Venez festoyer, guerroyer ou ... comploter en Orcanie !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Nicolas Florin
Homme de Dieu
avatar

Nombre de messages : 618
Age : 29
Camp : Omniscient
Classe sociale : Flou, mais essentiel
Terre : Faire souffrir ... pour la bonne cause ^^ / Conquérir Rome et en devenir le Cesar!!!!!!
Date d'inscription : 09/04/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Prisonnier religieux

MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   Mar 29 Déc - 13:42

hj : On focalise sur l'échange Charles-Florin...
Les autres participants peuvent continuer à poster, évidemment Smile


Florin, toujours aussi impérieux, et d'une grande raideur...
écouta la déclaration du sir Charles sans sourciller.
Il était encore debout, (dans les deux sens du terme), et faisait face à ses juges tel un saint martyr devant ses persécuteurs...


*Félons à la solde du tyran! nous verrons bien vers qui penchera la Justice divine!*

L'accusé esquissa un sourire forcé, et opina légèrement du chef, avant de répondre à son interlocuteur.

Ma conscience étant vierge de tout péché...
Je ne crains nullement le jugement de notre Seigneur!


Florin se signa...Puis entra dans le vif du sujet, puisque de Padoue l'y invitait expressement.

Je nie, évidemment, les faits que l'on me reproche...
Et j'accuse, à mon tour, les ennemis de la vrai foi, qui voulurent nuire à la dame Morgause...et souhaitèrent me compromettre!
Nos ennemis étant les mêmes, les félons complotèrent contre les deux plus fidèles "serviteurs" de notre roy!


C'était là le préambule...prononcé d'une voix ferme mais douce...par la suite, l'ex évêque se montra plus véhément...comme si cette montée en puissance devait, dès maintenant, prouver sa bonne foi, voir son innocence :

J'accuse l'ex reyne Ophélia d'avoir souhaitée la mort de sa rivale!
Et j'accuse ses amants ou soupirants, notoires, d'avoir voulut appliquer cette ignoble vengeance...tout en me faisant accuser de ce crime!


Nicolas prit alors chaque prélats à témoin, du regard, et se tourna résolument vers eux :

Le sir Emerick, qui voulut m'impliquer dans ce complot!
Et ce traître de Winter, qui trompa ma confiance, en me faisant accuser!

Car cette preuve que l'on brandit telle un viatique sensé tout expliquer et démontrer...cette bourse, aux "armes" de Rome.
Pourrait fort bien être la propriété du sir Hector, qui fut le capitaine de ma garde...et non la mienne propre!


Le prévenu, qui se défendait déjà comme un beau diable, darda une oeillade de quasi triomphe en direction du président...et ajouta, toujours aussi inspiré :

Qui peut croire que la sorcière ne fut point la source de cette lâche tentative?!
Qui peut croire que ses alliés ne firent point tout leur possible pour arriver à leur sinistre fin?!

Qui croira que cette damnée d'Ophélia, qui ne cachait pas son souverain mépris envers la reyne mère...ne fut capable d'un tel acte?!

Comme de son dernier affront à son époux et maître, quand elle tenta d'atteindre la reyne Morgause...de la manière...que vous savez.

*les hommes sont bien faibles...bénis soient ceux...ne convoitant point...femmes!*

Qui croira...que moi, Nicolas Florin, homme de foi au service de Dieu, et premier conseiller de sa majesté Mordred...serviteur loyal et fidèle de l'Orcanie...
Ai put me rendre seulement complice d'une telle ignominie?!

Alors que la mère du roy et moi même oeuvrions pour la même cause, au service de notre souverain!
Mère du roy...qui n'eut jamais à se plaindre de mon action, il me semble?!


Ici, le combattant se fit presque plaintif, ou du moins, plus humble...

Alors pourquoi?
Pourquoi aurai je pris de tels risques?
Pourquoi me déconsidérer ainsi, en cas d'échec?!
Alors que l'entière confiance de notre roy m'était encore acquise...
En vérité, je ne sais...de quoi m'offusquer le plus...que l'on veuille me dépeindre en assassin et régicide...ou en parfait imbécile!


Conclu t-il, enfin, presque en riant...satisfait de son "bon" mot...
Avant d'éclater, soudainement, tout en pointant son index inquisiteur droit vers la porte des bureaux :


Et quant au témoin que l'on m'oppose...
Qu'il paraisse ici! qu'il sorte de l'ombre!
Je saurai l'aveugler de la lumière des justes...
Et le renvoyer à sa place légitime...
Dans les ténèbres!


Cette dernière tirade tonna et résonna dans la petite pièce tel le tonnerre, d'un orage d'été...
Le silence qui s'installa, ensuite, n'en fut que plus...saisissant.
Revenir en haut Aller en bas
Phocas d'Antioche
Ambassadeur de Byzance
avatar

Nombre de messages : 364
Age : 43
Camp : Byzance !
Classe sociale : ambassadeur de l'empereur de Byzance
Terre : convertir
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion:
Statut Social:

MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   Mer 30 Déc - 3:52

[ pour varier les plaisirs j'envoie un autre personnage... ]

Phocas faillit rire quand l'éloquent prélat parla des hommes bénis qui ne convoitaient pas le femmes, le "président" de ce tribunal ne faisait certainement pas partie de ces bénis...
Néanmoins Phocas pensa que Florin se défendait comme un diable... nouveau sourire... et invoquait effectivement une ligne de défense tout à fait recevable. Bien que faire porter la culpabilité de l'attentat sur une morte était chose facile... Ce qu'il notifia de cette façon :


- Si le Comte de Padoue le permet je voudrait poser une ou deux question ou au pire faire quelques remarques à notre pair Monseigneur Florin... le jeune diplomate acquiesça d'un simple signe de sa trop jolie tête...
Le vieil évêque se leva, plus prestement que le laissait supposer son age avant de poursuivre :


- Monseigneur, dit-il en regardant Florin, d'une voix douce et sage contrastant avec l'orage qui semblait se déclencher quand ce dernier parlait, vous conviendrez qu'il est assez facile, voir trop habile de faire porter toute le responsabilité de cet attentat sur feue la reine Ophélia... qui elle ne peut vous apporter contradiction. Quand vous évoquez les causes communes que auriez eut avec la reine mère d'Orcanie vous oubliez de préciser que "quelques" différents existaient ente les deux conseilles les plus proches de votre souverain... Vous nous décrivez la relation que vous entreteniez avec Morgause sous une forme trop idyllique pour être crédible. L'admettez vous ?

Il fit une pause avant de poursuivre de sa voix qui ressemblait à une douce pluie de printemps :

- Si la reine Ophélia avait certes des raisons de pousser sa belle mère haïe dans les bras de note Seigneur, avouez que vous n'en manquiez pas non plus... Vous vous livriez me semble-t-il à une sorte de lutte d'influence avec la mère de votre roi... Lutte qui peut, vous l'avouerez, fort bien se terminer de funeste façon... ou du moins une lutte où l'un des protagonistes peut avoir envie d'en finir une bonne fois...

Le bon prélat, le plus neutre certainement des juges présents, entendait à ce que qu'aucune des vérités ne soit oubliée...

_________________
Phocas d'Antioche, Ambassadeur de son Altesse l'Empereur de Byzance
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas Florin
Homme de Dieu
avatar

Nombre de messages : 618
Age : 29
Camp : Omniscient
Classe sociale : Flou, mais essentiel
Terre : Faire souffrir ... pour la bonne cause ^^ / Conquérir Rome et en devenir le Cesar!!!!!!
Date d'inscription : 09/04/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Prisonnier religieux

MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   Mer 30 Déc - 4:34

Florin, encore enflammé par sa propre rhétorique, arqua un sourcil suspicieux en regardant le vieux byzantin se lever...

Pour ensuite fulminer intérieurement lorsque ce prélat dissident, cet oriental douteux...remis en cause les propos du prévenu, qu'il était.
Contester la parole de l'ex inquisiteur était déjà une forme de défis!

Florin foudroya donc l'intervenant de son oeil le plus meurtrier, avant de déclarer, visiblement indigné :


Vous m'insultez!
Et vous préjugez de mon éventuelle culpabilité!

Comment pouvez vous croire, après tant d'exemples de dévotion tant envers la sainte Église que la couronne, que j'ai pus seulement songer à faire prévaloir mes réticences envers dame Morgause sur le bien du royaume...sur l'intérêt du roy?!
Et... vouloir commettre le pire?!

Mes jugements sur la vie, certes dissolue, de la reyne mère, n'interférèrent jamais, jamais...dans la bonne gouvernance de l'Orcanie!

Elle fut utile au règne de notre roy, et s'avéra une bien meilleure souveraine que feu la sorcière Ophélia...

Jamais, on ne m'entendit contester ce fait, publiquement ou dans l'intimité!
Et que mes contradicteurs paraissent, ma conscience ne me fait point défaut.


Et puis, accuser Ophélia, qui ne peut plus se défendre, serait donc trop simple?
Comme si des doutes pouvaient encore subsister à ce sujet!


Allons! assez d'hypocrisie, plus maintenant!
Vous savez aussi bien que moi quels furent les crimes de la félonne!
Ils furent innombrables, on pourrait en exhumer chaque jour!


Et d'ailleurs, le diplomate, également, avait certaines inimitiés, ce qui ne le poussait point, encore, à user de méthodes criminelles.

Les différents entre gens civilisés se règlent tout autrement...
Tout comme entre Rome et Byzance, n'est il pas vrai?
Monseigneur.


Se pouvait il que Phocas soit aussi incisif par ressentiment envers les prêtes fidèles au Pape?
Et Florin...l'insinuait t-il, implicitement?
Allez savoir...
En tout les cas, l'intéressé afficha un sourire confiant.
Comme s'il venait de remporter un combat...
Revenir en haut Aller en bas
Charles de Padoue

avatar

Nombre de messages : 372
Age : 43
Camp : Rome
Classe sociale : noble
Date d'inscription : 22/04/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: ambassadeur du Saint Père, Chevalier du Christ

MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   Mer 30 Déc - 5:06

Charles avait effectivement été assez blessé par cette déclaration préliminaire de l'accusé... et fut de ce fait assez aise que l'affreux byzantin passe à l'attaque. Il écouta sagement le vieux singe reposer l'accusation puis le toujours orageux ex-évêque répondre de son ton assez pénible renforcé d'effets de manches théâtraux... il choisit de répondre avant le byzantin, faisant un signe à ce dernier fort explicite.
De sa voix douce mâle et posée il dit, mains comme en prière devant ses lèvres rouges et presque trop pleines :


- Ne vous enflammez pas Monseigneur Florin... c'est un peu tôt pensa-t-il malicieusement... Vous admettrez que le cadrage que monseigneur Phocas présente au tribunal est recevable... Il est normal qu'un byzantin pense lutte de pouvoir quand une tentative d'assassinat politique est révélée... et paf le byzantin...
Je tiens à vous signaler que jamais monseigneur Phocas ne vous a prétendu coupable... c'est pas le genre du pépère pensa le beau Charles... Il n'a que présenté ce qui aurait pu être votre motif si vous l'étiez, ce qui est différent.
Je note pour ma part qu'effectivement la Reine Ophélia avait de très nombreuses raisons de vouloir en finir avec la mère du roi... sans pour autant vous exempter d'avoir vos propres raisons.


Il fit une pause, pensive, avant de relever ses mâles sourcils :


- Vous prétendez donc que la reine Ophélia a usé de ses charmes pour corrompre de pauvres hommes, sensibles à ces derniers, et les pousser à tuer Morgause ? C'est assez plausible mais j'avoue que vous n'apportez là que piste... sans preuve aucune.
Le prince Emerick des Orcades, neveu de la reine mère, que vous accusez d'avoir été ensorcelé par la reine, semble être revenu de ce sort ou alors semble y avoir totalement succombé puisqu'il prétend que c'est vous qui lui avez donné et le conseil et le moyen de tuer sa parente....

Il eut un petit sourire plein de charme un peu moqueur avant de poursuivre le développement de son point de vue ainsi :

- Vous penchez pour quelle solution ? Un sort qui eut fait croire à Emerick que c'était vous qui lui donniez conseil et arme du crime ou un Emerick qui continue de protéger une morte ? Ou alors un Emerick qui vous en veut personnellement et qui aurait une raison de vous en vouloir... en a-t-il une Monseigneur ?

Monseigneur si éthéré, monseigneur qui jamais ne cède face au charme, monseigneur qui m'agace pensa le fougueux Charles...
Revenir en haut Aller en bas
Maelrhys
Prêtre
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 27
Camp : celui de la foi!
Classe sociale : Evêque de Warminster
Terre : l'Orcanie
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Prêtre

MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   Jeu 31 Déc - 12:32

Maelrhys n'avait dit mot durant tout l'échange, et n'avait même pas levé les yeux sur son ex-confrère et ami de toujours; le front posé sur le bout de ses doigts usés, appuyé sur l'accoudoir de son siège, il sentait le doute le harceler. Pourquoi ne lui avait-on rien dit? Pourquoi Florin avait-il gardé tout cela au secret? S'il avait été réellement innocent, Maelrhys aurait pu lui venir en aide, préparer sa défense, intercéder auprès du roi... Mais était-il seulement capable d'une telle félonie? Il avait toujours connu l'évêque droit et loyal, dévoué à l'église jusqu'au sacrifice de sa propre existence et de ses ambitions. Du moins les apparences le laissaient-elles penser...

Il se redressa au bout d'un long moment, contemplant à nouveau les visages, écoutant les paroles qui sortaient de leurs bouches. Mensonges et pièges que tout cela... Il brûlait d'envie de se lever et de défendre son ami, de les empêcher de déverser ce fielleux poison sur lui. Pourquoi entacher son honneur de la sorte, lui qui avait tant fait pour l'Orcanie?

Pris entre deux feux, le vieil évêque ne savait plus que penser. Coupable ou non? Victime ou pécheur?

Le vieux briscard se massa les temps, las de toutes ces intrigues, tous ces mensonges... Les débats avaient à peine commencé qu'il en avait déjà plus qu'assez.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aspegeek.skyblog.com
Nicolas Florin
Homme de Dieu
avatar

Nombre de messages : 618
Age : 29
Camp : Omniscient
Classe sociale : Flou, mais essentiel
Terre : Faire souffrir ... pour la bonne cause ^^ / Conquérir Rome et en devenir le Cesar!!!!!!
Date d'inscription : 09/04/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Prisonnier religieux

MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   Lun 4 Jan - 5:55

Si il y a bien une chose qui indisposait grandement l'ex inquisiteur Florin...c'était bien qu'on lui serve l'arrogance et la suffisance, dont lui même était capable...et dont il usait et abusait, (à satiété), en toute circonstance.

Ce sale petit morveux de romain semblait prendre plaisir à le narguer avec sa rhétorique pernicieuse et ampoulée...
Et bien il en serait pour ses frais!
Florin n'était jamais aussi bon qu'acculé contre un mur, et encerclé de toute part.

En voici la preuve :


"sans pour autant vous exempter d'avoir vos propres raisons."

Nicolas haussa un fin sourcil méprisant...

Et prendre ainsi le risque, en m'attaquant à la personne la plus chère au roy, de me discréditer...et de me perdre?!
Soyons sérieux!


Ici, l'accusé faillit rire...mais se retint, presque par charité chrétienne. Et bing le bellâtre! :p

"vous n'apportez là que piste... sans preuve aucune."

La réplique fusa bien vite, cinglante et brûlante :

L'acharnement de la sorcière envers la dame Morgause a valeur de preuve évidente!
De même que son mépris, à mon encontre.


Et chtack! encore un coup de griffe! le Padoue allait finir en lambeaux!! :p

"Vous penchez pour quelle solution ?"

Mais enfin! n'était ce pourtant point plus qu'évident?!

Sauver sa belle tête pourrait être son principal motif!
Ne croyez vous pas?
Tout en désignant un prétendu coupable idéal...


Bien...Désormais le moment le plus délicat...reconnaître une partie des faits, pour mieux ensuite se disculper...voilà qui paraitra plus crédible...il fallait l'espérer.

Néanmoins...
Oui, je reconnais que le prince des Orcades vint me proposer de me joindre à la conjuration!
Mais j'ai, évidemment, refusé...et ais tenté de dissuader l'imprudent de faire une telle horreur!

Je pensais l'avoir convaincu...je me trompais.
Ma seule faute, alors...fut de n'avoir point alerté le roy.
Mais comment seulement imaginer...
Qu'un neveu puisse vouloir commettre un tel geste sur la personne de sa propre tante?!

Ma vision, toute chrétienne, des Hommes...m'ayant sans doute aveuglée...
Et j'en demande pardon...à Dieu, à ses majestés, à ce tribunal, ici, et...à l'Orcanie toute entière!


Proclama le prévenu, sans aucune vergogne, avant de poursuivre, plus exalté que jamais :

Mais cet odieux complot échoua et se retourna contre ses instigateurs!
Par la grâce de Dieu tout puissant!!
Prions mes frères!
Prions et remercions le très haut pour avoir préservé la mère de notre souverain et le royaume!


Florin joignit alors ses deux mains osseuses, ferma les yeux, et enfin, baissa la tête...
En signe de recueillement et d'expiation...d'humilité(?)
Mais également...pour dissimuler le large sourire qui s'étalait sur son "divin" visage.
Revenir en haut Aller en bas
Phocas d'Antioche
Ambassadeur de Byzance
avatar

Nombre de messages : 364
Age : 43
Camp : Byzance !
Classe sociale : ambassadeur de l'empereur de Byzance
Terre : convertir
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion:
Statut Social:

MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   Lun 4 Jan - 8:54

Le vieux byzantin ne voulait pas jouer le rôle d'arbitre entre le joli romain et l'accusé... donc, il se contentait d'observer ce qui semblait être en passe de devenir un véritable duel.

Notre Phocas était assez sidéré par l'aplomb un peu suicidaire de l'ancien évêque de Warminster. Déjà sa "sortie" sur ceux qui succombent au charme féminin avait du blesser celui qui restait président du tribunal mais, là, Florin ajoutait des couches successives de nette provocation, tel une sorte de fauve acculé qui défend sa vie toutes griffes dehors.
Il avait eut envie, un bref moment, de prêcher la modération et adressa un regard fort inquiet à monseigneur Maelrhys... mais, à quoi bon ?
Quand enfin Florin révéla qu'il était au courant du complot mais n'en avait soufflé mot à Mordred, les yeux du bon Phocas s'écarquillèrent... Incroyable que Florin n'y vit pas simple trahison, mensonge par omission et de quoi l'envoyer à la mort... la présomption de ce prélat dépassait l'entendement du prudent évêque d'Antioche.

Néanmoins, il ne régit pas si ce n'est par des yeux ronds d'incompréhension... laissant au romain ou à l'inquisiteur le soin de porter l'estocade, priant, à la demande du dit Florin, mais pour le repos de l'âme de ce dernier...

_________________
Phocas d'Antioche, Ambassadeur de son Altesse l'Empereur de Byzance
Revenir en haut Aller en bas
Olrick MacBeth

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 1539
Camp : Orcanie et la sainte Église !
Classe sociale : Prêtre
Terre : Évêque de Glastonbury
Date d'inscription : 27/09/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Adjoint de mgs Florin !

MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   Lun 4 Jan - 11:14

Florin se défendait plutôt bien...
De cela, son ami MacBeth n'en avait jamais douté.

Mais sa verve avait quelques inconvénients...son audace, un peu bravache, pouvait aussi bien emporter l'adhésion d'une majorité de ses juges...que de les persuader que l'accusé en faisait décidément beaucoup trop...pour être véritablement honnête.

Il s'agissait de recentrer la source de cette cabale sur la défunte reyne d'Orcanie, tout en éclaircissant davantage les débats en cours...Et en annonçant la suite du procès : le témoignage du présumé complice de Florin.

Le frère Olrick se permis donc d'intervenir :


Ainsi...Frère Nicolas...
Le prince serait venu solliciter votre aide et ceci...sur les conseils de l'ex reyne.
C'est bien cela?


Simple question-affirmation.

L'inquisiteur se tourna, ensuite, vers le sir Charles :


Peut être, votre excellence, est il temps de faire paraître ici, notre unique témoin à charge...Le prince Emerick.

L'évêque de Glastonbury scruta ensuite la réaction du prévenu...En espérant ardemment que son mentor ne ferait qu'une bouchée du freluquet des Orcades!
Revenir en haut Aller en bas
Charles de Padoue

avatar

Nombre de messages : 372
Age : 43
Camp : Rome
Classe sociale : noble
Date d'inscription : 22/04/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: ambassadeur du Saint Père, Chevalier du Christ

MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   Mar 5 Jan - 8:22

Charles était extrêmement agacé... entre Maelrhys et Agravain qui boudaient, un inquisiteur qui soutenait impunément le prévenu, un byzantin qui se contentait de lever de temps en temps un sourcil et un accusé qui cabotinait comme un vieil acteur de comédie, ce procès ressemblait de plus en plus à une farce mal jouée...

Il décida de recadrer le débats en répondant d'un ton un peu sec à macBeth :


- Votre éminence, vous me permettrez de continuer un peu le questionnement préliminaire de monseigneur Florin...

Car, comme le pensait l'onctueux byzantin, Charles avait on ne plus noté le péché par omission avoué par ce cabot de Florin. Ainsi même s'il s'avérait qu'il ne soit pas l'instigateur du crime, le fait même de n'avoir pas dénoncé le complot auprès de Mordrd était un crime qui eut pu entraîner la mort de sa mère... donc, notre joli romain, drapé dans sa dignité de représentant de la plus haute instance de l'Eglise revint ainsi vers sa "victime" :

- Monseigneur Florin, ce n'est pas à un prélat de votre envergure que je vais apprendre ce que peut être le péché par omission... Pour ma part je pense que vos déclaration suffiraient à vous déclarer au moins en partie coupable... et ce sur le principe de qui ne dénonce pas un complot en ait de facto membre passif... mais membre tout de même. Vous nous avouez à posteriori ce fait, il eut fallu que vous le dénonciez à priori à mon humble avis... Non ?

Son "non" était assez agressif... accusateur en fait.
Le beau Charles exprimait ainsi une sorte de déception, il eut aimé défendre un prélat innocent persécuté par le pouvoir temporel, il eut tant aimé pouvoir prendre une posture digne de l'ordre des Chevalier du Christ... Et se trouvait là, face à un intrigant fort imbu de sa personne.
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas Florin
Homme de Dieu
avatar

Nombre de messages : 618
Age : 29
Camp : Omniscient
Classe sociale : Flou, mais essentiel
Terre : Faire souffrir ... pour la bonne cause ^^ / Conquérir Rome et en devenir le Cesar!!!!!!
Date d'inscription : 09/04/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Prisonnier religieux

MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   Mar 5 Jan - 13:49

Si ce damné romain pensait pouvoir égorger l'ancien chef de l'Église d'Orcanie, tel un agneaux pascal, il se trompait lourdement le bestiaux! :p

Florin se battrait, comme un démon, jusqu'à la victoire! ou il périrait, en martyr!


Évidemment!
Que je reconnais avoir commis une grave erreur, et même une faute importante!
Cela ne fait pas de moi un criminel pour autant!
Tel ce prince Emerick, qu'on semble vouloir épargner, et même valoriser!! celui qui versa le poison dans la coupe de dame Morgause! lui, et non moi! à la demande d'Ophélia!

Mais peut être trouvez vous cela logique, juste et normal, messire de Padoue?!


Lança t-il, acide et mordant, par dépit et avec très mauvaise humeur...
Avant de poursuivre, légèrement apaisé :


Je me repent, pour tout!
**ma conscience s'en trouvera délestée, si jamais...**
Comment dois je vous exposez cela?!

Je pensais ce petit prince incapable d'un tel acte...incapable dans tout les sens du terme, si vous suivez bien ma pensée...
Je pensais avoir dissuadé cet imbécile!
Et je ne savais aucunement la manière dont ils comptaient procéder...
Il était question...de nuire et d'éloigner la reyne mère, rien de plus, à comprendre le sir Emerick.


L'affaire se corsait, et son ami Olrick, qu'il considéra un bref instant, ne pourrait rien faire pour lui, désormais...mis à part voter pour son acquittement, dans un moment.
Il s'agissait de poursuivre cette si délicate plaidoirie, car que faire d'autre?


De plus...je décidais, après cet entretien, de placer le prince sous surveillance...
Tout en m'efforçant de réunir les preuves permettant de confondre les conjurés.
Me croyez vous assez sot, et capable de félonie, pour ne point avoir pris ce genre de dispositions?!

Mais, voyez vous...
**oui, oui! c'est cela! l'empressement du bel idiot peu me sauver!**
Emerick aurait, semble t-il, agit le jour même.
Vous conviendrez...que mes marges de manoeuvres furent plutôt...étroites.
Non?


Ce "non" était lui assez ironique, presque moqueur.
Florin, le matamore trompe la mort (:p) était décidément toujours fort certain de son fait!
Trop?...
Revenir en haut Aller en bas
Charles de Padoue

avatar

Nombre de messages : 372
Age : 43
Camp : Rome
Classe sociale : noble
Date d'inscription : 22/04/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: ambassadeur du Saint Père, Chevalier du Christ

MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   Jeu 7 Jan - 6:37

Ce matamore irritait profondément le bel ambassadeur... très profondément.
Ce dernier ne se fendit même pas d'un sourire à l'ironique
"non" du prélat, il choisit de répondre d'une voix calme, contrastant de fait avec l'exaltation affichée de l'ancien évêque :

- Monseigneur Florin, je ne suis pas ici pour juger le prince Emerick, héritier du trône des Orcades... qui dépend lui de son vavasseur soit votre souverain Mordred d'Orcanie. Le tribunal, ici présent et que je préside, n'est réuni que pour VOUS juger... et pour déterminer si vous avez une quelconque responsabilité dans une tentative d'assassinat...

Il eut un sourire, plein de charme avant d'enchaîner :

- Je demande à mon assesseur le prince Agravain de bien prendre note que vous vous repentez d'avoir sous estimé le complot que se tramait, que vous regrettez de ne pas avoir attiré l'attention de votre souverain sur un complot dont vous connaissiez le but mais pas l'échéance... ce qui reste à prouver.

Il se tourna vers Agravain pour lui décocher un de ses sourires ravageurs dont il avait le secret... puis s'adressa à l'assemblée pour déclarer :

- Ce point crucial acquis et enregistré, et si personne n'y voit d'objection, je propose que nous fassions comparaître ici et maintenant le prince Emerick...
Revenir en haut Aller en bas
Sir Emerick
Héritiers et Prince des Orcades
avatar

Nombre de messages : 463
Age : 28
Camp : Orcades
Classe sociale : Roi des Orcades
Terre : Orcades
Date d'inscription : 17/06/2007

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social: Héritier de la couronne des Orcades

MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   Sam 9 Jan - 17:29

Le jeune prince des Orcades se trouvait à l'extérieur de la salle où se tenait l'interrogatoire de l'évêque ...

Il était assis près de la porte, la tête entre les mains, espérant de tout coeur que le félon ne s'en sortirait pas après ce qu'il avait fait ...

Après quelques temps de réflexion, les gardes l'apostrophèrent ...
C'était maintenant son tour de témoigner contre l'accusé ...

Lorsqu'il entra, il ne se sentit pas très bien puisque tous les hommes qui étaient dans cette pièce étaient des hommes de Dieu et lui était païen ...

Même s'il ne savait pas comment tout cela finirait, il gardait bon espoir ...
Il avait été mêlé à cette histoire parce qu'il avait été naïf, et faible contre Ophélia, et maintenant, elle ne risquait plus rien...mais lui avait sa tête sur le billot...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Charles de Padoue

avatar

Nombre de messages : 372
Age : 43
Camp : Rome
Classe sociale : noble
Date d'inscription : 22/04/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: ambassadeur du Saint Père, Chevalier du Christ

MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   Mar 12 Jan - 9:23

Charles de Padoue, président du tribunal, sentit le malaise, évident, du jeune prince des Orcades... sa première pensée fut "il ne fera pas le poids" avec ce cabot intrigant de Florin. Néanmoins, ce témoin était crucial pour... Mordred et, il faut bien le dire, pour le Saint Père qui évidement préférait sacrifier un évêque que ses bonnes relations avec un souverain qui avait le vent en poupe et était chrétien...

Le jeune diplomate afficha un sourire qui eut pu passer pour une certaine suffisance mais n'était qu'un cordial accueil...

- Prince, je vous accueille ici, en ce tribunal, en tant que président d'une assemblée qui se doit de faire la lumière sur la tentative d'assassinat de son Altesse royale Morgause, mère de votre souverain et... votre proche parente.

Il fit une petite pause avant de reprendre d'une voix douce et posée :

- Son Éminence, monseigneur Florin, vous accuse de cette tentative de crime, ce que vous avez reconnu mais aussi affirme que l'ancienne reine Ophélia d'Orcanie fut l'unique inspiratrice de votre tentative de meurtre... Confirmez vous ou infirmez vous ses dires ?

Le beau romain laissait peu de place aux autre membres du tribunal mais il fallait bien reconnaitre qu'aucun d'entre eux n'avait tenté de se faire une place... le vieil évêque ronchonnait, le byzantin ne s'exprimait plus, l'inquisiteur ne bronchait pas plus et le père-prince Agravain... boudait comme une pucelle contrariée.
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas Florin
Homme de Dieu
avatar

Nombre de messages : 618
Age : 29
Camp : Omniscient
Classe sociale : Flou, mais essentiel
Terre : Faire souffrir ... pour la bonne cause ^^ / Conquérir Rome et en devenir le Cesar!!!!!!
Date d'inscription : 09/04/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Prisonnier religieux

MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   Jeu 14 Jan - 10:45

- "Je demande à mon assesseur le prince Agravain de bien prendre note que vous vous repentez d'avoir sous estimé le complot que se tramait, que vous regrettez de ne pas avoir attiré l'attention de votre souverain sur un complot dont vous connaissiez le but mais pas l'échéance... ce qui reste à prouver."

Florin, dont les yeux cernés et injectés de sang lançaient des éclairs que l'on put croire dévastateurs, se redressa subitement, bien décidé à contredire ce fantoche de pseudo président...

Mais l'arrivée d'Emerick et le début de son interrogatoire le coupa net dans son élan...
L'évêque attendit donc que Charles daigne se taire, pour intervenir, ne laissant guère le loisir au prince des Orcades de répondre...prince qu'il aurait étranglé avec grand plaisir.


Attendez sir Charles!
Je proteste devant vos méthodes!
Et en appel à vos confrères!
Vous interprétez mes propos et déformez leurs sens.
Prendre certaines dispositions afin de confondre des comploteurs, attendre d'en connaître davantage, cela ne signifie nullement sous estimer le phénomène!
Et je ne connaissais pas encore le but précis de cette cabale, et surtout les moyens utilisés pour y parvenir...

Décidément vous dépassez les bornes! y compris celles de la sottise la plus crasse!!

Emerick a agit le jour même de cette rencontre...à mon bureau!
Cela peut être aisément prouvé!
Comment dois je expliquer ça?!
Le prince s'est précipité en direction des appartements de la reyne mère...à la suite de notre entrevue.Mais je ne pouvais m'en douter, à ce moment.

Certainement déjà munie du poison que lui avait sûrement fournie la diablesse d'Armorique!
Et le beau sir avouera au moins ce fait incontestable!
Le fait...de s'être rendu chez dame Morgause, une fois notre entretien achevé.Sans attendre!


Et ceci dit, Florin foudroya le jeunot, Emerick, d'une oeillade réellement effrayante...
Avant de lancer à Padoue, d'une voix forte et quasi solennelle, avec conviction :


Vous allez fort vite en besogne, me semble t-il...
Avant tout témoignage du prince, je demande donc...que celui ci prête, au préalable, serment sur la sainte bible!
Afin que ses paroles prennent tout leur sens...
Devant tribunal chrétien, vous avouerez...que cela serait parfaitement logique!


Oui mais Emerick était païen et tous le savait, ici, ou du moins se doutait de la chose...
Et s'il était sincère, le prince ne pourrait que le reconnaître et refuser de jurer sur le livre sacré.
A moins d'être parjure, au regard de sa propre foi, et sacrilège envers le Seigneur!
Dans tout les cas...son témoignage se trouverait être...nul et non avenu.
Selon l'inquisiteur...
Revenir en haut Aller en bas
Charles de Padoue

avatar

Nombre de messages : 372
Age : 43
Camp : Rome
Classe sociale : noble
Date d'inscription : 22/04/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: ambassadeur du Saint Père, Chevalier du Christ

MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   Jeu 14 Jan - 11:21

Décidément vous dépassez les bornes! y compris celles de la sottise la plus crasse!!

A cette tonitruante insulte les jolis yeux de Charles de Padoue devinrent noirs de haine contenue à grand peine... mais il restait froid, très froid à l'image du sourire un peu forcé qui ornait son doux visage de jouvenceau...

Il regarda l'ex-évêque de cet air semi angélique, semi démoniaque et d'une douce voix répliqua :


- Monseigneur Florin, sachez que ma sottise n'empêche pas que je représente ici Sa Sainteté... Vous vous devez, en tant que prélat me considérer comme son représentant... et ce que cela vous plaise ou non... Il jouait avec une splendide bague ornée des clés de Saint Pierre avec un petit sourire angélique...

- Ceci dit, je vous prierai Monseigneur de demander la parole au Président quand vous souhaiterez l'avoir... et surtout -sa voix devint acide - ne pas mener l'interrogatoire à votre gré, et ne pas imposer quoi que ce soit aux autres témoins, quoi que ce soit qui ne vous fut pas imposé à vous... Monseigneur.

Il fit tourner la bague, comme l'eut fait une coquette fière d'une nouvelle acquisition... avant de reprendre :

- Avant que le prince Emerik ne soit interrogé j'aimerais que vous éclairiez encore un peu ma sottise crasse de vos lumières, Monseigneur... Pourquoi avoir laissé la jeune prince libre comme l'air si vous vouliez en savoir plus, pourquoi malgré votre réseau de connaissance ne l'avez vous pas fait suivre, Monseigneur ? Peut-être s'agit-il d'une subtilité digne de vous, subtilité que ne peut comprendre un modeste théologien du collège de Rome ?

Il voyait le piège tendu par Florin et cela lui fit encore plus détester ce personnage... intrigant -pas au sens où il intriguait le jeune homme-. Il essayait de trouver parade et voyait déjà s'esquisser une idée...
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas Florin
Homme de Dieu
avatar

Nombre de messages : 618
Age : 29
Camp : Omniscient
Classe sociale : Flou, mais essentiel
Terre : Faire souffrir ... pour la bonne cause ^^ / Conquérir Rome et en devenir le Cesar!!!!!!
Date d'inscription : 09/04/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Prisonnier religieux

MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   Jeu 14 Jan - 12:35

Florin avait peut être été un peu trop vif, encore une fois...allant ainsi contre ses propres intérêts...mais le sir Charles était loin, très loin de se douter de tout les stratagèmes de son prévenu.

Je suis plus que disposé à jurer sur la bible que toutes mes déclarations déjà prononcées ou à venir l'ont été...en toute bonne foi, et en toute sincérité.

Et...j'exige qu'il en soit de même pour le prince Emerick!

Vous présidez, sir Charles, mais ne pouvez décider de tout sans l'avis de vos confrères!


Florin était aussi arrogant qu'irrespectueux envers De Padoue...mais n'avait il pas, néanmoins, raison(?)

Il répondit, ensuite, à la question du romain :


Comme je vous l'ai déjà dit...et répété...
Ce que vous feignez de ne point saisir.
Tout c'est, apparemment, déroulé très vite.
Je n'ai eut guère le temps de m'organiser, voilà tout...
Pas en si peu de temps!
En quelle langue dois je donc m'exprimer?


Ah! il s'emportait de nouveau...mais si lui même pouvait souverainement irriter autrui...Le jeune ambassadeur était presqu'aussi agaçant, dans son genre! :p
Revenir en haut Aller en bas
Sir Emerick
Héritiers et Prince des Orcades
avatar

Nombre de messages : 463
Age : 28
Camp : Orcades
Classe sociale : Roi des Orcades
Terre : Orcades
Date d'inscription : 17/06/2007

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social: Héritier de la couronne des Orcades

MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   Jeu 14 Jan - 23:19

Émerick n'avait que faire des mensonges proférés par l'évêque d'orcanie ...
Il se retrouverait dans un moins bonne situation lorsqu'Émerick aurait révélé à tous la seule et unique vérité ...

Le jeune prince lança un regard noir à Florin et sentit son sang qui bouillonait dans ses veines ...
S'il aurait pu, il lui aurait accordé le châtiment ultime et se serait fait un plaisir de l'exécuter lui-même ...

Il n'eut pourtant pas le loisir de placer un mot puisque cet impudent d'évêque avait commence à protester contre les manières de procéder du comte de Padoue ...

Le jeune héritier ne l'écouta pas, mais lorsque cet maudit Florin exigea qu'Émerick jure sur la Sainte bible, Émerick resta figer ...

Il ne le pouvait pas ...


- Messire le comte je ...
Je ne peux absolument pas faire ce qu'il demande ...
Je ... Je suis païen ...
Mais je vous assure sur tout ce que j'ai de plus cher que je ne mentirai point à cette cours puisque je n'ai aucun intérêt à le faire ...

J'ai reconnu ma culpabilité, mais maintenant, je veux que l'on reconnaisse celle de Sir Nicolas Florin ...
Et cette bourse, aux sceaux de Rome, appartenant à nul autre qu'à l'évêque et qui contient le contenu du poison, prouve l'implication de l'évêque ...


Émerick montra à tous cette fameuse bourse, incriminant florin ...

- Il avait tout à gagner de la disparition de la Reyne Morgause, puisque qu'entre eux existait une lutte perpétuelle ...
Monseigneur Florin aurait eu le champs libre pour influencer les décisions de notre souverain...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Agravain
Prince d'Orcanie et jeune prêtre
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 32
Camp : Orcanie, Warminster, le château royal, mes appartements, mon lit ... ^^
Classe sociale : Ex roi d\'Orcanie et Prince d\'Orcanie, membre du conseil ...
Terre : Boaf ! ... prendre le thé avec des peluches...
Date d'inscription : 25/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social:

MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   Ven 15 Jan - 13:30

Silencieux, le frère-prince assistait à la scène. Très froid, raidi, il s'était forcé à laisser faire entière le sieur de Padoue dans l'interrogatoire.

Il se sentait trop impliqué dans cette histoire. Dans sa chair même, puisqu'il avait été le beau-frère d'une des principaux acteurs de l'acte de trahison ; et le prêtre sous les ordres de l'Inquisiteur, sinon, son inférieur - même si peu de monde s'essayait à lui donner des ordres directs, étant donné son rang.

Mais en écoutant le pathétique discours du faible prince des Orcades, Agravain se sentit envahi d'une vague de pitié.

Il n'avait pas beaucoup de doute quant à la culpabilité d'Emerick : un homme incapable de conserver son sang-froid dans une situation où il avait toutes les chances de s'en sortir n'avait pas la force morale nécessaire - ni d'ailleurs la réflexion, au vu de sa réponse désordonnée - pour se prémunir d'un complot.


D'une voix posée, mais à dessein froide et lointaine, il prit alors la parole, s'adressant à Emerick en le dominant de toute sa taille :

-"Mon enfant, à défaut de croire en la Vraie Foie, sans doute vos croyances païennes ont-elles prises une autre direction ? Laquelle donc, que vous puissiez jurer sur vos Dieux ? Nous avons besoin d'être sûr que vous nous dites la vérité. Car vous êtes (Hélas) notre principal témoin. Il me semble qu'en accusant ainsi Monseigneur Florin, vous gagnez bien plus que ce que votre acte aurait pu vous faire espérer : un moyen de sauvegarder votre propre vie, me semble t-il ? Les pions sont parfois épargnés... contrairement aux vrais coupables".


Agravain ne regardait personne... Uniquement concentré sur le freluquet, le prêtre ignorait complètement ce fanatique de Florin... dont les doctrines extrêmes desservaient grandement l'Eglise. Enfin... à son sens.

Etrangement, il eut une brève pensée pour le beau Charles, dont l'image d'ange se teintait toujours d'une étrange colère...
Revenir en haut Aller en bas
Maelrhys
Prêtre
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 27
Camp : celui de la foi!
Classe sociale : Evêque de Warminster
Terre : l'Orcanie
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Prêtre

MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   Ven 15 Jan - 14:30

Si l'assemblée n'était pas aussi solennelle, Maelrhys aurait applaudi des deux mains. Florin était toujours aussi convaincant, et son témoignage ne faisait que le conforter dans la certitude qu'il était innocent; comme avait-il seulement pu croire le contraire?
Un chaleureux sourire courut sur sa face barbue, bref mais assez explicite pour que tous ceux qui étaient présents puissent s'en rendre compte.
Il se rembrunit légèrement lorsque Emerick fit son entrée, et il ne put retenir un léger rictus narquois. Il semblait bien peu assuré, et ne faisait décidément pas le poids face à Florin qui tempêtait à qui mieux mieux, décidé à défendre chèrement sa vie, ce en quoi le vieil évêque ne pouvait que le soutenir.

Il laissa échapper un léger grognement lorsque Agravain soumit l'idée que le prince puisse jurer sur ses propres dieux.

-Et depuis quand accordons-nous crédit aux fausses croyances des païens, frère Agravain? Lança-il de sa voix rauque. En tant qu'évêque de Warminster et au nom du Seigneur, je refuse de voir un païen prêter serment sur ses faux dieux.

Pauvre Florin. Ça devait lui faire mal au fondement de voir un hérétique témoigner contre lui... Il devait se mordre les doigts de n'avoir pas exterminé cette engeance de Bretagne! Mais il était trop tard, à présent; et même si le tribunal acceptait la déposition d'Emerick, Maelrhys n'était même pas certain que ce parjure arrive à passer outre la défense solide de l'ex évêque de Warminster.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aspegeek.skyblog.com
Nicolas Florin
Homme de Dieu
avatar

Nombre de messages : 618
Age : 29
Camp : Omniscient
Classe sociale : Flou, mais essentiel
Terre : Faire souffrir ... pour la bonne cause ^^ / Conquérir Rome et en devenir le Cesar!!!!!!
Date d'inscription : 09/04/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Prisonnier religieux

MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   Ven 15 Jan - 16:08

Florin afficha un rictus de profond mépris en écoutant son ex complice déblatérer ses (justes) accusations...tel un benêt incapable de réciter convenablement sa leçon, pourtant apprise par coeur.

Et si Agravain (ce damné félon!), et ce malgré quelques réticences, suggéra, malgré tout, d'accepter le témoignage du prince...

L'évêque Maelrhys, lui, en personne, intervint pour s'opposer catégoriquement à cette éventualité.

Le prévenu offrit alors un splendide sourire de triomphe!
Padoue ne maîtrisait plus rien ni personne, et le prélat le plus haut placé d'Orcanie refusait, et récusait, sans appel! le témoignage d'Emerick...

Il fallait désormais porter "l'estocade", en la personne de...MacBeth!
D'un simple regard, Florin l'incita à prendre la parole.


Olrick :

Oui!
Non seulement j'invite le frère Agravain à retranscrire scrupuleusement les dires de l'accusé...


(et paf! pour Charles)

Mais je soutiens, également, avec force...l'objection de monseigneur Maelrhys!
Un païen ne peut témoigner devant un tribunal chrétien!
Pas sans prêter serment sur la bible, au préalable...
Et il ne le peut point.
Par conséquent...le témoin doit être récusé!


(vlan pour Emerick!)

L'inquisiteur se tourna ensuite vers Phocas...comme pour l'inviter à exprimer son point de vue.

Avant de conclure, solennel, cette fois en considérant le sir de Padoue :


Votre excellence...
De plus...je suggère, comme l'accusé s'est proposé de le faire...
De faire jurer notre frère sur les saintes écritures...ceci en l'enjoignant formellement, de nous promettre, sous le regard sacré de notre Seigneur!...
Que sa défense fut toujours sincère et sans aucune ambiguité.


Nous étions au tournant de ce procès si...particulier.
Enfin!
Revenir en haut Aller en bas
Charles de Padoue

avatar

Nombre de messages : 372
Age : 43
Camp : Rome
Classe sociale : noble
Date d'inscription : 22/04/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: ambassadeur du Saint Père, Chevalier du Christ

MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   Mar 19 Jan - 14:09

Charles ne laissa pas le chafouin byzantin ajouter un commentaire à ce qui ressemblait à une révolte contre son pouvoir de président et, d'un ton doux et posé, répondit à l'inquisiteur :

- Monseigneur MacBeth, et par là aussi Monseigneur Maelrhys, vous avez totalement raison...

Il fit une pause en joignant ses délicates mains... avant de poursuivre :

-Effectivement le père Agravain et moi même nous nous fourvoyons dans une voie qui est une impasse théologique et surtout juridique...

Il sembla pensif, en fait il s'amusait avec les deux évêques, qu'il comptait malgré ce qui ressemblait à une trahison pro-Florinne rallier à sa position...

- Il ne reste qu'une solution pour éviter que le témoignage de son altesse royale Emerick, héritier du trône des Orcades, ne soit pas entaché de forfaiture... Elle est simple, efficace et je peux vous jurer sur les Saintes Écritures que Sa Sainteté le Pape et notre Seigneur Jésus Christ l'approuvent... totalement.

Un affreux sourire adressé au byzantin affleura sur son doux visage :

- Monseigneur Phocas, vous dont la sagesse est légendaire dans l'Empire du Basileus, verriez-vous opposition à accorder la baptême à son altesse, après bien sûr lui avoir brièvement enseigné ce que cela signifie... en insistant sur l'aspect primordiale du parjure, horrible péché sur lequel nous devrions tous méditer... il foudroya Florin du regard... Je me propose de parrainer le Prince, ne doutant pas un instant que le Saint Père lui même me demanderais de le faire... Notre souverain pontife insistant beaucoup, comme avec le roi Clovis, sur l'importance de la conversion des rois ou futurs rois païens...
Il va de soit que cet événement repousse un peu notre procès... cela permettra à Monseigneur Florin de méditer un peu et surtout n'oublions pas mes frères, qu'une brebis qui rejoint note Sainte Mère l'Eglise vaut plus que tout aux Yeux de notre Seigneur, non ? Le père Agravain pourrait officier au baptême, baptiser son propre cousin serait une belle œuvre... non ?


Il adorait ses "nons"...

- Et vous, Emerick, Prince des Orcades, pensez-vous résister à l'appel du Christ ? Et penses-tu à sauver ta jolie tête faillit ajouter le diplomate de la Curie...
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas Florin
Homme de Dieu
avatar

Nombre de messages : 618
Age : 29
Camp : Omniscient
Classe sociale : Flou, mais essentiel
Terre : Faire souffrir ... pour la bonne cause ^^ / Conquérir Rome et en devenir le Cesar!!!!!!
Date d'inscription : 09/04/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Prisonnier religieux

MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   Mer 20 Jan - 18:45

Florin fut certes surpris, mais non étonné par la manoeuvre du président, presque partial, de ce présent tribunal...

L'occasion pour lui de lui dire, vraiment, ses quatre vérités!
Puis rendre encore plus vain et inutile cette tentative, assez bancale, de la toute dernière chance.


Je demande la parole!!

A vous...hommes de foi de ce tribunal! hommes de bien et de parole! hommes vertueux!


Ceci dit, l'évêque renvoya l'éclair que lui avait projeté le romain, il y a un instant, tel le bouclier du héros grec (Persée?) réfléchissant la terrible vision de la gorgone Méduse...

Et non point aux intrigants, aux profanes de peu de foi! aux pharisiens éhontés! Dont leurs titres et leurs parures n'est qu'un écran servant à dissimuler...leurs turpitudes!!

Satisfait de sa violente tirade, Nicolas poursuivit :

Je vois, que votre excellence est disposée à tout tenter afin de me faire condamner et entraîner ainsi ma perte!

Cette tentative est si grossière que même votre témoin éprouvera un malaise certain à s'y conformer...

Mais est ce étonnant, venant de celui qui...se trouve être de plus en plus proche du trône d'Orcanie, et singulièrement de dame Morgause...Par l'intermédiaire de la princesse Alicia d'Austrasie, soeur de l'époux de la reyne mère!
Sir Marth, qui jura de se venger de ma personne.

Tous, ici, comprendrons son énergie à me voir châtier!


Lança t-il, narquois et incisif, avant d'ajouter :

D'ailleurs à quoi bon?!
Légitimer un témoignage une fois prononcé?!

Sir Charles ne se préoccupe que maintenant de la viabilité des paroles du prince Emerick?
Permet son intervention, pour ensuite se rendre compte...de l'impossibilité de la chose, en l'état!!
Mais de qui se gausse t-on??

Pour ensuite...imaginer, à la va vite, une solution prétendument possible!!
C'est cela la Justice de Rome et de l'Église?!
De Padoue vous a t-il seulement informé de ce détail (ou le Diable s'y cache fort souvent!), et vous a t-il consulté avant ce jour?!


A ce moment précis...Florin et MacBeth eurent la même pensée : "Padoue était cuit, ou presque!"...

Et pourtant!
J'accepte de répondre, encore une fois, aux accusations ineptes du fameux témoin du président...

Non cette bourse n'est pas la mienne!
Et aurait fort bien put appartenir au sieur De Winter, l'autre complice de la sorcière Ophélia!!
Ce vil félon, et ancien capitaine de ma garde.

Le sir Emerick ne pourra point nié avoir été inspiré et conseillé par la traîtresse d'Aurey!!
Par elle, et non par moi!
Elle, rivale, ennemie déclarée de Morgause!
Et non moi, qui sut toujours faire taire mes réserves, en tout lieux, envers la mère de notre souverain!

Oui ou non?!?


Hurla presque le démon Florin, gestes quasi biblique à l'appui et regard de circonstances en direction du tribunal dans son ensemble...excepté le sir Charles.

En guise de dernières salves, bien nourries, de son si "passionné" plaidoyer...
Revenir en haut Aller en bas
Sir Emerick
Héritiers et Prince des Orcades
avatar

Nombre de messages : 463
Age : 28
Camp : Orcades
Classe sociale : Roi des Orcades
Terre : Orcades
Date d'inscription : 17/06/2007

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social: Héritier de la couronne des Orcades

MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   Mer 20 Jan - 23:07

Émerick en avait vraiment assez de ce sale menteur et traître ...
Il s'était longtemps douté que Florin se serait servit de ce genre de stratégie pour se défendre, mais il n'était pas le seul à avoir plus d'un tour dans son sac ...

Il était déterminé à faire plongé cet évêque de malheur et peut importe ce qu'il lui faudrait ...

Calmement, il répondit à la question d'Agravain, mais cette fois, il parlait avec assurance et fermeté ...


- Je n'hésiterais pas à la faire, mon père ...
Même différentes, mes croyances me forcent à dire la vérité et à faire en sorte que Justice soit faites ...
Qu'ils en soient témoins, les seules paroles que je prononcerai à ce procès seront véridiques ...

Bien qu'il fut outré du commentaire de Maelhrys à l'encontre de ses Dieux qui, contrairement aux dires de ce dernier, ces dieux n'étaient pas faux, il garda tout de même son calme et son sang-froid, n'affichant aucune émotion ...
Il était bien plus en contrôle qu'au moment où il était entré ...


Émerick écoutait ce qui se disait encore une fois et comme d'habitude, l'homme de Dieu accusé protestait, tout comme l'un de ses confrères, mais l'idée que souleva Charles n'était pas si mauvaise ...

De toute façon, il devrait se faire baptiser s'il voulait épouser celle qu'il aimait alors pourquoi ne pas le faire maintenant afin que son témoignage devienne recevable ...


- Je n'y vois aucune objection , Sir De Padoue ...
Mais que personne ne pense que je fais cela que parce que je veux que ce témoignage soit recevable ...
Je le fais par bonne foi et parce qu'un futur Roy doit montrer l'exemple à son peuple qui, je l'espère, sera un jour chrétien ...

Alors que Florin s'emportait encore, Émerick eut un rictus et s'adressa à lui ...

- Sauf votre respect, Votre éminence, vous feriez mieux de garder votre salive pour prononcer vos dernière volontés au lieu de proférer des mensonges ...

Si le Sir de Winter était, comme vous le dites, le capitaine de votre garde, vous savez alors que tout ce qui lui appartenait a été brûlé ...
Cette bourse ne peut donc pas être à lui sinon elle aurait été brûlée avec le reste ...
Et puis, cessez de nier votre implication ...
Vous m'avez donner le moyen de commettre cette acte et de ce moyen, je le tient dans mes mains en ce moment ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Phocas d'Antioche
Ambassadeur de Byzance
avatar

Nombre de messages : 364
Age : 43
Camp : Byzance !
Classe sociale : ambassadeur de l'empereur de Byzance
Terre : convertir
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion:
Statut Social:

MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   Jeu 21 Jan - 12:52

Le vieux byzantin commençait à bouillir, lui aussi. Les deux ennemis déclarés de ce "procès" ne cessaient de lui demander son avis sans même laisser le temps au délicat prélat de le donner...
Là, Emerick, son catéchumène, s'était exprimé et le bouillant de Padoue comme l'impétueux Florin se contentaient d'échanger des regards haineux.
Il en profita donc pour placer son mot d'une voix douce, presque chevrotante :

- Messeigneurs, puisque certain d'entre vous me considère comme sage, je vous demande d'accorder un petit temps de parole à une certaine idée de sagesse... Il toussota pour dégager sa gorge fragile avant de reprendre :

- Ce procès devrait, à mon très humble avis, conserver un minimum de dignité... Nous sommes tous ici gens d'église de haut niveau ou représentant de sommité qui compte dans notre monde voir même au cieux...
L'appel à une suspension du procès me semble être donc une solution;, la solution, pour que chacun fasse son mea culpa et reprenne ses esprits.


Sa voix devint plus sévère, plus grave quand il poursuivi :

- J'accepte d'enseigner au désormais catéchumène Emerick des Orcades... j'accepte cet honneur car pour un vieux pèlerin convertir un prince étranger est un grand honneur... Ceci dit, tout ce que j'entends ici depuis quelques minutes et malgré mon grand age et une certaine propension à la surdité je l'entends bien...Ce que j'entends disais-je me pousse à demander à entendre personnellement la dame Morgause sur ce procès...

Il regarda le président avant de poursuivre :

- Vous conviendrez, seigneur de Padoue, et vous aussi Monseigneur Florin que les sentiments qu'on lui porte demande confirmation, qu'elle a aussi assisté, de facto, à la tentative de meurtre... et peut apporter confirmation ou infirmation de certains éléments.
Elle peut venir ici, sous serment elle aussi, témoigner que ce soit en présence ou hors présence des autres témoins ou accusés... je ne ne vois, pour ma part, aucune objection à l'une ou l'autre des solutions...

_________________
Phocas d'Antioche, Ambassadeur de son Altesse l'Empereur de Byzance
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas Florin
Homme de Dieu
avatar

Nombre de messages : 618
Age : 29
Camp : Omniscient
Classe sociale : Flou, mais essentiel
Terre : Faire souffrir ... pour la bonne cause ^^ / Conquérir Rome et en devenir le Cesar!!!!!!
Date d'inscription : 09/04/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Prisonnier religieux

MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   Lun 25 Jan - 15:32

Les propos contradictoires du prince Emerick ne suscitèrent que cette réplique, aussi acide qu'immédiate, de la part de Florin :

Écoutez donc ce fameux témoin si crédible!!
Aussi prompt à vouloir jurer sur ses dieux que fort pressé...de prêter allégeance à notre foi!
Comme s'il s'agissait...de changer de tunique!
Mais...il vrai que...le caractère versatile du sir Emerick n'est plus à prouver, en effet...


Comment pouvait on se fier à un tel..."individu"?!
Cela dépassait très largement l'entendement!

Et que répondre à ses accusations ridicules et sans fondements?
Que savait il des pratiques de la Justice royale concernant les effets des pensionnaires des cachots?
(hj : De plus...c'est un peu à Mordred, avant tout, de décider si oui ou non...les affaires de Winter ont été détruit! Wink )

Que répondre, sinon ceci, ce que devait (certainement) penser tout les membres, de bonne foi, de ce tribunal :


C'est absurde!
Cette bourse aurait fort bien put vous avoir été confiée par Ophélia, ou sir Hector lui même, avant sa mise aux fers!


Et ceci dit...L'évêque se décida à s'asseoir, enfin...
Comme pour signifier à ses pairs qu'il ne souhaitait plus se justifier une énième fois sur le même sujet.

Que ceux ci décident de la marche à suivre, désormais.
Report des délibérations et auditions d'autres témoins...
Il n'en avait cure et voulait croire, plus que jamais, à son possible aquitement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]   

Revenir en haut Aller en bas
 
le procès de Nicolas [Maelrhys, macbeth, agravain]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Lettre ouverte au président Nicolas Sarkozy
» Ouverture du procès de Jacob Zuma en Afrique du Sud
» Yann décide de se ranger(Florian et Nicolas)
» Plizyè Depite Chanm bas la se gason makomè selon depite Nicolas Descotes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: † Hors-jeu † :: Personnages :: Archives-
Sauter vers: