Venez festoyer, guerroyer ou ... comploter en Orcanie !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petit Souper conjugal [Cromwell et Marie ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Geoffroy De Cromwell
Conseiller du Roy
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 26
Camp : Orcanie
Classe sociale : Comte d'Orcanie
Date d'inscription : 01/12/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Comte d'Orcanie

MessageSujet: Petit Souper conjugal [Cromwell et Marie ]   Mer 10 Nov - 21:13

Depuis son mariage, Cromwell n'était pas plus heureux et pour cause ...
Premièrement, il ne semblait pas bien s'entendre avec son épouse, elle impulsive et indifférente et lui plutôt rationnel ( trop?) et romantique ...
De plus, il avait appris quelque chose qu'il ne digérait pas, mais il faisait son possible pour passer par dessus cela ...

Afin de mieux connaitre sa femme, il avait chargé un de ses hommes de la suivre et de lui rapporter toutes ses activités ...
Son homme de main lui était revenu avec cette révélation : Marie, sa Marie était la maîtresse du démon d'Orcanie ...

La première fois qu'il su cela, ce fut comme une violente gifle dans la figure ...
Depuis, il faisait son maximum pour oublier cela et se concentrer sur la réussite de son mariage qui, d'ailleurs, n'avait pas encore été consommé ...

Il avait passé la majeure partie de la journée à organiser un petit souper pour lui et Marie, un petit souper afin de pouvoir bien la cerner ...
Son but : il voulait qu'elle l'aime comme lui l'aimait ...
S'il avait pu, il lui aurait décrocher la Lune et lui aurait servit sur un plateau d'argent ...

Le soir tombait et tout était enfin prêt pour cette soirée qui, selon Geoffroy, n'avait aucune raison de mal se passer ...
Maintenant, il ne restait qu'à voir si Cromwell avait de bons pressentiments ....
Geoffroy n'attendait plus que sa belle et jeune épouse, bien qu'anxieux ...

Assis devant le feu de la cheminée, un verre à la main, son esprit se perdait dans la danse des flammes ...
Il était si perdu que plus rien ne semblait existé autour de lui ...
Revenir en haut Aller en bas
Marie De Cromwell
Dame
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 1526
Camp : Mordred
Classe sociale : noble
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 01/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: servante favorite du tyran !

MessageSujet: Re: Petit Souper conjugal [Cromwell et Marie ]   Jeu 11 Nov - 0:03

Marie entra dans leurs appartements, à Geoffroy et elle, le coeur léger, fredonnant un air joyeux. Sa robe était froissée, victime des soins de Mordred qui l'avait "retenue" tout l'après-midi. Ses cheveux étaient aussi défait que son accoutrement. Elle entortillait dans ses petits doigts le ruban qui avait servi à nouer son indomptable tignasse blonde.

Les servantes qu'elles avaient croisées dans les corridors l'avait regardée bizarrement...mais elle avait l'habitude! Toutefois, elle comprit pourquoi lorsqu'elle remarqua que son corsage était mal boutonné à l'avant...donnant à son décolleté, un air un peu trop baveux...Mais cela l'amusa! Elle entreprit de rattacher le bouton fautif...et ne remarqua pas la présence de Geoffroy, dans son éternel fauteuil. Comment aurait-elle pu se douter? Son conseiller de mari n'était jamais là, à cette heure...
Revenir en haut Aller en bas
Geoffroy De Cromwell
Conseiller du Roy
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 26
Camp : Orcanie
Classe sociale : Comte d'Orcanie
Date d'inscription : 01/12/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Comte d'Orcanie

MessageSujet: Re: Petit Souper conjugal [Cromwell et Marie ]   Jeu 11 Nov - 0:20

Geoffroy eut un léger sursaut lorsqu'il entendit la porte s'ouvrir, mais il fit mine de rien ...
Il voulait voir si sa femme remarquerait sa présence pour une fois ...
Il était vrai qu'il travaillait tard et ce très souvent, mais étant beaucoup moins concentré ces temps-ci, il quittait parfois les séances du conseil plus tôt qu'à l'habitude ...
Il préférait d'avantage broyer du noir dans ses appartements ...

Après quelque minutes où Marie ne s'aperceit pas qu'il était là, il se leva, doucement, puis la vit dans un sale état ...
Étant tout de même respectueux de sa personne et de son image, Cromwell prenait soin de son apparence et son titre de comte ainsi que de conseiller l'obligeait ...
Il aurait cru que Marie en aurait fait de même, étant elle-même comtesse ...

Il vint près d'elle, doucement, sans dire un mot, puis prit sa main pour la porter à ses lèvres...


- J'ai de la difficulté à m'imaginer ce que vous avez pu faire afin d'être dans cette état ...

Oh que non, il n'avait aucune difficulté à se l'imaginer !!!

- Mais vous êtes tout de même ravissante ...

Il alla lui verser une coupe, puis lui tendit.

- J'ai pensé que nous pourrions dîner ce soir ... vous et moi, ensemble ...
Qu'en dites-vous ?
Ou bien aviez-vous d'autres plans ? ...

* Dans le genre d'aller butiner chez le roy * pensa le conseiller

Il y a longtemps que nous avons eut une telle occasion de ... ... discuter !

Homme de mots et de débats, mais aussi de subtiles interrogatoires !
Revenir en haut Aller en bas
Marie De Cromwell
Dame
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 1526
Camp : Mordred
Classe sociale : noble
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 01/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: servante favorite du tyran !

MessageSujet: Re: Petit Souper conjugal [Cromwell et Marie ]   Jeu 11 Nov - 1:07

Occupée qu'elle était à replacer ses vêtements et à se remémorer les mains de Mordred sur son corps, Marie ne remarqua pas Geoffroy qui s'approchait d'elle. Lorsqu'il saisit sa main, elle sursauta violemment et posa sa main libre sur la table joliment montée pour le repas. Son coeur battant la chamade, elle se sentait comme une enfant prise à voler des friandises. Geoffroy ne releva pas sa réaction et porta sa frêle petite main à ses lèvres avant de dire d'une voix grave:

Citation :
- J'ai de la difficulté à m'imaginer ce que vous avez pu faire afin d'être dans cette état ...

Marie souhaita que ce fut vrai, mais les rumeurs allaient bon train à Warminster et Geoffroy avait sûrement eut vent de bien des choses...

Citation :

- Mais vous êtes tout de même ravissante ...

À cette remarque, la jeune écervelée sourit. Elle s'empara de la coupe que lui tendait son époux et en prit une gorgée, soudainement moins soucieuse de ce qu'il pouvait penser.

Citation :
- J'ai pensé que nous pourrions dîner ce soir ... vous et moi, ensemble ...
Qu'en dites-vous ?
Ou bien aviez-vous d'autres plans ? ...

Marie déglutit difficilement, mais ne dit rien. Elle se contenta de regarder Geoffroy de ses grands yeux de biche.

Citation :
Il y a longtemps que nous avons eut une telle occasion de ... ... discuter !

Il était vrai qu'en général, le couple ne se retrouvait que rarement seul, si ce n'était qu'au moment de se coucher. Marie travaillait au service du Roy du matin au soir et souvent, son service ne se terminait que tard...Le conseiller, tant qu'à lui, était dévoué à son travail et se donnait à lui corps et âme...peut-être pour oublier ce mariage au début désastreux...

Quoi qu'il en soit, le comte s'était donné du mal pour organiser une soirée qui s'annonçait charmante et Marie, bien que plutôt indifférentes aux préoccupations de son époux, souhaitait lui faire plaisir. Elle posa la main sur son bras et lui sourit sincèrement.


- Bien sûr que je vais dîner avec toi, Geoffroy.


De plus simple provenance, Marie n'était pas adepte du vouvoiement, surtout pas entre époux, et parlait à son mari en utilisant le "tu", alors que lui s'obstinait à la vouvoyer...malgré les nombreuses fois ou elle lui avait demander de ne plus le faire.

D'un pas léger, elle gagna sa place habituelle à la table et redevint cette enfant enjouée, et gâtée, qu'elle avait l'habitude d'être. Elle observa la table, richement préparée et déjà couverte d'amuse-gueule, de pain et de fromage. Elle se servit sans attendre. Lorsque Geoffroy eut gagné sa place, elle lança:

- Ton travail avec le conseil s'est terminé tôt aujourd'hui, non?

Elle pouvait être d'une insouciance désarmante...
Revenir en haut Aller en bas
Geoffroy De Cromwell
Conseiller du Roy
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 26
Camp : Orcanie
Classe sociale : Comte d'Orcanie
Date d'inscription : 01/12/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Comte d'Orcanie

MessageSujet: Re: Petit Souper conjugal [Cromwell et Marie ]   Jeu 11 Nov - 13:47

Geofroy trouvait Marie extrêmement ravissante ...
Ses agissements, bien que parfois enfantins, lui donnaient un petit coté assez charmant ...
Cromwell comprenait pour le roy d'Orcanie aimait tellement sa jeune épouse ...
Elle était belle, avait de superbes formes et son sourire était plus qu'attirant ...
Marie pouvait être, parfois, un peu provocante également ...
Les robes qu'elle portait mettait en valeur ses courbes parfaitement dessinées et rien ne pouvait laisser un homme indifférent ...
Lui-même, ne voulait pas d'autre femmes ...
Il lui était inconcevable de vouloir une maîtresse parce que ce qu'il voulait, c'était Marie ...
Sa Marie ... Il la désirait profondément, il la chérissait, mais ne pouvait concevoir s'unir à elle alors que rien n'existait entre eux ...


Citation :
Bien sûr que je vais dîner avec toi, Geoffroy.

Il était bien heureux qu'elle accepte ! Cependant, il cru percevoir dans cette phrase quelque chose qui le dérangea un peu ...
Comme si dîner avec lui c'était ordinaire ou bien tout à fait normal alors que c'était si rare ...
Il travaillait beaucoup au conseil et elle, devait être présente auprès du Roy afin de répondre à vraiment tous ses besoins, selon les sources de Geoffroy ! ...

Il passa cette réflexion puis entreprit de mener sa doue à la table qui les attendait ...
Il passa un bras autour de sa taille, bien innocemment, puis, par accident, frôla sa hanche de sa main ...
Le comte n'était point pudique, au contraire, mais ce genre de gestes intimes était plutôt rare ...
Depuis leurs mariage, les seuls rapprochements entre eux furent le baiser qui scella leur union, et la nuit lorsqu'ils dormaient côte à côte, mais sans plus ...
Bref, un mariage assez désastreux ...


- Je suis bien content que vous ... que tu acceptes ...
Ça me fait plaisir de pouvoir enfin partager un vrai dîner avec ma merveilleuse femme ...

Depuis qu'il la connaissait, elle l'avait toujours tutoyé, mais pour ne point augmenter la tension, Geoffroy n'avait rien dit ...
En ce qui le concernait, il faisait des effort afin de la tutoyer également, mais il lui arriver encore de la vouvoyer par erreur ...

Une fois attablé, il fut immédiatement interrogé sur sa journée ...


- Vois-tu, je n'ai point la tête à la bonne place ces temps-ci ...
Je suis extrêmement préoccupé et je n'arrive point à me concentré sur mon travail ...
Je pense beaucoup à vo.... à toi ... beaucoup ...

Il laissa ce malaise un peu de coté puis dit :

- Et puis je m'ennuie certes ...
J'ai l'impression que le Roy monopolise ton temps ...
Tu es de moins en moins là ...
C'est à se demander des fois ce qu'il veut si tard le soir ...

En fait, Geoffroy le savait bien ...
Il prit une gorgé, puis posa un regard tendre sur Marie ...
Ne voyait-elle pas ce qu'il lui disait ?
Ne comprenait-elle pas qu'il savait tout ?


( je suis en feu aujourd'hui !)
Revenir en haut Aller en bas
Marie De Cromwell
Dame
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 1526
Camp : Mordred
Classe sociale : noble
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 01/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: servante favorite du tyran !

MessageSujet: Re: Petit Souper conjugal [Cromwell et Marie ]   Jeu 11 Nov - 15:03

Citation :
- Vois-tu, je n'ai point la tête à la bonne place ces temps-ci ...
Je suis extrêmement préoccupé et je n'arrive point à me concentré sur mon travail ...
Je pense beaucoup à vo.... à toi ... beaucoup ...

Marie, qui s'occupait plus des victuailles que de son époux, fut touchée par ses propos et leva vers lui un regard légèrement surpris. Elle remarqua pour la première fois les cernes sous ses yeux et les plis sur son front, signe de son soucis. La jeune femme baissa les yeux sur son assiette qu'une servante la remplissait d'un délicieux repas préparé avec soin. Geoffroy la congédia rapidement.

Citation :
- Et puis je m'ennuie certes ...
J'ai l'impression que le Roy monopolise ton temps ...
Tu es de moins en moins là ...
C'est à se demander des fois ce qu'il veut si tard le soir ...

Pouvait-il se douter? Non, bien sûr que non...À moins que...Mais non c'était impensable! La suite de Mordred était privée, très privée. Le Monarque étant de nature plutôt méfiante, il était impossible qu'on puisse l'épier...

...Mais pourquoi Marie se sentait-elle prise au piège, alors...?

La comtesse avala une première bouchée de ce repas merveilleux et leva les yeux vers Geoffroy. Il la regardait, maintenant, avec ce regard si tendre qu'il posait souvent sur elle. La culpabilité la gagna, un bref instant...

Mais Mordred avait été le premier homme à partager son intimité...Le premier et le seul, jusqu'à maintenant. Il lui semblait légitime qu'elle continue de se donner à lui. Après tout, n'était-elle pas, elle aussi, la première femme que Mordred ait connue? Elle était plus à lui qu'à Geoffroy, selon sa propre logique.

Toutefois, les liens du mariage unissait Marie à son comte de mari et elle savait très bien qu'il allait falloir, à un moment ou un autre, que les choses évoluent...mais si Geoffroy apprenait la triste vérité à son sujet, peut-être serait-il porté à la répudier...Surtout qu'il le pourrait! Ils n'avaient toujours pas consommé leur union...

Logiquement, il allait falloir que Marie pousse Geoffroy à la prendre...Ce ne serait pas chose facile. Le romantique conseiller voulait que son épouse éprouve de l'amour pour lui avant qu'il n'y ait le moindre contact physique. Jusque là, Marie n'y portait pas le moindre intérêt...Pour la première fois, cela lui apparu comme un obstacle de taille, une épée de Damoclès pendant au-dessus de sa tête.

Le regard de Geoffroy se faisait de plus en plus pesant...elle devait lui répondre, car c'était précisément ce qu'il attendait d'elle. Tout ce remue-méninge lui avait flanqué la migraine et elle eut de la difficulté à mettre au point une réponse satisfaisante. Elle termina sa bouchée, plus grosse que nécessaire, et enchaîna:

- Je fais partie de la suite personnelle du Roy, alors tant qu'il a besoin, je dois être présente, voilà tout...

Fit-elle en évitant de le regarder. Elle bu de son vin et fourra une autre bouchée dans sa bouche parfaite.

Revenir en haut Aller en bas
Geoffroy De Cromwell
Conseiller du Roy
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 26
Camp : Orcanie
Classe sociale : Comte d'Orcanie
Date d'inscription : 01/12/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Comte d'Orcanie

MessageSujet: Re: Petit Souper conjugal [Cromwell et Marie ]   Jeu 11 Nov - 18:14

Citation :
Je fais partie de la suite personnelle du Roy, alors tant qu'il a besoin, je dois être présente, voilà tout...

Geoffroy acquiésca d'un léger coup de tête et d'un léger sourire ...
Pour lui, ce n'était pas une réponse satisfaisante, il aurait aimé que Marie lui trouve autre chose, mais en même tant, il comprenait ce qu'elle lui cachait ...
Cette courte réponse confirmait ses soupcons ...

Sans montrer le fond de sa pensée, il lui sourit gentiment


- Bien sûr, c'est extremement logique ...

Il tentait de se convaincre que ce qu'elle faisait, que cette liaison lui était imposée, que dans le fond, elle ne faisait qu'obeir aux demandes du roy, que dans le fond, elle l'aimait ...
Inconsciement, il se mit à jouer avec l'alliance qu'il portait au doigt ...

Pendant un moment, il se rappela de ce jour qui aurait dû être le plus beau de sa vie, ce jour où il s'était imaginé devenir un bon époux, un homme de valeur, et surtout, un bon père ...
Il s'était dit que même si ce mariage n'était pas un mariage d'amour, Marie et lui finiraient par bien s'entendre, par s'aimer et par procréer ...

S'étant marié peu de temps avant la crise qui boulversa l'Orcanie et ayant rapidement compris que ce mariage serait un fléau, Cromwell avait cru bon de s'interresser aux investigations, aux différents conseils ...
Cela fit qu'ils n'avait pas consommé son mariage et qu'il n'y eut aucun voyage de noce ...

Geoffroy savait tout de même qu'il devrait un jour s'acquitter de ses devoirs, mais il y avait des conditions et Marie les connaissait ...
Plus l'attente grandissait, plus Geoffroy la voulait , mais il devait se contenir ...
En attendant, il souffrait de l'indifférence que lui portait sa femme ...

Après quelques bouchées et un silence qui donnait froid dans le dos, Geoffroy se racla la gorge ...


Le Roy m'a accordé quelques jours pour me ressaisir ...
Il y longtemps que je ne me suis pas arrêté de travailler ...

Cromwell n'en avait pas pas l'habitude. Il travaillait constamment et en plus, il était torturé par sa relation de couple ..

- On m'a averti que la construction de notre manoir était terminé et qu'il était fin prêt à être habité ...
Je pensais ... puisque je ne t'avais pas offert de voyage de noce, que nous pourrions y passer quelques jours seulement vous ... hum ... toi et moi ...
Je demanderais, bien sûr au Roy de te relever de tes fonctions pour quelques jours ...
Qu'en penses-tu ? ...

Il baissa les yeux un instant, incertain que de rajouter quelque chose serait pertinent mais il se lanca toute de même ...

- Je ... j'aimerais que nous fassions le point sur notre mariage ...
Je n'ai pas envie que la situation dans laquelle nous sommes en ce moment persiste ...
Je veux que nous sauvions notre union ...

Revenir en haut Aller en bas
Marie De Cromwell
Dame
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 1526
Camp : Mordred
Classe sociale : noble
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 01/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: servante favorite du tyran !

MessageSujet: Re: Petit Souper conjugal [Cromwell et Marie ]   Jeu 11 Nov - 19:21

Citation :
Le Roy m'a accordé quelques jours pour me ressaisir ...
Il y longtemps que je ne me suis pas arrêté de travailler ...

Un congé? Super...

Citation :
- On m'a averti que la construction de notre manoir était terminé et qu'il était fin prêt à être habité ...
Je pensais ... puisque je ne t'avais pas offert de voyage de noce, que nous pourrions y passer quelques jours seulement vous ... hum ... toi et moi ...
Je demanderais, bien sûr au Roy de te relever de tes fonctions pour quelques jours ...
Qu'en penses-tu ? ...

Le Manoir...elle avait presque oublié. Bien entendu, l'idée d'avoir un Manoir rien qu'à elle l'enchantait, comme n'importe quelle fille gâtée comme elle, mais elle ne voulait pas quitter la cour, ni son Roy. De toute façon, il était peu probable que Mordred accepte de la libérer de son travail pour qu'elle aille vivre en permanence au Manoir avec Geoffroy. Ils étaient tous deux bien trop pris à la cour pour que ce soit réalisable...Ce qui amena Marie à se questionner sur la raison d'une telle construction. Ils étaient membres très actifs de la cour d'Orcanie...à quoi leur servait un Manoir, sinon qu'à servir de trophée aux yeux des autres...

...À l'éloigner de la cour? À se retrouver seule avec elle...?

La jolie demoiselle fut prise d'un instant de panique. Elle s'était retrouvée seule avec Geoffroy pratiquement toutes les nuits depuis leur mariage, mais l'idée d'être dans une situation totale d'intimité avec lui, loin de Warminster et surtout, loin de Mordred, l'effrayait. Son estomac s'emplit de papillons et elle déposa l'ustensile qu'elle avait à la main avant de s'éclaircir discrètement la gorge.

Avant qu'elle puisse dire quoi que se soit, Geoffroy continua:

Citation :

- Je ... j'aimerais que nous fassions le point sur notre mariage ...
Je n'ai pas envie que la situation dans laquelle nous sommes en ce moment persiste ...
Je veux que nous sauvions notre union ...

Sauver? Marie trouva que son époux dramatisait...Leur mariage n'en était qu'au début, nul ne savait ou cela les mènerait, mais une chose était sûre: Ils étaient liés à jamais...Sauf si bien sûr Marie n'arrivait pas à amener Geoffroy dans le lit conjugale pour autre chose que dormir...Dans ces circonstance, étant donné la pression qui pesait sur ses épaules, la jeune femme déduit qu'un séjour dans leur propre Manoir était de circonstance.

Elle hocha légèrement le menton.

- Oui...J'imagine que c'est une bonne idée.

Elle reprit son ustensile et farfouilla dans son assiette.

- Mais je ne sais pas si le Roy acceptera de me libérer, même si ce n'est que pour quelques jours. Tu sais, j'ai beaucoup de travail et Mo...le Roy n'accepte pas n'importe qui dans sa suite.

Fit-elle, le yeux sur son assiette, faisant mine de prendre la chose à la légère alors qu'en réalité, elle sentait ses membres qui tremblaient de nervosité.
Revenir en haut Aller en bas
Geoffroy De Cromwell
Conseiller du Roy
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 26
Camp : Orcanie
Classe sociale : Comte d'Orcanie
Date d'inscription : 01/12/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Comte d'Orcanie

MessageSujet: Re: Petit Souper conjugal [Cromwell et Marie ]   Jeu 11 Nov - 20:21

Citation :
- Mais je ne sais pas si le Roy acceptera de me libérer, même si ce n'est que pour quelques jours. Tu sais, j'ai beaucoup de travail et Mo...le Roy n'accepte pas n'importe qui dans sa suite.

Étant conseiller, le comte portait une grande attention aux paroles et il constata le quasi-lapsus qu'elle eut de nommer le roy par son prénom ... Geoffroy eut une petite réflexion, mais par accident, au lieu de simplement le penser, il le dit tout haut ...

- Tu veux dire que le roy n'accepte pas n'importe quelle femme dans sa suite ...

Se rendant compte qu'il avait dit, cela, il s'excusa promptement ... Il s'était emporté un peu trop vite et regrettait ses paroles ...

Je suis désolé ...
Vraiment désolé ...

Il devait se reprendre rapidement, il n'en pouvait plus de garder ce secret pour lui ...
Un jour ou l'autre, elle saurait qu'il était au courant ...
Il déposa ses ustensiles et prit la main libre de la jeune femme ...


- Le Manoir n'est pas bien loin du château, une demie-journée tout au plus, mais au moins, ca nous permetterait de nous retrouver seuls ...
J'ai besoin de m'éloigner quelques jours et j'adorerais les passer avec vo .... toi ...
Le roy a d'autre servantes à qui il fait bien confiance, elle assureront le temps de ton séjour avec moi, non ? ...

Son regard était insistant, tendre et surtout, sincère ...

- Je veux passer du temps avec ma femme, avec celle que j'aime plus que tout et pour qui je serais prêt à tout ...
Revenir en haut Aller en bas
Marie De Cromwell
Dame
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 1526
Camp : Mordred
Classe sociale : noble
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 01/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: servante favorite du tyran !

MessageSujet: Re: Petit Souper conjugal [Cromwell et Marie ]   Jeu 11 Nov - 20:51

Citation :
- Tu veux dire que le roy n'accepte pas n'importe quelle femme dans sa suite ...

Marie leva les yeux vers son époux, outrée. Non pas qu'il ait eu tort, mais le fait qu'il en parla si ouvertement décontenança la jeune femme.

Citation :
Je suis désolé ...
Vraiment désolé ...

S'emprassa-t-il d'ajouter, conscient de sa faute...si faute il y avait, car en réalité, Geoffroy n'avait clairement rien à se reprocher. C'était Marie, la vilaine...

Elle baissa les yeux à nouveau, mais cette fois, elle regarda la main de son époux sur la sienne. Ce contact lui semblait aussi naturel qu'une orange dans un pommier...Elle n'abrégea toutefois pas ce rapprochement, car elle ne le devait pas...pour ne pas avoir plus d'ennuis qu'elle en avait déjà.

Citation :
- Le Manoir n'est pas bien loin du château, une demie-journée tout au plus, mais au moins, ca nous permetterait de nous retrouver seuls ...
J'ai besoin de m'éloigner quelques jours et j'adorerais les passer avec vo .... toi ...
Le roy a d'autre servantes à qui il fait bien confiance, elle assureront le temps de ton séjour avec moi, non ? ...

Il avait raison, en théorie...d'autres servantes qu'elle pouvaient très bien effectuer le travail pendant son absence...il existait toutefois une tâche que les autres femmes de la suite royale ne pouvaient pas accomplir...Si cela pouvait être qualifié de "tâche"...

Marie était coincée. Geoffroy avait raison sur toute la ligne et, logiquement, le Roy n'avait aucune raison de retenir la jolie blonde à Warminster pendant le congé de son mari. Aucune raison, sauf peut-être le fait qu'il était le Roy et que personne n'était en position de s'objecter à sa volonté...il n'était pas tenu de se justifier à qui que se soit...

Le dernier espoir de Marie pour éviter cette proximité avec Geoffroy était que Mordred refuse de la laisser partir...Mais il accepterait surement...Il était sans doute le premier à souhaiter que son mariage avec le comte de Cromwell soit dûment consommé, de manière à éviter que Geoffroy ne demande l'annulation de leur union.

Que de désespoir dans le coeur de la belle...car cette situation était sans issue pour elle.

Citation :
- Je veux passer du temps avec ma femme, avec celle que j'aime plus que tout et pour qui je serais prêt à tout ...

Il s'était penché vers elle, en quête de son regard bleu. Elle leva les yeux vers le sien et y découvrit tant de tendresse qu'elle ne put résister. Au fond, elle avait pitié. Geoffroy n'était pas un méchant homme et il aurait mérité bien meilleur épouse qu'elle.

Dans son éternelle spontanéité, Marie se pencha vers son époux et posa une main sur sa joue avant d'appuyer ses lèvres roses sur les siennes. Un baiser chaleureux qui se voulait réconfortant et sincère...une manière comme une autre d'effacer sa propre culpabilité, l'espace d'un instant.

Avant que Geoffroy n'ait l'opportunité de se retirer de ce baiser, ce qu'il aurait surement fait étant donné ses continuelles réticences, Marie se redressa et ôta sa main de sous la sienne. Elle se leva prestement, laissant son assiette encore bien remplie et replaça sa chaise.

- D'accord, si tu crois que c'est ce qu'il nous faut.

Fit-elle, plus ou moins froidement. Son ton était celui d'une enfant à qui on aurait imposé une corvée et qui se résignait à l'accepter pour éviter qu'on ne la punisse. Elle repoussa ses cheveux en bataille d'une main.

- Je vais me coucher, je suis fatiguée.

Lâcha-t-elle avant de tourner les talons pour rejoindre leur lit dans la pièce voisine.

Revenir en haut Aller en bas
Geoffroy De Cromwell
Conseiller du Roy
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 26
Camp : Orcanie
Classe sociale : Comte d'Orcanie
Date d'inscription : 01/12/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Comte d'Orcanie

MessageSujet: Re: Petit Souper conjugal [Cromwell et Marie ]   Jeu 11 Nov - 21:39

Geoffroy comprenait le regard outré qu'elle lui avait lançé et il l'avait mérité ...
Il avait grandement manqué de tact envers Marie, ce qui lui arrivait très peu souvent ...
En général, il pouvait facilement contenir ses commentaires, mais la fatigue et la confusion de ses sentiments avaient fait qu'il était un peu plus expressif de ses pensées ...

Lorsque la jeune femme regarda leurs mains, l'une dans l'autre, Cromwell s'interrogea sur les pensés de sa femme ...
Que pouvait bien ressentir une femme, consciente en tout point qu'elle trompait ouvertement son époux et qui devait faire face à l'amour de celui-ci ? ...
Il aurait aimé lui dire que ce n'était pas grave, que tout cela n'avait pas d'importance, mais il ne le pouvait tout simplement pas ...
Leur relation chancelait beaucoup et le problème était surement la liaison qu'elle entretenait avec le souverain ...

Il ne demandait pas le ciel, il voulait simplement qu'elle l'aime en retour, qu'elle apprécie le temps passé en sa compagnie, qu'elle passe plus de temps avec lui ... mais pas qu'elle le préfère ...

Perdu dans ses réflexions, il ne vit pas venir la fougueuse Marie et son baiser ...
Bien qu'il se tenait pour dit que ces contacts ne devaient pas avoir lieu entre eux, il ne refusa pas ce baiser parce qu'il le sentit comme il était : sincère et réconfortant ...
Voila tout ce qu'il demandait ...

Lorsqu'elle se redressa et se leva, Geoffroy resta un instant figé, son coeur battait vite ...
Chaque fois qu'il avait gouté ses lèvres, il l'avait désiré encore plus ...
Trop d'abstinence le rendait plus vulnérable aux plaisirs ...


- Attends !

D'un bond, il se leva et la rattrapa alors qu'elle venait de s'étendre sur le lit ... Là encore, elle avait l'air du fruit de la tentation ...

- Marie, explique moi quelque chose ...
Pourquoi réponds-tu aussi froidement ?
Je connais ce ton, je suis conseiller depuis des années et discourir est mon travail ...
Je sais que quelque chose ne pas et je veux savoir quoi ...

Ai-je dis ou ... ou fais une chose qui t'a déplu ? ...
Revenir en haut Aller en bas
Marie De Cromwell
Dame
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 1526
Camp : Mordred
Classe sociale : noble
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 01/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: servante favorite du tyran !

MessageSujet: Re: Petit Souper conjugal [Cromwell et Marie ]   Jeu 11 Nov - 23:20

D'un pas résolu, convaincue que la conversation était maintenant terminée, Marie avait rejoint la chambre et s'était départie de sa robe qui jonchait maintenant le sol. En chemise de nuit, elle se glissa sous les couvertures, consciente qu'il était bougrement tôt pour se coucher, mais c'était le seul moyen qu'elle avait trouvé pour se débarrasser de la situation plutôt inconfortable dans laquelle elle se trouvait.

Citation :
- Attends !

Bien sûr, cela aurait été beaucoup trop facile...Geoffroy n'abandonnerait pas aussi vite. Il la rejoignit rapidement, se tenant debout près du lit. Marie leva les yeux au ciel avant que son époux ne puisse le remarquer puis posa un regard exaspéré sur celui-ci.

Citation :
- Marie, explique moi quelque chose ...
Pourquoi réponds-tu aussi froidement ?
Je connais ce ton, je suis conseiller depuis des années et discourir est mon travail ...
Je sais que quelque chose ne pas et je veux savoir quoi ...

Ai-je dis ou ... ou fais une chose qui t'a déplu ? ...

Marie ne répondit pas de suite. Elle continua de fixer Geoffroy, ne sachant quoi lui répondre. Il voulait qu'elle l'aime. C'était tout simple, en soit, mais était-elle seulement capable d'aimer? Même Mordred, qui fut le tout premier homme qu'elle ait connu, ne lui arrachait pas ce genre d'amour que le comte désirait tant...Elle l'aimait, bien entendu...mais elle était son amie, avant tout. Une amie extrêmement proche, il allait sans dire...

L'air abattu de son époux était insupportable tant il transpirait la douleur.
Elle avait été froide, il était vrai...mais qu'espérait-il?
Tout aurait été plus facile s'il ne s'était pas enquit de tant de détails que Marie jugeaient futiles. Ils s'étaient mariés par convenance, c'était clair. Alors pourquoi insistait-il tant pour qu'elle tombe soudainement amoureuse de lui. Geoffroy n'était que l'instrument nécessaire à ce que la situation de Marie soit régulière, à la base. Mordred lui avait donné un époux pour qu'elle puisse continuer sans soucis à partager sa couche...
Si seulement le comte avait pris sa main, puis son corps, comme n'importe quel autre homme...mais non...
Geoffroy était beaucoup trop romantique pour profiter du corps de son épouse, aussi divin soit-il, sans qu'elle n'éprouve de sentiments pour lui.
Pourtant, il avait bien du avoir des aventures, comme n'importe lequel des hommes de son rang...

Bien qu'elle essaya, Marie n'y comprenait rien et tous ces drames commençaient à user sa patience. En elle-même, elle pensa:


"Prends-moi donc, qu'on en finisse!"


Mais elle respectait Geoffroy, malgré tout, et ne souhaitait pas être irrespectueuse avec lui...Elle ne le comprenait pas, mais ne le détestait pas pour autant...Elle le fixait toujours, le regard un peu perdu dans le fil de ses pensées...Puis elle émergea finalement.

Spontanée comme toujours, Marie retira les couvertures de sur elle et se coucha sur le côté, laissant la manche de sa chemise tomber le long de bras et découvrir toute son épaule. Sa chevelure blonde comme les blés tombait de par et d'autres de son cou en une cascade dorée.

- Non Geoffroy, tu n'as rien dit, rien fait...et c'est là le problème!

Elle remonta délibérément sa chemise le long de sa cuisse à la peau parfaite...peau sur laquelle Mordred avait laissé courir ses mains quelques heures auparavant...puis continua de fixer Geoffroy.

- Je suis ta femme. Tu m'as épousée...cela ne te suffit donc pas? Tu refuses de prendre mon corps, comme tu aurais pourtant du le faire dès la première nuit...Que veux-tu que je fasse de plus? Tu ne peux pas dire que je ne suis pas attirante, ni que je n'ai pas essayée de te séduire...alors mon travail est fait, non? Maintenant, si tu ne veux pas de moi, je n'y peux rien!

Encore une fois, la réponse de Marie indiquait clairement qu'elle n'était pas prête à répondre au besoin d'amour de son époux. Elle savait très bien qu'il n'était pas question que de l'aspect physique et que Geoffroy avait probablement suffisamment envie de la prendre pour en faire brûler le lit en entier...Il demandait de la réciprocité et elle lui offrait un discours enfantin qui faisait entièrement abstraction de tout ce qu'il lui avait dit depuis leurs épousailles. Au moins cent fois, il lui avait expliqué pourquoi il ne la prendrait pas...Au moins cent fois, il lui avait dit qu'il l'aimait et qu'il souhaitait qu'elle l'aime en retour...Au moins cent fois, elle avait fait complètement exprès de ne pas comprendre ce qu'il disait, dans son éternelle attitude de gamine entêtée...Sa réponse ne faisait aucun sens et ne répondait pas à la question de Geoffroy, mais c'était tout ce qu'elle pouvait lui répondre, pour l'heure. Elle préférait laisser croire au comte qu'elle était agacée par l'unique fait qu'il refusait tout rapprochements plutôt que de lui dire qu'elle partageait la couche du Roy depuis environ quatre années, qu'elle adorait leurs rencontres secrètes et qu'elle était, du moins pour le moment, incapable de vouer son affection à un autre homme que Mordred. L'amour était une notion beaucoup trop abstraite pour elle...
Revenir en haut Aller en bas
Geoffroy De Cromwell
Conseiller du Roy
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 26
Camp : Orcanie
Classe sociale : Comte d'Orcanie
Date d'inscription : 01/12/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Comte d'Orcanie

MessageSujet: Re: Petit Souper conjugal [Cromwell et Marie ]   Ven 12 Nov - 0:10

Geoffroy s'était préparé au pire ...
Il ne savait pas ce que serait la réponse de Marie, mais vu la froideur qui se lisait dans ses yeux et surtout l'impatience, il ne pouvait que s'attendre à ce que sa réponse soit comme une gifle en plein visage ...

Avait-il cherché cette froideur ? Avait-il tout fait pour exaspéré la jeune femme? Oui. Il avait voulut la mener sur un chemin sur lequel elle se serait trahi elle-même un jour. Non pas pour lui nuire, ou la renier, mais bien pour qu'elle voit la vérité. Il aurait bien pu la rejeter, mais il ne le faisait pas. Pas seulement parce que le roy serait en colère, mais parce qu'il l'aimait. Jamais il n'avait aimé une femme comme elle, aussi difficile et cachottière que Marie fut-elle. Toute les qualités qu'il voyait en Marie cachaient ses défauts, mais lui il ne voyait pas la réalité ...

Après tout, lui aussi était fautif ! Pourquoi avait-il cherché à savoir? Pourquoi avait-il mis ses conditions stupides ? Un tas de femmes trompaient leurs époux et pourtant, personne n'en faisait un plat ! Personne sauf Geoffroy ...
Il se sentait trahi et meurtri par cela, mais au fond, il n'était qu'un égoïste ...


Citation :
- Non Geoffroy, tu n'as rien dit, rien fait...et c'est là le problème!

Et là, elle lui confirmait, c'était lui le problème et elle ne devait pas avoir tort ...
Comme si ce n'était pas assez, elle dû retourner le couteau dans la plaie


Citation :
- Je suis ta femme. Tu m'as épousée...cela ne te suffit donc pas? Tu refuses de prendre mon corps, comme tu aurais pourtant du le faire dès la première nuit...Que veux-tu que je fasse de plus? Tu ne peux pas dire que je ne suis pas attirante, ni que je n'ai pas essayée de te séduire...alors mon travail est fait, non? Maintenant, si tu ne veux pas de moi, je n'y peux rien!

ET PAF ! En plein dans la figure ...
Geoffroy s'assit sur le bord du lit et la fixait ...
Elle était si belle, si divine à ses yeux, mais Marie ... Marie c'était une Fleur du Mal... Jamais il ne pourrait avoir ce qu'il souhaitait, mais à quoi bon gâcher un mariage pour si peu ? Pour un simple sentiment mort et enfouit ...


- Je suis ... sincèrement désolé ...
Tu as tout fait et moi je n'ai donc rien vu ... et j'ai failli à mes devoirs ...

Il retira lentement sa chemise et ses bottes, puis vint s'installer derrière son épouse, tout contre elle ...
Il posa ses lèvres sur l'épaule dénudé de la jeune femme et l'une de ses mains câlinait tout doucement, prudemment, sa douce ...
Il savait qu'il ne pourrait la soustreindre ce soir-là, mais au moins, il pouvait essayer de se reprendre ...


- Je ne suis pas habile pour les excuses ...
Mais ... j'avais tort ... j'ai été stupide ...

Collé ainsi, elle pouvait entendre le battement du coeur de Geoffroy ... Il avait trop longtemps résisté à son épouse que maintenant, il la voulait, mais une partie de lui résistait encore.
Cromwell était un intellectuel, bien que très bon combattant aussi, mais il travaillait avec sa tête principalement. Sa raison et son jugement était ses "outils". Il se doutait bien qu'elle pouvait se lasser de lui assez rapidement, mais son rôle c'était de la satisfaire de tout point. Si le seul moyen de la rendre heureuse était d'aimer son corps, alors soit !

De sa main, il vint repousser la manche de sa chemise de nuit, laissant apparaître encore des parcelles de sa peau magnifique
Revenir en haut Aller en bas
Marie De Cromwell
Dame
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 1526
Camp : Mordred
Classe sociale : noble
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 01/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: servante favorite du tyran !

MessageSujet: Re: Petit Souper conjugal [Cromwell et Marie ]   Ven 12 Nov - 19:29

Geoffroy se laissa tomber sur le lit, près d'elle. Son regard trahissait la blessure que Marie venait de lui infliger. Elle se mordit la lèvre, se demandant si elle n'était pas allée trop loin.

Citation :
- Je suis ... sincèrement désolé ...
Tu as tout fait et moi je n'ai donc rien vu ... et j'ai failli à mes devoirs ...

Elle le regarda se dévêtir puis constata avec surprise son mouvement tendre. Il se glissa derrière elle et embrassa sa peau, lui arrachant un frisson. Sa main, hésitante, la caressa.

Citation :
- Je ne suis pas habile pour les excuses ...
Mais ... j'avais tort ... j'ai été stupide ...


Il tira sur manche, délicatement, la faisant descendre le long de son bras. Il enfouit son visage dans la crinière dorée de son épouse et inspira. Il y avait surement déjà un moment qu'il en avait envie...Marie aussi...malgré qu'elle ait eu ses propres raisons...

Toutefois, elle ressentit une culpabilité nouvelle...Une réelle sympathie qui se mua en affection. Geoffroy, bien qu'il ne suscitait pas de réel amour en elle, lui était cher. Elle remonta le collet de sa chemise et coupa court aux caresses de son époux pour se tourner face à lui.

- Non...

Elle posa délicatement sa main sur le visage du comte, plongeant son regard dans le sien.

- Allez, ne t'en fais pas avec ça...J'ai été dure avec toi...

Comme une enfant, elle ramena ses genoux sur sa poitrine et se blottit tout contre Geoffroy, appuyant sa tête contre son torse nu.

- Je ferai ce que tu veux. Nous irons dans notre Manoir et nous aurons sans doute du bon temps. Pour l'instant, serres-moi dans tes bras, et reposons-nous. Tu en as surement autant besoin que moi.

Sur ces mots, elle ferma les yeux...mais elle réfléchit, plutôt que de se laisser aller au sommeil. Elle se sentait dans une impasse.

Revenir en haut Aller en bas
Geoffroy De Cromwell
Conseiller du Roy
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 26
Camp : Orcanie
Classe sociale : Comte d'Orcanie
Date d'inscription : 01/12/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Comte d'Orcanie

MessageSujet: Re: Petit Souper conjugal [Cromwell et Marie ]   Ven 12 Nov - 20:16

Pendant un bref instant, Geoffroy ne su quoi faire. Allez de l'avant ou simplement resté là à la caresser doucement et attendre sa réaction? Il avait toujours eut du mal à la cerner et donc il ne pouvait jamais prévoir sa réaction ...
Du moins, il se sentit bien contre elle, bizarrement. Elle l'avait attaqué avec ses propos, blessé avec son infidélité, mais il se sentait bien avec elle. Peut-être pouvait-il expliqué cela par le fait qu'elle était la seule femme pour qui il avait de réel sentiment, malgré ce qu'elle lui faisait. Il aimait ce caractère franc et impulsif, même si les situations qui en découlaient n'étaient guère toujours plaisantes ...

À vrai dire, c'était surement le moment le plus intime qu'ils avaient eut depuis le début de leur mariage et Geoffroy adora ce moment. Il fut un peu décu lorsqu'elle l'obligea à cesser ses caresses, pensant qu'elle se déroberait encore, mais non, elle vint lui faire face et se colla contre lui à nouveau ...


Citation :
- Allez, ne t'en fais pas avec ça...J'ai été dure avec toi...

Il eut un leger sourire.

- Nous sommes deux dans cette histoire et je pense qu'involontairement nous sommes tout le deux fautifs par nos caractères différents ... voila tout ...

Citation :
- Je ferai ce que tu veux. Nous irons dans notre Manoir et nous aurons sans doute du bon temps. Pour l'instant, serres-moi dans tes bras, et reposons-nous. Tu en as surement autant besoin que moi.

Il la prit dans ses bras et la serra fort contre lui. Il sentait la chaleur du corps de la jeune femme réchauffer sa peau

- Ne le fait pas simplement pour moi ... Je ne veux pas te contrôler comme certains hommes font. Je veux seulement être près de toi comme maintenant ...

Le comte posa un doux baiser sur son front, puis se colla encore plus et la berca doucement...
Si elle savait comment il la désirait et comme il la désirerait toujours!



Revenir en haut Aller en bas
Marie De Cromwell
Dame
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 1526
Camp : Mordred
Classe sociale : noble
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 01/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: servante favorite du tyran !

MessageSujet: Re: Petit Souper conjugal [Cromwell et Marie ]   Ven 12 Nov - 21:44

Citation :
- Ne le fait pas simplement pour moi ... Je ne veux pas te contrôler comme certains hommes font. Je veux seulement être près de toit comme maintenant ..

Il avait beau être l'homme le plus ennuyeux de Warminster, il était tout de même atrocement mignon. Le coeur de Marie fut tout de suite attendri par l'attitude dévouée de Geoffroy. Malgré tous les coups qu'elle lui faisait, il continuait de ne vouloir que son bien et bonheur. C'était tout à fait surhumain, en réalité. Était-ce de l'affection, qu'elle ressentait, ou bien de la simple pitié...Elle était encore trop jeune et trop peu expérimentée pour le déterminer avec certitude.

Préférant vivre le moment présent et préférant aussi dormir ainsi enlacé plutôt que recroquevillée de son côté du lit, elle déplia les genoux et passa ses bras autour du cou de Geoffroy, pressant son corps contre le sien et ignorant les effets possibles de son rapprochement sur celui-ci. En réalité, elle était si innocente qu'elle n'avait pas conscience de l'impact de ses gestes. Elle recherchait simplement le confort.

Ainsi installée, elle sentit le sommeil la gagner, réconfortée par les battements du coeur de Geoffroy et son souffle chaud sur sa joue rose.


- Tu es gentil, Geoffroy...


Lâcha-t-elle, à moitié endormie.
Revenir en haut Aller en bas
Geoffroy De Cromwell
Conseiller du Roy
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 26
Camp : Orcanie
Classe sociale : Comte d'Orcanie
Date d'inscription : 01/12/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Comte d'Orcanie

MessageSujet: Re: Petit Souper conjugal [Cromwell et Marie ]   Ven 12 Nov - 22:33

Citation :
- Tu es gentil, Geoffroy...

Le conseiller eut un petit sourire et cela lui fit chaud au coeur. Il avait eut tort lui aussi, de lui imposer ses conditions, mais ce qu'il savait lui avait fait mal et continuait de lui faire mal ...
Il ne pouvait pas l'empêcher, mais il pouvait lui faire connaitre autre chose. Après tout, il l'avait épousé pour le meilleur et pour le pire. Geoffroy, lui, voulait connaitre le meilleur, et il s'était prit d'une mauvaise façon au départ ...

Ce moment était, pour lui, jusqu'à présent le meilleur. Leurs corps enlacés, partageant la même chaleur et le même confort : Geoffroy n'aurait pu trouver mieux pour le moment ...
À croire que cette soirée qu'il avait planifié s'était finie tout même bien, même si elle avait semblée commencer en vrai catastrophe ...

Ils ne pouvaient être plus près qu'ils ne l'étaient maintenant et Geoffroy en tait plus que ravit ...
Au matin, il irait voir Mordred pour lui demander de libérer de son service Marie, pour quelques jours seulement ...
Leurs premiers pas dans la bonne direction était fait, ne restait plus qu'à faire le reste du chemin ! ...

Il ne cessait de jouer dans ses cheveux doux et soyeux ( hrj: d'Herbal essence ! ) puis s'étira un peu pour ramener les chaudes couvertures sur eux. Les nuits étaient tout de même froides, mais celle-ci serait un peu plus chaude que quand ils dormaient chacun de leur coté ! ...


- Et toi tu es adorable, ma chérie ...

Comme on disait : l'amour c'est bon pour le coeur quand on y croit ...
Et Geoffroy y croyait fermement ...
D'ailleurs, c'était la première fois qu'il lui attribuait le nom de " chérie" ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petit Souper conjugal [Cromwell et Marie ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petit Souper conjugal [Cromwell et Marie ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MARIE DE LORRAINE ? « Je suis de grande taille, mais j'ai le cou petit. »
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Un petit caniche ou bichon ? 3 ans maltraité (60) ADOPTE
» MILOU petit croisé bichon gris 7 ans au Beaussart ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: † Hors-jeu † :: Archives-
Sauter vers: