Venez festoyer, guerroyer ou ... comploter en Orcanie !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'errance comme une fuite vers nulle part [Niniane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morrigane Agarwen
Créatrice et Animatrice
Créatrice et Animatrice
avatar

Nombre de messages : 918
Age : 27
Camp : le sien.. celui de Mordred, à ses heures perdues, celui d'Avalon, dans son coeur
Classe sociale : Barde du roi Mordred
Terre : aucune!
Date d'inscription : 10/04/2007

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social: Barde du Roy Mordred

MessageSujet: L'errance comme une fuite vers nulle part [Niniane]   Mar 27 Avr - 10:47

Morrigane marchait, le vent froid agitant les pans de son vaste manteau. Pieds nus sur le sol dur, elle marchait, le nez en l'air, les yeux perdus.
Nébuchad voletait à ses cotés, d'un bord à l'autre du sentier, la précédant de peu en goûtant aux joies d'une liberté retrouvée.
Autour d'eux, la forêt murmurait de vagues songes dans la brise, lâchant parfois des averses entières de feuilles jaunies sur la sente peu fréquentée qui serpentait entre troncs, rochers et fourrés hérissés de ronces.

Morrigane marchait, usant ses semelles d'un pas infatigable et mesuré, les yeux perdus dans une douce rêverie et une chanson aux lèvres.
Elle était partie alors que l'aube moirait à peine l'horizon, traversé la ville qui s'éveillait à peine, franchi les prés et les champs tissés de rosée pour s'enfoncer sous le couvert des arbres, laissant derrière elle les murs gris de Warminster.
La matinée avançait au-dessus des frondaisons agitées, faisant courir une grise lumière jaune dans les bois; tout semblait s'enfoncer peu à peu dans une douce torpeur, semée de brumes et de rêveries, encore infusée de murmures.

Le vent forcit, cueillant le souffle de la marcheuse sur ses lèvres, dispersant sa chanson aux quatre coins du monde. Le froid devenait plus mordant, comme si des couteaux volaient sur le fil des rafales. Indifférente, la barde ne marqua même pas une pause et se contenta de resserrer le col de son manteau autour de son cou tandis que Nébu voletait de branche en branche, peuplant la forêt de ses échos.
Elle marchait, tout simplement, sachant que ses pas la ramèneraient toujours vers le château, son existence, toujours et à jamais. Elle souriait, un peu, le simple fait de marcher lui apportant un étrange réconfort, comme si chaque pas l'éloignait un peu de sa douleur, lui faisait oublier, et dans sa fuite vers nulle part, c'était un réconfort immense qu'elle trouvait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://mad-sketchbook.blogspot.com
Niniane
Grande prêtresse d'Orcanie
avatar

Nombre de messages : 1080
Age : 31
Camp : Le lac de Mélusine...
Classe sociale : Grande prêtresse d'Orcanie
Terre : Le temple de Mélusine
Date d'inscription : 16/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social: Futur épouse secrète ...

MessageSujet: Re: L'errance comme une fuite vers nulle part [Niniane]   Mar 27 Avr - 11:26

Le vent grondait dehors. Mais, Niniane ne tenait pas en place. Elle était restée longuement appuyée à la fenêtre de sa chambre, au temple de Warminster. Mais ce souffle violent qui frappait au dehors n’était pas un hasard. Du moins était-ce ce que pensait la grande prêtresse. La Déesse devait être en colère. La jeune femme s’agenouilla devant l’autel et marmonna quelques mots dans la langue des anciens, avant de se saisir d’un bâton d’encens qui brûlait déjà et de l’agiter devant la grande statuette de bois qui baignait sous les offrandes.

Elle passa devant les deux petits lits de bois et baisa les fronts de ses deux enfants. Les deux petits dormaient à poings fermés, au contraire de leur mère qui ne parvenait pas à fermer l’œil. Elle attrapa sa capeline et s’en nappa les épaules, avant de sortir de la pièce. Elle attrapa une jeune novice qui traînait par là :

« Veille sur eux, j’ai à faire ! »


Elle se hâta de quitter sa chambre alors que la jeune enfant prenait sa place auprès de sa petite famille. Depuis des jours, elle n’avait pas de nouvel de son amant et pour elle, ce vent était un mauvais présage.
A l’extérieur du temple, pas un chat ne rôdait à l’extérieur. L’air était bien trop froid et le vent bien trop fort pour qu’une âme censée s’y risque. La grande prêtresse rajusta son étoffe autour de son visage et rentra ses mains dans les pans du manteau.

Elle jeta un œil vers le château. La brume s’était installée autour de lui, comme pour l’embrasser de ses bras. On eût dit qu’elle se trouvait face à l’île d’Avalon, plongée dans les nimbes du secret. Le vent soufflait fort. Elle ne reconnaissait aucun bruit familier. Et, les seules silhouettes qu’elle reconnaissait étaient celles des arbres que le vent torturait.
Sauf une, au loin …

Niniane aperçut une ombre qui se rapprochait. Dans la crainte et le doute, elle recula, laissant quelques mots s’échapper de sa bouche. Gaspillage inutile tant les pleurs du vent étaient puissants.

« Qui va là ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://le-cid-opera-rock.forums-actifs.net/
Morrigane Agarwen
Créatrice et Animatrice
Créatrice et Animatrice
avatar

Nombre de messages : 918
Age : 27
Camp : le sien.. celui de Mordred, à ses heures perdues, celui d'Avalon, dans son coeur
Classe sociale : Barde du roi Mordred
Terre : aucune!
Date d'inscription : 10/04/2007

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social: Barde du Roy Mordred

MessageSujet: Re: L'errance comme une fuite vers nulle part [Niniane]   Mer 28 Avr - 4:06

La voix de la prêtresse avait percé, comme venue de nulle part, les sifflements du vent, qui soufflait à présent en tempête, balayant sans coup férir les bois tourmentés. Morrigane cessa sa marche, regardant autour d'elle; la violence des rafales lui avaient fait perdre toute notion de temps et d'espace. Elle évoluait comme dans un rêve, à l'aise et parfaitement paisible au milieu de cette rage soudaine qui avait saisi le vent un moment plus tôt.

-Dame Niniane? Sourit la jeune femme en reconnaissant la frêle silhouette qui se profilait sur le sentier.

La barde trottina dans sa direction, environnée du nimbe sanglant de ses cheveux perlés d'or. Frêle et pâle, couronnée de l'or rouge de sa chevelure, elle ne semblait plus tout à fait humaine, juste irréelle, juste une enfant surgie des songes de quelque rêveur égaré.

Nébu voleta à ses côtés, et se posa près de la prêtresse, apportant un début de réponse à sa question; sa maîtresse s'était approchée, souriante, et salua la femme, encore à quelques mètres d'elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://mad-sketchbook.blogspot.com
Niniane
Grande prêtresse d'Orcanie
avatar

Nombre de messages : 1080
Age : 31
Camp : Le lac de Mélusine...
Classe sociale : Grande prêtresse d'Orcanie
Terre : Le temple de Mélusine
Date d'inscription : 16/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social: Futur épouse secrète ...

MessageSujet: Re: L'errance comme une fuite vers nulle part [Niniane]   Mer 28 Avr - 5:01

Le vent continuait ses lamentations tristes et bruyantes. Niniane avançait doucement sur le sentier enveloppé de brumes. La silhouette qu’elle avait aperçu tantôt se rapprocha d’elle et une voix, dans le lointain, lui répondit.

« Dame Niniane ».

La jeune prêtresse se mit à sourire. Elle aurait reconnu l’écho particulier de cette voix entre mille. L’oiseau qui voletait pour venir se poser à ses côtés confirma ses pensées. Morrigane était sur ses terres. Elle leva les deux bras en l’air, geste qu’elle se refusait souvent. La magie étant rabrouée par la loi chrétienne elle se contentait uniquement d’agir par le biais de ses philtres.

Elle se rapprocha de Nebu pendant que les brumes laissaient apparaître sa maîtresse. Elle passa une main douce sur la tête de l’animal et sourit en regarda la frêle silhouette de la jeune barde prendre forme. Avec ses cheveux perlés d’or et de rubis, on eût put comparer la jeune barde à une de ses créatures magiques qui peuplaient Avalon.

Niniane resserra son manteau sur son corps frêle, laissant tout de même apparaître ses formes de femmes ayant récemment eu des enfants. Son visage, ses mains étaient légèrement enflés. Elle se rapprocha de la barde et la salua, avant de prendre ses mains dans les siennes.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-cid-opera-rock.forums-actifs.net/
Morrigane Agarwen
Créatrice et Animatrice
Créatrice et Animatrice
avatar

Nombre de messages : 918
Age : 27
Camp : le sien.. celui de Mordred, à ses heures perdues, celui d'Avalon, dans son coeur
Classe sociale : Barde du roi Mordred
Terre : aucune!
Date d'inscription : 10/04/2007

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social: Barde du Roy Mordred

MessageSujet: Re: L'errance comme une fuite vers nulle part [Niniane]   Jeu 29 Avr - 5:51

Voyant la silhouette de la prêtresse se préciser en se rapprochant, Morrigane avait hâté le pas, saluant de nouveau, ses petites mains tatouées dans l'écrin de celles de Niniane.

-Heureuse rencontre, dit-elle, le souffle rendu court par la violence du vent.

Sa tête se courba de nouveau; on aurait été étonnés, à Warminster, de la dévotion et du respect dont la turbulente rouquine faisait preuve face à la grande prêtresse. Ce à quoi elle répondrait sans doute que même Mordred pliait le genou face aux serviteurs de son propre dieu. Il est toujours bon d'avoir quelque chose devant lequel s'incliner, dit-on; Morrigane avait tellement lutté contre tout et tout le monde pour pouvoir être libre de vénérer qui elle voulait, qu'elle ne manquait jamais une seule occasion de pouvoir pratiquer son culte de la manière qui lui plaisait.

Se redressant, la jeune femme souriait, sereine, pour la première fois depuis longtemps. Nébu sauta sur son épaule, et navigua ainsi d'un côté, de l'autre, importuné par les cheveux de sa maitresses qui s'agitaient follement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://mad-sketchbook.blogspot.com
Niniane
Grande prêtresse d'Orcanie
avatar

Nombre de messages : 1080
Age : 31
Camp : Le lac de Mélusine...
Classe sociale : Grande prêtresse d'Orcanie
Terre : Le temple de Mélusine
Date d'inscription : 16/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social: Futur épouse secrète ...

MessageSujet: Re: L'errance comme une fuite vers nulle part [Niniane]   Jeu 29 Avr - 6:04

Niniane serra doucement les mains de la jeune barde dans les siennes. Elle ne s’attendait pas à croiser quiconque de familier dans les environs mais, l’apparition de Morrigane réchauffait son cœur glacé par le mauvais temps.

La grande prêtresse leva les yeux vers le ciel un moment. Le vent, toujours bruyant, jouait avec les cheveux de la jeune créature et agitait follement le manteau de la servante du culte sacré. Elle attira à elle son invitée.

« Venez ! Nous serons à l’abri à l’intérieur ! »

C’était la première fois qu’elle menait quelqu’un, autre que la reyne, à l’intérieur du temple de Warminster. Le temple de Mélusine n’était plus. Et cela, Dame Niniane avait du mal à se le mettre en tête.

Elle poussa la lourde porte en bois alors que la barde pénétrait à l’intérieur. Le vent diminua ses plaintes.

Dans le temple, ses suivantes s’affairaient. L’air sentait bon l’encens. Il semblait régner, à l’intérieur, une certaine sérénité difficilement comparable à l’agitation qui survenait dehors.

Elle se rapprocha du feu qui brillait dans la profondeur de la pièce et invita Morrigane à faire de même.

« Qu’est-ce qui vous amène par ici, ma douce enfant ? »

Elle était heureuse de cette visite mais étonnée cependant.

Plus loin, dans la pièce, les vagissements de ses deux enfants se faisaient entendre. Niniane sourit mais ne quitta pas son invitée pour autant.

Autour d'elle, les suivantes s'affairaient, non sans paraître étonnées de cette étrange visite.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-cid-opera-rock.forums-actifs.net/
Morrigane Agarwen
Créatrice et Animatrice
Créatrice et Animatrice
avatar

Nombre de messages : 918
Age : 27
Camp : le sien.. celui de Mordred, à ses heures perdues, celui d'Avalon, dans son coeur
Classe sociale : Barde du roi Mordred
Terre : aucune!
Date d'inscription : 10/04/2007

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social: Barde du Roy Mordred

MessageSujet: Re: L'errance comme une fuite vers nulle part [Niniane]   Ven 30 Avr - 13:34

Morrigane sourit, et suivit Niniane vers le temple. Son cœur ne pouvait s'empêcher de se serrer, et elle se souvint, comme toujours, de sa prière la nuit venue, devant l'autel... Mais baste, laissons le passé où il est.
Sifflotant dans le vent froid, la jeune femme emboîta le pas de la prêtresse. Elles quittèrent vite le grand air et le couvert des bois, et une fois entre les hauts murs du sanctuaire, les rafales se firent moins violentes; passant le seuil, un dernier souffle fit s'envoler les cheveux de la barde, qui retombèrent presque aussitôt dans un tintement délicat. Nébu la suivait, à ras du sol, voletant en rase mottes.

La sérénité des lieux lui mit un peu de baume au cœur; voir cette enclave d'ancienneté et de tradition si proche de la capitale du royaume chrétien d'Orcanie était pour elle une immense victoire, et chaque fumerolle d'encens, chaque pierre, chaque murmure des femmes qui vivaient là lui rappelaient d'heureux jours coulés à l'ombre des pommiers d'Avalon.

S'approchant du feu pour réchauffer ses mains, la jeune femme sourit à nouveau et hocha les épaules en réponse.

-Je me promenais, simplement; la marche m'aide à me soulager un peu l'esprit, qui n'est guère à la joie, en ce moment. C'est un honneur de vous voir, dame Niniane.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://mad-sketchbook.blogspot.com
Niniane
Grande prêtresse d'Orcanie
avatar

Nombre de messages : 1080
Age : 31
Camp : Le lac de Mélusine...
Classe sociale : Grande prêtresse d'Orcanie
Terre : Le temple de Mélusine
Date d'inscription : 16/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social: Futur épouse secrète ...

MessageSujet: Re: L'errance comme une fuite vers nulle part [Niniane]   Ven 30 Avr - 13:46

Une fois à l’intérieur, Niniane ôta sa longue et lourde cape et la déposa sur un des lourds fauteuils près du feu de bois. Elle observa la jeune barde s’imprégner de la pureté et de la magie des lieux. A voir les expressions se succéder sur son visage, Morrigane semblait ravie d’être « de retour au bercail ».

La grande prêtresse passa ses mains au dessus du feu mais ne quitta pas la jeune femme du regard. Dans le fond de la pièce résonnait, comme un écho, le chant des prêtresses qui louaient l’ancienne religion. Cela déposait de la sérénité dans le temple. Un sourire, doux et léger, se dessina sur le visage de la servante de Mélusine.

Elle observa longuement son invitée qui haussa les épaules pour seule réponse. Nul besoin d’utiliser son don pour savoir que Morrigane disait la vérité.

« Votre présence malicieuse manquait en ces lieux Morrigane ! Moi-même me suis retirée quelques temps, mais votre malice et votre côté mystérieux manquait à mon monde ! »

Il était étrange de voir les rôles s’inverser. Mais, depuis qu’elle avait du signer ce pacte, Niniane avait l’impression que la magie la fuyait un peu.

Son bonheur ne résidait plus que dans la présence de son amant et de leurs deux enfants. Blanche manifesta sa présence, obligeant sa jeune mère à aller la cueillir dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-cid-opera-rock.forums-actifs.net/
Morrigane Agarwen
Créatrice et Animatrice
Créatrice et Animatrice
avatar

Nombre de messages : 918
Age : 27
Camp : le sien.. celui de Mordred, à ses heures perdues, celui d'Avalon, dans son coeur
Classe sociale : Barde du roi Mordred
Terre : aucune!
Date d'inscription : 10/04/2007

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social: Barde du Roy Mordred

MessageSujet: Re: L'errance comme une fuite vers nulle part [Niniane]   Ven 7 Mai - 19:07

-C'est un honneur, répéta la jeune femme en s'inclinant, souriante. C'est toujours un plaisir de me rendre ici, enfin un endroit où je me sente vraiment chez moi.

Morrigane eut un nouveau sourire, un peu malicieux, très apaisé, comme si elle respirait enfin à son aise après des jours d'étouffement. Elle s'assit sur la pierre chaude près du foyer, repliant contre elle ses jambes fines, dégrafant son manteau pour révéler ses épaules nues et couvertes des arabesques de ses tatouages.
Nébu se percha sur son épaule, fixant avec elle le feu, leurs yeux brillant du même éclat ambré par les flammes; leurs têtes tournées vers le foyer reflétaient la même étrangeté, la même sauvagerie étrange, apaisée, liée. Ils étaient unis, bien plus qu'on ne pouvait l'imaginer, et un bref instant on pouvait entrevoir un peu des chaînes qui les retenaient l'un à l'autre, elle, oiseau de feu, et lui, oiseau couleur nuit, tous deux aussi fantasques et improbables l'un que l'autre.

Se redressant la jeune femme sourit en voyant la fillette courir dans les bras de sa mère. Elle baissa les yeux, dessinant du bout des doigts des cercles dans la cendre qui couvrait les pierres où elle s'était assise.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://mad-sketchbook.blogspot.com
Niniane
Grande prêtresse d'Orcanie
avatar

Nombre de messages : 1080
Age : 31
Camp : Le lac de Mélusine...
Classe sociale : Grande prêtresse d'Orcanie
Terre : Le temple de Mélusine
Date d'inscription : 16/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social: Futur épouse secrète ...

MessageSujet: Re: L'errance comme une fuite vers nulle part [Niniane]   Sam 8 Mai - 16:40

Niniane retourna près du feu, sa fille dans les bras. Elle caressait ses boucles brunes, humble héritage de sa jeune mère. Ses traits, par contre, étaient ceux de son père. Eril dormait encore. Elle sentait sa présence calme et posée dans le second berceau dans le fond de la pièce. Elle s’attela à bercer la fillette tout en reprenant sa place près de Morrigane.

La grande prêtresse sourit, en entendant la jeune barde lui assurer son bien-être lorsqu’elle se rendait au temple. Elle releva la tête et aperçut l’oiseau se poser sur l’épaule de sa maîtresse. Elle sourit. Certaines personnes recevaient le don d’être accompagné de créatures magiques. Et, bien que messager de courriers funestes, les corbeaux étaient des oiseaux témoins d’une grande sagesse et d’une grandeur d’âme. Et c’était curieux comme Nebu était semblable à sa maîtresse. Bien que « grande prêtresse » c’était un don dont elle n’avait pas fait acquisition.

« Et vous êtes la bienvenue ici, autant que vous voudrez ! »


Elle était sincère. Une telle compagnie lui faisait tellement de bien. Cela lui changeait des prêtresses et, tant que son amant était en campagne pour le roy, cela la distrairait.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-cid-opera-rock.forums-actifs.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'errance comme une fuite vers nulle part [Niniane]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'errance comme une fuite vers nulle part [Niniane]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fuite vers l'avant.[Margouille]
» début de l\'aventure: Perdu au milieu de nul part
» [Heinrich-Wolfram]Fuite vers l'ouest
» siamson ? tu t’es tracée dans l’air comme une fuite de gaz.
» Joachim Patinir (1485-1524)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: † Hors-jeu † :: Personnages :: Archives-
Sauter vers: