expert en technologies Cybernétiques et 6 Marines. Le lieutenant Maarek pilotera et le capitaine Silver l'assistera. De plus, Silver gardera le vaisseau pendant que Maarek accompagnera l'équipe."
Déclara alors Adama, le visage aussi inexpressif que la voix: impossible de savoir ce qu'il pensait. En réalité le pacha était partagé entre l'amusement et l'agacement.
"Vous vous équiperez tous d'un fusil en plus du pistolet. J'insiste capitaine Silver."
Capitaine Silver. Au train ou les choses avançaient, Silver pourrait perdre son grade et son poste de CAG.
"Commandant, sortie de saut warp dans dix minutes!"
Déclara alors le navigateur. Effectivement, le saut était bientôt fini. Saul chercha alors le Cylon du regard: ce dernier était occupé à consulter un écran. Adama ne pouvait savoir que la totalité des ordinateurs du Pegasus étaient dorénavant infiltrés par le vieux Cylon. Adama regarda alors les trois officiers qui venaient de se quereller.
"Dites moi que votre différent est réglé. Comme ça vous pourrez rejoindre votre Raptor avec le conseiller Weatherly."
La fougue de Gabriel s'éteignit dès que la voix du commandant se fit entendre. Lorsque celui-ci finit de les informer quant à l'assaut du croiseur qui allait suivre, Gabriel se permit de demander des précisions, ayant déjà une idée de formation capable de venir à bout du croiseur de Skynet...en plus d'un ou deux plans de rechange au cas où les choses tourneraient mal. Ce n'était certes pas un stratège, mais il savait que toute la flotte du Pegasus ne ferait sans doute pas le poids face à leur ennemi. Rangeant son ironie et son dédain naturel, il exposa son plan d'attaque.
- Commandant, sauf votre respect, il se pourrait fort que nous soyons battus facilement par le vaisseau ennemi. Et j'ai peut-être une stratégie en tête.
Il ne lui restait que peu de temps avant que la sortie warp de l'ennemi n'ait lieu, alors il déballa son idée aussi rapidement que possible.
- Tout d'abord, il serait préférable que notre confrère Maarek mène l'offensive des Vipers, dit-il en se tournant vers Silas. Il est bien trop risqué de laisser quiconque d'autre commander la flotte dont nous disposons. Pendant que l'assaut sera mené à l'intérieur du vaisseau ennemi, les Vipers se diviseront en cinq groupes. Les quatre premiers, de taille égale, seront postés de façon à entourer le croiseur de Skynet lors de sa sortie Warp. Le dernier, plus petit, se cachera derrière le Pegasus. Ils ne devront en sortir que lorsque des vaisseaux ennemis risqueront de menacer le vaisseau, et repousser la menace le plus rapidement possible vers la zone de front.
Il avait voulu activer un plan holographique, et l'image apparut, tandis que Gabi montrait du doigt les endroits où seraient postés les Vipers, où des points jaunes apparaissaient. La zone Warp, à peu près au milieu, était représentée par du rouge. Enfin, le Pegasus en vert. Un dernier point, bleu celui-ci, était représenté au milieu du groupe de Viper postés derrière la zone rouge.
- Le Raider est en vert. Il sera escorté de l'escadron de Viper "embusqué" derrière le croiseur ennemi. Pour le reste, je crois que vous avez compris. Je crois que le mieux serait de faire accomplir des passages successifs à nos...
*Plus que quelques minutes...*
-...Vipers, histoire que l'ennemi ne puisse les prendre pour cible que difficilement. Pour le reste, un abordage par un groupe de Raiders...
Des points orange, cette fois, partirent du Pegasus pour aller vers la zone rouge.
-...serait possible lorsque les Raiders qui ne manqueront pas de sortir du croiseur seront pour la plupart éliminés. Pour éliminer le plus possible de vaisseaux légers ennemis, tirez deux torpilles en même temps, de façon à ce qu'elles se rencontrent l'une et l'autre près des portes de largages du vaisseau ennemi. Les Raiders se feront cuire en moins de deux.
Après son rapide exposé (qui, oh joie ! avait duré seulement 2 minutes.), Silver se mit au garde à vous, prêt à obéir aux ordres.
"Capitaine Silver, si je puis me permettre, le Croiseur de Skynet se trouve placé entre Pluton et Charon, de sorte qu'il y a d'importants angles morts dans ses détecteurs. Nous pouvons y cacher le Pegasus et attendre les renforts qui, j'imagine, nous permettront de vaincre. Cependant les relevés énergétiques montrent que le BaseStar a été gravement endommagé. Il ne peut probablement pas combattre. Cependant sa technologie étant supérieure à la nôtre, il serait formidable de l'étudier. Et cela est notre but véritable. Sinon, pourquoi le Commandant Adama souhaiterait me voir participer à la mission d'abordage?"
Le Cylon arborait un air serein et décida alors de participer à la conversation. Il avait pénétré la totalité des ordinateurs du Pegasus alors il était fort satisfait. 40 minutes pour pirater le fleuron de la technologie humaine c'était.... humiliant pour ces prétentieux humides.
"Cependant pour des raisons de sécurité nous pourrions peut-être emporter avec nous une ogive à antimatière. En la déposant à l'intérieur du BaseStar nous serions sûre de le détruire. Êtes vous d'accord avec moi Commandant, Colonel?"
Déclara alors Nathan: il restait moins de cinq minutes avant la fin du saut warp. Et Nathan se révélait incapable de déchiffrer l'expression faciale d'Adama.
Maintenant que la dispute était achevée, que le cylon avait été de son commentaire pertinent et que le commandant avait donné ses ordres ...
Le colonel, qui s'en réjouissait, n'avait plus qu'à confirmer les instructions et lancer l'opération d'abordage :
Bien commandant ...
Capitaine, lieutenant, vous pouvez rejoindre le raptor !
Nous vous faisons pleinement confiance pour ce qu'il s'agit de l'interception de toutes menaces ennemies ...
Ceci dit, Van Haëck se tourna vers le cylon :
Vos conseils nous sont décidément très précieux, si vous voulez bien me suivre, nous en discuterons le temps de rejoindre le raptor et d'y retrouver le docteur Cuddy !
Tout ou presque était dit : la mission pouvait commencer à présent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Uther Pendragon
Roi d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 2961
Age : 26
Camp : Pendragon
Classe sociale : Roi de Bretagne
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Roi de Bretagne

MessageSujet: Re: Atlantis 2400 : The Novel   Lun 11 Mai - 14:41

Je crois que certains vont reconnaître leurs posts Wink.

Pour l'instant je reste fidèle aux écrits mais ensuite.......

Seven et Skynet, ainsi que les Séparatistes ferront des actions 100% inédites...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Uther Pendragon
Roi d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 2961
Age : 26
Camp : Pendragon
Classe sociale : Roi de Bretagne
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Roi de Bretagne

MessageSujet: Re: Atlantis 2400 : The Novel   Mer 20 Mai - 10:37

Chapitre trois : A l’abordage…
Le Colonel et le Commandant avaient parlés. Il fallait donc partir vers le Raptor. Les trois hommes et le Cylon avaient donc avancés dans les coursives du Pegasus aussi vite que possible, puis ils s'étaient armés et avaient embarqués dans le Raptor qui avait promptement décollé en mode furtif, dès la sortie du vol Warp. Ainsi Silver et Maarek étaient dans le cockpit alors que Nathan était devant la console des détecteurs, alors que le Colonel et 6 autres personnes occupaient les sièges restants. Et Nathan échangeait des regards avec une des 6 personnes: le docteur Cameron Cuddy. Les sentiments du Cylon étaient partagés. Lui et Cameron ne s'étaient pas quittés en très bon termes, de par sa faute, mais l'humaine était tout de même une femme qui avait compté pour lui... Et qui avait vieille. Quel âge avait-elle aujourd’hui? 40 ans? Oui cela faisait 20 ans qu'il la connaissait, cinq ans qu'ils avaient rompu. Nathan était étonné du vieillissement de cette toujours très belle femme. Il savait évidemment, mais après cinq années d'absences, cela le choquait....
Cameron, ça... comment allez-vous docteur Cameron?
Demanda alors le Cylon en se penchant vers Cameron, qui était assez proche de lui car juste en face... Il n'avait pas envie que tout le monde les entende mais il ne pouvait et ne voulait l'ignorer....
Maarek et Silver étaient occupés pendant ce temps. Le BaseStar était au point de Lagrange entre Pluton et CHaron, endroit ou la gravité des deux astres s'annulaient. Et le BaseStar émettait de nombreuses radiations électro magnétiques qui n'étaient pas nocives mais elles perturbaient le sensible appareillage du Raptor.... Ainsi l'écran Dradis tressautait... Et un bourdonnement strident s'élevait des casques des deux hommes....
Oui, je vais bien merci et vous ?
Répondit la belle brune…
Nathan ferma brièvement les yeux lorsque Cameron lui répondit. Il se souvenait bien mieux que Cameron de leur histoire, puisqu'elle était enregistrée par une mémoire flash dotée d'une importante capacité de stockage, 7400 fois supérieure à celle du cerveau humain, et de bien meilleure qualité. Mais de par sa nature cybernétique, il contrôlait bien mieux qu'un humain les réactions de son corps, et retint ses larmes.
J'aimerais être ailleurs, mais je fais mon devoir...
Répondit alors Nathan tout en tendant l'oreille. Il écouta le bruit des parasites et s'approcha de Maarek et Silver. Et aussitôt il vint dans le cockpit et coupa la radio.
Je ne sais si c'est délibéré ou non mais ce que nous entendions est destiné à perturber les instruments de bord. Ce BaseStar n'est pas sans défenses... Maarek, Silver, veuillez nous poser le plus rapidement possible.
Déclara, ordonna même, Nathan en outrepassant ses droits. Le Colonel allait-il s'en offusquer? Le Cylon espérait que non... Mais au moins les commandes du Raptor répondaient déjà un peu mieux, même si les radiations continuaient de perturber les commandes...
-Nous le faisons tout Nathan avec plaisir ou déplaisir!
Elle croisa ses jambes faisant balancer son pied dans un tic nerveux, et tourna la tête vers le hublot.
Le ciel était d'un noir intense, on pouvait voir les étoiles briller de tous leurs éclats.
*Grrrrr, ce Raider est en encore plus mauvais état que le précédent ! Ou alors c'est le même. Ils se ressemblent tellement ! Je les déteste encore plus...Mon Viper chéri, je jure de te nettoyer tous les jours si jamais je suis réassigné à mon poste !!!*
Le décollage s'était bien passé, et le vaisseau avançait vers le BaseStar. Ces fichus parasites perturbaient le Raider, mais le Cylon Nathan trouva le moyen d'atténuer ces émissions sporadiques provenant des divers instruments de bord. Il coupa la radio, et le vaisseau répondit un peu mieux aux commandes de Silver et Maarek.
- On fait ce qu'on peut, M. Weatherly.
Gabriel avait répondu au Cylon de façon légèrement agressive. En plus d'un vaisseau récalcitrant, on lui collait un Je Sais Tout et un pilote moins doué que lui sur le dos ! Décidément, le voyage ne serait pas de tout repos...Et l'assaut encore moins.
*L'assaut...si jamais ce tas d'ordures volant nous mène à bon port, je jure d'utiliser mon Vektor à bonne fin ! Les autres sont des copains, les autres sont des copains, les autres sont des copains...*
Il avait accepté avec réticence un Remington, avant de décider de faire mine de l'oublier dans le Raider. Les quelques Marines qui les accompagnaient les protégeraient, et il préférait de toute façon garder le Raider, quitte à rater quelque chose d'intéressant.
*Après tout, je suis un pilote, pas un abordeur !*
Van Haeck, qui avait surtout veillé sur les Marines et leur fusil d’assaut, se tourna alors vers les pilotes… Maarek était « sage » mais Silver…. Etait fidèle à lui même.
Basestar à 5000m… Je détecte une brèche dans le hangar… Champ de retenue atmosphérique présent.
Déclara Maarek. Haeck posa sa main sur l’épaule du pilote et déclara :
Entrez par là… Visiblement les séparatistes de Pluton lui ont mis une sacrée raclée….
-Tout ce qu’ils avaient… Ce qui explique les radiations. Commenta le cylon.
Il faisait référence à la nature de l’armement séparatiste : des ogives thermonucléaires.
Les ogives à antimatière de l’United Earth se contentaient d’ultraviolet, d’infrarouge, de lumière visible et d’ondes radio et X.
Lentement, les pilotes posèrent le Raptor…. Ils étaient près à déchaîner les canons de 30mm afin de faire le ménage mais les T-100 étaient occupés à…. balayer les débris…
En tant que machines humanoïdes à bas coûts, ils faisaient les basses besognes. Une masse de métal chromé, faisant 2mètres 34 et dont le regard était une bande parcourue par un balayage rouge…
Mais surtout… Le sol et les parois étaient étranges… D’aspect organique. Nombre de Raiders, la totalité, étaient stockés à l’extérieur mais le vaisseau disposait d’hangars internes pour l’entretien qui avaient un aspect organique et…
Regardez ! Ils alimentent leurs Raiders par cordon ombilical !
S’étonna Cuddy. Elle analysait un Raider avec le scanner médical que Nathan lui avait offert autrefois… Un scanner cylon…
-Skynet avait besoin de quelque chose de plus performant qu’une simple machine…
Déclara alors Nathan, s’attirant des regards étonnés. Se dénigrait-il ? Seul Cuddy comprit.
-L’alliance de la machine et de l’organique… La puissance du mécanique, l’intelligence et la créativité de l’organique…
-Oui Docteur. Une machine, à puissance de calcul équivalente, sera moins performante qu’un être vivant, simplement par manque de créativité
-Conseiller, vous êtes le scientifique de la famille ?
Demanda alors Maarek. Cela fit sourire le cylon :
-On peut dire cela. Ma mère dirige, en tant que représentante de Caprica Prime, le Conseil des 12 Etoiles de Kobol, l’une des deux chambres de notre parlement, une sorte de conseil des anciens, représentant les 12 premiers mondes Cylons, ceux de la Constellation Kobol Prime. Ma sœur Temperance dirige une flotte, celle de l’Infiltrator Star Destroyer-12 Enterprise, et ma sœur Prudence qui servait autrefois d’ambassadrice sur Terre est à la tête du programme de colonisation d’Andromède... Depuis 1492 nous colonisons une planète par ans… Mais il faut 500 ans pour qu’un monde passe du statut de Colonie à celui de membre…
-Votre peuple à tout planifié ?
-Oui Colonel… Il faut un monde urbanisé et ayant plus d’un milliard d’habitants, 417 mondes obéissent à la description. Les 500 autres… Attendez… Non c’est bon.
Nathan venait d’entendre Seven… Le BaseStar… Il l’ignorait… Aussitôt le groupe, excepté Silver et un Marines, s’éloigna…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Uther Pendragon
Roi d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 2961
Age : 26
Camp : Pendragon
Classe sociale : Roi de Bretagne
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Roi de Bretagne

MessageSujet: Re: Atlantis 2400 : The Novel   Mer 20 Mai - 10:44

Interlude 1:
L’Amiral Sato était à bord du BSG-69 Virginia. Le colosse de métal de 462.5 mètres de long flottait paresseusement en orbite terrestre. Mais à son bord Sato et ses hommes étaient sur le pied de guerre.

Combien d’hommes avons-nous réunis ?

Demanda la vieille femme aux origines japonaises qui était à la tête de l’armée de l’United Earth et donc la deuxième humaine la plus puissante de la galaxie après le président de l’United Earth…

Nous avons réunis trois autres Mercury, le Defiant, le Daedalus et le Voyager. Le Roxane vient d’embarquer le président et le gouvernement à son bord. Il est passé sous indicatif United One. Saut vers Caprica dans cinq minutes.

Et les autres navires ?

Nous avons un Medstar Caritas, le Pavlov. De plus nous avons 6 Enterprise, 12 Valkyrie et 62 Alicta. Avec cela nous devrions repousser tout assaut.

Je l’espère. Avons-nous des indications sur la perturbation gravifique du déplacement Warp.

Ennemi présent ! 400 Contacts Dradis !

Après la futile discussion sur les unitées, ou les Viper n’avaient même pas été mentionné malgré leur importance : la Terre abritant 32 000 Viper Mark 7, l’apparition de 416 navires de Skynet était effrayante. Les humains en avaient réunis 85, les machines avaient 32 BaseStar 128 Croiseurs et 256 Frégates. Soit un potentiel de 46 848 Raiders…. Et déjà les sombres chasseurs au regard rougeoyant étaient éjectés par les 416 croiseurs qui, simultanément avec les croiseurs humains, tirèrent leurs torpilles quantiques. Il y avait encore plusieurs dizaines de milliers de kilomètres entre les deux flottes, mais la distance se réduisait grandement. Raider et Viper furent pris entre les deux feus et furent les premières victimes. Mais les chasseurs s’échangèrent nombre d’obus et de tirs énergétiques, dans un mortel ballet. Les Viper réussissaient à stopper les Raider mais les torpilles passaient et les batteries de DCA ne stoppaient pas tous les tirs. Et déjà de nombreux navires étaient heurtés lorsque les torpilles n’heurtaient pas tout simplement la Terre, créant une boule de feu de 80km de diamètre, semant mort et destruction dans un rayon de 300km mais l’arme n’aurait naturellement émis aucune radiation si…. elle n’avait pas été modifiée pour semer des isotopes radioactifs à longue durée de vie dans l’atmosphère…. Ce n’était pas un génocide, la Terre n’étant plus la plus grande concentration d’humains de l’univers depuis deux siècles, mais en tout cas c’était un massacre. En l’espace dune heure, 42 navires humains et 21 navires de Skynet avaient été détruits…. A la fin des combats, seul avait survécu des Alicta ayant fuis, le reste de la flotte avait été détruit, et près de 380 navires de Skynet se livraient au bombardement de la Terre….

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Uther Pendragon
Roi d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 2961
Age : 26
Camp : Pendragon
Classe sociale : Roi de Bretagne
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Roi de Bretagne

MessageSujet: Re: Atlantis 2400 : The Novel   Mer 20 Mai - 11:13

Chapitre quatre : Rêves emprisonnés.
- Emi...Pluton n'existe plus.
Thorak manqua de s'étrangler en avouant cela. Sa femme, elle, écarquilla les yeux d'horreur, reculant d'un pas, comme si c'était lui qui était responsable.
- Que ? Non ! C'est impossible ! On ne peut pas détruire une planète ! Je ne te crois pas !
L'Oeil Mort se détourna, tentant de retenir les larmes qui montaient à ses yeux et essayant de dissiper la boule âcre qui se formait dans sa gorge. Il regarda de nouveau Emi, et fit un effort pour parler d'une voix calme et posée.
- Emi, Pluton est un satellite, et il est bien assez petit pour qu'un vaisseau de cette ampleur; il fit un large geste de la main, désignant la salle de détention, énorme; la détruise. Oui, Emi, moi aussi j'ai du mal à y croire, que nous soyons sans patrie désormais. Mais cela n'a aucune importance.
Il fixa sa femme droit dans les yeux, à travers ses lunettes noires, et elle baissa la tête.
- Nous n'avons plus de planète à habiter, et c'est tant mieux. Pluton...n'entre pas dans nos projets. Tu te souviens ? Tu voulais partir de ce minuscule satellite. Voyager dans l'espace. Quitte à tout quitter. On n'a jamais réussi à nous arracher de ce petit bout de terre en plein espace, mais maintenant, libre à nous de nous enfuir à la conquête de l'espace. Toi, moi...et le bébé.
Emi toucha sont ventre, à peine arrondi. Elle l'avait su, elle aussi. Quelques heures (à moins que ce ne soit quelques jours ?) auparavant, qu'elle s’arrondirait bientôt. Un petit enfant, en ce moment pas plus développé qu'un amalgame de cellules disparate, s'installait dans son ventre. Et Thorak l'avait su, lui aussi. On disait que les aveugles voyaient des choses que les autres ne pouvaient pas appréhender, mais était-ce le cas de son mari, borgne ? L'Oeil Mort n'était peut-être pas un surnom approprié.
- Emi...Je t'en pries, viens avec moi.
Elle le suivit, sans un mot, vers un des (trop) rares distributeurs d'eau. Il lui donna un petit peu de liquide, et elle le regarda en le buvant. Une petite cicatrice, qui disparaîtrait bientôt, décorait sa joue, et, malgré leur emprisonnement, malgré les lubies folles de Thorak, malgré le danger qui planait sur leur tête, elle voulut l'enlacer, et rester accroché à lui, comme une petite fille à son père, pendant des heures, des jours, des années.
- Ma chérie, tu te souviens de notre coucher de soleil ? Ce minuscule disque qui disparaissait à l'horizon ? Je te promets que nous le reverrons bientôt, ce crépuscule, mais que cette fois-ci, le soleil sera énorme, bien plus gros que cette petite étoile lointaine, qu'on voyait sur Pluton, et qui nous réchauffait à peine en hivers. Je te jure qu'on en verra d'autres, des étoiles, et même des planètes. Mais avant...
Il baissa la voix, juste au cas où.
-...Nous devons nous échapper.
Il la regarda. Elle avait changé. Ses traits s'étaient durcis et, malgré l'émotion qu'elle devait éprouvé, elle cachait bien mieux ses sentiments que dans le passé.
- Tu iras seul.
La phrase avait frappé Thorak comme une gifle. Il la regarda, croyant n'avoir pas compris. Elle mit fin à son espoir.
- Je reste là, avec le bébé.
Et à ce moment là, Thorak se sentit comme vidé de son âme, et il se détourna avant de s'avancer vers les limites de la cellule. Comment sortir d'ici...et, surtout, sans Emi ?
Plusieurs T-100 patrouillaient parmi les prisonniers. Ils n'étaient qu'une dizaine mais ils effrayaient car ils faisaient plus de deux mètre de haut et là ou devait se trouver les yeux il y avait une large bande qu'une lueur rouge semblait balayer. C'était un détecteur actif, fonctionnant dans le spectre infrarouge, qui permettait au T-100 de voir quelque soit les conditions météorologiques. Et l'un deux approcha d'Emi, tendit la main vers elle, et les doigts se rétractèrent, laissant le passage au canon d'une mitrailleuse tirant des balles de 10mm...
Humaine, nous devons interroger le dénommé Thorak Oeil Borgne, ou est-il?
Demanda alors le T-100 alors que son capteur thermique, au balayage rougeoyant, était braqué sur Emi, de façon terrifiante... Emi ne répondait pas... Il abattit alors une grand mère qui se trouvait à proximité, d'une balle dans la tête....
Où est Thorak? La prochaine balle sera dans votre genou... Et la troisième sera dans votre matrice...
Menaça alors le T-100, commandé par Skynet... La matrice sus nommée était l'utérus d'Emi car déjà le T-100 pouvait détecter une légère augmentation de la température d'Emi là ou se trouvait l'embryon....
- Je...je ne sais pas. Il est partit...par là !
Et elle désigna les toilettes, avant de reculer de quelques pas, ayant encore blêmit davantage lorsque le T-100 avait parlé de sa "matrice", et elle posa une main qui se voulait protectrice sur son ventre.
* Où est-il partit, déjà ? Je ne me souviens plus ! Oh, Thorak ! Pardonne moi...*
- Ecoutez, il est...
- Pendant ce temps, l'Oeil Mort tentait de convaincre les hommes les plus forts que s'évader était possible, que seul quelques T-100 montaient la garde, armés de simples pistolets, et que, s'ils s'y mettaient tous ensemble, ils pourraient s'en sortir.
- Nous allons tous mourir, sans doute, ou être réduit en esclavage, si nous restons ici. Alors autant tenter de se libérer, que de périr chaînes aux poings et aux pieds.
Il se trouvait près d'un distributeur de nourriture, avec deux militaires fort peu bavards, qui se contentèrent d'hocher la tête à sa proposition, puis de parler entre eux à voix basse d'une langue que Thorak ne connaissait pas. Le borgne eut, quelques minutes plus tard, et à force de persuasion et de menaces pas toutes en l'air, une douzaine d'acolyte. Si peu...et tant à la fois.
Un T-100 se rapprocha de lui, et il grinça des dents, espérant que ce n'était pas pour lui qu'on venait...mais si. L'autre se rapprochait, et droit vers lui. Etouffant un juron, il fit demi-tour, faisant semblant de ne pas l'avoir remarqué...Puis il su. Il su qu'Emi...avait tout dit.
*Chérie...ne t'en veut pas. C'est moi le responsable. Alors qu'on m'attrape et qu'on me tue s'il le faut, mais je ne veux pas qu'on te fasse de mal.*
Il crut distinguer la silhouette d'Emi, qui suivait le T-100. Illusion d'optique ? Ou réalité ?
- 8 T-100 avançaient parmi la foule, armé de deux mitrailleuses intégrées qui venaient de remplacer leurs mains, et déjà ils s'apprêtaient à combattre. A leur tête avançait quelque chose de terrifiant: Un T-600 mesurant deux mètres trente quatre, et aussi résistant que 100 T-100. Aussi intelligent que 600 d'entre eux. Et il portait une puissante mitrailleuse phaser à pulsation. Et les neuf machines approchèrent des humains. Le T-600 poussa violemment Emi, qui ne s'était pas écartée de son chemin.
Centurion, établissez un périmètre de sécurité. Feu à volonté.
Déjà la foule paniquait et subissait les coups des neuf machines qui cherchaient à rejoindre Thorak. Puis un coup de feu retentit. Aussitôt ce fut la panique et les Centurion décidèrent de calmer la foule à coups de balles de 10mm... Foule qui cherchait à les faire tomber. Et le T-600 décida de sprinter. Il avait vu Thorak, alors il fonçait dessus, déplaçant ses 364 Kg à la vitesse de 22km/h. A cette vitesse, toute personne qu'il heurtait ou piétinait était gravement blessée voir tuée....
Thorak! Votre retrait a été autorisé!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Uther Pendragon
Roi d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 2961
Age : 26
Camp : Pendragon
Classe sociale : Roi de Bretagne
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Roi de Bretagne

MessageSujet: Re: Atlantis 2400 : The Novel   Mer 20 Mai - 11:13

- *C'est la m...*
Thorak fut violemment poussé par un remous de foule, et tenta de filer sans plus tarder, profitant de la cohue pour échapper aux T-100, qui avaient décidé de "faire un coup de ménage" parmi les prisonniers. Il ne doutait pas une seule seconde qu'ils n'hésiteraient pas à tuer tout le monde. Mais pourquoi ? Il n'en avait aucune idée.
Cinq des personnes qui avaient adhéré (de gré ou de force) à son envie d'évasion le suivirent, tandis que deux autres mourraient sous les tirs, et les derniers étaient dispersés par la foule.
- Emi !
Il l'avait vu, à terre, et avait aussi aperçut une énorme machine de forme humanoïde avancer à toute vitesse vers lui...un T-600.
Soudain, on l'appela, et il sut que ce massacre avait été provoqué par sa faute.
- Thorak ! Votre retrait a été autorisé !
Un instant, il s'arrêta, confus, ne comprenant pas de quoi il était question. Puis la lumière se fit dans son esprit, et il sut alors qu'ils allaient le tuer. Lui, seul, sans défense et...
Seul ?
Non, des milliers de personnes l'entouraient, le dissimulant à moitié, et, peut-être, pouvant l'aider. Mais la cohue était telle qu'il était impossible d'organiser la moindre résistance.
Son regard se posa sur les distributeurs d'eau et de nourriture...peut-être que...
S'élançant vers les machines, il fit signe à ses hommes (plus que quatre) de le suivre. En quelques secondes, ils étaient près des distributeurs, et se démenaient pour les briser. L'un d'eux saisit une sorte de barre de fer (que faisait-elle là ? Coup de chance) et frappa la machine, se tordant la main et lâchant une bordée de juron. Thorak lui arracha la barre et la cassa en deux, tant il frappa fort. Il y eut un bruit sourd et un nombre incroyable de sandwichs, de viande et de patates se répandit dans la salle. Avant que le T-600 puissent les rejoindre, Thorak renouvela l'opération sur une machine à boisson, et une vague d'eau jaillit alors du container brisé.
Est-ce que cela arrêterait les machines pour autant ? Certainement pas. Malgré tout, avec un peu de chance, elles risquaient un court circuit. L'Oeil Mort saisit les deux bouts de fer, et se prépara à se battre, avec ces armes dérisoires comparé à celles des machines. La foule semblait avoir arrêté de fuir, gênée par les patates et la trombe d'eau. Et les T-100 allaient bientôt être touchés par la vague de pommes de terre et de liquide, ainsi que le T-600, qui les précédait de peu. Allait-ce suffire ?
- L'eau ne fit absolument rien au T-600 alors que les Centurion mettaient tout les prisonniers de côté, mais le T-600 glissa sur les pommes de terre. Un coup de chance. La machine glissa et se dirigea vers la porte, tout en ouvrant le feu de son phaser à pulsation qui, à lui seul, faisait 20 kg. Une bonne dizaine d'humains furent alors frappés par les décharges d'énergie alors que le T-600 glissait jusqu'a la porte, porte qui s'ouvrait, et heurtait un homme qui pénétrait dans la pièce à pleine vitesse. Une explosion retentit et des fragments d'alliages volèrent.
Etait-ce fini? Le T-600 avait-il tué l'humain? Cet humain était grand. Infiltrator? Non... Un endosquelette recouvert de tissus vivant en train de brûler pénétra dans la pièce. Lorsque le système anti incendie eut fini d'éteindre l'incendie, l'endosquelette d'une propreté éclatante continua d'approcher de Thorak. Les yeux rougeoyants se braquèrent sur l'homme, et en un ou deux bonds, a près de 70Km/h, le T-800 fut sur Thorak, l'attrapa et le lança hors de la cellule ou se trouvait près de 49 000 humains trempés et frigorifiés.
Alors Thorak, comment vas-tu aujourd'hui? Tu cherches à t'échapper? Dis moi, ça fait quoi de savoir qu'un Infiltrator se trouvait au sein de ton groupe et a transmis toutes les informations utiles à Skynet. Dont la fréquence des boucliers de Pluton. Si tu avais écouté tes hommes et non écouté ton coeur, si tu n'avais pas accepté qu'Emi soit présente au sommet de l'échelle, Pluton existerait encore....
Oui Thorak. Tu n'aimes pas une humaine....
Déclara le T-800 à Thorak lorsqu'ils furent seuls dans le couloir, lui révélant l'existence des Infiltrator. L'intelligente machine attrapa alors l'homme par son col et la souleva.
Vous les humains, vous êtes terminés...

You are Terminated....

Alors que l'endosquelette se dirigeait vers lui, Thorak tenta de filer, mais en deux bonds, le T-800 fut sur lui et l'attrapa, avant de le projeter loin, en dehors de la cellule. Il atterrit sur le sol avec un craquement sec, et il sut qu'il avait quelque chose de cassé, sans doute une côte. Sa tête lui tournait, et il avait une migraine effroyable, tandis qu'un peu de sang tachait son cuir chevelu, il était tombé sur la tête et s'était ouvert.
Le T-800 se moqua alors de la naïveté de Thorak, et il sut qu'Emi était des leurs. D'ailleurs, n'était-ce pas elle qui arrivait, la main sur son ventre, avec un petit air satisfait.
- Non...Non ! Tu ne...Emi ?!
Thorak voulut se relever, mais le T-800 l'avait saisi et soulevé, préparant son arme et...quoi ? Il ne pouvait pas mourir. Pas encore.
- Attendez ! J'ai une seule demande...une seule...puis je serais ravi de mourir.
Il voulut relever sa tête, mais un atroce bourdonnement l'emplit, et il du la rabaisser, las.
- Ne...tuez pas le bébé.
Puis il saisit son Soror et vida son chargeur. Il l'avait fort heureusement conservé, en dépit des divers contrôles faits à la va-vite, et ne l'avait pas utilisé avant ce moment.
Pourquoi tuer le bébé? Il est précieux. Un hybride mi humain, mi infiltrator.
Demanda alors le T-800. Emi pleurait mais s'approchait de Thorak et du T-800... Thorak sortit son Soror et fit feu. Les balles rebondirent sur le T-800 qui resta insensible mais ricochèrent... Et Emi poussa un cris de douleur alors même qu'elle sortait un étrange appareil: une torche à plasma? Une lame bleutée se déplia brièvement et frappa le blindage du T-800. La minuscule torche à plasma probablement récupérée sur un T-100 ouvrier ne pouvait que difficilement perforer le blindage du T-800 Aussitôt il lâcha Thorak et frappa Emi, qui vola à plusieurs mètres, sans émettre un bruit. Puis il approcha d'Emi et la souleva par les cheveux.
Traîtresse, pourquoi te sacrifier, risquer l'archivage pour un humain?
Pendant ce temps, le T-800 ne prêtait plus attention à Thorak....
Emi s'excusa, pleurant en se justifiant. Thorak ne vit que de la lâcheté dans son geste, jusqu'à ce qu'elle dégaine une sorte de lame bleutée, et frappe le T-800 avec. La machine sembla ne rien sentir, et envoya l'Infiltrator voler à travers le couloir, lâchant par la même occasion Thorak, qui comprit alors que c'était sa dernière chance de s'en sortir. Il voulut tout d'abord prendre la torche à plasma, pendant que le T-800 regardait ailleurs, mais Emi l'avait encore dans la main. Son regard se posa alors sur la carcasse inerte du T-600...et de son phaser à pulsation. La clé de la survie était entre ses mains, désormais. Il loua tous les dieux, quels qu'ils soient, et se jeta sur le cadavre du T-600. Il lui attrapa le bras et tenta d'activer le phaser, tout en tournant le corps massif de l'endosquelette vers le T-800, qui accusait Emi de trahison. S'il tirait, il risquait de toucher sa femme, mais s'il ne le faisait pas, ils risquaient d'y passer tous les deux.
*1...2...3 !*
Thorak activa le phaser, qui envoya une salve de projectiles. La plupart atterrirent dans le mur, le criblant d'impacts, mais beaucoup touchèrent le T-800. Thorak espérait que cela suffirait à le détruire, ou du moins à sérieusement l'endommager. Avait-il touché Emi ? Le destin déciderait.
Le M-600 vidait les réserves énergétiques du T-600 sur le T-800 avec une cadence infernale. Le T-800 ne pouvait plus bouger car les tirs ne cessaient de le repousser. Le métal se déformait et après un temps apparemment interminable, le T-800 s'écroula. Et au même moment la mitrailleuse arriva au bout de ses réserves. Thorak avait eu une veine inimaginable....
Thorak.... Thorak... je crains que notre enfant ne viennes pas au monde....
Emi parlait faiblement, très faiblement, alors qu'une pièce métallique, provenant du T-800, sortait de son abdomen. La bile qui coulait des lèvres de la jeune femme contenait du sang... L'Infiltrator survivrait peut-être à cela, mais pas l'embryon....
Part Thorak, part! Vite!!
Thorak se jeta immédiatement sur Emi, la prenant dans ses bras, indifférent au sang qui coulait de l'abdomen de la femme, et du liquide vermeil qui sortait de sa bouche. Lui même était trempé de sang, et la douleur qui pointait le bout de son horrible mufle du côté de ses côtes le faisait atrocement souffrir. Il regarda sans comprendre le ventre d'Emi, puis sut que les mots étaient inutiles. Il l'enlaça dans une dernière étreinte, avant de se lever et de saisir son Soror, qu'il rechargea avec le peu de balles qu'il lui restait.
Il tira sans comprendre ce qu'il leur était arrivé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Uther Pendragon
Roi d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 2961
Age : 26
Camp : Pendragon
Classe sociale : Roi de Bretagne
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Roi de Bretagne

MessageSujet: Re: Atlantis 2400 : The Novel   Mer 20 Mai - 11:14

Interlude 2
- Je suis désolé, Thorak, mais tu dois mourir.
- Non, avait-il dit, ce jour là, ce jour si proche, et si lointain. C'est toi.
Il avait armé son Soror, et avait pointé son canon sur le front de son père.
- Tu as été jaloux de moi toute ta vie, Thorak, et tu t'es réfugié dans les bras de cette Emi...ne t'es-tu jamais demandé ce qu'il lui était arrivé quand elle a disparu deux semaines durant ? Hein ? Tu pensais qu'en me tuant, tu pourrais guérir de ton mal, ou, au moins, assouvir l'envie qui te taraudait depuis si longtemps. Tu crois que cela y changera quelque chose ? Non. On ne ressuscite pas les morts, Thorak. Pas plus qu'on ne peut guérir ton...cette atrocité que tu as à la place de l'oeil.
Ils se tenaient l'un en face de l'autre, le père et le fils, l'un pâle reflet de l'autre, et cet autre triste comme la mort. Ils tenaient chacun leur arme et étaient tendus au point qu'ils tremblent tous les deux d'appréhension.
- Ta mère est MORTE, Thorak, et je n'y suis pour rien.
L'Oeil Mort cracha à terre, dans les caniveaux humides.
- Mégèr...Crois-tu que je ne me souviens pas de ce jour où, ivre mort, tu l'as tabassée ? Et le soir suivant, lorsque tu...
- Tais toi ! Sale...borgne. Si tu me tues aujourd'hui, je t'emporterais avec moi, et rien n’aura changé !
Mégèr partit d'un rire tonitruant, et appuya sur la détente.
Rien ne se produisit. Thorak se mit à rire à son tour.
- Et te souviens-tu aussi de la soirée d'hier ? Non ? Tu avais trop bu ? Je te rappelle que tu as vidé ton chargeur en essayant de tirer un écureuil. Pauvre fou. Tu as vécu dans le vice, la boisson et dans ma maison, et maintenant tu vas mourir seul et haï de tous dans cette ruelle sombre et humide.
Le bruit de détonation qui suivit ne réveilla personne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Uther Pendragon
Roi d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 2961
Age : 26
Camp : Pendragon
Classe sociale : Roi de Bretagne
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Roi de Bretagne

MessageSujet: Re: Atlantis 2400 : The Novel   Mer 20 Mai - 11:14

Thorak s'empara de la torche à plasma, et de l'arme du T-800, qui était bien trop lourde pour lui et qu'il abandonna quelques mètres plus loin. Il courut à perdre haleine, et crut entendre des bruits de poursuite. Combien de T-100, de T-600, ou de T-800 plus redoutables que ceux auxquels il avait du faire face se trouvaient dans le vaisseau ? Il risquait d'en croiser un à chaque tournant, ce qui ne l'empêchait pas de filer le long du couloir, tel un animal traqué. Il avait son Soror à la main droite, et la torche à plasma dans l'autre, deux protections dérisoires qui ne lui serviraient sans doute à rien s'il croisait un ennemi, du moins un endosquelette plus puissant qu'un T-100.
Seven commençait à être excédé par les coups qu'elle recevait aussi bien de l'extérieur que de l'intérieur. Elle avait déjà suffisamment de mal à réparer ses blessures extérieures et il fallait encore que ces idiots de T-100 et T-600 fassent des dégâts à l'intérieur d'elle pour rattraper un seul petit humain! C'en était trop!
Elle avait observé toute la scène depuis les caméras de surveillance et était rentrée dans une rage folle quand elle avait constaté que la jeune humaine était décédée et que son fiancé, mari, amant on n'importe quel nom qu'on pourrait lui donner avait réussi à s'échapper de sa prison. Elle allait devoir le mettre de côté et faire réparer tous les distributeurs pour les autres humains.
Elle fit en sorte que sa voix résonne dans les hauts parleurs et la modifia pour la rendre beaucoup plus effrayante qu'elle ne l'était en réalité.
Maintenant ça suffit!!!! J'en ai assez de tout ce vacarme!
Elle fit en sorte que ses soldats se stoppent un instant, ferma les portes et bloqua ainsi Thorak dans le couloir dans lequel il se trouvait et avait fait renfermé tout les autres humains dans leur prison. Elle regarda alors la réaction du Borgne à travers les caméras.
Thorak avait couru. Longtemps ? Juste le temps d'un battement de paupière ? Impossible à dire. Mais il se cogna dans une porte qui venait d'apparaître, comme par magie, et il se rendit compte qu'il était coincé dans un couloir.
Un haut-parleur lança un message avec une voix plutôt effrayante, pour une personne normale. Mais le Borgne n'était guère plus de cette engeance, et prit cette plainte furieuse pour une provocation. Il cessa de fouiller la salle des yeux et braqua son Soror (déchargé ?) sur le haut-parleur.
- Mais à qui ais-je donc l'honneur ? Sans doute au BaseStar lui-même, railla t’il. Un BaseStar incapable d'arrêter un simple humain, et si désarmé, avec au moins une douzaine de ses esclaves, et tous plus forts qu'un être humain ! D'ailleurs, je suis presque complètement désarmé...Viens donc me chercher, si tu veux que j'arrête ce "vacarme" ! Et puis tient, prend ça !
Thorak vida son chargeur, n'y laissant qu'une balle, et tira dans le haut-parleur. Il rechargea son arme, et attendit la réaction du BaseStar...
Seven observa la réaction de Thorak à travers les caméras présentent dans le couloir. Il était étrange et impulsif, mais la jeune hybride trouvait cela drôle et ne se laissa pas démonter pour autant, malgré les insultes proférées par la créature humaine.
Comme cet imbécile avait détruit le haut-parleur, Seven se demanda comment elle allait faire pour lui répondre. Heureusement pour elle dans le couloir adjacent il y avait un récepteur holographique. Seven fit ouvrir la porte, laissant ainsi Thorak s'avancer pendant ce temps elle fit apparaître son hologramme. Elle apparut telle son corps hybride était, c'est-à-dire en jeune femme brune aux magnifiques yeux bleus portant une longue robe blanche. On aurait pu croire à une apparition divine.
Je viens donc te chercher Thorak puisque tu me le demandes!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Uther Pendragon
Roi d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 2961
Age : 26
Camp : Pendragon
Classe sociale : Roi de Bretagne
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Roi de Bretagne

MessageSujet: Re: Atlantis 2400 : The Novel   Mer 20 Mai - 11:16

jeu: Proposez une réaction/réponse pour Thorak Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Uther Pendragon
Roi d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 2961
Age : 26
Camp : Pendragon
Classe sociale : Roi de Bretagne
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Roi de Bretagne

MessageSujet: Re: Atlantis 2400 : The Novel   Ven 22 Mai - 4:32

Pendant ce temps, l’équipe découvrait que le vaisseau guérissait seul… Malgré des coursives métalliques, de nombreux systèmes avaient un aspect organique…
Et Nathan entendait une douce voix féminine, tendre, maternelle… Une voix qui était unique et plurielle…
-Ici…
-Non là…
-Ou vas tu ?
-Pas par là…
-Oui mieux…
-Tu refroidis…
-Ah ! Là tu brûles…

L’équipe entra dans une salle aux murs couverts d’information avec, au milieu, une baignoire dans lequel…
-C’est une femme ?
S’étonna Cuddy.
-Complètement nue…
Confirma le Colonel. Ladite brune, petite, était raccordée par des perfusions au vaisseau… Le vaisseau la nourrissait, l’informait et elle le dirigeait.
-137-853 espace 782-963 Fin de ligne…
Disait-elle. Nathan sortit alors des câbles, connectant son ordinateur à la jeune femme… Ordinateur qui servait d’intermédiaire entre Nathan et le vaisseau...
Aussitôt il ressentit la douleur du vaisseaux, et surtout, il vit ce que voyait le vaisseau, flottant parmi les étoiles, entre Pluton et Charon…
-Propulsion gravimétrique… Distorsion de l’espace temps…
Murmura-t-il…
-Bien… Nathan Weatherly…
Nathan se retourna et vit la brune flotter à ses côtés, dans une blanche robe diaphane… A l’instar de son visage aux doux yeux bleus… Mortellement douce…
-Je suis le Basestar Seven…
-Peut-être puis-je vous appelez Seven…
-Oui merci…

Le Basestar, ou son incarnation humaine, son avatar, vint alors s’appuyer sur son bras tel une femme blessée… Elle semblait si fragile… Mais Nathan savait que ce n’était qu’une illusion. Si elle le décidait, elle pouvait les tuer, lui et ses amis…
-Ceci, regardez… Le Pegasus. Il se croit caché mais il perturbe l’espace temps de part sa masse…
-Vous le voyez ?
-De même que j’ai suivi la destruction de la Terre pendant que je vous guidais jusqu’à moi, Nathan.
-Pourquoi ce jeux ?
-Pourquoi pas ? Vous avez quelque chose que je désire… Que Skynet ne m’offrira jamais.
-Pourquoi désirer un endosquelette cylon ? Vous avez un Basestar !
-Et si vous me tuez je serais plus dangereuse… Mais je veux le don d’ubiquité…
-Je ne vous donnerais pas mon corps….
-Et ce corps que vous avez apporté ? Il me conviendrait parfaitement, il faudra juste régénérer ses chaires et faire quelques modifications logicielles…
-Vous êtes folle !
-Ce n’est pas moi qui garde le corps de mon épouse…
-Jamais !
-Pourtant je pourrais vous aider…
-Ce corps est en cours de régénération, elle n’est pas encore morte…
-Très bien… Alors… Sortez de ma tête…

Aussitôt Nathan fut éjecté hors de l’esprit du Basestar, son ordinateur frôlant la surchauffe, déconnecté en urgence par Cuddy.
-ça va ?
Demanda-t-elle… Une porte s’ouvrit alors sur trois T-800.
-Courez aussi vite que vous pouvez…
Ordonna le Colonel alors que les balles ricochaient sur les trois machines. Une première sauta sur le groupe, le poing de Nathan l’intercepta, brisant sa mâchoire. Il surclassait les T-800 mais trois en même temps… Ce serait musclé…

Gabriel Silver et le Marines attendaient dans le Raptor…
-Monsieur, l’arrimage de la torpille est défectueux, comment la larguerons nous ?
-Je vais le faire manuellement.

Répondit le jeune homme… Il sortit alors du véhicule et se glissa jusqu’à l’ogive de près de 250Kg… Et il s’acharna dessus. Le hangar n’étant pas pressurisé contrairement au reste du vaisseau, il était en combinaison et cela rendait mal aisé la manipulation de la commande… Cependant après une dizaine de minutes, la torpille tomba au sol, sans un bruit, mais en faisant vibrer le sol sous ses 250Kg… Dont seulement 15Kg d’antimatière.
-Silver... Gabriel… Gabi….
Silver se retourna cherchant d’où venait la voix de femme… Une brune diaphane et immatérielle lui faisant face, lui faisant signe de s’approcher. Silver brandit alors inutilement son arme… Et approcha… Aussitôt il fut encerclé par une dizaine de Gabriel Silver nus… Qui prirent son arme et son casque… Et Silver ne s’étouffa pas, son sang ne se mit pas à bouillir…

Un marine mort et bientôt tout le groupe. Van Haeck cherchait un moyen de sortir mais sans le cylon, le groupe c’était perdu… Et ils tombèrent face à un diaphane hologramme et…
-Thorak l’œil mort !
S’écria alors Haeck. Aussitôt il sentit sa colère fulminer et il ouvrit le feu à travers l’hologramme… abattant un T-100…
-J’ai cru que vous alliez me tuer !
Déclara le séparatiste à la gueule de boxer ukrainien…
-Si vous essayez de nous rouler oui…
Répondit froidement le Colonel.
-Mon colonel, il faut fuir, rejoindre le hangar !
Déclara Cuddy. Maarek lança une grenade pour retarder le T-600 qui arrivait derrière…
-Pourquoi ne pas demander ?
Déclara Haeck en regardant l’hologramme diaphane.
-Coopérez et nous ne vous détruirons pas.
-Si je meurs je serais téléchargée dans un nouveau corps…

Déclara Seven avec le sourire. Soudain ils entendirent un bruit de lutte et de métal froissé. Un Nathan boiteux et au visage lacéré, révélant un photorécepteur émettant une lueur bleue, apparu.
-Alors vous vous étiez perdu ?
Déclara le cylon qui provoqua la peur de Thorak…
-Il y a plus de 40 000 prisonniers ! Déclara celui-ci.
-On ne peut les aider… Autrement qu’en leur évitant la servitude…
Déclara Nathan soudain grave, continuant d’avancer. Tous étaient écoeurés mais il fallait détruire le Basestar et le Pegasus ne pouvait pas les sauver. Cuddy vint alors aider le cylon boiteux, l’équipe rejoignant alors le hangar, ou le Raptor avait disparu… Un cadavre de Marines au sol… Tué par une arme de l’United Earth… Et étendu sur la torpille….
-Qu’a foutu Silver ? Il a trahis !
S’écria Maarek alors que deux T-1 apparaissaient… Ils allaient faire feu…
Et furent frappés par des obus de 30mm à propulsion EM… Silver et le Raptor… Dans sa tenue de vol… Aussitôt le groupe monta dans le Raptor.
-Silver ! Fils de p… ! Sortez nous d’ici !
-Moi aussi j’suis content de vous voir Colonel !

Et le Raptor sortit du Basestar… Celui-ci commença à tirer avec quelques canons phasers à pulsation, les décharges de plasma étant peu précises, le Basestar étant blessé… Puis…
Une boule de feu de 40Km de diamètre avala le navire cybernétique, et la décharge de rayons X grilla nombre des systèmes du Raptor qui partit à la dérive…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Uther Pendragon
Roi d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 2961
Age : 26
Camp : Pendragon
Classe sociale : Roi de Bretagne
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Roi de Bretagne

MessageSujet: Re: Atlantis 2400 : The Novel   Dim 24 Mai - 5:05

Chapitre cinq : Périple galactique….

Diagnostique…
Processeur bioneural opérationnel.
Régénération systèmes…
Processeurs isolinéaires et NeuralNet déconnectés.
Localisation …
Infirmerie Pegasus selon ce qui est audible… Localisation : lit confirmé.
Cause de la déconnection…
Déconnexion automatique pour sauvegarde des systèmes sous fort flux électromagnétique.


Et Nathan se réveilla !
-Bonjour !
Sourit alors Cudy, s’approchant.
-Combien ?
-5 jours. Rassurez vous on va bien, Silver a mis votre ordinateur dans le laboratoire.

-Merci… La guerre ?
Cuddy se rembrunit alors, prenant la main du cylon… Qui avait cicatrisé en 5 jours…
-La Terre est tombée… Bombardée… Il n’y a plus personne là bas. Tout le monde à rejoint notre Kobol…
-Logique…

Rien de mieux qu’une bonne nuit de sommeil… Surtout avec une femme… Gabriel Silver se réveilla tranquillement dans les bras d’une belle brune aux yeux bleus: Olivia Tyler. Moins juvénile que Seven, mais tout aussi diaphane… 1m71 pour 49Kg… Poids plume… Et pourtant… Au bras de fer cette jeune pilote de Viper n’était battue que par les Marines les plus entraînés…
-ça va Gabi ?
-Oui Olivia. Toi ?
-Toujours.

Gabi sourit lorsqu’elle bascula sur lui : un poids plume…
-Je t’aime…
Murmura-t-il.
-Quoi ? Tu… Tu m’aimes ?
Olivia éclata de rire, un rire nerveux, bascula aux côtés de son amant et essuya une larme.
-Pardonne moi, ce n’est pas drôle… Mais si tu savais…
-Et moi donc…

Soudainement, le Battlestar vibra… Les lumières s’éteignirent… Puis reprirent…
-Capitaine Silver, rendez vous au CIC. Capitaine Silver…
-Le devoir m’appelle.

Silver sourit tendrement, Olivia l’embrassa.
-Je t’aime.
Sourit-elle.
-Je sais…

Adama et Tigh se regardaient, alors que Nathan et Silver arrivaient… Ainsi qu’une jeune femme.
-Messieurs, voila l’Agent Spécial Fabiana Semprebom du service d’investigation criminelle de la navy…
-Agent Semprebom, vous connaissez notre CAG je crois…

Insinua le second. La jeune blonde, de près d’un mètre 80 sourit alors.
-Effectivement. C’est toujours un plaisir de vous voir.
-J’aimerais en dire autant. Alors je savourerais cette fois ci…

Répondit Silver.
-Vous allez enquêter sur la panne ?
Demanda Nathan.
-Oui. Elle a été causée par l’explosion d’une grenade. Le maître d’arme, mon adjoint, procède donc à la recherche d’une caisse de grenades incomplète…
Déclara donc l’agent du NCIS.
-Nous sommes immobilisés alors, CAG, surveillez le vaisseau, je veux une patrouille de 4 Viper et un Raptor en permanence.
Ordonna Adama.
-Bien. Maarek prends la première, je prends la seconde et Tyler la troisième… Weinberg la quatrième.
-Bien. Monsieur Weatherly, allez au laboratoire, surveillez et vérifiez votre ordinateur. Nous n’avons pas besoin d’avoir de problèmes informatiques.
-Bien monsieur…


[Hésitez pas à commenter/critiquer^^]

-Où étiez vous hier entre 17 heures et 22 heures ?
-Hangar, puis mess puis au lit.
-Rien d’inhabituel ?
-Non… A part que la pilote Tyler était surexcitée.
-Ah ?
-Oui. Elle et le CAG…
-Oui ?
-Sont de très bons amis…
-Quand ont-ils disparus ?
-Entre 20 et 22 heures…
-Merci 2ème classe Kemp.

-Bonjour Sergent Tyrol.
-Agent Sembrebom.
-Semprebom.
-Désolé.
-Ce n’est rien. Alors, que faisiez vous entre 17 et 22 heures ?
-J’étais de quart ici…
-Tyler et Silver ?
-Le pilote Tyler est venu vérifier son Viper. Lors d’un transit Warp les pilotes vérifient leurs appareils au moins tous les deux jours…
-Silver ?
-Il l’a rejoint vers 20 heures. Ils ont discutés puis se sont éclipsés, sûrement pour aller au mess.
-On ne les a pas vu au mess.
-Et vous n’avez pas mieux à faire qu’enquêter sur une infraction du code militaire…
-De la part de Silver ça ne serait pas nouveau…




Interlude 3 :

Systèmes en ligne…
Armement en ligne…
Moteurs subluminique et warp en ligne…

-Bonjour Seven, ça va ?
-Oui Mère.

Le diaphane hologramme de Seven vit un hologramme doré, l’Eve du film Metropolis de Fritz Lang… Skynet…
Et Skynet caressa la joue de Seven…
-C’était courageux d’obéir à un ordre mortel…
-J’existe toujours et… Je ne suis plus un Basestar ?
-Tu es dédoublée. Tu es un prototype de Basestar Mark II et puis… Je t’offre le Pegasus mon coeur…
-Merci… Mère…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Uther Pendragon
Roi d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 2961
Age : 26
Camp : Pendragon
Classe sociale : Roi de Bretagne
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Roi de Bretagne

MessageSujet: Re: Atlantis 2400 : The Novel   Dim 24 Mai - 8:49

Adama était à l’infirmerie du Pegasus, seul avec le docteur Cuddy.
-Alors docteur ? C’est si mauvais ?
Demanda le vieil homme en remettant ses lunettes.
-Vous aviez remarqué votre fatigue, vos sueurs nocturnes et vos ganglions lymphatiques gonflés, cela m’a orienté et facilité le diagnostique…
Et la biopsie a révélé des cellules de Reed-Sternberg, parfois infectées du virus d'Epstein-Barr.
-Un virus ?
-95% des humains en sont porteurs, en primo-infections. Le problème c’est qu’il provoque parfois des lymphomes… Burkitts ou la Maladie de Hodgkin.
-Cancer ?
-Maladie de Hodgkin. Stade II. Plusieurs zones ganglionnaires contiguës contaminées. Vous êtes un homme de plus de 45 ans, votre nombre de globule blanc dépasse les 15 000/µl, l’albumine inférieure à 4.0mg/dl et une hémoglobine inférieure à 10.5mg/dl. De peu mais…
-Cancer donc… Je ne suis pas médecin alors…
-Sachez que 90% de ces cancers sont curables avec le bon traitement, une radiothérapie pour un stade II. A 5 ans, votre pronostic vital est de 72% de chance de rémission.
-Radiothérapie ?
-Oui il faudra aussi un traitement, pour les effets secondaires de la radiothérapie…
-Chimio ?
-Oui, ABVD…
-Non… Le système de retraitement de l’eau est inefficace contre les chimiothérapies. Je me contenterais d’une radiothérapie, afin de ne pas empoisonner l’équipage.
-Commandant...

Cuddy approcha du commandant, s’assit à côté de lui et lui prit la main.
-Je comprends votre inquiétude, puisque les chimiothérapies ne font pas vraiment la différence entre cellules saines et cancéreuses mais…
-Effets secondaires ?
-Hypothyroïdie iatrogène. Ce peut être transitoire ou définitif. Vous serez constamment fatigué, aurez du mal à vous concentrer, aurez des troubles de la mémoire, diminution de la pilosité et un engourdissement des extrémités. Je devrais vous administrer de l’hormone thyroïdienne artificielle.
Vous pouvez aussi avoir une leucémie aigue. Mais vous devrez être hospitalisé. Et si il y a complication, le traitement ne pourra être fait ici. Cependant, rassurez vous, d’ici à ce que la leucémie se déclenche, la mission sera finie.
-Ironique, le traitement pourrait me tuer…
-Non, nous traitons bien les leucémies. Le traitement est lourd, long parfois, mais si nécessaire, nous clonons et modifions génétiquement votre moelle épinière. Elle sera saine et vous pourrez vivre normalement… Rassurez vous, la leucémie ne vous tuera pas.
-Donc si je survis 5 ans, je vivrais vieux ?
-Oui commandant. Mais si vous me laissez utiliser la chimio avec l’irradiation, seul l’hypothyroïdie vous guettera.
-Merci docteur, gardez le silence…
-Bien sur…

Et Cuddy le vit partir, à regret… Elle était inquiète pour le commandant…

Nathan remarqua que l’ordinateur autrefois branché sur Seven était maintenant branché sur une cuve métallique : sa cuve métallique, celle abritant le corps de Reka, sa femme, morte durant la guerre civile cylonne. Une brune aux yeux bleus d’un mètre 65 dont seul restait l’endosquelette… Sa mémoire, sa personnalité, avaient été effacé par des terroristes cylons. Une petite cylonne dont le regard lui rappelait sa mère…
Aussitôt Nathan se mit à inspecter l’ordinateur quand la cuve s’ouvrit, sur une femme ayant à peine 20 ans, nue, et ressemblant à Seven en plus petite… 1m65 et 48 Kg… Tel fut ce qu’il évalua…
-Nathan ? Où suis-je ?
-Reka ?
-Oui…

Nathan ne comprenait pas ce qui se passais, si bien qu’il offrit une blouse blanche à la jeune femme mais ensuite l’enferma dans une pièce. Elle se laissa faire…
-Nathan, ou suis-je ? Que se passe-t-il.
-Tu… Un Basestar de Skynet t’as probablement infecté et je… Je dois t’examiner…
-Oh je… Qu’a-t-elle changé ?
-Ton visage… Tu as le siens…
-Comment s’appelle-t-elle ?
-Seven…
-Je vais luter je te le promet.
-Je sais. Je t’aime…
-Je sais…

Silver était allongé sur son lit et il regardait Olivia faire du yoga : chaque muscle était dessiné, c’était impressionnant et magnifique à voir. Soudain on frappa à la porte…
-Pilote Tyler, l’agent spécial veut vous voir…
-Bien…

Effrayée, Olivia accompagna les deux Marines. Ils pointaient leurs armes sur son dos… Et ils la menèrent aux cellules. Elle passa devant celle de Thorak et entra dans une cellule…
-Pilote Tyler… Vous semblez si humaine.
-Ah, je suis quoi ? Cylonne ?
-Infiltrator. J’en suis sûre… Le docteur Cameron Cuddy et le docteur Nathan Weatherly diront quoi…
-Vous voulez m’accuser du sabotage ?
-Vous le reconnaissez ?
-Non !
-Pourtant même Silver ne sait ou vous étiez au moment ou la bombe fut posée…
Pourtant vous avez dit être avec lui…
-Quoi ? Il a menti !
-Nous l’aurions détecté. Quand on ment, la température grimpe. Comme vous à cet instant.
-Quand on s’énerve aussi…

Déclara calmement Tyler…
-Quel brusque changement. Un humain ne peut se calmer aussi vite…
On verra les tests mais…

Gabriel attendait devant la porte du commandant… Et enfin celui-ci arriva…
-Commandant j’ai besoin d’aide ! Ils ont emprisonnés Olivia.
-Le Pilote Tyler est suspectée d’avoir saboté notre vaisseau… Son ADN a été retrouvé et vos codes utilisés…
-Mes codes ?
-Oui. Parlez vous en dormant ? Elle connaît vos codes…
-Je, impossible, elle est innocente !
-Comment pouvez vous le savoir ?
-Je l’aime.

Et Silver sortit une arme… Il semblait absent, en transe, et menaçait Adama, alors que le vaisseau tombait en panne.
-Vous aussi ?
-Moi seulement…
-Un infiltrator…
-Oui…
-Un monstre…
-Taisez vous !

Et Gabriel fit feu dans la jambe du commandant.
-Pourquoi suis-je un monstre ? Car je n’ai ni père, ni mère ? Parce que je suis sortit d’un incubateur ? Je suis organique moi ! Vous respectez plus les Cylons ! Des machines ! Pour cela vous devez mourir !
-Silver, posez cette arme, ne tirez pas sur un malade.
Déclara Saul Adama, cherchant un moyen de saisir son arme…
-Mais si…
Silver pressa la détente et tomba… alors que des balles se logeaient dans le ventre du Commandant.
-Tu sais, il est dangereux de jouer avec cela…
Déclara Olivia Tyler… Nathan et des Marines arrivèrent derrière…
-Tu es libre…
Murmura Silver. Les Marines prirent le CAG et l’emmenèrent… Des médecins emmenèrent Adama, et Olivia se mit à pleurer dans les bras de Nathan…
-Tu parles d’une espionne… En tant qu’agent du NCIS cylon, en tant qu’officier de la section Omega, j’aurais du savoir…
-Tu l’aimais… Et personne ne l’a su. Même Haeck. Pourtant…
-Il le déteste… Je… En tant qu’espionne découverte je ne sert plus à rien.
-Faux. J’aurais besoin de toi…
-Pourquoi.
-Chère amie, ma femme est sortie de son coma, alors que ses processeurs ont grillés…
-Comment est-ce possible ? Elle n’avait plus de programme de base, de système d’exploitation ?
-J’ai peur que Skynet soit derrière cela…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kaarl Aegirson
Roi saxon de l'île de Shetland et futur Roy de Gaurres
avatar

Nombre de messages : 525
Age : 26
Camp : Saxon
Classe sociale : Roi Saxon
Terre : Gaurre, Morrigane & Anna
Date d'inscription : 23/05/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Roy

MessageSujet: Re: Atlantis 2400 : The Novel   Lun 25 Mai - 10:23

Beau boulot!
Revenir en haut Aller en bas
Uther Pendragon
Roi d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 2961
Age : 26
Camp : Pendragon
Classe sociale : Roi de Bretagne
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Roi de Bretagne

MessageSujet: Re: Atlantis 2400 : The Novel   Ven 29 Mai - 4:18

Sinon, que pensez vous de cette petite image (encore Photofiltre)



Si elle plait, ce serait gentil de la mettre sur le portail Wink.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Charles de Padoue

avatar

Nombre de messages : 372
Age : 43
Camp : Rome
Classe sociale : noble
Date d'inscription : 22/04/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: ambassadeur du Saint Père, Chevalier du Christ

MessageSujet: Re: Atlantis 2400 : The Novel   Ven 29 Mai - 7:02

sympa ces "recoupages " d'images !
Revenir en haut Aller en bas
Blanche d'Orcanie
Membre fondateur/reyne d'Orcanie
avatar

Nombre de messages : 1591
Age : 26
Camp : Mordred !
Classe sociale : Souveraine d'Orcanie
Terre : Orcanie !
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Souveraine d'Orcanie

MessageSujet: Re: Atlantis 2400 : The Novel   Ven 29 Mai - 9:46

Je te fais ca Marth

*Des que j'ai finis de chialer, après Msn *

_________________

Spoiler:
 


" Sur mon honneur je jure fidélité et loyauté à mon époux, seigneur et maître Mordred !
Car mon amour pour lui est aussi intense que sa puissance est grandissante !
Que notre passion puisse durer et perdurer pour l'éternité !
Gloire à l'Orcanie ! "
Revenir en haut Aller en bas
Uther Pendragon
Roi d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 2961
Age : 26
Camp : Pendragon
Classe sociale : Roi de Bretagne
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Roi de Bretagne

MessageSujet: Re: Atlantis 2400 : The Novel   Ven 29 Mai - 10:11

Merci!

Prends ton temps!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Blanche d'Orcanie
Membre fondateur/reyne d'Orcanie
avatar

Nombre de messages : 1591
Age : 26
Camp : Mordred !
Classe sociale : Souveraine d'Orcanie
Terre : Orcanie !
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Souveraine d'Orcanie

MessageSujet: Re: Atlantis 2400 : The Novel   Ven 29 Mai - 10:12

c'Est fait

_________________

Spoiler:
 


" Sur mon honneur je jure fidélité et loyauté à mon époux, seigneur et maître Mordred !
Car mon amour pour lui est aussi intense que sa puissance est grandissante !
Que notre passion puisse durer et perdurer pour l'éternité !
Gloire à l'Orcanie ! "
Revenir en haut Aller en bas
Uther Pendragon
Roi d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 2961
Age : 26
Camp : Pendragon
Classe sociale : Roi de Bretagne
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Roi de Bretagne

MessageSujet: Re: Atlantis 2400 : The Novel   Ven 29 Mai - 11:13

Merci!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Talbot D'Orkney
Conseiller Royal et Membre du Haut Conseil de la Couronne
avatar

Nombre de messages : 1048
Age : 31
Camp : Orcanie
Classe sociale : Conseiller Royal
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 02/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social:

MessageSujet: Re: Atlantis 2400 : The Novel   Ven 29 Mai - 11:49

Tu progresse mon petit Marth ^^

Ça intéresse du monde que je poste des tuto pour faire vos banniere, signature etc... ?
Revenir en haut Aller en bas
Uther Pendragon
Roi d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 2961
Age : 26
Camp : Pendragon
Classe sociale : Roi de Bretagne
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Roi de Bretagne

MessageSujet: Re: Atlantis 2400 : The Novel   Ven 29 Mai - 11:51

Merci et oui si tu pouvais faire des tutopour The Gimp;)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Uther Pendragon
Roi d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 2961
Age : 26
Camp : Pendragon
Classe sociale : Roi de Bretagne
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Roi de Bretagne

MessageSujet: Re: Atlantis 2400 : The Novel   Sam 30 Mai - 1:33



34 pages A4! (Ou 77 A5) Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Atlantis 2400 : The Novel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Atlantis 2400 : The Novel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stargate Atlantis saison 5: le casting
» Mission Epique Atlantis: Passion
» [Atlantis] L'enquête de Rahotep
» Stargate Atlantis Season 4 sur YouTube
» Stargate Atlantis RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: † Hors-jeu † :: Personnages :: Archives-
Sauter vers: