Venez festoyer, guerroyer ou ... comploter en Orcanie !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   Mar 4 Jan - 23:58

Aussitôt la messe dite et faite...les souverains d'Orcanie, suivie de toute la cour, firent le chemin inverse (à celui les ayant conduit du château à l'église) afin de présider aux hautes réjouissances devant se dérouler en la grande salle du palais.





Endroit solennel et emblématique ou des tables immenses avaient été dressées puis couvertes de moult mets fumants et délicieux.

Ainsi que de toutes les boissons que pouvait produire le royaume et même, au delà, toute la Bretagne.



Ce soir là ne serait qu'opulence et profusion!

Ceci en l'honneur du Seigneur tout puissant, et en hommage aux souverains d'Austrasie.Dont la libération ne pouvait être que la manifestation directe et concrète(?) de la volonté divine du très haut.



Déjà une multitude d'artistes et autres saltimbanques avait envahit les lieux...afin de s'exercer pleinement (de prendre, de fait, "possession" de l'endroit), avant l'arrivée des royaux personnages et de leurs nobles convives.



Fumets, effluves, décorations, couleurs et sonorités diverses...tout ici était fait pour flatter les cinq sens et régaler tous les appétits.

Cette sainte nuitée s'annonçait décidément mémorable.
Et lorsque le roy fit enfin son apparition...des trompettes résonnèrent : les festivités pouvaient donc débuter.


Mordred pris place aussitôt, il invita la reyne à s'installer à sa droite, puis dame Morgause à sa gauche...


Le sir Marth devant s'asseoir, lui, à la gauche de Morgause, et le père Agravain à la droite de Blanche.

D'autres invités aussi importants et prestigieux que la grande prêtresse dame Morgane ou le sir Talbot étaient également attendus.



Plus que satisfait et même heureux...Mordred décida de porter un toast dès maintenant...en levant fièrement sa coupe emplie du meilleur vin du pays.



-"Mes amis!

Festoyons, buvons et rendons grâce...à notre Seigneur tant aimé!

Et saluons...comme il se doit la présence des nobles et dignes souverains d'Austrasie!


Qu'honneur leur soit fait et rendu!"-



Ceci déclaré...Le roy trempa ses lèvres en sa coupe, pour ensuite la reposer sur la table.

Il attendit que sa mère en fasse autant avant...de tendre vers elle des bras protecteurs, et de l'enlacer (sans doute comme jamais) les larmes aux yeux...mais un large sourire illuminant son visage juvénile.

Visage qui n'était dès lors...que l'expression même de l'émotion et de la joie la plus intense.


Celle qui vous étreint de l'intérieur, vous fait souffrir, vous est agréable...et vous transforme. Ou comment être touché (presque concrètement) par la compassion, infinie, du Christ roy!


Enfin...Mordred embrassa la reyne mère avec transport.





Musique!
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Geoffroy De Cromwell
Conseiller du Roy
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 26
Camp : Orcanie
Classe sociale : Comte d'Orcanie
Date d'inscription : 01/12/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Comte d'Orcanie

MessageSujet: Re: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   Mer 5 Jan - 14:05

Le fier conseiller revenait de son séjour en son manoir avec sa femme et il n’arrivait pas comprendre comme il faisait pour garder la tête froide devant son roy, mais il le devait. Mordred pouvait tut se permettre, même de prendre la femme d’un autre parce qu’il était le souverain, celui à qui on ne pouvait rien reprocher. Geoffroy n’avait pas le pouvoir, ni la force pour se mesurer à l’amant de sa femme.

Il figurait parmi les meilleurs conseiller du Roy et était influent, mais il y avait des limites à ce qu’il pouvait faire.

En compagnie de sa très chère épouse, il avait été invité au grand banquet du roy en l’honneur des célébrations des fêtes, puis on lui avait glissé à l’oreille qu’il avait reçu un titre honorifique. Le conseiller ne savait pas du tout de quoi le messager parlait, mais il avait bien hâte de savoir de quoi il s’agissait.

Vêtu de ses plus beaux habits, Geoffroy attendait bien patiemment son épouse, puis le moment venu, ils descendirent dans la grande salle richement décorés où quelques convives attendaient déjà.

Depuis son séjour, il redoutait le moment où il verrait le roy, se demandant s’il saurait garder son calme et lorsqu’il le vit dans la grande salle, il serra discrètement les poings et son regard fut très froid.

Comme il était de mise, il dû le saluer et ce salut fut rapide. Il alla ensuite prendre place aux côtés des autres conseillers, dont Talbot, puis Marie était assisse à sa gauche.

Encore une chance que sa femme était là, parce que sinon, il aurait probablement manquer de manière envers son souverain.
Revenir en haut Aller en bas
Lancelot du Lac

avatar

Nombre de messages : 117
Age : 47
Camp : Arthur
Classe sociale : Chevalier
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/01/2009

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noble et gravure de mode ^^

MessageSujet: Re: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   Mer 5 Jan - 17:19

Lancelot trouvait cela bien étrange de passer les célébrations de Noël loin de Camelot. Il y était toutes les années à cette période, mais cette fois, il n’avait pas tenu à repartir tout de suite.

Il avait encore fort à faire au nom du royaume de Camelot et de plus, il avait reçu une invitation de la part des souverains d’Orcanie. Cela aurait été stupide de dire non et surtout qu’il allait être bien accompagné. (^^)

Paré de ses plus beaux habits, il était fin prêt pour paraître devant la cour d’Orcanie et profiter du joyeux festin !

Alors qu’il se dirigeait à la grande salle où était rassemblée une bonne partie de la cour, il avait rencontré Morgane qui se dirigeait là également.

C’est avec un charmant sourire qu’il lui avait offert son bras, après un doux baisemain et c’est ensemble et aussi tous deux en tant que représentants du royaume de Camelot qu’ils firent leur entrée au banquet.

L’ambiance était festive et laissait présager une superbe soirée, surtout que Lancelot n’aurait pas à se plaindre de la compagnie qu’il avait à la table, à la droite comme à la gauche !
Il était assis entre Morgane, pour qui son cœur se démêlait à chaque fois et la douce Niniane, femme que Lancelot respectait au plus haut point.

Avant de s’asseoir, il alla saluer avec politesse le couple royal, les remerciant de cette invitation et en leur rendant les hommages qui leurs étaient dûs. Il alla ensuite prendre place aux cotés de Morgane !

Une belle soirée s’annonçait !
Revenir en haut Aller en bas
Marie De Cromwell
Dame
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 1526
Camp : Mordred
Classe sociale : noble
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 01/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: servante favorite du tyran !

MessageSujet: Re: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   Ven 7 Jan - 13:01

Un banquet...Voilà qui s'annonçait intéressant...

Marie avait revêtue une robe luxueuse, tissée de fil d'or et agrémentée de perle et de pierres, offerte par Mordred à son retour du manoir. Le magnifique vêtement lui avait été livré dans ses appartements, à un moment ou Geoffroy n'était pas présent. Moment fort bien choisi, évidemment.

Elle avait exceptionnellement accepté de laisser une servante coiffer sa tignasse blonde. Elle souhaitait être à son meilleur car ce serait la première fois, depuis son séjour au manoir, qu'elle serrait en présence de Mordred. Bien sûr, ils n'échangeraient pas plus d'un regard...

Lorsqu'elle fut prête, Marie se lança un dernier regard dans la glace, s'attardant à chaque détail, qui se devait d'être parfait. Jugeant son allure acceptable, elle quitta finalement sa chambre et retrouva Geoffroy. Le comte de Cromwell avait beaucoup d'allure, mais son visage affichait un air dur. Ils se dirigèrent vers la grande salle, Marie bien accrochée au bras de son époux.

Le couple s'arrêta pour saluer le Roy et la Reyne et Marie servit à Mordred son plus beau sourire. Les salutations furent plus brèves que la jeune femme ne l'aurait souhaité mais il était normal que Geoffroy ne désire pas s'attarder. Ils gagnèrent leur place et Marie salua respectueusement d'un signe de tête les convives qu'elle connaissait. Elle s'installa, bien droite, sur la chaise que lui avait tirée son époux. Lorsque ce dernier fut lui aussi assis, Marie, d'humeur provocatrice, se risqua à laisser glisser ses doigts sur la cuisse du comte. Un sourire amusé se dessina sur son visage d'ange, juste avant qu'elle ne retire sa main.

La soirée ne faisait que commencer...Geoffroy n'était pas au bout de ses peines...
Revenir en haut Aller en bas
Morgane
Duchesse de Tintagel, tante du Roi d'Orcanie
avatar

Nombre de messages : 358
Age : 36
Camp : celui de la sagesse
Classe sociale : Duchesse de Tintagel
Date d'inscription : 30/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social:

MessageSujet: Re: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   Sam 8 Jan - 8:44

Tandis que le Pére Agravain avait officié pour la messe de Noël, Morgane avait dirigé le rituel démarrant la grande fête de Yule. Durant douze jours les païens allaient festoyer pour rendre hommage à la naissance du Soleil représenté par une roue tandis que les Chrétiens célébreraient la naissance de Jésus Christ. Du 25 décembre au 6 janvier (les douze nuits sacrées) toute querelle et toute arme étaient laissées de côté, aucun travail ne devait être entrepris. Dès le coucher du soleil, de grands feux étaient allumés et lorsque l'aube reviendrait, ce serait l'occasion d'une méditation. S'en suivraient de grandes réjouissances. La bûche de bois conservée toute l'année brûlait ce soir dans les cheminées. La bûche étant la représentation de la réincarnation du Dieu au sein du feu sacré de la Déesse. Au Solstice d'hiver, la terre s'éveillait et attend le printemps. Cette fête de la lumière célèbrait le renouveau, la croissance, le temps de la création. Morgane sourit en songeant une fois de plus que les Chrétiens n'avaient rien inventé.

Lancelot lui avait fait le plaisir immense de rester en Orcanie pour les fêtes. Ce qui ravissait la GPO qui se sentirait moins seule loin de Camelot. C'est au bras de son tendre ami et chevalier qu'elle fit son entrée dans la sale du grand banquet. Le couple d'amis représenterait Camelot ce soir. La fée avait vêtu pour l'occasion une robe en soie vert amande et une parure de bijoux simple mais en cristal qui scintillait. Elle salua tout le beau monde présent.

- Bien le bonsoir ! Je vous souhaite à tous un joyeux Noël et un Yule heureux!

la fée eut un léger sourire en coin. Elle savait que des pro-chrétiens étaient nombreux dans la salle. Mais peu importe! Les deux religions étaient tolérées en Grande Bretagne. Le Haut-roi accordait autant d'importance à l'une qu'à l'autre dans son immense sagesse. Toutefois Morgane était lucide. La foie païenne finirait par disparaitre. Mais pas encore! Elle était assise à côté de Lancelot et non loin de la charmante Niniane.La fête ne fesait que commencer et elle serait joyeuse...sans aucun doute.


Dernière édition par Morgane le Lun 10 Jan - 3:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Olivia de Leicester
Comtesse de Leceister \ Demoiselle d'Honneur de la Reyne Blanche
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 1532
Camp : Leicester / L'orcanie
Classe sociale : Comtesse / Demoiselle d'honneur de la Reyne Blanche
Terre : Leicester
Date d'inscription : 07/06/2009

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Demoiselle d'Honneur de la Reyne Blanche

MessageSujet: Re: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   Dim 9 Jan - 21:34

Olivia accompagna la reine jusqu’à la grande salle et mena le jeune Arthur prendre place. Le petit prince était si charmant. Elle laissa la reine prendre place près de son mari et pris place près de la jeune nièce du roi.

Elle lui glissa un bonjour et prit place. Elle assoit le prince et lui tendit un gobelet argenté de jus de fruit. Il était son cavalier d’un soir. Olivia avait toujours son bras d’invalide à cause de la tentative d’assassinat fait sur le couple royal plusieurs mois plutôt.

En regardant autour d’elle, elle inclina la tête en signe de respect. Habituellement, elle restait loin s’occupant de la reine ou encore des enfants. Les derniers mois, elle avait pris soin d’elle-même

Elle hocha de la tête devant le conseiller qui avait courtisé la belle reine.

Au plaisir de vous revoir, Messire de Cromwell.

Olivia connaissait le jeune homme depuis bien longtemps.

Il avait passé plusieurs semaines à Camelot, alors qu’elle y était avec son père. Il était tout deux des conseillers de roi, mais son père n’avait jamais bien aimé les prétentions de voir des hommes de Mordred.
Revenir en haut Aller en bas
Geoffroy De Cromwell
Conseiller du Roy
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 26
Camp : Orcanie
Classe sociale : Comte d'Orcanie
Date d'inscription : 01/12/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Comte d'Orcanie

MessageSujet: Re: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   Dim 9 Jan - 23:55

Geoffroy avait quelque peu sursauter dans Marie avait posé sa main sur sa cuisse. Ce qu'elle pouvait être provocante des fois !
Il lui offrit un charmant sourire et vint poser un baiser sur ses lèvres de sa jeune et adorable épouse.

Depuis leurs retour au château, ça allait un peu mieux entre eux. Ils ne dormaient plus chacun de leur coté, mais bien blottit l'un contre l'autre. Bref, il y avait un espoir.

Tout se déroulait bien pour la moment, l'ambiance était bien festive, quelques convives discutaient gaiement ensemble. La Reyne arriva alors, suivie de ses dames et parmi celles-ci se trouvait une dame que Geoffroy connaissait et appréciait vraiment ...

Il se leva doucement et alla la saluer bien gentiment.


- Dame Olivia, c'est un plaisir de vous revoir.

Ils étaient, comme on disait, de bons vieux amis ! Plein de bonnes manières

- Dame Olivia, je vous présente mon épouse Dame Marie de Cromwell. Marie, voici Dame Olivia, comtesse de Leicester.
Dame Olivia et moi nous sommes connus il y a quelques années alors que j'étais à Camelot et au conseil du roy Arthur.
Revenir en haut Aller en bas
Marie De Cromwell
Dame
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 1526
Camp : Mordred
Classe sociale : noble
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 01/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: servante favorite du tyran !

MessageSujet: Re: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   Lun 10 Jan - 11:58

Lorsque Geoffroy quitta son siège pour saluer une belle grande dame au regard doux et mystérieux à la fois, Marie sentit ses joues virer au rouge. Pas par la gêne, non...Elle se sentait une envie de massacre, tout à coup.

Citation :
- Dame Olivia, c'est un plaisir de vous revoir.

Marie se leva aussi et s'accrocha fermement au bras de son époux. Elle releva le menton.

Citation :
- Dame Olivia, je vous présente mon épouse Dame Marie de Cromwell. Marie, voici Dame Olivia, comtesse de Leicester.
Dame Olivia et moi nous sommes connus il y a quelques années alors que j'étais à Camelot et au conseil du roy Arthur.

Une amie du temps de Camelot...La jeune comtesse se demanda de quelle nature avait été leur amitié. Olivia était une très belle femme aux atouts convaincants...Et Geoffroy, elle le savait maintenant, un homme au désir ardent et aux talents certains.

Marie servit un grand sourire à Olivia, mais resta accrochée à Geoffroy de manière possessive.

- Enchantée.

Fit-elle simplement, effectuant une courte révérence. Elle espérait que la Dame passe rapidement son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Lancelot du Lac

avatar

Nombre de messages : 117
Age : 47
Camp : Arthur
Classe sociale : Chevalier
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/01/2009

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noble et gravure de mode ^^

MessageSujet: Re: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   Lun 10 Jan - 12:51

" Bien le bonsoir ! Je vous souhaite à tous un joyeux Noël et un Yule heureux! "

Lancelot avait souri en pensant qu’ils étaient très peu à être païens en ce banquet et que certains pro-chrétiens pourraient être offusqués. Pour le grand chevalier, c’était bien simple, il ne privilégiait aucune religion, il les respectait les deux.

Étant le fils adoptif de Viviane, il avait été élevé dans l’ancienne religion, à Avalon, puis quand il fut chevalier, il n’eut d’autre choix que de se plier à la foi chrétienne. Dans le fond, peut-être que c’était parce qu’il croyait en ces deux religions qu’il n’était pas le bon chevalier qui trouverait le Graal …

En cette soirée, il ne voulut pas s’en faire avec cela, mais passa un petit commentaire quand à ce joyeux Yule, souhaité par Morgane.


- Je ne pense pas que beaucoup de gens ici connaisse ou fête Yule, par contre, il me ferait plaisir de prendre part aux réjouissances en votre compagnie, mesdames.

Il s’adressait bien sûr à Ninianne et à Morgane.

- Cela me changera de ces fêtes où j’étais parti en quête, bien qu’Arthur ne doit pas apprécier mon absence alors que j’aurais pu être à Camelot.

Mais il avait préféré rester avec Morgane en Orcanie. Il avait besoin d’elle et n’avait pas envie de la quitter de sitôt …

Il prit une coupe et la leva à l’intention de d’autres convives
-

Au nom du Haut-Roy, je souhaite la paix pour tous !
Revenir en haut Aller en bas
Olivia de Leicester
Comtesse de Leceister \ Demoiselle d'Honneur de la Reyne Blanche
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 1532
Camp : Leicester / L'orcanie
Classe sociale : Comtesse / Demoiselle d'honneur de la Reyne Blanche
Terre : Leicester
Date d'inscription : 07/06/2009

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Demoiselle d'Honneur de la Reyne Blanche

MessageSujet: Re: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   Mer 12 Jan - 15:39

La jeune dame de compagnie de la reine soupira. Et voila, les gamins étaient installés et elle pouvait enfin souffler. Arthur et Geillis resteraient le temps du repas et gagneraient leur appartement. La reine leur offrirai un présent le lendemain.

Sir Geoffroy, il fait bon de revoir des gens qui séjournait à la cour du roi Arthur.

Olivia sourit lorsqu'il évoqua son mariage.

J'ai su par la reine que vous aviez épouse une gente dame. Mon mari est mort d'une terrible maladie l'année dernière, je suis donc revenue avec mon ancienne amie

Souriant gentiment, elle offrit un sourire à l'épouse possessive.

Enchantée de vous rencontrer. Votre époux n'avait que des louanges.

Ele but une gorgée et regarda la femme du conseiller.

Lors des bals toutes les femmes voulaient danser avec lui et même plus parfois.
Revenir en haut Aller en bas
Geoffroy De Cromwell
Conseiller du Roy
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 26
Camp : Orcanie
Classe sociale : Comte d'Orcanie
Date d'inscription : 01/12/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Comte d'Orcanie

MessageSujet: Re: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   Jeu 13 Jan - 0:30

Geoffroy fut un peu étonné de voir à quel point Marie était possessive avec lui et ce pour la première fois ! ...
Comme s’il était le genre d’homme à sauter sur tout ce qui possédait une poitrine saillante et trop généreusement offerte sur un plateau d’argent !!!
Après tout, il n’allait pas entacher sa réputation en faisant preuve d’infidélité avec une donzelle en chaleur !
Et puis, Olivia n’était qu’une vieille connaissance, quoi que bien charmante.

Oubliant que Marie semblait vouloir le garder pour elle-même, il avait offert un verre à Olivia, puis à sa femme.


« Lors des bals toutes les femmes voulaient danser avec lui et même plus parfois. »

Geoffroy bu une gorgé puis rit de bon cœur. C’est vrai qu’il avait longtemps été sollicité !

- Certes, mais elles n’ont jamais eu ce qu’elles voulaient ! Même pas une danse !
Et puis, vous n’êtes pas bien mieux !
Non seulement vous attiriez l’attention aux bals, mais chaque gaffes que vous faisiez vous amenaient un bons nombres de prétendants !


Aaaah ! Les bonnes années en Camelot étaient bien lointaines, mais les bonnes années en Orcanie étaient là !
Cromwell était certes heureux avec Marie, mais si elle pouvait lui serrer le bras un peu moins fort, ce serait parfait !
Si elle continuait ainsi, il passerait pour un homme battu par sa femme ! ( :p)


- Marie est au service personnel de sa Majesté le Roy et également baronne d’Orcanie. Et croyez en mes sincères condoléances pour votre époux, un homme bien. Je pense qu’il ne se passera pas beaucoup de temps avant qu’un homme veuille conquérir votre beauté !

Marie, connaissez-vous un gentil homme qui conviendrait à la comtesse ?

Bon, après le titre de conseiller, de diplomate, voilà que Geoffroy jouait les marieuses !
Revenir en haut Aller en bas
Sir Emerick
Héritiers et Prince des Orcades
avatar

Nombre de messages : 463
Age : 27
Camp : Orcades
Classe sociale : Roi des Orcades
Terre : Orcades
Date d'inscription : 17/06/2007

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social: Héritier de la couronne des Orcades

MessageSujet: Re: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   Ven 14 Jan - 14:58

Émerick avait eu une permission : il pouvait être de retour à Warminster, pendant que les trêves avaient lieu.
C’était parfait parce qu’en plus, il serait à temps pour les célébrations des fêtes !

Cependant, il ne devait pas tarder, puisqu’il était encore en chemin et plus la temps passait, plus sa monture se fatiguait.
Il voulait arriver à temps pour le banquet !

Encore quelques lieux puis il parvint ensuite aux grandes portes de l’Orcanie. Dès qu’il arriva, on abaissa le pont-levis pour le laisser passer.

Ce ne fut pas long qu’il alla reconduire son cheval à l’écurie et qu’il se dépêcha à entrer dans le château du Démon.
Il faisait un froid de canard dehors !

Dès qu’il entra, on lui prit son manteau puis on le dirigea vers la grande salle où avait lieu le banquet donné par le roy.
Il y entra, essoufflé par sa course folle, les joues toutes rouges, gelées par le froid.

Ce ne fut pas long qu’il vida une coupe pour se rafraichir !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Morrigane Agarwen
Créatrice et Animatrice
Créatrice et Animatrice
avatar

Nombre de messages : 918
Age : 27
Camp : le sien.. celui de Mordred, à ses heures perdues, celui d'Avalon, dans son coeur
Classe sociale : Barde du roi Mordred
Terre : aucune!
Date d'inscription : 10/04/2007

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social: Barde du Roy Mordred

MessageSujet: Re: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   Ven 14 Jan - 16:50

Jour de fête, nuit de liesse. Les chrétiens célébraient la naissance de leur Sauveur, Morrigane avait en secret rendu grâce à ses propres dieux, en ce premier jour où le soleil commençait à revenir. Un rite furtif, un hommage caché, comme toujours. Même si les païens n'étaient plus aussi pourchassés qu'avant, elle préférait rester prudente, d'autant plus qu'avec l'enlèvement de la reine mère par les saxons, on commençait de nouveau à assimiler tout ce qui ne portait pas de croix avec les barbares du nord.

Loin de toutes ces considérations terrestres, la lune brillait fort dans la nuit glacée, lorsque la jeune femme se glissa dans le château, se hâtant d'arriver à la grande salle avant le début du banquet. Comme pour chaque évènement important, le roi avait rassemblé tout ce que Warminster comptait de musiciens et autres, et c'était évidemment à elle, barde royale, de mener la danse. Pas question d'être en retard.
Elle courut le long du chemin, dans les couloirs déserts, et se hâta de se débarrasser de ses oripeaux ordinaires pour passer la splendide tenue qu'elle réservait pour les grandes occasions. Tout en se dépêchant d'arriver à la salle, elle démêla ses cheveux, essayant de se donner un air un peu plus présentable; au détour d'un couloir, elle croisa une des femmes qui devaient participer avec elle aux festivités. Elle l'embarqua dans la pièce où les autres s'étaient préparés, et l'aida à se donner meilleure mine et à remettre de l'ordre dans sa tenue enfilée à la hâte.

Le roi n'avait pas regardé à la dépense pour cette fête; ceux qui allaient animer le banquet avait eu droit à un traitement de faveur tout à fait exceptionnel, et on avait fourni à tous d'éblouissantes parures tandis que l'on avait réservé pour Morrigane de nombreux ornements, allant jusqu'à mettre dans ses cheveux des perles et des pendeloques en or. Il allait falloir faire honneur à une telle débauche de merveilles... La jeune femme, fin prête, changée en une sorte d'oiseau de paradis au plumage de feu, d'ocre et de lumière, étincelante, éblouissante. Sa peau blanche était ornée de longues arabesques peintes en rouge sombre; dans sa chevelure rousse brillaient des bijoux précieux, et chacun de ses pas faisait résonner le son cristallin des rangées de clochettes qui ornaient ses poignets et ses chevilles.

Le temps d'une dernière prière pour que les dieux assurent son succès, et elle était déjà dans la salle, presque déserte, où les premières places commençaient à être occupées. Des musiciens, déjà à l'ouvrage, jouaient des mélodies discrètes, tandis que les autres se préparaient, conversant à voix basse, et l'on sentait parmi eux une certaine nervosité. C'était le moment où jamais, aucun faux pas ne serait toléré, et chacun savait que Morrigane se ferait un plaisir de leur souffler dans les bronches si elle était mécontente. C'était elle qui choisissait ceux qui serait amenés à se produire devant la cour, et gare à celui qui la décevait. Sous ses dehors de femme-fée délicate, elle guidait son monde à la baguette...

Nébu était perché sur son épaule, et observait les alentours avec sa vigilance coutumière; à l'abri des regards, on s'échauffait, on finissait d'accorder les instruments, et chacun vérifiait le moindre détail.

Les trompettes qui signalèrent l'arrivée du roi produisirent comme un électrochoc parmi la troupe de saltimbanques. Un silence religieux accueillit son discours, et ce ne fut que lorsqu'il donna le signal des festivités, que le banquet débuta réellement. Assise à l'écart au milieu des instruments et des accessoires, Morrigane regardait les quelques musiciens qui s'étaient installés au centre des tables, faisant quelques derniers étirements en surveillant attentivement les convives. Le tout était de savoir quand entrer en scène. Quelle musique, jouer, et à quel moment; quand s'arrêter, quand laisser la salle reprendre son souffle, quand reprendre le spectacle. C'était un art délicat, auquel elle s'était prise au jeu depuis longtemps, et elle connaissait bien les habitudes de la cour et de son maître. Il le fallait bien, si elle voulait conserver sa place et satisfaire toujours son roi.

Après toutes ces années, elle se demandait parfois encore ce qui la poussait à se dévouer ainsi à Mordred, ce jeune freluquet d'à peine vingt ans, dont elle aurait pu être la mère. Il avait sur les mains le sang de son propre peuple, avait pourchassé les siens, avait commis à ses yeux de véritables crimes; et pourtant il l'avait protégée, avait sauvé sa misérable existence lorsqu'il avait eu l'occasion de la laisser filer et s'achever de manière misérable. Il supportait ses manières fantasques, ses insolences, ses excentricités. Elle ne le respectait pas; l'amitié, la vraie, ne conçoit pas ce genre de rapports qui à ses yeux relevaient de la domination. Non, c'était bien cela dont il s'agissait, de l'amitié. Tout simplement. Sans explication, alors qu'il aurait pu être son ennemi; lorsqu'elle avait voulu le trahir, elle s'en était voulue. Alors, elle était toujours là, et donnait le meilleur d'elle-même chaque fois qu'il avait besoin d'elle, parce que son art ne se mouillait ni de politique ni d'autre chose.

Parce qu'elle l'avait choisi.

C'était un jour de liesse. L'abondance, la richesse, le bonheur. Le prix n'importait pas, tout ce qui était vraiment important était que le roi retrouvât enfin sa mère, que tous soient réunis, quelles que puissent être les rancœurs et les inimitiés, les dissensions et les intrigues. Rien de tout cela n'exista alors.

Parce que quelle que soit la confession, le dieu au nom duquel on célébra cette nuit, elle marquait le début d'un renouveau, les prémisses du retour à la vie. L'espoir. La reine mère s'en était sortie, plus forte que jamais, et à son image, le jour reviendrait, et le printemps, et la lumière; quel plus beau symbole que cette femme qui avait vécu l'enfer, pour marquer la nuit du renouveau?

Alors, pour célébrer tout cela, Morrigane s'était dépassée. Chants, danses, tours de magie, jongleries et musique, tout se succédait, éblouissante parade de ces papillons multicolores, qui crachaient le feu ou faisaient pousser des roses du bout de leurs doigts, qui semaient le rêve et peuplaient la grande salle d'un million de couleurs évanescentes, d'un million de notes, de mélodies, de rires. La barde s'y mêlait avec bonheur, et ses petites mains tatouées faisaient danser les flammes au bout des cordes, et les balles y bondissaient, et les cordes des instruments semblaient se soumettre à sa volonté pour se muer en fééries sonores qui flattaient les oreilles des convives. Mais ce n'était pas pour eux, qu'elle faisait tout cela. Ce n'était que pour le roi, et lui seul, parce qu'il était l'unique personne dans cette salle qui trouvât grâce à ses yeux, le seul pour qui elle acceptait chaque jour que les dieux faisaient de rester en place dans cette ville qui n'était pas la sienne, c'était pour lui et lui seule qu'elle s'était enchaînée il y avait trois ans de cela, le seul envers qui elle tint sa promesse de rester à ses côtés.

L'amour n'est rien qu'un feu de paille, comparé à l'amitié. Personne d'autre que lui n'avait jamais pu la convaincre de rester en place.

Et ce fut pour lui, et pour lui seul, qu'elle s'élança.
Le vide s'était fait, entre les tables. On laissait place à la véritable maîtresse des lieux, celle qui était dans son monde, à sa vraie place, en cette nuit de fête. Celle qui insufflait toute son énergie à tous les autres, celle qui les tenait à bout de bras pour qu'ils donnent le meilleur d'eux-mêmes.
Le vin coulait à flots, la salle était envahie des fumets des plats qui défilaient sur les tables; et la musique, la musique résonna après un bref silence.

D'abord, le rythme rapide et profond des tambours. Une musique à eux seuls. Leur son grave semblait venir du plus profond de la terre, faisait naître une émotion vive et brute, comme quelque chose qui montait des entrailles, indistincte, innommée, mais pourtant bien présente. Les pieds frêles de la jeune femme, cerclés de clochettes, frappèrent le sol pour la soulever, la projeter en l'air, et elle fut comme un oiseau fantastique qui prendrait son envol. La mélodie. Des cordes, des harpes, le son âpre et intense d'une cornemuse.
Le froissement des étoffes, presque inaudible, et ce rythme si fort et si intense, appuyé avec une précision millimétrique par le frissonnement cristallin des grelots; la danse. Son corps se tordait, s'élevait, se courbait tour à tour avec une énergie formidable; elle était légère, elle était gracieuse, et pourtant forte comme un jeune saule dans la tempête. Fascinante créature, éclaboussée de sang et d'or, rouge, jaune, soulignée du noir des tatouages. Les peintures faisaient des motifs étranges sur sa peau nacrée par un étrange onguent, et ses jupes bariolées se plissaient, se déployaient soudainement avant de se rabattre de nouveau comme de grandes ailes légères, comme la corolle d'une fleur, comme si la couleur, la musique et la danse s'étaient unies pour donner naissance à cette femme.

Le rythme se fit plus rapide, et la musique s'envolait, débridée et folle, joyeuse, dans un paroxysme d'allégresse. C'était la vie, le bonheur, et l'ivresse. Un feu de joie. Le monde n'avait plus de substance. Le brouillard, rouge, lumière, le vin qui coule à flots. Plus rien de tangible. Une extase. S'oublier dans l'épuisement. Consumer tout, tout son être jusqu'à la moindre parcelle, se jeter à corps perdu dans la danse comme on se jette dans un torrent, être secoué de toutes parts, déchiré, mis en lambeaux, pour n'être plus rien, plus rien que du vide, du néant, plus rien...

Morrigane retomba brusquement, dans une chute parfaitement maîtrisée, qui l'amena à terre, recroquevillée sur elle-même, ses cheveux et ses jupes étalés autour d'elle. Des mèches rousses collaient à son front peint, et dans le silence qui suivit, on entendait le froissement de ses bijoux, et son souffle précipité dans sa poitrine, et l'on pouvait presque saisir le battement rapide de son coeur. C'était comme après avoir fait l'amour. Une sensation de sérénité, de plénitude satisfaite, le silence. Une extase un peu béate, comme si on s'était soudainement libéré de tous les noeuds qui se forment à force d'agacements, de contrariétés, de frustrations accumulées. Comme si une tension permanente venait de se libérer. C'était tout cela à la fois, et cent fois meilleur que toutes les ivresses du monde.

Et ça, ce n'était que pour une seule personne. S'il était satisfait, c'était tout ce qui importait.

Morrigane se retira, pantelante, épuisée, tandis qu'on prenait son relai en toute hâte. Elle se laissa tomber à l'écart, et Nébu sauta sur son épaule. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pu se laisser aller ainsi, se vider de toute son énergie, user chaque parcelle de son être jusqu'à l'épuisement.

Dieux, que c'était bon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://mad-sketchbook.blogspot.com
Marie De Cromwell
Dame
avatar

Nombre de messages : 92
Age : 1526
Camp : Mordred
Classe sociale : noble
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 01/10/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: servante favorite du tyran !

MessageSujet: Re: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   Sam 15 Jan - 20:14

Marie écouta Olivia et Geoffroy se remémorer leurs passé commun avec ennuie. Elle se retourna vers les autres convives, faisant mine de regarder qui était présent et leva discrètement les yeux au ciel.

Elle tenait toujours fermement le bras de son époux et ne le lâcherait pas de sitôt. Alors les dames voulaient toute un morceau de Geoffroy de Cromwell? Quelle surprise! Ce n'était pas parce que Marie le trouvait ennuyeux qu'il en était de même pour toutes! La belle voyait bien le regard des dames lorsque son époux les croisait. Combien de fois avait-elle remarqué la jalousie dans leurs yeux alors qu'elle-même croisait leur chemin? Le comte de Cromwell était un excellent parti et c'était à elle que Mordred l'avait donné. Les autres femmes de la cour allaient devoir s'en faire une raison.

Citation :
- Marie est au service personnel de sa Majesté le Roy et également baronne d’Orcanie. Et croyez en mes sincères condoléances pour votre époux, un homme bien. Je pense qu’il ne se passera pas beaucoup de temps avant qu’un homme veuille conquérir votre beauté !

Marie releva encore un peu la tête lorsque son époux mentionna son "emplois" auprès du Roy lui-même...mais déchanta par la suite. Sa beauté? Il y allait fort! La jeune femme n'appréciait pas. Elle toussota.

Citation :
Marie, connaissez-vous un gentil homme qui conviendrait à la comtesse ?

Le comble! Comme si elle était intéressée par la chose...Elle ne perdrait sûrement pas de temps à trouver un nouvel époux à cette Olivia! Tout ce qu'elle voulait, c'était qu'elle quitte à l'instant!

- Non, je ne crois pas.

Lâcha-t-elle sèchement. Elle détourna ensuite la tête comme si on l'avait interpellée.
Revenir en haut Aller en bas
Olivia de Leicester
Comtesse de Leceister \ Demoiselle d'Honneur de la Reyne Blanche
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 1532
Camp : Leicester / L'orcanie
Classe sociale : Comtesse / Demoiselle d'honneur de la Reyne Blanche
Terre : Leicester
Date d'inscription : 07/06/2009

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Demoiselle d'Honneur de la Reyne Blanche

MessageSujet: Re: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   Dim 16 Jan - 19:40

Olivia avec remarqué le comportement étrange de la jeune femme qui état l'épouse du jeune sir.

Je ne suis point pressée. J'ai assez de moccuper des enfants du roi. Le prince Arthur en serait jaloux.

Elle caressa la tête blonde de l'enfant qui se leva sur son siège pour faire un calin

Le gamin reprit sa place lorsque le spectacle commença, mais Olivia écoutait le couple. Arthur tirait sur la manche de la jeune suivante

. Se défaisant de l'emprise du garcon, elle arracha la manche de sa robe et ma mégarde envoya son vin sur Geoffroy.

Je ... je suis désolée. Geoffroy, je .... pardonnez moi

Elle attrappa un chiffon sur la table et se mit a éponger le Beau sire

Je suis très maladroite, je suis désolée.

Elle devait au moins réparer sa gaffe d'éternel maladroite Elle était rouge de honte et plus elle tentait d'éponge le vin, plus elle en étendait sur le bel habit de Geoffroy, créant un énorme malaise
Revenir en haut Aller en bas
Geoffroy De Cromwell
Conseiller du Roy
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 26
Camp : Orcanie
Classe sociale : Comte d'Orcanie
Date d'inscription : 01/12/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Comte d'Orcanie

MessageSujet: Re: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   Dim 16 Jan - 20:31

Geoffroy était un peu mal à l’aise vu la réaction un peu trop poussée de sa femme. Elle semblait ne pas apprécier qu’il se remémore de bons et vieux souvenirs. Bon, c’est vrai, elle devait se sentir un peu à part, mais Geoffroy ne voulait certes pas l’éloigner.

Il s’était retourné vers Marie, la suppliant du regard de ne pas faire cet air. Il ne voulait pas que la soirée soit gâchée.

Quand il revint vers Olivia, tout ce qu’il eut le temps de voir ce fut la coupe de vin qui venait de voler sur ses habits.
Des habits tout neufs et surtout, très chers !!!


Puis, il y eut Olivia qui tenta tant bien que mal de tout nettoyer, mais c’était inutile. Plus elle essuyait, plus le vin pénétrait le tissu des habits et le tachait du même fait …

Geoffroy tenta d’en enlever le plus possible puis stoppa les mains de la jeune femme.


- Inutile, ça ne partira pas …

Il ne pouvait tout de même pas passer la soirée ainsi, il avait l’air complètement fou !
La seule chose à faire était de monter à ses appartements et se changer.

Il dégagea doucement son bras de l’étreinte de sa douce Marie, puis dit :


- Bon, je … je vais aller changer de vêtements …
Je ne serai pas long, ma chère


Il quitta la grande salle, mais avant, il lança une invitation à la comtesse de Leicester.

- Olivia, ça vous dirait de venir vous promener un de ces jours en ma compagnie ?

Après avoir eu la réponse, il partit et revint une vingtaine de minutes plus tard. Le comte prit place près de Marie et posa un baiser sur les lèvres de cette dernière avant de lui lancer un charmant sourire.

- Je ne vous ai pas trop fait attendre j’espère, veuillez m’excuser.

Bon, il avait appris à ne pas la vouvoyer, mais devant les autres convives, il n’avait pas grand choix de le faire.

Dites moi, était-ce de la jalousie que j'ai pu lire sur votre visage ?

Si c'était cela, Geoffroy en serrait finalement bien content. Au moins, il aurait une preuve qu'elle l'aimait vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   Lun 17 Jan - 22:14

Un banquet lui avait on dit, elle avait écouté sans vraiment y prendre grand intérêt.Elle se sentait si vide en elle...le temps s'estait écoulé longuement telle une perle d'eau s'écoulant le long d'un rocher et ne trouvant point l'issue de sa chute.Elle n'avait que des nouvelles par les bruits de couloir qui lui arrivaient en bribes.Elle s'estait réjouie du retour de la Reyne Morgause, elle n'avait jamais douté de son retour d'ailleurs.Mais par principe, n'estait point encore allée la voir lui laissant le temps de se remettre.Elle voulait la revoir tel qu'elle l'avait connu et non amoindrie.Relancée quant à sa place au bal, elle avait fini par se résigner à y paraître.C'est avec recherche qu'elle s'estait vêtue portant ce jour une robe drapée bordée d'une fourrure d'hermine blanche qu'Emerick lui avait offert.Elle avait aussi agrémenté sa chevelure d'un anneau d'or.Elle rejoignit ainsi la grande salle, passant par les longs couloirs gris où quelques torches faites de joncs allongeaient son ombre sur les murs. Elle pouvait entendre des échanges de voix aux multiples timbres s'élever vers elle .Un léger stresse la prise au niveau de l'estomac, elle se dit en elle mesme qu'elle devait estre sotte et marcha d'un pas plus assuré vers les grandes portes ouvertes.


Dernière édition par faraday de lockley le Mar 18 Jan - 19:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Morgane
Duchesse de Tintagel, tante du Roi d'Orcanie
avatar

Nombre de messages : 358
Age : 36
Camp : celui de la sagesse
Classe sociale : Duchesse de Tintagel
Date d'inscription : 30/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social:

MessageSujet: Re: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   Mar 18 Jan - 11:28

Dame Morgane profitait pleinement de la compagnie de Lancelot qui lui fit judicieusement remarquer que l'assemblée en présence ne devait pas connaître et encore moins fêter Yule. Elle avait lancé mi figue mi raisin

- Ils ne savent pas ce qu'ils perdent!

Le doux chevalier avait lancé comme à son habitude un compliment des plus galants.

- Cela me changera de ces fêtes où j’étais parti en quête, bien qu’Arthur ne doit pas apprécier mon absence alors que j’aurais pu être à Camelot.

La fée savait qu'il était resté en partie pour elle. Et cela lui chavira quelque peu le coeur une fois de plus...comme à chaque fois qu'il s'agissait de Lancelot en fait. Elle posa furtivement sa main sur celle du chevalier de son coeur.


-Je vous remercie Lancelot...Je dirais à Arthur que vous êtes resté pour veiller sur sa vieille soeur et il ne pourra pas vous tenir rigueur.

Elle avait sourit en prononçant cette dernière phrase en référence à sa vieillesse. Bientôt quarante ans! Comme le temps passait vite! Mais la fée ne regrettait rien. Le moment où elle pourrait rejoindre la Mère Éternelle approchait et c'était dans l'ordre des choses. Elle salua les convives qui arrivaient au compte-gouttes

- Emerick mon neveu ? Vous êtes essoufflé. Tout va bien ? Dame Morrigane, Dame de Leicester et Dame de Lockley! Bien le bonsoir. Messire et Dame de Cromwell, mes compliments!

Au nom du Haut-Roy, je souhaite la paix pour tous !

Morgane se joignit à Lancelot en levant sa coupe. Elle fut la seule. Voilà qui changeait bien de l'ambiance collective de Camelot. La GPO pinça légèrement les lèvres pour réprimer une moue de déplaisir. Son regard se porta sur la bardesse qui exerçait son art de manière fort envoûtante.

- Que penseriez vous Lancelot de raconter une quête des chevaliers d'Arthur en nous accompagnant des chants, de la danse ou de la magie de cette ravissante Dame ?

Elle eut une oeillade discrète vers Marie de Cromwell qui semblait en proie à un certain mécontentement, envers Emmerick et la dame de Lockley inquiets et vis à vis de la coupe de vin qui avait pris son envol.

- Cela apaiserait peut être quelques esprits.
Revenir en haut Aller en bas
Lancelot du Lac

avatar

Nombre de messages : 117
Age : 47
Camp : Arthur
Classe sociale : Chevalier
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/01/2009

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noble et gravure de mode ^^

MessageSujet: Re: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   Mer 19 Jan - 1:19

« - Ils ne savent pas ce qu'ils perdent! »

Lancelot eut un sourire pour sa compagne de soirée et un frisson lorsqu’elle posa sa main sur le sienne. Ils s’étaient promis un amour purement platonique, mais le chevalier avait encore de la difficulté à l’accepter.
Il posa un simple baiser sur le dos de la main de la GPO, puis lui offrit un charmant sourire comme à l’habitude … enfin, comme toute les fois où il se sentait moyennement certain des choix de son cœur …


« -Je vous remercie Lancelot...Je dirais à Arthur que vous êtes resté pour veiller sur sa vieille sœur et il ne pourra pas vous tenir rigueur. »

Le grand chevalier rit de bon cœur, passant tout près de s’étouffer avec une gorgée de ce délicieux vin.
Il n’arrivait pas à croire que Morgane n’arrêtait pas de dire qu’elle était vieille! Bon sang il était peut-être le seul à avoir un œil sur cette vieille peau alors ! ( lol)


- C’est parfait alors, j’aurai une excuse qu’excellente, mais …
Il vint plus près de son oreille et murmura :

- S’il savait combien j’adore sa « vieille » sœur, comme vous dite, il m’en voudrait sûrement encore plus.

Il se réinstalla comme il faut saluant également quelques convives qui venaient d’arriver et porta son attention sur d’autres, notamment là où venait d’avoir lieu le vol de la coupe ! Beau lancé de la part de la comtesse de Leicester !!

« Que penseriez-vous Lancelot de raconter une quête des chevaliers d'Arthur en nous accompagnant des chants, de la danse ou de la magie de cette ravissante Dame ? »

Le chevalier fut un peu surpris de cette demande. Habituellement, les chevaliers de la Table ronde racontaient rarement, voire jamais ces histoires aux autres, seulement entre eux. Cependant, il n’était pas à Camelot et ne pouvait décevoir ceux qui auraient aimé entendre l’une de leurs quêtes.

D’accord ! Seulement, comme ces histoires sont si peu souvent racontées et que je préfère rester modeste, je ne vous conterai pas l’une de mes quêtes, mais celle d’un frère d’arme ! De plus, afin de ne pas vanter ce chevalier, je garderai son identité anonyme. Vous avez donc l’opportunité de tenter de trouver celui à qui appartient cette quête.

Le grand chevalier se racla la gorge, pris une bonne gorgée d’eau bien fraîche et se lança dans le récit qu’il avait entendu de l’un de ses frères.

« Tout commença à la cour du roi Arthur, à Camelot, lors de festivités et échanges des cadeaux. Alors que tous fêtaient, un chevalier vêtu d’une splendide armure verte, armé d'une hache, entra dans la grande salle du château et proposa un jeu. Il demanda à ce que quelqu'un prenne sa hache et lui en donne un seul coup, qui devra être rendu par le Chevalier vert un an et un jour plus tard. Un seul chevalier se porta volontaire pour le relever. Un chevalier extrêmement courageux.

Il asséna au Chevalier vert un coup mais celui-ci se releva, tout en rappelant à au chevalier d’Arthur sa promesse. Il ne lui donna, avant de s'en aller, que le nom de « Chapelle verte », où il recevra le coup fatal. L'année s'écoula alors jusqu'au jour de la Toussaint, et le chevalier de Camelot se prépara à affronter les rigueurs de l'hiver à travers le pays. Il parcouru une longue route vers le Pays de Galles, et les conditions climatiques furent pour lui plus difficiles à supporter que les créatures qu'il devait souvent affronter.
»


Lancelot s’arrêta un moment, prit une autre gorgée, une histoire aussi longue lui desséchait la bouche. Puis, prenant le temps de laisser voguer la musique dans sa tête, il reprit.

« La veille de Noël, alors qu'il errait dans une forêt, il pria la Vierge Marie de lui trouver un endroit pour entendre la messe le lendemain, et, comme par enchantement, en continuant sa route, il vit un château à la lisière de la forêt. C’était, dit-on, le château de Haut-désert, et appartenait au seigneur Bertilak qui accueillit le preux avec chaleur et joie. Étant donnée la fatigue du chevalier, le seigneur lui proposa de rester et de se reposer quelques jours avant de repartir. Le beau Sir déclina l'offre, car il devait avant tout retrouver la Chapelle verte, mais Bertilak le rassura aussitôt et lui apprit qu'elle n'est située qu'à quelques milles de là. Le défenseur du roy de Bretagne accepta donc de rester durant trois jours. Ils s'en allèrent à la messe de Noël où le chevalier rencontra la femme du seigneur, jeune et d'une grande beauté.

Du fait des festivités, Bertilak proposa un jeu au Sir, connu sous le nom d'« échange des gains » : ce que, durant trois matins, Bertilak gagnerait dans une chasse, le Sir l'aurait en échange de ce que lui, resté à se reposer au château, aurait gagné dans sa journée. »


Et maintenant, le piquant de l'histoire !

Le premier jour, alors que l’homme dormait encore, la femme du seigneur se glissa dans sa chambre et chercha à le séduire. Le chevalier résista, et réussit à contenir ses ardeurs en n'acceptant qu'un unique baiser. Le soir, Bertilak rentra de la chasse avec un magnifique cerf qu'il donna à notre héros, avant de recevoir en contrepartie le baiser que le beau Sir avait eu. Le deuxième jour, la jeune femme se glissa de nouveau dans la chambre de Gauvain, et réussit cette fois à lui voler deux baisers. Ces deux baisers furent donnés à Bertilak le soir même en échange d'un sanglier.

Le dernier jour, de plus en plus insistante, la jeune femme réussit à donner trois baisers au noble visiteur. Mais elle ne s'arrêta pas là, et lui offrit un gage de son amour. Après avoir refusé une bague, le chevalier se vit offrir une ceinture verte, qui, selon les dires, protégeait celui qui la portait de la mort. Après avoir considéré la terrible épreuve qui l'attendait le lendemain, le courageux invité accepta la ceinture, mais fit promettre à la belle dame de n'en toucher mot au seigneur, il ne donna à Bertilak que trois baisers, en échange de quoi il n'obtient qu'un renard.

Le lendemain, alors que le noble chevalier fut conduit par un homme de Bertilak jusqu'à la Chapelle verte, ce dernier lui proposa de garder la vie sauve et de s'enfuir, sans que personne ne s'en aperçoive. Il refusa catégoriquement une telle issue, et s'approcha peu à peu de la Chapelle verte. L'endroit ressemblait davantage à un sanctuaire païen qu'à une chapelle, et le chevalier condamné entendit le bruit d'une faux que l'on aiguisait. Le Chevalier vert apparut enfin, et lui demanda de se préparer à recevoir son châtiment.

Il s'agenouilla, mais, au premier coup de faux, se retira brusquement. Le Chevalier vert se moqua bien de cet accès de peur, et s'apprêta à lui donner le deuxième coup, qu'il arrêta à quelques centimètres de sa peau. Enfin, le Chevalier vert leva une dernière fois sa faux, et l'abattît à peine sur le cou du preux chevalier où il ne laissa qu'une légère entaille


Et pour conclure !

À peine a-t-il reçu l'entaille que le chevalier d’Arthur bondit vers son adversaire, estimant avoir tenu sa promesse jusqu'au bout. C'est alors qu'il se retrouva face à son adversaire souriant, qui lui expliqua qu'il est l'un des meilleurs chevaliers sur cette terre, car son seul péché a été de vouloir rester en vie. Il lui avoua ensuite qu'il n'est autre que Bertilak, et la seule épreuve qu'a passée le chevalier se trouvait dans l'enceinte même du château, quand sa femme l'a tenté. Ayant par trois fois repoussé ses avances, il n'avait accepté que la ceinture, d'où l'entaille du dernier coup de hache. Bertilak explique alors que tout avait été manigancé pour mettre Camelot à l'épreuve.

Mortifié, le noble chevalier de la table ronde repartit pour Camelot, avec la ceinture comme souvenir de son cuisant échec. Alors que lui-même ne peut accepter son manque de courage, la cour, bien moins exigeante, rit à son aventure et tous décident de porter une ceinture verte pour la célébrer quand en vient le temps !


Lancelot espérait que cette histoire eut satisfait son auditoire !
Revenir en haut Aller en bas
Poussière de larmes
mystérieux personnage ...
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 50
Camp : Je suis ce qu'elle est
Classe sociale : Âme damnée en quête de rédemption
Terre : J'erre, abandonnée par elle...
Date d'inscription : 23/07/2007

Feuille de personnage
Religion:
Statut Social: Ornement fétiche

MessageSujet: Re: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   Sam 22 Jan - 4:09

...Imaginons que ma maîtresse soit là, elle aussi, à cette table gigantesque où tous les chevaliers paradent, tenant en laisse leurs animaux de compagnie.
Imaginons qu'il passe à côté d'elle...


Puissance,
noblesse
de l'innocence.
Allégresse.



La damnation ne quitte jamais une âme souillée. Elle ne peut le comprendre, elle ne peut le savoir. Poussière est l'arme du malin, poussière a besoin d'admirer, elle ne sait pas aimer.


Spoiler:
 


Dernière édition par Poussière de larmes le Mar 25 Jan - 15:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   Sam 22 Jan - 12:26

hj : Et voilà! par la magie de la suppression de quelques posts en flood! Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Sir Emerick
Héritiers et Prince des Orcades
avatar

Nombre de messages : 463
Age : 27
Camp : Orcades
Classe sociale : Roi des Orcades
Terre : Orcades
Date d'inscription : 17/06/2007

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social: Héritier de la couronne des Orcades

MessageSujet: Re: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   Sam 22 Jan - 23:23

Émerick venait tout juste de se joindre à egrand banquet quand sa tante, la pretresse Morgane l'interpella.
Ce fut avec une joie énorme qu'il vint l'embrasser. Il y avait longtmeps qu'ils s'étaient vus tout les deux !


« - Emerick mon neveu ? Vous êtes essoufflé. Tout va bien ? [...] »

Avec un grand sourire, il acquiésca positivement de la tête.

- Oui oui, je vais très bien. Seulement, j'ai dû galopé toute la nuit et toute la journée pour arriver à temps pour ce banquet.
Comme vous avez pu le constater, je viens tout juste d'arriver et il me tarde de me réchauffer !


Il lui souhaita une bonne soirée, constantant qu'elle était en bonne compagnie puis se mit à la recherche de sa fiancée. Il y avait déjà quelques temps qu'ils ne s'étaient pas vus ! Comme le temps passait vite !

Il la trouva enfin et se précipita à sa rencontre, le sourire plus grand que jamais. Il était toujours ravi quand il la voyait. Dieu qu'il avait hâte de la prendre pour épouse.

Doucement, il prit sa main et posa ses lèvres froides contre sa peau si chaude.


- Je suis content de vous retrouvé enfin. Vous m'avez terriblement manqué.

[ hj pour Faraday: faisons croire qu'il s'est écoulé beaucoup de temps, ce sera plus logique ! ^^]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Morgause
Reine d'Orcanie
Reine d'Orcanie
avatar

Nombre de messages : 1324
Age : 27
Camp : Orcanie
Classe sociale : Reine d'Orcanie
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 09/04/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Reine d'Orcanie

MessageSujet: Re: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   Dim 23 Jan - 19:35

(HJ: Oui oui! Je suis là! pas taper!)

Mordred leva sa coupe et prononça quelques mots auxquels applaudirent les gens rassemblés dans la grande salle. Discourt pendant lequel la Reyne mère se signa, les yeux clos. Ils burent tous avec joie et lorsque Morgause déposa son verre, elle fut assaillie...par l'amour d'un fils à la joie infinie. Il l'entoura de ses bras protecteurs...

Ainsi étreinte par son fils, Morgause retrouva un semblant de quiétude et d'insouciance...deux choses quasi absentes de son esprit depuis bien trop longtemps. Elle était maintenant ou elle se devait d'être.

Emplie d'une tendresse sans limite pour son fils, Morgause lui rendit son étreinte et, lorsqu'il la relâcha, posa une main sur son visage, essuyant la toute petite larme perlant au coin de son oeil et fixant son regard sur le sien. Un de ces regard qui ne requiert pas la moindre parole pour être interprété. Elle voulait qu'il sache, même si cela était déjà sans l'ombre d'un doute plus qu'évident, qu'elle était fière de lui et qu'elle lui portait l'affection la plus grande. Il n'était pas plus intense bonheur dans tout l'Orcanie que celui de la Reyne Morgause en cet instant précis.

Il l'embrassa et elle reprit sa place, encore un peu fatiguée. Elle observa d'un oeil tantôt amusé, tantôt agacé, la scène de la cours Orcanienne. Comme ces gens-là pouvaient être pathétique par moment. Ils n'avaient pas le tiers de la grandeur et de la prestance de Mordred...c'était bien pour cela qu'il était Roy, et pas eux!

Le repas fut rapidement servi et Morgause mangea légèrement, histoire de ne pas tordre ses boyaux plus qu'ils ne l'avaient été pendant sa longue captivité. On lui avait dit de ne consommer que des aliments pouvant lui permettre de rétablir son esprit. Pas de viande, des légumes de saison, du fromage, mais pas de pain, ou si elle devait en manger, que du pain sans levain. Ce menu était pour le moins ennuyeux, mais si Mordred croyait en ses vertus, elle s'y conformerait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Modératrice
Princesse d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 786
Age : 36
Camp : staff Orcanien
Classe sociale : aucune
Terre : aucune
Date d'inscription : 08/09/2007

Feuille de personnage
Religion: Athé
Statut Social:

MessageSujet: Re: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   Lun 24 Jan - 4:29

Alicia était physiquement présente au banquet de Noël et faisait honneur à la bonne chére tout en surveillant du coin de l'oeil son fils. Après avoir applaudit Morrigane, applaudit le récit de Lancelot, écouté son épée qui semblait en manque de quelque chose, tout comme elle, elle badina un peu avec son mari. Elle aurait pu discuter affaires avec Morgause, s'incruster dans une conversation quelconque mais bon...le coeur n'y était pas vraiment. Ce dont Alicia avait besoin pour commencer cette nouvelle année, ce n'était pas de politique ou de mièvreries en fait mais d'aventure. Elle avait une soudaine envie d'aller courir le monde, de prendre la mer, d'aller voir ailleurs comment c'était. L'Austrasie restait son chez elle et l'Orcanie l'ennuyait. L'Austrassienne était en manque d'action. l'histoire de Lancelot n'avait fait que l'émoustiller un peu plus. Pourquoi pas elle après tout ? Tant qu'elle était encore jeune et puisque Charles ne l'obligeait pas à tomber enceinte c'était le bon moment non ?
Revenir en haut Aller en bas
Morgane
Duchesse de Tintagel, tante du Roi d'Orcanie
avatar

Nombre de messages : 358
Age : 36
Camp : celui de la sagesse
Classe sociale : Duchesse de Tintagel
Date d'inscription : 30/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social:

MessageSujet: Re: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   Lun 24 Jan - 12:08

Morgane avait écouté à la fois avec nostalgie et fiéreté le récit de Lancelot sur l'un des chevaliers de la table ronde. Ainsi un peu de Camelot avait pu s'installer le temps de quelques phrases en Orcanie. Elle sourit à son ami charmée et conquise par la maniére qu'il avait eu de conter la chose.

- On dit que plus tard, ce chevalier et son hôte se sont revus. Le Seigneur vert a alors dit "Vous méritez de tout savoir. C'est la dame du lac qui m'a envoyée à Camelot pour mettre à l'épreuve le courage du roi Arthur et de ses chevaliers, afin de savoir si toutes les louanges que nous avions entendus à leur égard était fondées. Je lui dirais que l'un des chevaliers au moins était aussi noble, aussi galant et courageux qu'on le raconte. Car quel est l'homme qui en face de la mort ne souhaite pas vivre ?"

La sagesse n'était pas forcément où on l'attendait! Elle eut un petit clin d'oeil vers son neveux Emerick qui venait de retrouver sa dulcinée.

- A tort ou à raison cette tradition de quête semble ne pas avoir lieu ici. Les chevaliers Orcaniens seraient-ils réfractaires à mettre à l'épreuve leur valeur morale ?





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: *Grand banquet de Noël!* (toute la cour)   

Revenir en haut Aller en bas
 
*Grand banquet de Noël!* (toute la cour)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» RÉVEILLON ? grand banquet de Noël
» I.02 Flash RP et RP commun des prisonniers: Le Grand Banquet. [Terminé]
» Grand Banquet -Ouvert à tous-
» Le Grand Banquet
» Musha Le Grand Guerrier ! Imaginaire [En cour]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: † Hors-jeu † :: Personnages :: Archives-
Sauter vers: