Venez festoyer, guerroyer ou ... comploter en Orcanie !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Retour du Comte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Simon
Conseiller du Roy
avatar

Nombre de messages : 288
Age : 26
Camp : Austrasie
Classe sociale : Conseiller et homme de confiance de Marth
Terre : Reims
Date d'inscription : 08/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: ex-Premier Intendant d'Austrasie

MessageSujet: Le Retour du Comte   Sam 29 Mai - 17:40

Simon avait enfin pu retourner en Orcanie et il se jeta en bas de son cheval dès qu'il fut arrivé. Il s'était seulement arrêté la nuit, la passant à chaque fois dans les bras d'une professionnelle différente. Qu'il avait hâte de retrouver Gladys et d'oublier auprès d'elle la découverte que l'enfant d'une comtesse Austrasienne était le sien! C'est pour ça qu'il abandonna sa monture à un palefrenier et courut aussitôt dans le château d'Orcanie, se dirigeant vers les appartements de son épouse, le sourire au lèvre, tandis que l'escorte qui l'avait accompagné s'occupait des formalités.

Ainsi, Simon défonça presque la porte de ses appartements tellement il se précipitait dedans. Il sourit en voyant Gladys, dans une longue et ample robe de satin couleur ivoire. Elle était resplendissante, enceinte jusqu'aux yeux. Simon lui sauta alors au cou et, lui saisissant la nuque, tandis que l'autre main se posait sur le ventre. Ses lèvres ne quittèrent celles de Gladys qu'après de longues secondes: on aurait cru qu'il n'avait point touché femme depuis qu'il était parti, alors qu'il avait presque eu une femme différente dans sa couche, chaque nuit.


"Oh Gladys! Tu m'as tant manqué! Oh Gladys! Comment vas tu? Comment vas notre enfant?"


Demanda alors Simon avec le sourire, tout en volant un second baiser à Gladys avant de s'agenouiller et de lui embrasser le ventre à travers la robe. Il entreprit de le caresser, la tête posée dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Eilantha de Tintagel
Prêtresse
avatar

Nombre de messages : 262
Age : 32
Camp : Le sien
Date d'inscription : 30/12/2007

Feuille de personnage
Religion:
Statut Social:

MessageSujet: Re: Le Retour du Comte   Dim 30 Mai - 0:36

Depuis le départ de Simon, les choses avaient été bien tranquille, mis à part bien sûr la rencontre fort intéressante que Mélinda avait eu avec le Roy le jour même du départ de son époux. Des servantes se relayaient au chevet de la dame sur le point de mettre au monde un bâtard que tous, même Simon de Reims lui même, croyaient légitime.

Gladys de Reims était exigeante. Aussi, aucune des servantes n'aimait se rendre à son service, surtout en cette pénible fin de grossesse. Son ventre énorme, ses poignets et ses chevilles enflées, sa digestion douloureuse, tout devenait sujet de crises que personne n'arrivait à calmer.

Ce jour là n'était pas différent des autres. Mélinda se levait rarement de son lit et une servante, qui avait réussi à tisser un certain lien avec la déplaisante futur mère, lui proposa de marcher un peu pour tenter de mettre en marche le processus de la naissance. Alors qu'elle était au milieu de la pièce, prenant appuie sur la vieille servante, elle entendit des bruits de pas précipités dans le corridor. Quelques secondes plus tard, Simon enfonça la porte et se jeta sur sa femme, un énorme sourire sur le visage. La vieille servante s'éclipsa. Le comte embrassa sa femme avec fougue et elle lui rendit son étreinte. Une chaleur réconfortante enveloppa la jeune femme, un sentiment plus agréable que n'importe lequel qu'elle ait connu depuis des semaines.

Citation :
"Oh Gladys! Tu m'as tant manqué! Oh Gladys! Comment vas tu? Comment vas notre enfant?"

N'attendant pas sa réponse, Simon se jeta sur le ventre énorme de la belle, ce qui lui arracha un gloussement amusé. Elle caressa sa chevelure de feu, si semblable à la sienne, alors qu'il appuyait sa tête sur elle.


- Tu m'as manqué aussi, mon amour! Ce voyage m'a paru une éternité! Mais je vais bien, nous allons tous les deux très bien. Ton fils t'a attendu pour naître, n'es-tu pas heureux?


Mélinda sourit à son mari, elle était réellement heureuse qu'il soit là...surtout lorsqu'un filet de liquide clair lui coula le long de la jambe. Elle n'avait jamais donné naissance, mais la douleur qui suivit immédiatement après lui confirma sans l'ombre d'un doute que l'enfant arrivait.

La contraction suivante la plia en deux, lui arrachant une plainte déchirante. La douleur prenait naissance dans le bas de son dos pour se répandre graduellement jusqu'à son ventre, puis le haut de ses cuisses. Bien vite elle ne pouvait plus tenir sur ses jambes. Elle s'appuya sur Simon et le pria de l'aider à s'étendre sur le lit. Elle le regarda ensuite dans les yeux.

-...Il...n'attendait vraiment que toi...Va chercher...les servantes...s'il-te-plaît...

Fit-elle, haletante, en proie à une nouvelle douleur, plus vive que la précédente.
Revenir en haut Aller en bas
Simon
Conseiller du Roy
avatar

Nombre de messages : 288
Age : 26
Camp : Austrasie
Classe sociale : Conseiller et homme de confiance de Marth
Terre : Reims
Date d'inscription : 08/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: ex-Premier Intendant d'Austrasie

MessageSujet: Re: Le Retour du Comte   Dim 30 Mai - 10:47

Simon souriait, heureux, et savourait les paroles et caresses de son épouse.
Oh qu'ils formaient un couple bien assorti! Soudain il sentit quelque chose, et la vit reculer, puis s'appuyer à lui. Se redressant, Simon comprit ce qui se passait et puisqu'elle le priait de l'étendre sur le lit, il le fit, tout en l'encourageant et la rassurant, puis il partit, près de deux minutes, avant de revenir avec les nombreuses servantes.


"Vite, le travail à commencez, activez vous!"


Ordonna alors Simon autoritaire, avant de venir prendre la main de son épouse, tout en lui caressant la chevelure.


"Rassure toi, tout va bien se passer, notre enfant sera bientôt dans nos bras, je te le promet."


Sourit alors Simon, en embrassant tendrement le front de son épouse. La peur serrait son ventre, car il avait peur de la paternité, mais il le cachait, prêt à tout pour rassurer son épouse. Prêt à tout pour la protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Eilantha de Tintagel
Prêtresse
avatar

Nombre de messages : 262
Age : 32
Camp : Le sien
Date d'inscription : 30/12/2007

Feuille de personnage
Religion:
Statut Social:

MessageSujet: Re: Le Retour du Comte   Dim 30 Mai - 16:03

Mélinda se tordait de douleur sur son lit lorsque Simon revint finalement avec une armée de servantes prêtes à accompagner la jeune femme dans son accouchement.

Citation :

"Vite, le travail à commencez, activez vous!"

La voix de Simon dépeignait toute son inquiétude. Les servantes préparaient la pièce en y apportant de l'eau chaude et une multitude de linges blancs.

Citation :
"Rassure toi, tout va bien se passer, notre enfant sera bientôt dans nos bras, je te le promet."

Simon embrassa sa femme qui se crispa sous la douleur. Une servante pria le comte de quitter la pièce, ce n'était pas affaire d'homme d'assister à ce genre d'évènement. Elle l'accompagna à la porte en lui assurant que tout irait bien. Elle referma la porte alors que Mélinda poussait un cri effrayant.

La jeune femme n'avait jamais connu l'enfantement, mais elle avait prit connaissance de certaines recettes fort utile pour faciliter la chose. Elle indiqua à la vieille servante ou se trouvait le fameux mélange et elle lui apporta. Sans attendre, elle avala le tout.

Il se passa plusieurs heures pendant lesquelles les contractions se rapprochaient et s'intensifiaient alors que les entrailles de Mélinda s'ouvrait pour laisser passer l'enfant. La mixture fit son effet, la douleur était plus supportable. La jeune servante qui avait littéralement jeter Simon à la porte allait lui rendre compte régulièrement de la situation. Encore deux ou trois heures avant que l'enfant n'arrive.

Mélinda était maintenant couverte de sueur. La douleur n'était plus diminuée par la potion et elle sentit une pression étonnante sur son bassin. L'enfant faisait son chemin, la délivrance était proche. Le travail s'était bien déroulé même s'il avait duré plusieurs heures. La jeune servante se rendit auprès de Simon.

- Monseigneur! La comtesse va pousser! L'enfant arrive!

Elle referma la porte derrière elle, laissant le pauvre Simon sans plus d'informations. À l'intérieur de la chambre, les choses se précipitaient.

Le ventre de Mélinda devenait de plus en plus dur et il n'y avait pratiquement plus de pause entre les contractions. Elle pouvait sentir la tête du bébé s'engager dans son bassin et ressentit l'urgence de le pousser hors d'elle. Elle agrippa ses genoux, avec l'aide de servantes, et inspira profondément. Elle rentra ensuite le menton sur sa poitrine et poussa de toutes ses forces pendant des secondes qui lui parurent une éternité. Elle relâcha la poussée, à bout de souffle, et haleta. Lorsque la contraction suivante arriva, elle recommença la même manoeuvre. L'enfant descendait doucement, la tâche serait fastidieuse.

Il lui fallut encore presqu'une heure avant que la tête ne sorte de son corps, relâchant un peu de la pression qui menaçait de faire exploser son bassin. La jeune femme poussa un cri de surprise.

- La tête est là Ma Dame...Il faut pousser encore un peu pour que les épaules passent aussi. Inspirez...poussez!

Mélinda suivit les indications de la servante. Cette femme avait aidé à la mise au monde de plusieurs enfants dans ce même château, elle était donc plus expérimentée que la comtesse et cette dernière, un peu perdue et certainement exténuée, préférait se fier à elle. Elle poussa une ultime fois, dans un cri déchirant, et expulsa l'enfant en entier. Le soulagement qu'elle ressentit à ce moment là était si doux, une bénédiction. Son corps n'avait plus mal. Elle recouvrit suffisamment de lucidité pour s'inquiéter de son enfant qui ne pleurait pas.

- Le bébé...il respire?...il va bien?

S'enquit-elle, nerveusement. La vieille servante tenait l'enfant face vers le lit, son petit ventre dans sa paume. Elle frotta vigoureusement le dos de l'enfant avec deux doigts de son autre main et le petit cracha un peu de liquide clair avant de se mettre à pleurer bruyamment. Toutes les femmes présentes dans la chambre eurent un sourire identique, empreint de soulagement et de joie. Elles nettoyèrent l'enfant et l'emmaillotèrent dans une couverture blanche.

- C'est un garçon, Ma Dame...

Fit la vieille servante en tendant l'enfant à sa mère. C'était une fierté pour une femme que de donner un fils à son époux comme premier enfant. Mélinda repoussa un peu la couverture qui cachait en partie le visage angélique du tout petit bébé. Il n'avait que peu de cheveux, mais ils étaient déjà aussi roux que ceux de sa mère. C'était un bébé de bonne taille, robuste et fort. Il avait cessé de pleurer et semblait bien à l'aise, ainsi envelopper. Des servantes entreprirent de nettoyer la pièce, ainsi que la nouvelle mère, pour pouvoir laisser entrer le comte pendant que la vieille servante donnait quelques soins au nouveau-né.

- C'est un enfant magnifique, Ma Dame!

Dit-elle à sa maîtresse, pleine d'émotions.
Au bout d'un moment, la pièce et la mère furent présentables et la jeune servante retourna auprès de Simon.

- Monseigneur, vous avez un fils!

Lâcha-t-elle, tout sourire. Le comte eut droit aux félicitations des gens qui, sous le coup de la curiosité, s'était attroupés près de la porte des appartements de la comtesse pour tenir compagnie au futur père inquiet. La servante continua:

- Vous pouvez entrer, ils vous attendent.
Revenir en haut Aller en bas
Simon
Conseiller du Roy
avatar

Nombre de messages : 288
Age : 26
Camp : Austrasie
Classe sociale : Conseiller et homme de confiance de Marth
Terre : Reims
Date d'inscription : 08/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: ex-Premier Intendant d'Austrasie

MessageSujet: Re: Le Retour du Comte   Dim 30 Mai - 16:22

Simon n'en pouvait plus de l'attente! Il avait voulu être auprès de son épouse et s'était retrouvé devant la porte. On tentait de lui tenir compagnie mais il ne pouvait s'empêcher de blêmir, à chaque cris, chaque gémissement de Gladys qui traversait la porte. Et soudain des pleurs aigus se firent entendre! Avant même que la porte fut ouverte, Simon poussa un soupir de soulagement. Et lorsque la jeune servante lui annonça qu'il avait un fils, Simon poussa un hurlement de joie et la fit voler, l'attrapant et tournant sur lui même, et après cette ronde, il se précipita dans la chambre et vint enlacer Gladys, la couvrant de baisers.

"Oh ma chérie tu as réussis! Nous avons un fils!"


A ce moment la servante leur apporta l'enfant et Simon le prit fasciné.


"Bonjour toi."


Sourit-il alors en regardant l'enfant, attendri. Il le déposa alors dans les bras de son épouse et les enlaça tous deux.


"Mes cheveux ou les tiens?"


Plaisanta alors Simon: ils étaient tous deux roux. Il embrassa le front de l'enfant et les lèvres de la mère avec tendresse. (C'est qui celui là, tendresse? ^^)


"Comment allons nous appeler notre fils?"


Demanda doucement Simon en regardant tendrement son épouse.
Revenir en haut Aller en bas
Eilantha de Tintagel
Prêtresse
avatar

Nombre de messages : 262
Age : 32
Camp : Le sien
Date d'inscription : 30/12/2007

Feuille de personnage
Religion:
Statut Social:

MessageSujet: Re: Le Retour du Comte   Dim 30 Mai - 16:47

Mélinda sourit à son époux, fière d'être passée au travers de cette épreuve avec brio. Il l'embrassa et elle accueillit toute cette affection avec bonheur.

Citation :
"Oh ma chérie tu as réussis! Nous avons un fils!"

La comtesse sourit à son époux. La servante déposa l'enfant dans les bras de son père et le regard qu'il posa sur son fils à ce moment emplit le coeur de la mère d'un sentiment nouveau qu'elle n'aurait pu nommer.

Citation :
"Bonjour toi."

La scène était parfaite, adorable, pleine d'un bonheur pur et justifié. Simon déposa le poupon dans les bras de sa femme. Mélinda sentit son coeur se gonfler d'amour pour cet être qu'elle venait à peine de rencontrer. Elle ressentait l'urgence de se dévouer pour lui, de le protéger peu importe le danger. Elle qui avait été abandonnée, elle ne put comprendre comment sa mère naturelle avait pu la laissée...


Citation :
"Mes cheveux ou les tiens?"

La jeune femme pouffa de rire. Simon avait toujours les mots pour la faire rire et c'était apprécié. Il embrassa ses lèvres et elle lui rendit son baiser.

Citation :
"Comment allons nous appeler notre fils?"

Elle n'y avait pas vraiment pensé, en réalité. Pourtant, à ce moment précis, un prénom lui vint en tête.


- Nous le nommerons...Caleb.


Elle regardait amoureusement son fils et trouva que ce prénom était parfait pour lui. Malgré toute la joie qui avait cours dans la pièce, Mélinda ne pouvait s'empêcher de ressentir un brin de culpabilité. Simon était si heureux, si comblé de la naissance de son fils...s'il avait su...Mais justement, il ne saurait jamais et ce fils serait choyé et aimé par l'homme qui l'élèverait. Ils passèrent quelques minutes ainsi lové l'un contre l'autre, puis l'enfant se tortilla et émit quelques gémissements de protestation. Mélinda chercha la vieille servante du regard, ignorant pourquoi l'enfant pleurait. La vieille femme vint à eux.


- Le petit a faim, Ma Dame. Il faudrait que vous le nourrissiez.


Elle s'installa près de la nouvelle mère dans le but de l'aider à mettre son enfant au sein pour la première fois. Elle continua:


- Je crois qu'il serait temps d'informer Sa Majesté le Roy de la naissance de votre enfant, Monseigneur.


Dit-elle à l'intention de Simon. C'était une autre obligation qu'avait le comte. Après avoir été mis à la porte des appartements de sa femme pour la mise au monde, il devait maintenant les quitter de nouveau pour présenter la nouvelle au Maître des lieux. Mélinda ayant été pupille de la couronne, c'était plus que nécessaire. À cette nouvelle, la jeune femme sourit intérieurement. Elle se demanda comment Mordred accueillerait la nouvelle...Un fils! voilà qui était parfait!
Revenir en haut Aller en bas
Eilantha de Tintagel
Prêtresse
avatar

Nombre de messages : 262
Age : 32
Camp : Le sien
Date d'inscription : 30/12/2007

Feuille de personnage
Religion:
Statut Social:

MessageSujet: Re: Le Retour du Comte   Mar 5 Oct - 21:22

-------------------------------------------------------------------------------------------

Deux mois plus tard...


Les pleurs d'un enfant se firent entendre dans la grande pièce richement décorée et divisée en parties bien distinctes qui constituait les appartements du comte et de la comtesse de Reims. Un cri bien familier pour Mélinda, ou plutôt Gladys, qui avait passé les deux derniers mois à veiller sur son fils. La jeune dame avait déjà reprit des allures d'avant sa grossesse bien qu'une petite rondeur au niveau du ventre laissait deviner son accouchement récent. Elle s'avança gracieusement jusqu'au berceau de son fils. Une pièce magnifique sculpté dans un bois Austrasien et orné des armoiries de la famille de Simon. C'était un homme bien fier et quand il était question de son fils, il ne faisait pas les choses à moitié. La jolie rousse se pencha sur le petit lit et souleva le bébé qui signifiait clairement sa faim. Après s'être installée dans son fauteuil favoris, elle détacha son corsage, qui était spécialement munis de petites agrafes sur le devant, et présenta son sein gorgé de lait à Caleb, qui s'en empara aussitôt.

- Tu étais donc si affamé petit ogre? Plaisanta Mélinda, amusée par l'impatience de son tout petit garçon.

Ordinairement, elle aurait du laisser le soin à une nourrice de faire ce qu'elle faisait, mais pour la belle irlandaise, c'était hors de question. Elle avait insisté pour nourrir elle-même son fils et bien que Simon ait tenté de lui faire valoir les bons côtés d'une nourrice, elle avait refusé net. De toute façon, ça ne changeait pas grand chose pour le comte...il passait son temps entre l'Austrasie et l'Orcanie, occupé à des tâches diplomatiques et politiques selon ses dires, mais la comtesse n'en savait pas grand chose en réalité. Il était clair que Simon ne croyait pas son épouse à même de comprendre...s'il avait su...

Déjà deux mois que Mélinda était enfermée dans ses appartements, ne sortant que pour promener Caleb au grand airs dans les jardins quelques fois aux deux ou trois jours...Elle avait, elle aussi, une tâche importante, bien que Simon n'ait pas été au courant. Elle aurait du se trouver en Austrasie, mais elle devait attendre que Simon juge qu'il était assez sécuritaire pour elle et leur fils de voyager. Étant donné le tempérament plus que protecteur du comte vis à vis de son fils, il pouvait encore se passer plusieurs semaines avant qu'il accorde sa permission. Mélinda lui avait pourtant assuré que Caleb était fort et vigoureux, qu'il se nourrissait bien et qu'il prenait du poids de manière normale et régulière. Il n'était pas à risque de tomber malade, même le médecin l'avait dit...C'était un fils dont il pouvait être fier...mais apparemment, cela ne suffisait pas à Simon. La plus grand crainte de la rouquine fut qu'il ne les laisse pas quitter l'Orcanie avant que Caleb n'ait atteint l'âge d'un an, moment ou, selon certains médecin, il était plus certain qu'il n'attraperait aucune maladie et ou il serait assez fort physiquement pour soutenir le voyage. Pourtant, Mélinda savait, elle, que Caleb était en état de faire la traversée.

Il y avait plusieurs raisons, en fait , qui aurait pu retenir l'approbation de Simon...Après tout, combien de maîtresses avait-il pu accumuler en Austrasie? Pourtant, il savait que Mélinda n'en ferait pas un drame...ils avaient déjà parlé de tout cela...mais peut-être que le fait de mettre son épouse devant la réalité lui faisait-il peur...

Néanmoins, la belle espionne allait devoir trouver un moyen de forcer la main à son époux. Peut-être allait-elle devoir sortir de son répertoire habituel...

Caleb eut bientôt terminer de boire et dormait, complètement abandonné, dans les bras de sa mère. Elle le coucha sur le lit et le changea avant de l'emmailloter de nouveau dans une couverture sur laquelle elle avait brodé les initiales de son fils. Une servante la débarrassa des linges souillés et quitta la pièce.

Mélinda s'installa à son bureau et continua d'écrire une lettre qu'elle avait déjà entamée avant le boire de Caleb. Elle était destinée à Simon...une énième lettre pour le prier de rentrer et de reconsidérer sa décision de les laisser, elle et l'enfant, en Orcanie. Plus elle ferait pression, plus elle avait de chances qu'il finisse par capituler. Elle termina sa lettre et la signa, prenant soin d'y joindre toute son affection, puis elle la scella et la déposa sur le coin du bureau. Après un moment de réflexion, elle se remit à écrire, cette fois au Roy. Elle voulait que Caleb soit baptisé. Habituellement, les enfants étaient baptisés dès la naissance, mais Simon avait du quitter presque immédiatement et avait promit à Mélinda qu'ils feraient baptiser l'enfant à son retour. Chaque fois qu'il avait remis les pieds en Orcanie, il n'y était pas resté assez longtemps pour qu'ils puissent procédé au sacrement...Le Roy étant le parrain de Caleb, il fallait qu'il soit présent, et pour rassembler le Roy et Simon au même endroit au même moment, il aurait fallu un miracle! Ils avaient chacun leur emploi du temps assez chargé...
Mélinda décida donc qu'il était temps pour son fils d'entrer dans la grande famille de Dieu, que Simon soit là ou non.

Elle rédigea une lettre pour le Roy, lui indiquant qu'elle désirait faire baptiser Caleb le plus tôt possible et que sa présence était donc requise...mais qu'elle attendrait patiemment qu'il soit possible pour lui d'y assister. Après avoir identifié les missives, elle scella la lettre d'une demi page et la joignit au premier pli, plus épais, qu'elle donna ensuite à la servante qui avait reprit sa place près du foyer.

- Portez ceci à qui de droit. Et ne vous avisez pas de les perdre, ce sont d'importantes lettres qui doivent absolument parvenir à leurs destinataires...Soyez discrète.

Ordonna-t-elle d'une voix autoritaire. La servante se leva et s'inclina respectueusement avant de sortir. Mélinda se posta devant la fenêtre, songeuse. La vie était beaucoup trop calme pour elle en Orcanie...elle avait besoin d'un peu d'action...
Revenir en haut Aller en bas
Simon
Conseiller du Roy
avatar

Nombre de messages : 288
Age : 26
Camp : Austrasie
Classe sociale : Conseiller et homme de confiance de Marth
Terre : Reims
Date d'inscription : 08/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: ex-Premier Intendant d'Austrasie

MessageSujet: Re: Le Retour du Comte   Jeu 28 Oct - 14:03

Quelques mois plus tard, Simon entra dans leurs appartements a lui et Gladys. Il posa alors son manteau sur un meuble et approcha a pas feutrés. Sa femme était endormie, le sein nu, leur fils contre son cœur. C'étaient-ils endormis pendant ou après un allaitement? Simon se le demandait. Quoiqu'il en soit il se glissa dans le lit, tout en retirant ses bottes, et passa la couverture sur eux, enlaçant son fils et son épouse, les embrassant tout deux. Il s'endormit alors pour se réveiller quelques heures après. Lentement il embrassa Gladys dans le cou et il la réveilla doucement tout en la caressant:

"Gladys, c'est moi, Simon, tu vas bien?"

Demanda alors le comte a son épouse, en la câlinant. Il caressait doucement la féminité de son épouse avec plaisir, puisqu'il n'avait pu voir de femmes depuis la dernière fois qu'il avait vu Gladys, a cause de la situation politique. Et oui, pour une fois il avait été fidèle! Quoiqu'il en soit il se montrait doux:

"Et comment se porte Caleb? Il grandit bien?"

Demanda doucement le père. Il caressa doucement la joue de son enfant avant d'embrasser son époux.

"Je suis si triste d'avoir du être loin de vous… Et dire que je vais devoir partir affronter les nordiques."

Soupira alors Simon. Il se blottit doucement contre Gladys et déclara alors:

"A mon retour, nous partirons pour l'Austrasie, je te le promet."

Dit il alors.
Revenir en haut Aller en bas
Eilantha de Tintagel
Prêtresse
avatar

Nombre de messages : 262
Age : 32
Camp : Le sien
Date d'inscription : 30/12/2007

Feuille de personnage
Religion:
Statut Social:

MessageSujet: Re: Le Retour du Comte   Jeu 28 Oct - 15:23

Endormie tout contre son fils, Mélinda n'entendit pas son époux entrer dans la pièce, pas plus qu'elle ne sentit sa présence près d'elle lorsqu'il vint la prendre dans ses bras.

Ce n'est que quelques heures plus tard, alors que Caleb émettait quelques gémissements, que la comtesse ouvrit les yeux. Elle sentit alors la chaleur de son époux et ses baisers.

Citation :
"Gladys, c'est moi, Simon, tu vas bien?"

La jeune femme sourit et se tourna vers l'homme qu'elle avait attendu pendant ce qui lui avait parut une éternité. Elle l'embrassa à son tour, savourant sa présence.

Citation :
"Et comment se porte Caleb? Il grandit bien?"

Hochant le menton, la nouvelle mère se tourna de nouveau vers son fils et lui caressa la joue du dos de la main, le regard tendre. Geste que Simon répéta.

- Il est fort, en santé. Il se nourrit très bien et dort bien aussi. C'est un ange...

On pouvait sentir toute la fierté de la comtesse pour son fils, l'héritier qu'elle avait courageusement donné à son époux.

Citation :
"Je suis si triste d'avoir du être loin de vous… Et dire que je vais devoir partir affronter les nordiques."

Tout d'abord heureuse, Mélinda changea radicalement d'humeur. Simon allait repartir aussi vite qu'il était revenu. C'était prévisible, mais pas moins déplaisant. La belle irlandaise ne releva pas, attendant la suite...car suite il y aurait.

Citation :
"A mon retour, nous partirons pour l'Austrasie, je te le promet."

Extrêmement mécontente, Mélinda se redressa et rattacha son corsage. Elle posa une main sur le torse de Simon pour le repousser tout en le dardant de son regard le plus brûlant. Elle soupira bruyamment et prit son fils dans ses bras pour le déposer dans son berceau. Elle quitta le lit et s'approcha d'une table basse ou étaient posés quelques fruits et une carafe. Elle versa du vin dans une coupe et s'en empara d'un geste sec avant d'aller se poster devant une fenêtre.

- Que tu doives nous quitter à nouveau pour aller combattre je ne sais quels barbares à des lieux d'ici, passe toujours...

Elle soupira de nouveau, puis avala une gorgée de vin, évitant soigneusement le regard de son mari.

- Mais que tu nous gardes en Orcanie, sans savoir quand je verrai finalement l'Austrasie, je ne saurais l'accepter! Je t'ai attendu suffisamment longtemps, enfermée dans cette chambre, visitant à peine les jardins...confinée ici par un médecin qui agit sous tes ordres! Nous allons bien tous les deux! Ton fils est fort et je suis entièrement rétablie depuis des semaines! N'as-tu pas eu mes lettres? Ne sais-tu donc pas que nous sommes parfaitement en état de faire la traversée? J'exige que tu nous envoie chez nous!

Frustrée, la vipère déversait son venin. Elle ne serait pas conciliante, cette fois-ci. Elle avala tout son vin et reposa brutalement la coupe sur la table basse. Elle fixa son mari dans les yeux.

- Je suis la comtesse de Reims. Pas des couloirs de Warminster! Je veux rejoindre mon domaine...visiter mes jardins...gouverner mes servantes...C'est ce que tu veux pour nous? Que nous vivions dans l'ombre de la noblesse Orcanienne? Nous sommes Austrasiens, c'est là-bas que nous devons être et toi, plus que quiconque, devrait le savoir!

Plus aucun barrage ne retenait la colère de la belle. Les deux derniers mois lui avait pesés plus qu'elle ne l'avait imaginé, apparemment...


Revenir en haut Aller en bas
Simon
Conseiller du Roy
avatar

Nombre de messages : 288
Age : 26
Camp : Austrasie
Classe sociale : Conseiller et homme de confiance de Marth
Terre : Reims
Date d'inscription : 08/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: ex-Premier Intendant d'Austrasie

MessageSujet: Re: Le Retour du Comte   Sam 30 Oct - 5:22

Simon se rendit compte qu'il n'aurait pas du évoquer son prochain départ. Gladys lui offrait certes de bonnes nouvelles mais la façon dont elle se levait, se rhabillait et le repoussait sur le lit montrait qu'il y avait problème. Simon se leva alors, et, négligeant le froid contact du sol sur ses pieds nus, approcha de son épouse, tout en la laissant déverser tout son venin, alors qu'il baissait les yeux, conscient qu'elle avait raison.

- Que tu doives nous quitter à nouveau pour aller combattre je ne sais quels barbares à des lieux d'ici, passe toujours...
- Mais que tu nous gardes en Orcanie, sans savoir quand je verrai finalement l'Austrasie, je ne saurais l'accepter! Je t'ai attendu suffisamment longtemps, enfermée dans cette chambre, visitant à peine les jardins...confinée ici par un médecin qui agit sous tes ordres! Nous allons bien tous les deux! Ton fils est fort et je suis entièrement rétablie depuis des semaines! N'as-tu pas eu mes lettres? Ne sais-tu donc pas que nous sommes parfaitement en état de faire la traversée? J'exige que tu nous envoie chez nous!
- Je suis la comtesse de Reims. Pas des couloirs de Warminster! Je veux rejoindre mon domaine...visiter mes jardins...gouverner mes servantes...C'est ce que tu veux pour nous? Que nous vivions dans l'ombre de la noblesse Orcanienne? Nous sommes Austrasiens, c'est là-bas que nous devons être et toi, plus que quiconque, devrait le savoir!


"Effectivement, tu as raison. Tu devrais partir pour l'Austrasie. Mais que veux tu que je te dise? J'avais peur de te laisser voyager, même avec escorte, loin de moi. Cependant je n'ai plus de raisons d'avoir peur, l'ennemi est encerclé."

Simon prit alors le verre vide de son épouse et le remplit, y buvant puis, il se tourna vers sa femme.

"Tu veux un autre verre?"

Demanda-t-il alors, prêt a resservir son épouse. Une fois qu'il eut la réponse, il agit en conséquence, puis posa ses mains sur les épaules de son épouse, la forçant a se tourner vers la fenêtre avec douceur, pour ensuite lui masser les épaules et la nuque.

"Tu pourras partir sous escorte quand tu le voudras, pour l'Austrasie. Tu pourras donc élever Caleb chez nous et faire connaissance avec nos domestiques."

Lentement une main du comte descendit sur le ventre de son épouse et il l'embrassa dans le cou, tandis que l'autre main caressait les hanches.

"Mais avant, que dirais tu d'un moment un peu plus intime? Nous pourrions donner un petit frère ou une petite sœur a Caleb, non?"

Demanda alors Simon, avec désir, souhaitant rompre toutes ces semaines d'abstinence, loin de Gladys.
Revenir en haut Aller en bas
Eilantha de Tintagel
Prêtresse
avatar

Nombre de messages : 262
Age : 32
Camp : Le sien
Date d'inscription : 30/12/2007

Feuille de personnage
Religion:
Statut Social:

MessageSujet: Re: Le Retour du Comte   Sam 30 Oct - 13:50

Citation :
"Effectivement, tu as raison. Tu devrais partir pour l'Austrasie. Mais que veux tu que je te dise? J'avais peur de te laisser voyager, même avec escorte, loin de moi. Cependant je n'ai plus de raisons d'avoir peur, l'ennemi est encerclé."

Mélinda haussa un sourcil, tournant un regard curieux vers son époux. Qu'il était beau...Il se versa du vin, avançant vers elle d'un pas nonchalant...La jeune femme eut du mal à détourner son regard de sa chemise ouverte...

Citation :
"Tu veux un autre verre?"

Elle retourna ses yeux d'émeraude à la fenêtre.

- Non... Fit-elle, boudeuse.

Simon s'approcha d'elle après avoir déposé la carafe et la coupe sur la table. Il déposa ses mains abîmées par le voyage sur les épaules à la peau parfaite de son épouse. Il entreprit de masser sa nuque, chose qu'elle adorait et il le savait. La jeune femme du se faire violence pour ne pas flancher.

Citation :
"Tu pourras partir sous escorte quand tu le voudras, pour l'Austrasie. Tu pourras donc élever Caleb chez nous et faire connaissance avec nos domestiques."

Mélinda eut un sourire en coin, satisfaite que sa manipulation ait eu l'effet escompté. Il était toujours facile de gagner, avec Simon...surtout lorsque l'appel de son corps se faisait pressant. Ainsi, comme cela était prévisible, les mains du comte devinrent plus audacieuse alors que ce dernier espérait sans doute une réponse plus que positive à ses avances, vu sa réponse favorable aux demandes de son épouse.

Citation :
"Mais avant, que dirais tu d'un moment un peu plus intime? Nous pourrions donner un petit frère ou une petite sœur a Caleb, non?"

Mélinda se retourna, plongeant son regard félin dans celui de Simon. Elle caressa sa poitrine et lui sourit.

- Il est certain que tout ce temps passé loin de moi à éveillé certaines...choses...

Fit-elle d'une voix douce. Elle était restée fidèle pendant l'absence de son époux...comment aurait-elle pu faire autrement, de toute façon! Mais ce concentrer sur Caleb était son seul désire. Son corps réclamait un peu de chaleur, mais sa tête avait la victoire facile sur ses sens.

Elle laissa ses lèvre effleurer celles de Simon puis se retira doucement.

- Malheureusement, je ne peux pas te laisser profiter de mon corps aussi facilement! Si je porte un autre enfant tout de suite, je ne pourrai plus nourrir Caleb moi-même. Je refuse de laisser une nourrice le faire à ma place!

La comtesse repoussa son époux du bout des doigts et jeta vers lui un regard de défi alors qu'elle marchait d'un pas lent vers le grand lit ou elle avait dormi seule pendant trop longtemps.

- ...mais j'imagine qu'à la lueur de cette information, tu sauras faire attention...non?

Sur ces mots, Mélinda étendit son corps de rêve sur les couvertures. La grossesse n'avait laissé que peu de traces...

Elle invita donc son époux à la rejoindre...avant que Caleb ne s'éveille!!

Revenir en haut Aller en bas
Simon
Conseiller du Roy
avatar

Nombre de messages : 288
Age : 26
Camp : Austrasie
Classe sociale : Conseiller et homme de confiance de Marth
Terre : Reims
Date d'inscription : 08/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: ex-Premier Intendant d'Austrasie

MessageSujet: Re: Le Retour du Comte   Dim 31 Oct - 12:14

Simon se demanda pourquoi Gladys levait un sourcil, et il remarqua avec satisfaction qu'il lui était dur de détourner le regard de son torse. Il posa le verre et la carafe au non et sourit en la sentant fondre sous le massage. Elle se tourna alors et le caressa pendant qu'ils se regardaient droit dans les yeux.

- Il est certain que tout ce temps passé loin de moi à éveillé certaines...choses...

"Si tu savais tout ce que ça a éveillé, tu en aurait peur. Leurs lèvres s'effleurèrent alors. "

- Malheureusement, je ne peux pas te laisser profiter de mon corps aussi facilement! Si je porte un autre enfant tout de suite, je ne pourrai plus nourrir Caleb moi-même. Je refuse de laisser une nourrice le faire à ma place!

Elle le repoussa alors doucement, avec un regard de défi puis partit vers le lit, il la suivit doucement, et sourit en voyant son épouse lascive sur les couvertures.

- ...mais j'imagine qu'à la lueur de cette information, tu sauras faire attention...non?

"Oui je saurais faire attention."

Déclara Simon, parfaitement conscient que son envie de paternité méprisait le désir de Gladys d'allaiter Caleb. Avec douceur il vint sur son épouse, et lui défit ses vêtements, leurs corps nus se collant l'un a l'autre, leurs doigts et leurs langues se mêlèrent alors qu'ils enflammaient leurs sens, le Comte se glissa entre les cuisses de son épouse et leurs corps s'unirent alors. Une fois l'extase atteinte, ils se caressèrent alors longuement, étendus côte a côte, jusqu'à ce que Caleb réclame le lait de sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Eilantha de Tintagel
Prêtresse
avatar

Nombre de messages : 262
Age : 32
Camp : Le sien
Date d'inscription : 30/12/2007

Feuille de personnage
Religion:
Statut Social:

MessageSujet: Re: Le Retour du Comte   Dim 31 Oct - 14:15

------------------------------------------------------------------------------------------

Les vingt derniers jours avaient été très agréables, tout à fait merveilleux en fait..."Gladys" et Simon avaient passé beaucoup de temps avec leur fils, profitant de chaque instant. Ils seraient de nouveau séparés...Mais la comtesse était rassurée de savoir qu'elle quittait pour l'Austrasie.

Ce jour était magnifique et idéal pour prendre le large. Mélinda était resplendissante, richement coiffée et habillée, prête à s'embarquer pour la traversée. Plusieurs personnes s'affairaient dans la chambre, transportant sacs et malles vers le port sous la surveillance étroite de leur maîtresse.

Simon était installé sur le lit, s'amusant avec Caleb qui riait aux éclats. Il pouvait maintenant s'asseoir seul et son sourire laissait entrevoir quatre petites dents. Sa tignasse rousse était aussi beaucoup plus fournie, augmentant encore la ressemblance avec ses parents. Il avait grandi et Mélinda, attendrie, arrivait à peine à croire à quel point le temps avait passé rapidement.

Toutefois, l'esprit de la jeune femme était concentré ailleurs. Elle avait appris une nouvelle importante seulement deux jours auparavant mais n'avait pas voulue mettre Simon au courant avant le jour du départ, de peur qu'il ne revienne sur sa décision de les laisser partir, Caleb et elle, vers l'Austrasie.

Lorsque les dernières malles furent emportées, l'irlandaise pris place dans son fauteuil favoris, une coupe à la main. Elle observa un instant le père et le fils qui s'amusaient toujours sur les couvertures puis inspira profondément.

- Simon, j'attend un enfant...

Lâcha-t-elle simplement, sachant que la nouvelle plairait énormément à son époux. Un délicat sourire s'imprima sur ses lèvres pulpeuse colorées de rouge. Ainsi, leurs ébats avaient portés fruit, comme l'avait espérer le comte. Mélinda, quant à elle, espéra que sa condition ne nuirait pas à la suite des évènements...elle avait tant à faire, une fois en Austrasie...
Revenir en haut Aller en bas
Simon
Conseiller du Roy
avatar

Nombre de messages : 288
Age : 26
Camp : Austrasie
Classe sociale : Conseiller et homme de confiance de Marth
Terre : Reims
Date d'inscription : 08/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: ex-Premier Intendant d'Austrasie

MessageSujet: Re: Le Retour du Comte   Dim 31 Oct - 16:45

Simon souriait alors qu'il jouait avec son fils. Il était triste de devoir les quitter, et le fait que Gladys parte la première lui facilitait la vie: comme ça il pourrait partir combattre plus sereinement.

Quoiqu'il en soit il se demanda ce qu'observait Gladys et se tourna vers elle.


- Simon, j'attend un enfant...

Alors là…. 20 jours ce n'était pas le record de Simon pour mettre une femme enceinte, puisque il lui était arrivé d'avoir un enfant avec la femme d'un autre comte, alors qu'ils n'avaient couchés ensemble que quelques heures, pendant que le mari était a la chasse, et qu'il avait probablement d'autres enfants, mais préférais ne pas le savoir. Mais bon, lorsqu'on ne s'y attend pas, ça fait toujours un choc. Surtout lorsque cet enfant vous allez l'élever car vous aimez la mère. Mais bien vite le sourire de Simon s'élargit et il prit Gladys dans ses bras, la faisant voler et la couvrant de bisous.

"Oh mais c'est merveilleux! Si tu savais comme je suis heureux!"

Déclara alors Simon, plus heureux que jamais en embrassant son épouse. Il la reposa alors sur le sol.

"Et notre enfant verra le jour en Austrasie."

Sourit alors le Comte, heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Eilantha de Tintagel
Prêtresse
avatar

Nombre de messages : 262
Age : 32
Camp : Le sien
Date d'inscription : 30/12/2007

Feuille de personnage
Religion:
Statut Social:

MessageSujet: Re: Le Retour du Comte   Dim 31 Oct - 20:46

Citation :
"Oh mais c'est merveilleux! Si tu savais comme je suis heureux!"

Comme elle l'avait imaginé, Simon fut ravi d'apprendre la nouvelle et la couvrit d'amour. Caleb éclata de rire en voyant son père soulever sa mère. La scène était parfaite, d'un bonheur radieux!...Mais la comtesse resta sur ses gardes...Jusqu'à ce que...

Citation :
"Et notre enfant verra le jour en Austrasie."

Voilà ce que la jeune femme voulait entendre! Son voyage n'était pas compromis, c'était le principal! Enfin détendue, Mélinda sourit et embrassa son mari à son tour.

- Si nous voulons nous y rendre, nous devons tout de suite rejoindre le navire au port!

Fit-elle, excitée. Elle laissa Simon pour aller prendre Caleb et lui enfiler un bonnet chaud ainsi qu'un par-dessus de fourrure. L'air du large était plus frais et et la jeune mère ne risquait jamais le moindre détail lorsqu'il s'agissait de son fils.

Deux servantes se joignirent à la comtesse, elles la suivraient jusqu'en Austrasie pour l'aider pendant le voyage. Une fois devant le majestueux navire qui devait les transporter, Mélinda eut un instant de tristesse. Elle tendit Caleb à l'une des servantes et lui ordonna de le porter jusqu'à leur cabine. Elle se tourna ensuite vers Simon et l'enlaça tendrement. Elle aurait préféré qu'il la suive, mais c'était impossible...Elle l'embrassa avant d'essuyer une toute petite larme sur sa joue. Elle lui sourit et s'empara de ses mains pour les déposer sur son ventre.

- Répond-moi franchement...Seras-tu...enfin, crois-tu que tu seras de retour pour la naissance du bébé?

Fit-elle, la voix tremblante. Elle savait qu'il y avait une chance qu'elle ne le revoit jamais...la guerre n'était pas une partie de plaisir...Elle savait aussi que Simon ne pouvait évidemment pas lui donner de réponse à sa question. Il ignorait sans doute lui-même quand il pourrait rentrer en Austrasie. Malgré tout cela, il avait fallu qu'elle pose la question, juste pour qu'il tente de la rassurer en lui mentant...car c'était surement ce qu'il ferait, pour ne pas qu'elle s'inquiète trop. Peu importe la réponse, elle s'accrocherait à se mensonge pour ne pas flancher...jusqu'à ce qu'elle puisse de nouveau le serrer contre elle.
Revenir en haut Aller en bas
Simon
Conseiller du Roy
avatar

Nombre de messages : 288
Age : 26
Camp : Austrasie
Classe sociale : Conseiller et homme de confiance de Marth
Terre : Reims
Date d'inscription : 08/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: ex-Premier Intendant d'Austrasie

MessageSujet: Re: Le Retour du Comte   Lun 1 Nov - 10:07

Simon fut surpris par la précipitation de son épouse, mais il la suivit, emporté par la fougue de la belle irlandaise. Que faire d'autre de toute façon? Il se retrouva donc sur un quai avec Gladys dans ses bras. Il la couvrit tendrement de baiser, elle l'embrassa avec passion, il embrassa tendrement son fils, ils pleurèrent, et elle lui posa une grave question, alors qu'il avait le mains sur son ventre.

- Répond-moi franchement...Seras-tu...enfin, crois-tu que tu seras de retour pour la naissance du bébé?

-Oui je serais de retour, bien avant. Je te le promet. Je serais là pour la naissance de notre enfant.

Promis alors Simon avant d'embrasser avec passion son épouse. Il voulait rentrer et il serait rentrer pour voir son enfant naître. Il serait là cette fois, pour Gladys.

Oh dieu qu'il l'aimait! Et comme la voir partir fut douloureux, devoir d'abord cesser de l'embrasser, puis de l'enlacer fut dur. Mais devoir la laisser partir sur le bateau alors ça… C'était plus que dur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Retour du Comte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Retour du Comte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» retour du comte Rhadamanthe
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: † Hors-jeu † :: Personnages :: Archives-
Sauter vers: