Venez festoyer, guerroyer ou ... comploter en Orcanie !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entrevue imprevue... [ Meladius ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clelianys
Druidesse
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 25
Camp : ... Il est certaines choses à soumettre au secret...
Classe sociale : Druidesse.
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 17/01/2009

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social:

MessageSujet: Entrevue imprevue... [ Meladius ]   Dim 18 Oct - 7:54

Le temps avait passe. Clelianys apprenait a se reperer dans le chateau. Petit a petit, elle devenait partie integrante des lieux, se faufilant comme une ombre d'une piece a une autre. Discrete, malgre le tourbillon de cheveux blonds dans son dos. Discrete, malgre ses tenues d'une blancheur immaculee, et son capuchon couleur de nacre rabattu sur ses yeux. Sereine... ? Pas si sur. Une question, obsedante, l'empechait de trouver la quietude qu'elle arborait toujours si fierement. Sir Meladius l'avait-il oubliee ? Surement que non... un pressentiment lui indiquait qu'il n'etait pas homme a laisser filer une proie. Et cette eventualite l'emplissait sur le moment de frayeur. Un frisson glacial saisissait sa nuque et se diffusait dans tous ses membres. Sachant se dominer, ces perturbations ne duraient jamais bien longtemps, mais ebranlaient pourtant sa legendaire confiance en elle-meme. Elle ne cessait de craindre de le revoir. Car il se montrerait insaisissable... impossible a cerner, meme pour elle.

Les jours qui passaient n'arrivaient pas a endormir cette terrifiante idee. La jeune femme ne trouvait pas le courage ni la volonte de s'informer sur les agissements du seigneur. Sa requete avait-elle trouvee echo aupres de Morderd ? Surement ... etait-il parti en campagne ? Elle l'esperait ardemment ...



La druidesse marchait dans un des corridors les plus sombres du chateau. Elle avait besoin d'acceder aux caves, dans lesquelles etaient entreposees des herbes rares que l'on ne trouvait que dans les grottes les plus fraiches, et que l'on installait la, en reserve. Rien ne la pressait. Son pas se faisait a une allure moderee. Tout recemment, elle s'etait molestee interieurement des faiblesses que son ame ressentait a la pensee de l'homme rencontre en compagnie de Dame Morgane. Sa peur des hommes la poussait surement a une paranoia infantile et surtout, inutile. Elle devait se discipliner davantage, comme on lui avait appris a le faire. Autrement, elle courrait a sa perte. Pour se rasserener, elle se repetait plusieurs fois par jour une inlassable litanie. Et a cet instant precis, elle se la repetait encore, tandis qu'un des nombreux tournants sinueux allait bientot l'obliger a tourner.



* Je n'aurai pas peur, car la peur tue l'esprit ... La peur est la petite mort qui conduit a l'obliteration totale de soi. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passee, je tournerai mon oeil interieur sur son chemin. Et la ou elle sera passee, il n'y aura plus rien. Rien que moi. *



Elle tourna ... elle n'aurait pas du ...


Dernière édition par Clelianys le Mar 20 Oct - 9:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://xpalmeelifex.skyblog.com
Meladius of Kroiden

avatar

Nombre de messages : 70
Age : 42
Camp : MORDRED
Classe sociale : MERCENAIRE
Terre : Ile de Mykkin
Date d'inscription : 23/06/2009

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social: Chevalier Commandant

MessageSujet: Re: Entrevue imprevue... [ Meladius ]   Lun 19 Oct - 8:49

Méladius était revenu depuis peu au château. Ces allés et venus était sporadiques et personne n'osait lui demander pourquoi. Tous ce que l'on savait de lui était qu'il avait fait jonction avec le sir Grelindar quelque par dans les plaines. Sur ordre du Roy la cavalerie et l'infanterie c'étaient rassemblés sous ce double commandement.

Mais aujourd'hui c'était une toute autres affaire qui mena le seigneur Méladius a se rendre au château. En effet les hommes n'avaient plus de vin ni de bière pour améliorer leur ordinaire. Méladius avait entrepris ce voyage afin de convaincre le caviste de faire porter de quoi passer l'hiver a leur camp. Pas le meilleur vin bien entendu, la piquette de troupe suffira amplement du moment qu'il y ai de l'alcool dedans. Mais au passage il se prit pour sa consommation personnel un petit vin de pays dont on lui a assuré les merveilles. Dommage pour lui qu'il ne put le partager en galante compagnie. Ha si seulement une dame de Lockley ou dame Clelianys voudrais bien partager cet instant, rien qu'une seule fois...

D'ailleurs en y repensant cela faisait bien des lunes qu'il n'avait croisé cette dernière. Ce n'était pas faute d'avoir essayer de la revoir mais a chaque fois elle semblait lui échapper. Diantre cette femme était-elle donc un fantôme ? Avait-elle certain pouvoir qui lui permettait de voyage dans d'autres mondes ? Il n'en savais rien, mais ne renoncerais pas a essayer de la revoir. Son visage fin et ces cheveux d'or tombant en cascade sur ces épaules hantait ces rêves érotiques les plus fous.

Perdu dans ces pensée il remontait le chemin menant aux caves en direction des écuries. Quel est le diable d'architecte qui les obliges ainsi a tourner encore et encore dans un dédale de couloirs sombres et exiguës.
Encore un coude a passer et...
Surpris ! Une forme humaine fonçait droit sur lui au détour du couloir. Il stoppa net mais trop tard, la chose surprise elle aussi était entrée en contact avec lui. Par réflexe il la saisie contre lui, laissant tomber son colis sur le sol, puis a bout de bras il la tins.
Il gronda :

DVORAK ! Mais où diable vous croyez vous donc ! Vous ne pouvez pas regarder devant vous ! Espèce de............. huuuuuuuu.....

Ces yeux se posèrent sur elle. Il n'en croyais pas ceux là. Elle était là devant lui. Celle qui hantait ces pensées. Un frisson le parcouru. Elle était donc faite de chaire et de sang, il pouvait la toucher. Délicieuse vision en cet instant. Le temps semblait suspendu. Ces yeux, cette bouche, tout en elle l'enivrait. Il semblait bafouiller en reprenant la parole.

Dame.... Mille excuses... Je ne vous avez pas reconnu sur le coup. Vous allez bien, je ne vous ai pas blessé au moins ?
Revenir en haut Aller en bas
Clelianys
Druidesse
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 25
Camp : ... Il est certaines choses à soumettre au secret...
Classe sociale : Druidesse.
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 17/01/2009

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social:

MessageSujet: Re: Entrevue imprevue... [ Meladius ]   Mar 20 Oct - 9:37

Un choc, violent et brutal. Clelianys se vit tomber, avant de se sentir maintenue par deux mains fortes, d'abord contre son agresseur, puis à une distance plus grande.

DVORAK ! Mais où diable vous croyez vous donc ! Vous ne pouvez pas regarder devant vous ! Espèce de............. huuuuuuuu.....

Elle sentit alors son coeur rater un battement et la terreur se saisir d'elle à nouveau. Ses jambes ne la tenaient plus qu'à moitié, et sans la poigne vigoureuse de son vis-à-vis, qui n'était autre que Méladius, elle aurait sans doute glissé jusqu'au sol. Son visage palit brusquement, avant que son coeur ne se remette à battre trop vite... beaucoup trop vite. Car Lui... était beaucoup trop près. Et, pis que tout, il avait réussi à la prendre au dépourvu, à la surprendre au moment où elle s'y attendait le moins. Ses yeux, un court instant affolés, se baissérent alors que la jeune femme ne trouvait pas la force de se dégager de l'emprise du seigneur... action qui aurait été bien vaine... : elle tremblait comme une feuille...
Les joues rouges, la druidesse se força à relever son visage, s'obligeant à adopter une expression de plus en plus contrôlée, malgré la façon dont il l'admirait sans s'en cacher. Il la dévorait du regard, l'obligeait à rester là, sous le feu de son désir, incapable de faire autre chose que de rester immobile. Etait-ce une impression où pressait-il ses bras un peu trop fort, pour de simples connaissances ?

Dame.... Mille excuses... Je ne vous avez pas reconnu sur le coup. Vous allez bien, je ne vous ai pas blessé au moins ?

Incapable de rester davantage dans cette position plus que mortifiante pour la jeune vierge, Clelianys, par un habile mouvement d'épaules, réussit à reculer d'un pas et, féline, à se libérer de ses doigts taillés pour se saisir d'une épée. Ne parvenant cependant pas encore à sourire, elle murmura :


" Non, rassurez-vous... pardonnez-moi, je ne regardai pas où je mettais les pieds... "

La fraîcheur des caves parut s'abattre sur ses frêles d'épaules avec une intensité plus grande encore. Prudente, ses yeux bleus cherchèrent ceux, noirs, de Méladius en demandant :

" Que faisiez-vous ici ? Je ... je pensais que vous étiez parti du château, à vrai dire... "

Surtout rester polie. Ne pas paniquer. Garder son flegme et sa raison. Il n'y avait aucun motif pour mobile pour qu'elle ne sorte pas rapidement de cette impasse... n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
http://xpalmeelifex.skyblog.com
Meladius of Kroiden

avatar

Nombre de messages : 70
Age : 42
Camp : MORDRED
Classe sociale : MERCENAIRE
Terre : Ile de Mykkin
Date d'inscription : 23/06/2009

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social: Chevalier Commandant

MessageSujet: Re: Entrevue imprevue... [ Meladius ]   Mar 20 Oct - 10:03

" Non, rassurez-vous... pardonnez-moi, je ne regardai pas où je mettais les pieds... "

Que nenni c'est moi qui était perdu dans mes pensée et qui n'est point fait attention a votre présence. D'ailleurs ces pensées vous concernaient damoiselle.
Pour cela je suis votre obligé, permettez que je corrige ma méprise en vous invitant en l'endroit ou auberge de votre choix.

Il la senti se dégageait vivement de lui. Méladius mis cette manœuvre sur le fait qu'elle avait été surprise. Mais a bien y réfléchir ne serais-ce pas un mouvement de rejet. Avait-elle peur de lui ou l'impressionnait-il ?
" Que faisiez-vous ici ? Je ... je pensais que vous étiez parti du château, à vrai dire... "
Il eu confirmation de cette dernière pensée. Elle le fuyait, par peur ou par excès d'attirance. Méladius sourit a cette pensée. Il se dit en lui même qu'il devait montrer une autre face de lui même si il voulait la séduire.
Il ne pouvait détacher son regard de ces lèvres, ces lèvres charnues légèrement pincée en cet instant. Qu'il aurais aimer s'en approcher et déposer un baiser dessus. Il était seul dans ce couloir, personne ne pouvait l'entendre si elle se débattait.
Non trop facile... Cette femme devait être conquise comme une place forte et pas prise comme une vulgaire catin. Il allait donc jouer dans son jeu.
Il posa une main contre le mur derrière elle, barrant du même coup la fuite vers la sortie. Il approcha son visage du sien et la fixa tendrement du regard.


Et bien damoiselle techniquement vous avez raison. Mais quelques affaires m'ont conduites a revenir au château pour peu de temps. Enfin avant que je vous y découvre....

Et vous quelle affaire vous conduit-elle dans les souterrains de ce château ? Une jeune femme comme vous devrais se faire accompagner lorsqu'elle se déplace dans des endroits ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Clelianys
Druidesse
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 25
Camp : ... Il est certaines choses à soumettre au secret...
Classe sociale : Druidesse.
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 17/01/2009

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social:

MessageSujet: Re: Entrevue imprevue... [ Meladius ]   Jeu 29 Oct - 17:31

Que nenni c'est moi qui était perdu dans mes pensée et qui n'est point fait attention a votre présence. D'ailleurs ces pensées vous concernaient damoiselle.
Pour cela je suis votre obligé, permettez que je corrige ma méprise en vous invitant en l'endroit ou auberge de votre choix.


Elle aurait tellement souhaite se tromper... l'etau semblait se resserrer sur elle, pour le malin plaisir d'une divinite paienne sournoise, avide peut-etre de la peur qui paralysait ses pensees, comme ses gestes. Pourquoi un homme comme lui s'interessait-il a une femme comme elle ? Loin de se montrer sensuelle et seductrice avec les males de facon generale, rien dans son physique ne lui laissait penser qu'elle pouvait apparaitre comme une demoiselle desirable a leurs yeux. Elle ne savait pas qu'elle etait belle. Et sa terreur naissait du fait que, face a ce facies sanguinaire, sa magie paraissait derisoire, incapable de la defendre. Il aurait pu l'agresser comme il le desirait. La, tout de suite... dans ce couloir sombre et desert, ou personne n'aurait l'idee de venir s'aventurer dans l'immediat. Une proie facile... pour un predateur comme lu.

Comment pouvait-il croire que, sur une simple invitation, d'apparence innocente, Clelianys allait se laisser conduire dans une ... auberge ? Ce lieu enfume ou jamais elle ne mettait les pieds, trop apeuree de se retrouver perdue au milieu d'une cohorte de personnes de la gent masculine saoule de biere et de serveuses pernicieuses, promptes a offrir leur service pour quelques pieces de plus.

" Pardonnez-moi mais je ne puis accepter votre invitation... ne m'en tenez pas rigueur, j'ai beaucoup de travail, et ... "

Elle avait recule d'un pas, par pur instinct, tandis qu'il l'empechait de fuir... Le bras appose contre le mur, et son torse beaucoup trop proche de sa robe firent trembler ses doigts. Par orgueil, ses poings se refermerent et sa machoire se serra. Son visage approchait toujours. Allait-il prendre ses levres sans d'autres forme de ceremonie ? Dans sa tete, une priere, litanie incessante, se deversait a travers les pensees affolantes qui la traversaient. Pourtant, il n'y avait aucune lueur de violence dans les yeux de Meladius. Cependant...


Et bien damoiselle techniquement vous avez raison. Mais quelques affaires m'ont conduites a revenir au château pour peu de temps. Enfin avant que je vous y découvre....

Et vous quelle affaire vous conduit-elle dans les souterrains de ce château ? Une jeune femme comme vous devrais se faire accompagner lorsqu'elle se déplace dans des endroits ainsi.

Maudites soient ces " affaires " qui l'avaient pousse a revenir... La jeune druidesse meprisait ce mot, profondement, utilise a loisir pour justifier n'mporte quelle atrocite. Mais toujours se montrer neutre. Ne pas afficher ostensiblement son opinion. Garder une apparence fausse... un masque... une facade. Et surtout, repondre, combler les silences, et les regards trop avides par des mots. Vite.

" Me faire accompagner... ? Je ne suis ici que pour recuperer quelques herbes medicinales dont j'ai besoin ... en effet, la reine est quelque peu souffrante, je pensais ainsi la soulager de ses maux ... "

Trouver un sujet de conversation. Quitte a rester prisonniere, a proximite de ce corps qui la terrifiait... et qui la faisait trembler de tout son etre...
Revenir en haut Aller en bas
http://xpalmeelifex.skyblog.com
Meladius of Kroiden

avatar

Nombre de messages : 70
Age : 42
Camp : MORDRED
Classe sociale : MERCENAIRE
Terre : Ile de Mykkin
Date d'inscription : 23/06/2009

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social: Chevalier Commandant

MessageSujet: Re: Entrevue imprevue... [ Meladius ]   Ven 30 Oct - 9:00

Elle s'était reculé. Méladius sentait, son instinct guerrier lui disait quant une personne ressentait la peur ou l'inquiétude. Toujours le même regard, les lèvres qui se pincent nerveusement par réflexe, les mains fébriles, le teint blanchi. Tous ces indices permettaient au guerrier averti de prévoir les réactions de son adversaire. Mais en l'occurrence Méladius n'avait pas affaire a un adversaire mais a une dame qu'il désirait séduire.

Séduire chose étrange dans son esprit. Pourquoi voulait-il séduire celle-ci et pas les autres ? C'était une belle femme certes, mais quelque chose dans son attitude et dans son regard faisait qu'il ne voulait pas la brusquer.


N'ayez crainte gente damoiselle, je ne suis pas de ces rustres manants qui vous regardent avec convoitise pècheresse. Même si je dois vous avouer que la vue de votre visage et de votre port ne me laissent pas indifférent.

Il venait d'abattre une de ces carte dévoilant en un sens son jeu. Mais réservait le reste pour une future rencontre. Il se dégagea d'elle mais garda son regard posé sur ces yeux. Quelque chose avait changer sur son visage. Il était plus doux et moins insistant vis a vis d'elle.

Notre reine est ainsi souffrante. Vous m'en voyez peiné de cette nouvelle. Votre mission est donc des plus prioritaire. Dans ce cas je vous accompagne. Je vous saurai plus en sureté à mes cotés.

Il ramassa le paquet qu'il avait laissé tomber sur le sol. Une fois redressé il offrit son bras a damoiselle Clelianys.

Vous voyez mon affaire n'a rien de bien mystérieux. Je venais faire porter du vin a nos troupes afin d'améliorer leur ordinaire pendant les mois froids. Et je me suis permis une petite douceur personnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Clelianys
Druidesse
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 25
Camp : ... Il est certaines choses à soumettre au secret...
Classe sociale : Druidesse.
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 17/01/2009

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social:

MessageSujet: Re: Entrevue imprevue... [ Meladius ]   Ven 30 Oct - 14:53

N'ayez crainte gente damoiselle, je ne suis pas de ces rustres manants qui vous regardent avec convoitise pècheresse. Même si je dois vous avouer que la vue de votre visage et de votre port ne me laissent pas indifférent.

Hesitante, Clelianys battit des paupieres dans cette obscurite malsaine qui la genait, avant de relever les yeux vers les siens... si sombres. Si noirs. Aussi noirs que son coeur ? Comment pouvait-elle croire avec sincerite a ce qu'il venait de lui annoncer ? De meme, ne venait-il pas clairement de lui avouer son interet eloquent sur elle ? Si elle appreciait la relative politesse avec laquelle il s'etait execute, la druidesse sentait pourtant que la resistance qui entourait son coeur aurait bien du mal a ceder sous les coups doucereux du seigneur, qui se brisaient toujours sur cette enceinte elaboree avec soin, et par la grace du temps.
Cependant, un voile s'etait leve. Il etait une chose de se savoir courtisee, il en etait une autre de l'entendre de la bouche meme de son pretendant. Ce fut pourquoi une vague de courage s'empara de son ame et lui donna la force de chasser sa peur pour le moment. Ou du moins, le plus possible...
Vu sous cet angle, il ne la regardait plus de maniere si effrayante, tout d'un coup. Il est etrange comme le cerveau humain est prompt a se perdre dans ses propres illusions...

Notre reine est ainsi souffrante. Vous m'en voyez peiné de cette nouvelle. Votre mission est donc des plus prioritaire. Dans ce cas je vous accompagne. Je vous saurai plus en sureté à mes cotés.

" Oh ... rien de gravissime bien sur ... seulement je prefere prevenir toute infection plus importante, vous comprenez... "

Le poids de son attention sur elle se relacha, lorsque le guerrier entreprit de ramasser son paquetage, tombe a terre lors de leur choc. Elle subirait avec bravoure sa compagnie ... de toute facon, elle n'avait pas le choix. Et meme si cela l'embarrassait de s'eloigner dans cet endroit isole seule avec un homme de la sorte ... autant s'y faire...

Vous voyez mon affaire n'a rien de bien mystérieux. Je venais faire porter du vin a nos troupes afin d'améliorer leur ordinaire pendant les mois froids. Et je me suis permis une petite douceur personnelle.

La jeune femme acquiesca d'un vigoureux coup de tete, incapable de repondre quoi que ce soit qui en vaille la peine. Sans perdre davantage de temps, elle s'engouffra de nouveau dans le couloir, le seigneur sur ses talons. En silence, elle reflechissait. Cela l'ennuyait de lui devoiler la cachette de ses herbes... tant pis, elle les changerait de place par la suite, rien de bien preoccupant. Car en effet, en tant que magicienne experimentee et jalouse de ses secrets, Clelianys ne laissait jamais un autre qu'elle apercevoir les ingredients de ses preparations. Simple question de prudence, evidemment ...
Par la suite, elle songea que Meladius ne devait peut-etre pas se reveler si dangereux et barbare que cela... sous ses aspects quelques peu abruptes, il n'etait qu'un soldat qui se preoccupait du bien-etre de ses hommes. A cette idee, elle clot ses paupieres un peu plus longtemps qu'il n'etait necessaire ... : ainsi, Mordred l'avait bien engage a ses services. Ce tyran etait decidemment bien avise...

" Quand repartez-vous ... ? "

Sincerement curieuse de la date de ce depart, Clelianys ne desirait pas se montrer volontairement detestable et rancuniere. Simplement... elle ressentait le besoin de savoir a quel moment elle pouvait le rencontrer de nouveau de la sorte... plus de mauvaises surprises ainsi, et elle se porterait au mieux..
Ils arriverent dans une des caves les plus fraiches. La druidesse rabattit sur elle les pans de sa cape, afin de proteger ses bras blancs du froid. De nombreux bocaux, abritant differents remedes pour maux de toutes sortes, l'attendaient. Avec precaution, elle en ouvrit un, examinant patiemment ce qu'il contenait. Sourcils fronces, concentree, les doigts caressant avec une affection non contenue ses plantes, la demoiselle tournait le dos au seigneur, totalement absorbee par son art.
Revenir en haut Aller en bas
http://xpalmeelifex.skyblog.com
Meladius of Kroiden

avatar

Nombre de messages : 70
Age : 42
Camp : MORDRED
Classe sociale : MERCENAIRE
Terre : Ile de Mykkin
Date d'inscription : 23/06/2009

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social: Chevalier Commandant

MessageSujet: Re: Entrevue imprevue... [ Meladius ]   Ven 30 Oct - 20:19

Vous m'en voyez rassuré.

Elle s'était empresser de filer a travers les couloirs des caves sans même avoir prêter attention au bras offert du seigneur. Peut-être que dans ce pays un gentilhomme ne doit pas prêter le bras a une dame ? Il n'insista pas en haussant des épaules et la suivi de près afin de ne pas la perdre. Puis elle lui demanda quand il repartait.
Il lui répondit avec humour.

Avez vous tant envie de vous débarrasser de moi damoiselle que vous me demandâmes déjà l'heure de mon départ ?

En fait je devrais déjà a l'heure où je vous parle retourner auprès de mes hommes. Mais je ne puis résister au plaisir de me trouver en votre présence. Et ce n'est pas quelques minutes qui changerons quoi que ce soit...

Il arrivèrent enfin dans la cave qui concernait le voyage de Clelianys en ces lieux. On pouvait sentir la fraîcheur pénétrer la peu. Une fois sur place elle devins extrêmement concentrer sur son travail. Méladius avait beau observer ces bocaux il ne voyait que plantes et autres herbes des champs. Comment pouvez-t-on guerrier quelque chose ainsi ? Néanmoins cette damoiselle semblait savoir ce qu'elle faisait. Après tout il avait déjà vu des choses bien plus étrange que cela. Il s'essaya a soulever le couvercle de l'une de ces chose et d'y mettre le nez par dessus.
Son visage fit un rictus significatif. L'odeur qui se dégageait de celui-ci était des plus désagréable. Il referma le couvercle plus vite qu'il ne l'avait ouvert et se promis de ne plus jamais toucher a l'un de ces flacon.


Et vous soigner des gens avec ça !

Il la regarda, elle frissonnait. Sans réfléchir, et alors qu'elle était toujours accroupie devant ces flacon, il détacha le fermoir de son manteau et lui posa sur les épaules. Il lui frotta ensuite le haut des épaules pour la réchauffer.

Dans mon pays damoiselle quand on veux guérir on essaye de ne pas attraper la mort. Gardez ce manteau il vous protégera du froid quel qu'il soit.

Le manteau était trois fois plus large qu'elle et l'enveloppait presque entièrement. Il se dégageait de celui-ci un parfum musqué. Celui là même de la peau du seigneur de Kroiden.
Revenir en haut Aller en bas
Clelianys
Druidesse
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 25
Camp : ... Il est certaines choses à soumettre au secret...
Classe sociale : Druidesse.
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 17/01/2009

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social:

MessageSujet: Re: Entrevue imprevue... [ Meladius ]   Mer 16 Déc - 13:06

Avez vous tant envie de vous débarrasser de moi damoiselle que vous me demandâmes déjà l'heure de mon départ ?

Si elle avait reellement desire se montrer desagreable et infecte, elle aurait repondu positivement a cette question. Peut-etre le ton qu'il utilisa pour lui repondre lui fit finalement changer d'avis. Il fallait dire qu'elle n'etait deja plus a la joute verbale, son esprit absorbe par la quantite d'herbes qu'elle devait remonter a l'air libre, et surtout, la composition.

En fait je devrais déjà a l'heure où je vous parle retourner auprès de mes hommes. Mais je ne puis résister au plaisir de me trouver en votre présence. Et ce n'est pas quelques minutes qui changerons quoi que ce soit...

Ses doigts se crisperent a peine un peu plus sur une des fioles, tandis que ses levres se pincerent. Cependant, elle prefera autant s'absteindre de repondre, afin de ne pas laisser sa voix la trahir et proferer ainsi des mots ou laisser echapper un ton qu'il aurait pu considerer comme desobligeants a son egard.
Son regard percant pivota vers la gauche en l'apercevant toucher a un de ses precieux bocaux. L'espace d'un instant, elle faillit se recrier et protester, mais sa fureur resta enfermee en elle, comme contre son gre. Ne pas le provoquer ... au risque d'en souffrir davantage. Rester calme, sereine, faire comme si elle n'avait rien vu ... non, rien du tout ...

Et vous soigner des gens avec ça !

Ayant reporte son attention sur les recipients de verre, Clelianys clot alors ses paupieres un peu plus longtemps qu'il n'en etait necessaire pour un simple battement, avant de repondre :

" Il faut croire ... "

Qu'est-ce qu'un guerrier, un rustre, pouvait connaitre a l'art druidique, apres tout ? L'intolerance se nichait reellement partout, y compris dans les terres echappant toujours a la domination de Mordred... c'en devenait inquietant, voire preoccupant a la longue ... Un frisson la secoua a l'idee de vivre assez longtemps pour voir son ordre disparaitre totalement. La fin d'une epoque ... la fin d'un temps ... pour la folie d'un seul homme.
Lentement, la jeune femme se releva, depliant ses jambes lorsque quelque chose de lourd se posa sur ses epaules, l'enveloppant d'une forte odeur masculine. Deux paumes larges se mirent a la frotter au meme endroit, la faisant sursauter et rougir, manquant egalement de laisser tomber ses bocaux.
Dans mon pays damoiselle quand on veux guérir on essaye de ne pas attraper la mort. Gardez ce manteau il vous protégera du froid quel qu'il soit.

Malgre ces paroles d'apparence rassurante, la druidesse se mit a trembler comme une feuille. Elle avait beau se remplir d'illusions : elle etait morte de peur. Terrorisee, elle prenait conscience qu'elle se trouvait seule en la compagnie d'un homme qui ressentait du desir pour sa personne, et qu'elle ne connaissait pas le moins du monde, de meme que sa contree natale. Elle preferait de nouveau fermer les yeux, tentant tant bien que mal de refluer cette phobie, avant de sentir ses jambes se derober... ses mains, qu'elle avait belles, laisserent glisser le pot de verre qui se brisa dans un bruit sonore sur le sol de terre battue. Sa silhouette s'affaissa contre lui.

Elle avait perdu connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
http://xpalmeelifex.skyblog.com
Meladius of Kroiden

avatar

Nombre de messages : 70
Age : 42
Camp : MORDRED
Classe sociale : MERCENAIRE
Terre : Ile de Mykkin
Date d'inscription : 23/06/2009

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social: Chevalier Commandant

MessageSujet: Re: Entrevue imprevue... [ Meladius ]   Jeu 17 Déc - 11:20

Il eu juste le temps de la prendre dans ces bras mais ne pu rattraper la fiole qu'elle tenait dans ces mains.
Son teins était devenu blanc d'un seul coup, ces jambes avaient défaillis après qu'il lui avait posé son manteau sur les épaules. Que lui était-il donc arrivé.
Dans ces bras elle paraissait si fragile et si belle a la fois. Pour la première il senti quelque chose lui vriller l'estomac. Une chose étrange qu'il n'avait jamais senti. La vue de sa peu blanche et de ces lèvres rosées lui mis les jambes en coton. Que lui arrivait-il ? Le mal qui l'a fait s'évanouir était-il contagieux ? Est ce lui qui est a l'origine du malaise de Clelianys ? Il se ressaisit et la redressa contre lui en lui frictionnant le dos.


Damoiselle que vous arrive-t-il ?

Mais elle ne réagit pas que faire ? Ces plantes pouvaient certainement l'aider mais il n'avait aucune idée de comment les utiliser. Il l'allongea tout d'abord sur le sol son corps encore emmitouflé dans sa cape. Puis il vérifia ses fonctions vitales. Il plaça son oreille près de son nez. Elle respirait encore faiblement.
Il ouvrit le manteau et plaça sa main sous son sein gauche non sans une certaine fébrilité. La toucher lui fit monter une onde de chaleur jusqu'au visage. Son cœur battait encore.
Mais celui de Méladius battait la chamade. Lui aussi allait-il se sentir mal bientôt ?
Il se ressaisit néanmoins. Ce n'est pas un mal invisible qui aura raison de lui. A genou il pris la damoiselle dans ces bras et se releva avec elle.

Il la transporta le long des couloirs jusqu'à la sortie des souterrains. Il l'emmena ensuite dans sa petite chambrée qui lui était réservée au palais.
=> CHAMBRE DE MELADIUS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entrevue imprevue... [ Meladius ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entrevue imprevue... [ Meladius ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anons (Entrevue avec Amaral Duclona - Radio Optimum)
» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)
» demande d' entrevue avec Monseigneur Bushiro
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]
» Une entrevue inopiné [FB 1624, 2 semaines]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: † Hors-jeu † :: Personnages :: Archives-
Sauter vers: