Venez festoyer, guerroyer ou ... comploter en Orcanie !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 * Mordred le tyran ! *

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   Sam 11 Avr - 2:10

Acte deux, scène deux

Morgause la vipère





Mordred, Morgause, des soldats, des suivantes, des pages ...



*Mordred, encadré par Ganelon et Gareth, s'agenouille au pied de la litière de Morgause, qui ne tarde pas à apparaître, les traits tirés mais souriante*

Mordred

Ma mère ! Soyez la bienvenue ! Je suis tellement heureux, vous n'imaginez pas ...

J'avais si hâte, de vous voir, de vous embrassez, et de vous serrez dans mes bras !


Morgause

Et bien, mon adoré fils, mon cher prince, relevez vous donc voyons !

Avant d'être votre reyne et souveraine, je suis bien votre mère, *mon meilleur rejeton*


*Mordred se redresse, puis étreint Morgause, avec émotion*

Mordred

Ma mère ! J'ai tant crains pour vous, pour votre santé et ... Votre vie !

Mais Dieu soit loué : Justice fut faite et le tyran ( Loth ) châtié : s'en est fini !


Morgause

Oui ! Mordred . Notre calvaire s'achève, mais l'Orcanie doit être redressée !

C'est l'affaire d'Agravain, sur mes conseils, pour toi, j'ai d'autres projets ...


*Les deux se dirigent vers l'entrée principale du manoir, encadrés par la garde, et suivis par maints conseillers ou serviteurs*

Mordred

Je vous conduis en la grande salle : nous pourrons y deviser avant le souper,

Ceci en attendant que notre "très chère" Morgane daigne apparaître, à nos côtés !


Morgause

Ma si "tendre" soeur fait donc encore des siennes, et toujours, se défi de moi ?

Patience : nous aurons ce cher "ange" à l'usure, elle n'est pas si coriace, que cela !


Mordred

Je l'ai confiné dans ses appartements : si ce n'est la courtoisie qui la fait céder ...

Nous pouvons gager que la faim, la soif et l'ennuie auront raison de sa volonté !


*Morgause ricane doucement, Mordred esquisse un bien mauvais rictus, et tout deux pénètrent dans le bâtiment, toujours entourés d'une importante délégation*


( dernières notes de la marche impériale pirat )

A suivre : acte 2, scène trois : Morgane la tique .
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Uther Pendragon
Roi d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 2961
Age : 26
Camp : Pendragon
Classe sociale : Roi de Bretagne
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Roi de Bretagne

MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   Sam 11 Avr - 3:52

Marche Impériale pour toi okay, mais pour Morgause je verrais plutôt Across the Star (Love Theme de l'Episode II).


Bon okay, Emperor Throne Room.... (Episode VI)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   Dim 26 Avr - 15:22

Acte deux, scène trois


La reyne, le tyranneau et la sorcière



* Morgause, Mordred, des soldats, des servantes, des pages, des guérisseurs, des médecins, etc ... *


( Alors que Morgause et Mordred conversent dans la salle du trône, les séides du prince se dirigent vers les appartements de la dame Morgane ) .


Morgause

Mon fils, de nous soucier davantage de ces inepties cessons !

Et du royaume, de Camelot, évoquons, céant, la situation .


Mordred

Certes oui, ma mère, car celle ci est plus que préoccupante :

La haute reyne se joue ouvertement d'Arthur, ainsi que le sir Lancelot ...

Guenièvre infertile, son champion trop influent : mon oncle n'est que le roy des falots !


Morgause

Le manque d'autorité d'Arthur est, en effet, plus que patent !

De même que sa trop grande dépendance envers Avalon ...

Voilà pourquoi nous devons nous rapprocher de Rome : pour contrer notre parent !


Mordred

Pour le bien du royaume Arthur devra nous consulter !

Ou nous nous verrons contrains, par la force, de le déposer !



* Alors que Morgause acquiesce en silence, le sergent Gareth survient, puis s'incline devant son maître *

Sergent

Altesse : la dame Morgane se dit plus que souffrante,

Et déclare ne pouvoir apparaître, ici, séance tenante !


Mordred

Fariboles ! Que l'on dépêche des médecins à son chevet !

La folle ne pourra se dérober, et nous verrons ce qu'il en est !


Morgause

Mais dites nous, sergent : à quoi s'occupe la belle enfant ?

Vous paraît elle donc si lasse et accablée présentement ?


Sergent

Je ne saurai vous le dire, votre majesté, en vérité ...

La dame est alitée, grimoire en mains, et des fioles sifflotent sur la cheminée .


Mordred

Comment ?! Et tu ne le dis que maintenant ?

Bougre d'idiot ! Que l'on saisisse ses instruments immédiatement !

La démente est une sorcière ! Et fait "commerce" avec Satan !


* Gareth s'empresse d'exécuter les ordres de son seigneur, tandis que Morgause tente de l'apaiser *

Morgause

Calmez vous Mordred, votre tante ne désire que cela ...

Vous voir vitupérer et trépigner, prendre ombrage,

Rendons nous au banquet : voilà qui serait plus sage .


Mordred

Vous avez raison, ma mère, nos invités avant tout !

Allons donc présider cette soirée, hâtons nous .
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   Lun 27 Avr - 0:05

Acte deux, scène quatre


Banquet et réconciliation


* Morgause, Mordred, divers dignitaires ( dont sir Murdoch ), des gardes, des servantes, des pages, des médecins ... *


Mordred

Festoyons ! En l'honneur de notre reyne tant chérie !

Et buvons, et trinquons pour la gloire de l'Orcanie !


Morgause

Merci Mordred, merci à tous ! Et de l'Orcanie soyez en certains,

Viendra le salut de toute l'île de Bretagne !

Car la gangrène ronge Camelot qui n'est plus un corps très sain ...


Mordred

Nous extirperons l'odieuse maladie du château royal,

Afin d'aider Arthur, mais en nous opposant au chevalier déloyal !


Morgause

La tâche s'annonce ardue, mais notre devoir est d'agir !

Pour le bien du royaume et l'influence de l'Orcanie,

Nous devrons peser de tout notre poids sans faiblir !


* Le prince surprend alors le regard lascif de sir Murdoch, conseiller royal orcanien, en direction de la reyne . On murmure que ce chef de guerre serait l'un des nombreux amants de Morgause . Et Mordred le haie cordialement . *

Mordred

Mais avant notre départ pour la cité de Camelot ...

Nous avons une horde de brigands a étriller !

Sir Murdoch : je vous charge de mener cet assaut .


Murdoch

Si fait votre altesse ! Nous écraserons cette maudite engeance !

Par le fer, la corde et le feu : ils n'auront, face à nous, aucune chance !


* Murdoch se retire, et plusieurs médecins, visiblement affolés, font irruption dans la grande salle *

Médecin

Altesses ! La Dame Morgane se trouve, hélas, au plus mal !

Elle semble incurable, et n'est plus que douleurs et que râles !


* Stupéfaction générale *

Mordred

Allons donc ! Supercheries et gesticulations que tout ceci !

Tout cela doit être vérifié : je ne serais point abusé par cette harpie !


* Morgause et Mordred se lèvent puis suivent les médecins *
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   Lun 27 Avr - 11:46

Acte deux, scène cinq


Suite et fin de la comédia


* Morgane, qui a avalée une fiole de poison avant l'arrivée des médecins, puis ingurgitée un remède à leur départ, semble ( déjà ) se porter bien mieux ... *

Morgause

Ma pauvre soeur, petite Morgane, quelle folie !

Que de vous être entêtée ainsi, chère amie .


Morgane

Ma chère soeur : vous qui me connaissez mieux que personne,

Mon caractère est mon atout mais également ma faiblesse, en somme !


Mordred

Ma tante, ma chère parente, pardonnez moi, pardon !

Tout ceci résulte de ma vanité, de mon arrogance, crénom !



Morgane

Qu'importe : je vais mieux et nous sommes réunis,

Oublions cet incident, mon beau neveu, je vous en prie !

*Ah ! Douce vengeance, qu'il est bon de te sentir en moi !

Une prêtresse d'Avalon ne s'en laisse point compter, ma foi !*
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   Mar 28 Avr - 21:20

Acte trois, scène une

Le "triomphe" du prince Mordred sur l'armée des gueux



Sachant que deux clans importants de brigands étaient sur le point de contracter une alliance, ceci afin de ravager davantage les endroits les plus reculés de Bretagne ...

Mordred se garde bien d'étouffer ce "mouvement" en gestation et envoie l'un de ses sicaires éliminer les deux chefs bandits . Cet événement inattendu précipite l'assaut des malandrins : l'armée dite des gueux ...

L'occasion pour le prince et généralissime de l'armée d'Orcanie de briller ( à peu de frais ) et de favoriser, ainsi, son premier fait d'arme .

Aussi, lorsque les meutes de ruffians, autant désorganisés qu'enragés, entreprirent de quitter la forêt dite du temple pour ensuite se diriger vers le village le plus proche ... Une légion orcanienne leur barra le chemin .

Après un court instant de flottement, les brigands décidèrent de battre en retraite et ce dans le plus grand désordre .

C'est à ce moment qu'une volée de flèches, provenant de leurs arrières, stoppa leur reculade "stratégique" ... Ce fut alors le sauve qui peut .

Et lorsque les jets assassins fusèrent de toutes parts, sans répit, la troupe des gueux, déjà amoindrie, fut contrainte de former un cercle défensif .

C'était la l'oeuvre des archers montés d'Orcanie . Les fantassins de Mordred ne tardèrent pas à se ruer sur leurs ennemis ... Se contentant, dans un premier temps, d'encercler les bandits .

Enfin, les cavaliers orcaniens entrèrent en action et chargèrent sans hésiter . Alors, la piétaille s'écarta et leurs camarades enfoncèrent, sans coup férir, les rangs adverses .

Le carnage put commencer : les brigands qui ne furent pas occis ou piétinés tentèrent de s'échapper ... Espoir aussi vain que funeste : les piétons resserrèrent un peu plus l'étau qui étranglait déjà l'ennemi, et n'eurent aucun mal a écraser les derniers éléments hostiles .

L'escarmouche s'achevait dans un bain de sang ...

Victoire complète mais sans gloire pour le prince Mordred, qui, de plus, eut l'insigne satisfaction de voir trépasser le sir Murdoch ( de Glastonbury ) .



Mordred

Gloire à l'Orcanie : nous triomphons, ce jour, bravement !

Rien n'égale notre puissance armée et la force de notre engagement !


Capitaine

Altesse, tout les gredins, par notre main, ont été exterminés !

Hormis quelques prisonniers que nous ferons bientôt parler !


Mordred

Pardi ! Je l'espère bien : le butin des gueux est plus que conséquent ...

Tout devra être fait afin d'arracher la vérité de la bouche de ces ruffians !



( Pour le financement de la cause ! :p )
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Sorsha
Comtesse de Mannach
avatar

Nombre de messages : 466
Age : 31
Camp : Le sien
Classe sociale : Fille d'un chef de clan saxon
Terre : -
Date d'inscription : 21/04/2008

Feuille de personnage
Religion: Athé
Statut Social:

MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   Mer 29 Avr - 1:57

*clap clap clap*


Quel travail !! braviiiiiii ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   Mar 5 Mai - 11:56

Acte trois, scène deux


Réunion de famille ( 1 )



*La salle du trône : Morgause, installée au centre de la pièce et entourée de ses conseillers attends avec fébrilité le retour de Mordred ... Qui ne tarde pas a survenir, en pavoisant .*



Mordred

Ma mère ! Je viens de remporter une victoire décisive sur la canaille armée !

Les mécréants ne sont plus une menace pour quiconque, je les aies exterminé !


Morgause

Bien, mon fils ! Mon beau conquérant ! Votre victoire est plus qu'exemplaire !

Vous avez préservé ces contrées, Arthur en sera avisé, et ceci ne pourra que lui complaire !


Mordred

Merci, mère, et en effet ! De plus, si nous mettons la main sur le butin de ces ruffians,

Nous disposerons la d'une manne providentielle pour l'application de nos plans !


Morgause

Oui ! C'est la chose essentielle : l'argent, le nerf de la guerre !

Et le principal levier de notre politique, comme celle des césars, naguère .


*Morgane apparaît, enfin*

Morgane

Je vous salue, mon bon neveu ! Mais qu'ouïs je donc en ce beau matin ?

Est ce donc dans vos habitudes, avant le déjeuner, d'occire quelques malandrins ?


Morgause

Morgane ! Nous sommes ravis de vous voir sur pieds et pleine de vie !

Nos médecins ont donc fait des miracles ! Quel bonheur, je m'en réjouis !


*Mordred va embrasser sa tante puis la prends par un bras et l'entraîne vers Morgause*

Mordred

Puisque vous voici parfaitement remise, ma tante, venez donc séant,

Rendre hommage à notre reyne bien aimée, celle à qui vous devez tant !


Morgane

*Quel rusé il fait, ce prétentieux petit prince ! Moi, m'incliner devant "elle" ?!

Plutôt me prosterner devant le barbu de Nazareth ! Qu'aux pieds de cette ... Jézabelle !*


*Morgane se précipite alors dans les bras de sa soeur, qui vient de se redresser*

Morgane

Très chère Morgause ! Permettez moi de vous embrasser comme il se doit !

Vous ma si attentionnée et aimante soeur aînée, en qui j'ai tellement foi !


*Morgause l'embrasse à son tour, Mordred, effaré, boue de l'intérieur*

Morgause

*Espèce de petite vipère ... Elle m'enlace pour mieux se gausser de moi, la harpie !*

Ma soeur ! Il y a trop longtemps, que je ne vous avait pressée contre mon coeur, ma chérie !


Mordred

*Décidément ... Si ma mère est intraitable, sa cadette est indomptable ...

Comme toutes les prêtresses d'Avalon, ces sorcières, si altières et ... insondables .*



( Mordred aurait dut se (re)souvenir de ses propres pensées, par la suite )


Dernière édition par Mordred d'Orcanie le Sam 9 Mai - 12:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   Sam 9 Mai - 1:13

Acte trois, scène trois



Réunion de famille ( 2 )



*Désormais installés, le trio d'Orcanie entame un conciliabule restreint et d'une importance capitale, pour les intéressés*

Morgause

Mon cher fils, je vous prie d'exposer à votre tante l'étendue de nos projets,

Car pour notre parente, qui a acceptée de nous aider, nous ne pouvons avoir de secrets !


Mordred

Notre ambition est donc de gagner les faveurs du haut roy, le trop bon Arthur,

Puis de le conseiller utilement afin d'isoler la reyne et Lancelot, tout deux coupables de luxure !


Morgane

Je vois . Arthur cessant alors de subir l'influence néfaste des deux amants,

Tombera ainsi, pensez vous, dans vos "filets" ...Mais y croyez vous vraiment ?


Mordred

Oui, certes ! Notre victoire sur les brigands nous apporteras gloire et richesse !

Mais notre triomphe programmé au Gwynedd bien plus encore : le pouvoir et son ivresse !


Morgause

Oui, notre action favorisera l'entrée de Mordred dans le saint des saints de Camelot ...

Une fois chevalier et membre de la confrérie, notre prince sera l'égal de ce sir Lancelot !


Mordred

Et tandis que je gagnerai en influence, l'astre du beau sir ne fera que décliner !

Ah quelle joie ce sera : Lancelot s'étranglant de me voir accéder au rang de conseiller !


Morgause

Mordred gagnera donc l'amitié de son oncle et se faisant, finalement ...

Favorisera ainsi mon prochain retour en grâce à la cour, très certainement .


Morgane

Et évidemment vous espérez de moi, qui ai encore l'oreille du souverain,

Que je valorise notre Mordred auprès d'Arthur, puis favorise ses nobles desseins ?

C'est beaucoup de confiance que vous m'accordez la, à moi, prêtresse d'Avalon ...

Vous, qui ne jurez pourtant que par Rome, son évêque et sa terrible action .


Morgause

Ma chère soeur ! Ayant été apprentie sur l'île sacrée, je ne puis haïr Avalon ...

Mais déplorer l'aveuglement de Viviane, qui ne voit point certaines évolutions !

La Dame du lac n'est plus qu'une vieille femme fatiguée et sectaire : elle s'éteint !

L'île sacrée mérite une autre guide plus judicieuse : vous ! Nous en sommes certains !


Mordred

Oui, très chère tante ! Nous aider c'est vous hissez, avec nous, vers le pouvoir !

Nous à la cour de Camelot et vous, Morgane, au sommet de l'île de tout les savoirs !


Morgane

Et bien ... Si vos buts sont réellement louables, vous parviendrez donc à vos fins !

Et grâce à mon aide, mon soutien, Mordred vous vous élèverez, et moi avec vous : enfin ...



*La conversation se poursuit : Morgause triomphe et pavoise, Mordred, plus réservé, commence véritablement a croire en son destin ( que sa mère espère glorieux ) . Tandis que Morgane, elle, encore quelque peu déchirée, se force a paraître enjouée ... Car à trop vouloir orienter et "contrôler" l'avenir des royaumes et de leurs peuples, ne risque t-on pas, alors, de déclencher l'ire des Dieux, et de devoir endurer leur juste et terrifiante colère ?*


Dernière édition par Mordred d'Orcanie le Sam 9 Mai - 12:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Uther Pendragon
Roi d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 2961
Age : 26
Camp : Pendragon
Classe sociale : Roi de Bretagne
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Roi de Bretagne

MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   Sam 9 Mai - 11:14

Sinon, les chevilles ça va?

lol! Super texte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   Jeu 21 Mai - 23:06

Acte trois, scène quatre


Banquet et conseil de guerre


*Plusieurs semaines s'écoulèrent avant que de nouveaux invités parurent aux portes du manoir : la grande prêtresse ( en second ) et une importante escorte de druides guerriers ... Dame Gwendydd venait rendre compte des discussions entre sa délégation, le roy Avallach et le haut roy, à Camelot . La campagne de libération du Gwynedd se mettait progressivement en place*


*Nous retrouvons la Dame d'Avalon, attablée, avec ses proches, les fils de la Déesse, faisant face au trio d'Orcanie : Morgause, Mordred et Morgane . Visiblement trop heureux de recevoir ici, en grande pompe, une alliée aussi providentielle et respectée ... L'une des pièces maîtresse venant composer l'échiquier breton, théâtre de toutes les ambitions du plus puissant des vassaux d'Arthur*


Morgause

Soyez les bienvenues, enfants de la Déesse, nos amis et alliés !

Bienvenu, noble grande prêtresse, de la Bretagne, la servante la plus zélée !


Mordred

Quelle joie, de vous revoir ! Je gage, ma dame, que de Camelot,

Vous nous apportez quelques nouvelles d'importances, émanant de très haut !


Morgane

*Ma pauvre amie, pauvre petite . Si tu pouvais deviner, ce que je sais ...

Tu retournerais, sans tarder en ton bosquet sacrée, honteuse, effrayée .*


Gwendydd

Merci à vous ! Il me plaît, en effet, de vous apprendre que le haut roy,

Souhaite mettre fin aux injustices frappant le sir Avallach, par différentes voies !

Arthur ayant enjoint Avallach de se diriger vers son royaume, sa patrie,

Alors que lui même se chargeait de mettre en garde, par missive, ses ennemis !


Mordred

Voilà qui est fort bien ! La justesse des vues de mon oncle, est évidente !

Dès demain, je me mettrai donc en marche, car il suffit, de cette attente !

*Pour ainsi rejoindre Avallach, prendre de vitesse Arthur et défaire les saxons !

Une grande partie de cette victoire me reviendra, à moi et mes légions !*


Morgause

Mon fils ! Ces paroles prouvent votre courage et votre grande abnégation .

Une fois vos preuves effectuées, Arthur vous fera chevalier sans discussion !


Morgane

J'abonde dans votre sens, ma soeur, et que la Déesse vous entende, maintenant !

*Ambitions, trahison, domination, voilà tout ce qui vous motive, mes chers parents ...*


Gwendydd

Nous sommes tous, ici, en accord ! Nous irons rejoindre le sir Avallach,

Afin de nous préparer, et si les négociations échoues, déclencher l'attaque !


Mordred

Si les saxons persistent, la victoire sera notre, c'est la plus qu'un espoir !

*J'achèterai la défaite des barbares, et ce triomphe assoira ma propre gloire !*


Morgane

Que la grande et toute puissante Déesse vous conduise et vous protège !

*Tu veux l'emporter, Mordred, mais grâce à la croix du Christ : sacrilège !*



*Tous lèvent leurs coupes, l'esprit ( pourtant ) habité, les uns et les autres, par des sentiments et des motivations fort différentes*
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   Ven 22 Mai - 22:09

Acte trois, scène cinq



Le salaire de la défaite



*Dans la salle du trône, Morgause, assise sur un siège curule, contemple, à satiété, le butin plus que substantiel dérobé aux "gueux" . Mordred survient et interpelle ainsi sa mère :*


Mordred

Voici de l'or pour faire de nos "amis" de Saxe de parfaits couards !

Du moins les chefs de guerre jalousant leur roy, cet Harald, ce barbare .


Morgause

Même ces terribles combattants se laissent maintenant aller à ce genre de basses compromission ...

Ces chiens préfèrent désormais le goût de l'or à celui du sang, et n'ont de saxons que le nom !


Mordred

Que nous importe ! La victoire sera notre, de même qu'une part du trésor de leur chef !

Que nous partagerons avec nos nouveaux alliés, qui un jour, nous serons utiles ...

Pour peu, mère, que nous puissions, alors, leur concéder quelques fiefs !


Morgause

Bien, mon fils ... Malgré toutes mes réserves ce choix me semble, en effet, pertinent,

Exposez moi le plan prévu pour cette bataille dont nous serons, à coup sûr, les gagnants !


Mordred

Les traîtres, les judas de l'armée saxonne, tel des planches vermoulues, fissurées, corrompues ...

Aux premiers assauts de nos légions céderont, puis reflueront, dans une indescriptible cohue !


Morgause

Ah !! Quel spectacle se sera : les uns fuyant courageusement les combats,

Et les fidèles d'Harald, ces fiers à bras, dépités et terrifiés, faits comme des rats !


Mordred

Qui n'auront point assez de jambes pour s'éclipser, se dérober, à leur tour,

Avant d'être pris entre marteau et enclume, puis écrasés, ce grand jour !



*Les orcaniens se mettent alors a ricaner en songeant à leur triomphe facile, à venir*


Fin de la première partie ( le prince d'Orcanie ), seconde partie : bataille pour la terre du Gwynedd !
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   Lun 1 Juin - 23:16

Seconde partie, bataille pour la terre du Gwynedd


Acte un, scène une




Joute verbale


*Sur le chemin du Gwynedd, alors que l'armée orcanienne, menée par le prince d'Orcanie, en personne, emprunte à marche forcée l'ancienne voie romaine des lieux, la présence de deux individus n'échappe pas à l'oeil d'épervier de Mordred : sir Lancelot et ... Une jeune femme ( ? )
L'occasion est décidément trop belle de se faire connaître de ce beau sir tout en tentant ... De le mettre mal à l'aise : l'orcanien fait, alors, faire volte face à son cheval, puis, escorté de deux soudards de sa garde, se dirige vers les deux promeneurs ... Ceux ci savourent quelques pommes tout en devisant gaiement*


Mordred

Bien le bon jour, sir chevalier Lancelot du Lac ! Quel plaisir de vous rencontrez !

C'est la providence qui ma conduite vers vous, ainsi que, évidemment, votre renommée !


Lancelot

Bon jour ... Et qui le demande donc ainsi, je ne pense point vous connaître !

Votre visage m'est certes familier, mais votre nom inconnu, je regrette !


Mordred

Je suis le prince Mordred, messire, fils de feu le roy Loth d'Orcanie,

De la reyne Morgause de Tintagel, et généralissime de l'armée de ma patrie !

Je cours rejoindre le sir Avallach au Gwynedd occupé par la lie saxonne,

Ou nous escomptons faire justice de cette vile engeance sans vergogne !


Lancelot

*Celui ci ne semble guère très impressionné par la déclaration martiale du prince et mord allègrement dans sa pomme déjà entamée ... Tandis que la jeune femme se tait mais observe Mordred avec de grands yeux .*

Je vous souhaite alors bonne chance, messire, car les barbares de Saxe,

Sont plus que coriaces et retors, de vraies plaies, et la pire des menaces !


*Mordred acquiesce en souriant, trop content d'apparaître tel un "grand" général aux yeux du déjà illustre Lancelot ... Mais décidément le mutisme de la jeune fille lui déplaît trop, il s'en ouvre au preux chevalier, alors que les gardes du prince considère la donzelle fort ... Étrangement *

Mordred

Mais dites moi ... Je suis fort étonné de vous voir accompagné d'une ... Servante !

Qui plus est ... Ose me fixer bien insolemment ! Mais qu'elle cesse séance tenante !!


*La bougresse esquisse un sourire amusé puis exécute une révérence un peu outrée*

Suivante

Demoiselle Laureline, première suivante de sa majesté la haute reyne,

Vraiment "enchantée" de faire votre connaissance, prince Mordred !


*Furibond, l'orcanien s'avance vers l'insolente et se plante devant elle, impérieux*

Mordred

Ma petite demoiselle la suffisante ... Je vous trouve par trop audacieuse !

Même pour la suivante de ... Ma très chère tante la haute reyne Guenièvre *la gueuse*


Lancelot

Allons donc ! En voilà des manières, prince Mordred ! Qui ne sied guère à votre rang !

Veuillez, je vous prie, bien vouloir présenter vos excuses à cette dame sur le champ !


Mordred

*Ah ça ! Il ose ? Moi un prince de sang et ... "elle", une manante, une souillon !

Je dois pourtant m'exécuter, j'enrage ! Vous me paierez ça, messire le fanfaron !*


*Le prince se saisis alors sans réel ménagement du poignet droit de la suivante, exécute un très léger baise main, et déclare aussitôt* :

Mes hommages, gente damoiselle ... Et ... Veuillez pardonner mon emportement !

A sa majesté la haute reyne vous transmettrez mes respects, avec empressement !


*Ceci dit, Mordred se retourne brusquement et les pans de sa cape viennent "souffleter" la suivante ... Il lance une rapide oeillade noire à Lancelot, puis s'avance vers lui, se forçant à sourire*

Mordred

Voilà une chose réglée ! Je dois désormais me retirer, messire Lancelot !

Mes hommages au haut roy mon oncle sir Arthur, que je verrai très bientôt !


*Et le vil prince se retire, encadré par ses deux arsouilles de gardes, sous le regard sombre et circonspect du chevalier, alors que Laureline entame une seconde pomme

Mordred rattrape ses hommes en rageant*

Mordred

Peste soit de ce Lancelot du Diable ! Si elle et sa drôlesse c'étaient trouvés en Orcanie !

Mon courroux se serait déchaîné sur leurs têtes : on les auraient malmenés et occis !


*Le convoi reprends sa marche au sons des buccins, des trompettes et des tambours*
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   Dim 14 Juin - 20:26

Acte un, scène deux



*Les troupes coalisées ( menées par Avallach, Mordred et dame Gwendydd ), se sont regroupées aux frontières du Gwynedd, afin de se préparer à l'offensive dans l'attente de la réponse définitive du saxon Harald aux offres de dialogue du haut roy ...

Le prince d'Orcanie s'est adjoint avant son départ du manoir et sur le chemin de deux seigneurs de guerre de grand talent : le brave et impétueux sir Tungyr ( capitaine de la cavalerie orcanienne ) et le mercenaire Greldinard, un colosse à la force ( quasi ) herculéenne ... Il sera chargé du commandement de la piétaille .

Dans la tente principale de commandement, Mordred et Avallach élaborent ensemble la stratégie a appliquer en cas de conflit .*

Mordred

Seigneur, mon ami . Dans un premier temps nous devrons diviser l'ennemi,

En scindant nos propres forces en trois groupes qui iront harceler Harald, sans répit!

Nos affronterons alors les saxons en trois lieux différents et nous les battrons!

Ils reflueront, nous les acculerons à la mer, puis une fois regroupés, nous les écrasons!

*Dès les premières escarmouches, les félons à ma solde rompront les rangs .

L'aide d'Arthur deviendra alors inutile ... Il ne sera pas prévenu, j'en fais le serment.*


Avallach

Je vous approuve! Vos soldats sont bien entraînés, et les miens ne seront pas en reste!

Nous les vaincrons alors séparément, avant de les encercler, puis de les mettre en pièces!


*Un messager survient, s'incline devant Mordred, avant de lui tendre une missive ... Le prince s'en saisit et la parcoure rapidement : c'est un plis d'Arthur . Harald refuse toutes tractations et menace la Bretagne ...

Par conséquent le haut roy mobilise son armée et offre son aide . Son perfide neveu décide alors de biaiser ...*

Mordred

Harald rejette notre offre de paix : mon oncle mobilise l'ost royale et accourt au plus tôt ...

Nous devons nous mettre en route dès maintenant, Arthur sera prévenu par l'un de mes hérauts!


Avallach

Ces chiens de saxons seront châtiés! Mes hommes seront prêts dès demain!

Dans deux jours nous nous battrons : je jure de vaincre ou périr, voici mon destin!


*Mordred esquisse un bien étrange sourire puis se tourne vers les sir Tungyr et Greldinard*

Mordred

Sir Tungyr! La cavalerie royale est elle prête a se mettre en marche dès à présent?

Greldinard! Vos hommes sont ils suffisamment aguerris, et sont ils avides de sang?!


Tungyr

Oui da! Monseigneur! Et mes hommes pourront se battre même après avoir chevauchés!

Greldinard

Oui, mon prince! Nos soldats ont hâte d'en découdre, tels des loups avant la curée!

Mordred

Parfait! Les saxons ne pourront ni nous arrêter, ni nous résister : trinquons!

Nous allons nous couvrir de gloire et rendre Justice! A notre futur triomphe, buvons!


*L'orcanien lève sa coupe : il est aussitôt imité par les trois autres seigneurs*


Dernière édition par Mordred d'Orcanie le Mar 7 Juil - 10:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   Lun 15 Juin - 16:54

Acte un, scène trois


La bataille du mont Ellon



Après quelques escarmouches et plusieurs engagements de peu d'importance, les armées de la coalition finirent par faire reculer les forces d'Harald et les rabattre là ou ils le souhaitaient : au pied du mont Ellon...

Acculés à la mer, retranchés dans une vallée montagneuse, le piège mortel promis aux saxons pouvait dès lors se refermer sur eux, lentement mais sûrement.

D'autant plus qu'à la suite des nombreuses défections et trahisons en leurs rangs, les hordes saxonnes ne constituaient guère plus qu'un ensemble réduit et désorganisé en pleine déroute...

Leur seul et unique espoir ne résidant, désormais, que dans l'hypothétique arrivée d'une flotte de secours providentielle.

Mais le loup saxon ( Harald ) n'était que blessé, il s'agissait maintenant de l'achever ici même...


Et ce jour du 25 décembre 506 ( bon augure? ), lorsque les brumes matinales se dissipèrent paresseusement ... Les troupes coalisées apparurent soudain à la vue des guerriers de Saxe.

Un moment décontenancés, les hommes d'Harald ne tardèrent pas a prendre leurs armes et à se positionner avant l'assaut, bien décidés a tenir le temps nécessaire.

Les belligérants se firent face un long moment en silence... Instant ô combien lourd et dramatique, ou seuls les hennissements des montures, ainsi que le bruit du martellement de leurs sabots contre le sol rocailleux, venaient troubler cet instant "surréaliste".

Puis un ordre résonna parmi les rangs orcaniens et les archers s'avancèrent, un second cri et ... Une pluie de flèches alla s'abattre sur les lignes saxonnes.

Les combats allaient commencer!

Après avoir essuyés l'averse de traits, qui fit de nombreuses victimes, les archers saxons tentèrent de riposter de leur mieux...

Ils furent moins efficace et, en outre, ce fut les machines de siège de Mordred qui leur répondirent cette fois ci!

Les premiers rangs des forces d'Harald furent littéralement pulvérisés par les boulets ( de catapultes ) et autres traits enflammés, tirés par les balistes...

Les autres combattants, effrayés, reculèrent.

Tandis que les archers d'Orcanie achevaient de semer la confusion chez leurs ennemis...

Comprenant qu'ils leur faudraient se désengager de ce terrain défavorable ou périr, Harald ordonna à ses hommes de charger l'armée adverse : aussi les féroces cavaliers saxons se précipitèrent résolument vers leur funeste destin.

Alors un bruit de tonnerre éclata et résonna dans toute la vallée : les lignes orcaniennes allaient devoir subir l'assaut des soudards de Saxe!
Des "chevaliers" de l'apocalypse...

Les archers de Mordred se mirent à genoux et se saisirent de leurs boucliers, puis les fantassins se positionnèrent derrière eux, piques en mains : ils étaient prêts au premier choc de la bataille!

Les saxons étaient déjà sur eux et bousculèrent, piétinèrent les premiers orcaniens rencontrés...

Mais les soldats du prince tinrent bon et se ressaisirent aussitôt : leurs piques firent des ravages, bien des cavaliers roulèrent alors dans la poussière, transpercés, ou occis peu après leur chute.

Et à la suite d'un âpre combat aux corps à corps les saxons se trouvèrent encerclés au milieu des rangs d'Orcanie...

Le reste de la cavalerie saxonne reflua donc en désordre vers leurs lignes, poursuivit par les chevaliers orcaniens, menés par sir Tungyr .

Harald avait fait l'erreur de lancer sa piétaille sur ses ennemis bien trop tardivement, aussi, ses propres cavaliers durent bousculer leurs camarades afin d'échapper à leurs poursuivants...

Qui eux même se trouvèrent piétinés par la cavalerie orcanienne!

Les saxons, pris alors de panique, reculèrent dans une cohue indescriptible, la pique de leurs persécuteurs dans les reins...

Mordred, dressé sur son char de combat, sa cuirasse dorée luisant de mille feux au soleil, ( désormais haut dans le ciel ), esquissa un rictus de bête de fauve puis ... Abaissa son "auguste" main gantée : alors les fantassins de Greldinard se ruèrent sur les rangs saxons en vociférant tels les démons des enfers!

Si les barbares réussirent à contenir, de haute lutte, les hommes de Tungyr ...


La vague déferlante des fantassins d'Orcanie mis fin aux derniers ( vains ) espoirs des saxons, qui pourtant, résistèrent vaillamment et vendirent très chèrement leurs existences!

Tellement que les affrontements loin de toucher à leur fin, redoublèrent en intensité : ou lorsque la violence se mue en bestialité...

Le sang coulait à torrent, sans discontinuer.

Mais les saxons d'Harald ne purent poursuivre leur opiniâtre résistance bien longtemps : car les cavaliers d'Avallach surgirent de nulle part, puis Gwendydd et ses druides guerriers!

S'en était fait des envahisseurs : plutôt que d'être entièrement exterminés, les derniers combattants saxons prirent la fuite...

La plupart furent interceptés par les hommes du Gwynedd ou les forces orcaniennes : Greldinard, en personne, provoqua en duel Harald et lui fit durement mordre la poussière!

La grande prêtresse Gwendydd, qui s'était précipitée imprudemment à la poursuite des survivants saxons, se trouva encerclée par ceux ci, bien décidés qu'ils étaient a capturer un otage précieux.

Apercevant son alliée en péril, Mordred se jeta lui même dans la mêlée, au secours de la victoire!

Sur son char de combat et encadré par sa garde prétorienne montée ... Le vil prince prenait grand plaisir a ajuster les fuyards ennemis avec son arc et ... Ricanait à gorge déployée lorsqu'il faisait mouche.

Arrivés à la hauteur de la dame d'Avalon et des druides, les orcaniens n'eurent aucun mal a réduire les saxons au silence...

Alors ... Le prince d'Orcanie s'approcha d'une Gwendydd frémissante et couverte de sang : la pauvresse tenait à grand peine sur son blanc destrier.

Pour lui tendre une main secourable et bienveillante, et pour lui déclarer, un doux sourire courtois aux coins des lèvres :


Ma Dame! Vous fûtes l'âme de la résistance aux vils barbares saxons!

Vous êtes l'incarnation même de cette victoire : recevez mon éloge, avec raison!



C'était fini : Mordred ... Triomphait.
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   Dim 21 Juin - 0:15

Acte un, scène quatre



*Les combats ont cessés...

Les saxons ont été écrasés et les alliés triomphent!

Des milliers de cadavres recouvrent le champ de bataille, et les râles des uns répondent aux cris de victoire des autres...

Et alors que la cavalerie orcanienne, emmené par le sir Tungyr, s'élance à la poursuite des derniers fuyards, et que Greldinard fait rassembler les prisonniers capturés ( dont Harald, blessé, et le cousin félon d'Avallach )...

Le char de Mordred, sur lequel a pris également place la grande prêtresse, s'avance, entre deux rangées de corps inertes, en direction du roy légitime de ces terres, leur allié.

Arrivé à la hauteur du seigneur du Gwynedd, le prince met pied à terre, puis aide ensuite dame Gwendydd a descendre à son tour...

Avallach les salue en ces termes :*

Avallach

Mes chers amis! Je me réjouis de vous voir sain et sauf, en ce grand jour de victoire!

Que les Dieux soient loués : la Justice triomphe, et nos guerriers se sont couverts de gloire!


Gwendydd

Seigneur! Votre cause était celle de la Bretagne toute entière, nous ne pouvions échouer!

Plus que les Dieux, c'est le soutien, sacré, des sujets d'Arthur qui nous permis de l'emporter!


Mordred

Je suis fier et heureux que l'Orcanie ait put contribuer à ce succès plus qu'édifiant!

Nous étions, en effet, les représentants, ici, du peuple breton, et du royaume, les garants!


Avallach

Mais voilà que j'aperçois ce félon de mauvais cousin, ce faux parent!

Couvert de chaînes et aux côtés de son maître saxon, désormais, moins virulent!


Mordred

Les traîtres et les barbares seront châtiés comme il se doit et promptement!

Il vous revient de punir votre cousin dévoyé, je livrerai Harald à mon oncle et... à son jugement.


Gwendydd

Gageons que les victimes, innocentes, de ce carnage ne seront point tombées en vain!

J'implore le secours de la Déesse, et lui demande d'inspirer l'amour de la paix à nos prochains!


Mordred

Je dois donc me rendre en la cité de Camelot! Je dirai au haut roy Arthur, mon oncle, ce que nous fîmes, en son nom!

Ce pour quoi nous avons luttés, et avons gagnés et... Ce que nous ne voulons plus revoir : d'autres conflits avec les saxons!


*Et justement, à ce moment précis, s'avance le principal lieutenant d'Harald et âme de la révolte contre le vieux chef... Mordred, d'un signe de tête, l'invite à ce joindre aux vainqueurs de cette mémorable journée.*

Kaarl Aegirsson

Votre grâce, mes seigneurs! Recevez les salutations des guerriers de Saxe et de Frise!

Ceux ayant eut la clairvoyance de ne pas suivre leur dément de roy, que tous, méprisent!

Je les représente! Nous voulons la paix et... Quelques garanties, pour nous et nos familles.

Nous ne voulons point menacer votre royaume, mais au contraire, nous rendre utiles!


*Tous saluent cordialement le seigneur saxon, non sans quelques réticences... Mordred, radieux, lui, pavoise et... Anticipe déjà sur son avenir proche, très proche.*


Dernière édition par Mordred d'Orcanie le Mer 29 Juil - 10:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   Dim 21 Juin - 21:46

Acte un, scène cinq



*La nuit tombe sur les plaines d'Ellon...

Ou un silence assourdissant et oppressant règne sans partage sur le champ de bataille...

Car la frénésie des combats, le bruit atroce des armes s'entrechoquant, les râles sinistres des blessés ou des mourants, l'horrible croassement des noirs charognards...

Ne sont déjà plus que lointains et monstrueux souvenirs...

Se dissipant et s'évaporant, lentement, très lentement, dans les brumes laiteuses de cette nuit macabre et victorieuse.

Dans la tente principale de commandement, occupé par le prince Mordred...

On consulte et on s'entretient...

On intrigue ( ? ) et l'on ordonne, pour que demain soit un autre jour... De gloire, et le début d'une ère nouvelle.*


Kaarl Aegirson

Altesse! Nous sommes honorés de votre confiance, de votre estime, et de votre aide, ô combien... précieuse.

Sachez que la majeure partie du trésor d'Harald... Est votre! Preuve que notre parole est on ne peut plus... Sérieuse!


Mordred

Je vous remercie... Mon ami. Je plaiderai donc votre cause, avec conviction, à Camelot!

Ou je me ferai le garant de votre engagement, de ne point menacer la Bretagne et ses vassaux!


*Le chef des saxons s'incline avec respect puis se retire.

Alors que le capitaine Ganelon s'avance vers son maître*

Mordred

Capitaine! Qu'un de vos hommes s'élance dès maintenant, cette nuit même, pour la capitale royale...

Porteur d'une missive signée de ma main, et destinée à mon oncle. Allez! Et désignez votre soldat le plus... Loyal!


*L'officier se courbe en deux, et se saisit de la dite lettre, avant de disparaître.

C'est alors que retentit dans le coin le plus sombre des lieux un bien étrange tintement... Puis une ombre se décide a se détacher, avec paresse, de l'obscurité.*

Mordred

Qui vive?! Qu'est ce donc que ceci? Cette masse sombre quittant la pénombre, cette... Apparition!

Qui ose? Qui s'avance sans y être invité?! Parle ou... Trépasse à l'instant, et ce, sans rémission!


*Au léger sifflement de la lame du poignard de Mordred, réponds un nouveau tintement, puis... Un petit ricanement enfantin*

La créature multicolore fou

Paix, monseigneur! N'ayez nul crainte et veuillez m'excuser. Car je peux... M'expliquer!

Je me nomme... Morrigane! Morrigane Agarwen! Et mes services je désire... Vous proposez!


*La jeune femme, aux allures de saltimbanque, s'avance alors en sautillant, puis, se fends d'une révérence outrée.

Mordred, aussi incrédule qu'amusé rengaine son arme, soulagé...

Et Gauthier, un petit page, survient, hors d'haleine.*

Gauthier

Ô, mon prince, votre... Auguste majesté! Veuillez me pardonner, votre illustre grandeur! Pitié!

Voici une musicienne, qui désire... Vous servir comme barde! Elle... Devait m'attendre avant de... D'entrer.


*Fort loin de se fâcher, le prince sourit de plus belle et interpelle ainsi la petite donzelle :*

Mordred

Bien! A présent voyons voir si notre nouvelle "amie" est aussi talentueuse que pleine d'audace!

Joue donc, Morrigane! Convainc moi, si tu le peux! Et toi Gauthier, mon repas! Qu'attends tu? Que je le fasse?


*Aussitôt ordonné, aussitôt fait : le jeune page se précipite au dehors et Morrigane, elle, s'empare de sa lyre afin de... "Charmer" le tyran d'Orcanie!*


Fin de la seconde partie, troisième partie : à la cour de Camelot
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   Mar 14 Juil - 17:06

Troisième partie : à la cour de Camelot


Première scène de l'acte premier



*Dans ses appartements du château d'Arthur, Mordred lit et relit sans se lasser la missive que lui a fait parvenir sa mère Morgause...

Alors que les sir Lusignan et Kadoudal, les âmes damnés du prince et meilleurs sicaires d'Orcanie, lui exposent leurs plans qui devrait permettre à leur maître de confondre la reyne et son champion, Lancelot, d'une manière ou d'une autre...

Mais on frappe à la porte, les servantes de Mordred font entrer la visiteuse, qui s'avère être une fort jolie jeune femme brune... Deux autres damoiselles l'accompagnent*


Mordred



Je vous salue, mes dames! A qui donc ai je l'honneur de parler présentement?

*à ses gens*

Sortez et appliquez mes ordres! Allez : Laissez nous seuls pour le moment!


Elizabeth

Bien le bon jour... Mon beau cousin! Je suis Elizabeth et des Orcades la princesse!

Et donc votre lointaine cousine! Voici Anna, ma soeur cadette, votre altesse!


*La dite Anna s'incline poliment et Mordred lui adresse un vague sourire*

Mordred

Elizabeth!? La fille aînée d'Aron et Minara des Orcades! Mais installez vous!

Je suis bien aise de vous voir, enfin! Narrez moi la raison de votre venue parmi nous!


*Anna et la première suivante de la princesse s'éclipsent et Elizabeth s'installe face à son cousin*

Elizabeth

Certes...

Je viens compter mon infortune au haut roy! Ainsi que la tragédie de mon cher pays!

Et puisque vous êtes à la cour, mon cousin, je souhaite solliciter votre aide, en parente et...amie!


Mordred

Mais bien entendu, ma cousine! Parlez donc sans aucune crainte, je vous prie!

Je ferai tout mon possible, mais dites moi, vos propos m'effraie, je suis tout ouï!


Elizabeth

Gaurres, notre vassal, nous a défait et envahit! Baléagant, son seigneur, souhaite ma main!

Mes parents sont ses captifs! Mais j'ai pus m'échapper, par miracle. Vous savez tout, mon cousin!


Mordred

*Malheur! Pour les Orcades! Mais quelle aubaine, que cette belle princesse éplorée!

Et ma mère qui me presse de prendre femme! Et me conjure de, davantage, m'affirmer!*


*Elizabeth, lasse et abattue, se met à sangloter*

Mordred

Reprenez espoir, ma cousine! Je jure de châtier cette immonde vermine de félon!

L'Orcanie ne peut ignorer votre détresse! Justice sera faite! Je le jure, sur mon nom!!


*Le prince effectue un baise main à sa cousine et celle ci sèche ses larmes*

Elizabeth

Je suis si heureuse! Désormais soulagée et heureuse! Ô mon cousin, grand merci!

Pour votre noblesse, votre soutien et votre aide précieuse! Ô grand Dieu, merci! Mon ami!


*La demoiselle enlace sans retenue son cousin et celui ci...Esquisse un bien étrange sourire*
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   Mar 1 Sep - 1:51

Acte un, scène deux






**Il aura seulement fallut de quelques jours au jeune prince Mordred pour séduire sa lointaine cousine des Orcades.Et une fois s'être proclamé chevalier servant de la belle, celui ci lui promet des épousailles!
Mais également de faire part au haut roy de la situation au nord de l'île.**

Mordred

Ma chère cousine, Elizabeth, ma douce fiancée, ma petite fleur des champs!
Avant de guerroyer pour vous, auprès du roy, je vais plaider notre cause séant!


*Il embrasse sa promise, sort, et se dirige sans tarder vers la déjà très fameuse salle de la Table ronde...Il se fait annoncer et entre.*

Arthur

Ah, mon beau neveu! je suis bien aise de te revoir! quelles nouvelles, mon jeune ami,
m'apportes tu ainsi, de Warminster, et du royaume d'Orcanie, ta noble patrie?!


Mordred

Hélas sir mon oncle, les évènements actuels gâtent quelque peu,
les annonces réjouissantes que je m'apprête à vous conter,
Le Gwynedd est libéré, certes, mais les Orcades occupées, et en feu!

Les feux de la guerre et du chaos, qu'attise le mauvais souffle des vils séditieux...
Hier Harald, et ses complices païens, ici, à Camelot, aujourd'hui Baléagant le gueux!

Je vous livre le chef saxon et l'un des félon païen, aux cachots, ils dorment déjà!

Et vous prie bien humblement de considérer le malheur des Orcades, mon sir et roy.

Arthur

Vos dires me troublent! ce qui écorne ma joie, et embrume ainsi tout mon être!

Quoi? On a livré bataille sans ma présence? On emprisonne sans m'en avertir?!

Allons mon neveu! vos succès, certains, vous montent à la tête!

Mordred

J'ai tenté, semble t-il en vain, de vous alerter, sire! que pouvions nous faire?

Et quoi? voulez vous donc que j'élargisse ces coquins, pour me mettre aux fers?!

Arthur

Je vous prie de vous apaiser et de me tenir un tout autre discours, sur un autre ton!

Je devais en être! mais n'oublie point de louer vos mérites, et vos nombreux dons!

Mordred

Je vous prie donc de bien vouloir m'excuser, sir, la passion étant mon premier défaut...

*Ah ma mère m'avait bien présenté le personnage : pompeux, fat et falot!*

Arthur

La fougue de la jeunesse! vous ferez un fameux chevalier, de par Dieu!

Et vos prochains hauts faits auront donc lieu au nord? mon neveu?

Mordred

Si nous ne pouvons persuader le tyran gaurréen de se retirer de l'archipel...

Il nous faudra l'en déloger par la contrainte, en effet, afin de régler cette querelle!

Arthur

Je ferai savoir à ce sir Baléagant ma réprobation, et le mettrai en garde, clairement, sans hargne...

La paix est chose précieuse car fragile! mais telle injustice ne peut être tolérée, en Bretagne!

Mordred

Et pour les éléments saxons ayant trahis Harald? ceux ci réclament terres et avantages,

En arguant de leur rôle décisif lors du conflit récent! et jurent ne point désirer davantage!

Arthur

Je vous demande bien pardon, mais c'est déjà trop! qu'espérer de tels Judas?

Sinon félonies, intrigues et conflits! nous ne pouvons accepter, croyez moi.

Mordred

Je vous comprends! sire mon oncle. votre clairvoyance m'impressionne grandement!

*mais vous pourriez regretter un jour lointain votre décision, amèrement...*

**le prince s'incline et le haut roy l'invite à s'installer**


( ps : prochaine scène? rencontre avec une fantasque créature, Ophélia :p )
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   Ven 4 Sep - 4:09

Acte un, scène trois


**Après l'entrevue en demi teinte avec le haut roy, qui consent à faire de son neveu l'un de ses chevaliers...Les déconvenues s'accumulent pour le prince d'Orcanie : Lusignan, visiblement pris de folie, tente de faire assassiner un contradicteur...Découvert, traqué, il se réfugie en haut des remparts du château et se précipite dans le vide plutôt que de tomber entre les mains de la garde. Et un scandale chasse l'autre lorsque Lancelot tente de courtiser et même davantage la dame Elizabeth...Même si le beau sir ignorait qui elle était, Mordred, plus outragé pour lui même que véritablement jaloux, jure de se venger!
Le lendemain soir, un cri déchire la nuit...
Accompagné de deux de ses conseillers ( Kadoudal et Talbot ), le prince quitte ses appartements et fend la foule des gens de la cour amassés devant une fenêtre dans les couloirs.
Ou Lancelot tente, visiblement, de raisonner une jeune femme rousse en pleine crise de délire...
Le Destin est en marche.**

Ophélia

Non pas morts, mais endormis,
Ses ossements dispersés en tout lieux,
Ne périront pas, ne sont pas morts, mais endormis.
Tout ceux qui vont monter le loueront! Jusqu’aux cieux!


Lancelot

Allons ma douce dame jolie, qu'avez vous? je suis le sir Lancelot du lac, chevalier du roy!
Votre cri a réveillé toute cette aile du château. que vous arrive t-il, pourquoi un tel effroi?


**pour toute réponse l'étrange demoiselle entraîne Lancelot par la main et s'installe sur le rebord de la dite fenêtre, jambes dans le vide, puis fait mine de se balancer**

Ophélia

La brise me pousse... De sa main d'amante, elle caresse mon corps pur que nul homme n'a encore souillé!
Elle me murmure à l'oreille de belles promesses de bonheur éternel et glisse dans mon cou un ardent baiser

. Ah non! Quelle baise mes lèvres ardentes! Doucement... doucement... puis avidement...férocement!
Et soudain! Paf! Éclate la tempête! Et la brise se fait vent! La rafale m'emporte et petite feuille que je suis est secouée! Oh! vilenie! Je m'accroche! Désespérément...

Mais ai-je tort! Devrais-je le laisser m'emporter? Et que deviendrais-je si je me laissais tomber au bas de la branche?
Serait-ce plus terrible que cette tempête qui m'a volé la main de mon bien-aimé? En cette mauvaise heure, de ce bon jour de dimanche…


Talbot

Oh, diantre! je reconnais cette jeune personne! hier soir, au banquet!
c'est là que je l'ai rencontrée, peut être devrais je me manifester...


Mordred

Pas un mot si tu veux conserver ta langue! maudit pipelet!
Laissons le satyre se charger de cette drôlesse! ferme ton clapet!


Kadoudal

Mes avis, mon prince, que cette belle pouliche ne tombera point dans l'escarcelle du beau sir!
mais plutôt de cette fenêtre...notre "ami" sera tenu pour responsable : nous allons bien "rire"!


**C'est alors que se croisèrent le regard halluciné de la belle et celui du ténébreux prince Mordred...
Un court instant d'éternité, figé dans l'espace et le temps, à jamais(?)
Ophélia descend comme une somnambule du rebord de la fenêtre, s'avance d'un pas lent mais résolus vers l'orcanien, intrigué.
Elle pose alors sa main, sanglante, sur la joue du prince, et le "foudroie" de ses yeux émeraude...
L'assistance est stupéfaite, Mordred aussi, mais également, plus que troublé.**

Ophélia

Qu'est-Il s'Il doit nous être ravi ? Ne l'avez-vous jamais possédé? Est-ce par Lui que vous prendrez femme ou par simple intérêt?

Mettrez -vous fin à ces contes dans lequel Il joue l'acteur principal? Vous amuseriez-vous à tuer sauvagement le peu qu'il reste de Lui en vous, avec cette dague que vous portez à la ceinture? votre majesté?

S'il en est ainsi, mon prince bien-aimé, je vous supplie de faire de moi votre morte esclave.
égarée dans les brumes de votre cour, parmi tant d’autres figures, une ombre spectrale…

Et que mon corps pur et vierge de tout péché flotte sur ces eaux au printemps,
où mes biens-aimés soupirants déposeront milles roses en mémoire de ma beauté et de mes talents...


**Pour toute réponse Mordred esquisse un bien charmant sourire réconfortant...**

Mordred

*Qui es-tu donc, adorable et fantasque petite créature de Camelot?
Semblable aux nymphes des lacs sacrés et parlant telle la poétesse Sapho!*


Dernière édition par Mordred d'Orcanie le Ven 4 Sep - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Thomas

avatar

Nombre de messages : 364
Age : 26
Camp : Gaurres
Classe sociale : Guerrier
Date d'inscription : 07/10/2007

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social:

MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   Ven 4 Sep - 6:49

Quel Mégalo

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   Ven 4 Sep - 15:49

hj : Les paroles d'Ophélia sont en fait celles écrites par Van ( sur le fo Camelot ), que j'ai retravaillé pour les rimes :p
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   Dim 18 Oct - 16:11

Acte un, scène quatre


**Un moment circonspect, puis aussi irrité que goguenard, Lancelot s'avance et interpelle ainsi le prince Mordred**

Lancelot

Sir Mordred...N'est ce point assez que de faire endurer votre présence, vos soudards et catins à Camelot,
Voilà qu'après votre dément de conseiller, cette simplette tente, elle aussi, de rejoindre le très haut! ( ndl'a : façon de parler... )


Mordred

Modérez votre langage, messire! de plus cette femme n'est point d'Orcanie...
Mais je m'étonne de voir ainsi qualifier une dame par un si "preux" chevalier!
Chevalier si "galant", d'ailleurs, qu'il n'hésite guère à unir luxure et mépris.

En osant, sans vergogne, courtiser la respectable fiancée du neveu du haut roy!
Son altesse la princesse Elizabeth des Orcades. injuriant ainsi l'honneur et la foi!


Lancelot

Quelle verve mais quelle sottise, également! car il est justement fort édifiant, en vérité...
De vous voir évoquer votre promise, lorsque je fais allusions aux ribaudes apportées par votre armée!
Prouvant ainsi la force de votre confiance en cette femme qui m'avait, en outre...sollicitée.


Mordred

Mensonge! calomnie! outrages!! vous n'êtes qu'un cuistre, un satyre indigne, un misérable soudard corrompu!!
Quelle pitié de voir celui qui fit la gloire de ce royaume s'abaisser autant, et se vautrer dans la fange à corps perdu!


Lancelot

Vos insultes, sir Mordred, vous si "vertueux", m'honore presque! et ne m'atteigne nullement!
Mais si vous vous estimez tellement offensé...vidons notre querelle comme il sied à deux combattants.


Mordred

Je ne vous rejoindrai point dans la boue, ou vous vous complaisez tant, maudit porcin! crapule ignoble!
Mon champion, sir Greldinard saura vous faire rendre gorge! si vous n'êtes pas châtié par mon oncle, lui, si noble!


Lancelot

Pitreries! si votre chien est aussi galeux que son maître, je l'égorgerai sans ciller!
Et puisque je n'ai rien à ajouter et encore moins à retrancher...je me retire, à tous bonne nuitée...

Et à vous prince Mordred, fils indigne du roy Loth, au plaisir de ne plus vous croiser! Adieu ou plutôt...au Diable!


**Mordred fait mine de vouloir se jeter vers le chevalier, mais des gardes lui font obstacles...L'orcanien en est réduit à pester dans ses dents**

Mordred

Par tout les Dieux! je n'oublierai jamais cela, ni cette sale vermine, ce cancrelat de Lancelot!
Je me vengerai! je le perdrai! qu'il soit mille fois maudit!! cette...souillure! sir le satyre de Camelot!


**Le prince ne voit même pas le signe de main d'Ophélia, qui reprend ses esprits, et se retire, hors de lui...**
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   Sam 24 Oct - 0:43

Acte un, scène cinq


**Quelques jours plus tard, Mordred décide de quitter sans attendre Camelot, afin d'épouser de toute urgence sa cousine au manoir...
Alors qu'il rejoint dame Elizabeth en ses appartements, survient Ophélia, aussi fiévreuse qu'hésitante...Le prince s'avance vers elle, tout sourire.**

Mordred

Damoiselle! je suis aussi surpris que ravi de vous voir ici, et de plus rétablie!
J'en suis heureux! mais nous n'avons point été présenté, dame...dame? je crois, si?


Ophélia

Ah! qu'importe désormais, félon que vous êtes! puisque vous partez, de Camelot(e)...
Et que moi...j'y demeure. vous partez épouser cette princesse indigne et sans dot!


Mordred

Comment?! allons, vous vous égarez! je met cela sur le compte de votre état...
Que me vaut cette hostilité? vous aurais je causé quelques préjudices? que je ne sache déjà!


Ophélia

Prince! vous feignez d'ignorer ce qu'il s'est produit, entre vous et moi, ici, l'autre nuit!
Libre à vous! mais gardez mon coeur, que vous avez meurtrie, il est à vous...et le votre, semble t-il, à une ennemie.


Mordred

Quoi, pardon?! je ne saisis pas un traître mot de votre petit discours, pourtant bien rodé!
Vous extrapolez! divaguez...de quoi parlez vous donc? comment osez vous? c'est insensé!


Ophélia

Vous persistez! grand bien vous fasse...mais, hélas, j'en doute. épousez donc cette écervelée!
Et vous vous condamnerez aux pires tourments! malheurs, crises et désordres. A l'insuccès...


Mordred

Désormais, vous vous faites prophétesse?! et que savez vous de moi ou de la princesse?!
Vous pérorez! et en pure perte encore! qu'espérez vous? avec vos airs de...prêtresse?


**Pour toute réponse Ophélia se dresse sur la pointe de ses pieds, détache le collier pendant à son cou pour...l'offrir à Mordred...Éberlué et...troublé par cette proximité, par ce vague sentiment confus déjà éprouvé...quelques jours plus tôt.**

Ophélia

Vraiment? une épouse incapable de tenir son rang, sa réputation intacte et donc votre renommée...
Ne puis régner et ne peut que nuire au royaume qui eut la bonté de l'adopter.

Cette femme, dans le même temps, entache votre réputation et fait du sir Lancelot votre ennemi...
Aviez vous besoin de cela? de cette pomme de discorde, possible, entre vous et votre suzerain, parent et...ami(?)


**Plus ébranlé qu'il ne veut l'admettre, Mordred fait volte face, croise les bras sur sa poitrine et réplique**

Mordred

Cette affaire, c'est de la calomnie! Seul, Lancelot est responsable! et j'entends bien le démontrer!
La princesse est victime! comme vous, de la propagation de...viles rumeurs infondées!


**Le prince semble hésiter, en proie à mille sentiments antagonistes, contradictoires...il ne sait mettre mot sur ce trouble ( ce presque malaise ) qui l'étreint, de nouveau**

Cependant, je ne peux nier...le trouble qui me pris, en vous voyant, l'autre nuit...
L'étrange sensation, comme un intrus, qui me harcèle depuis, sans faiblir, sans répis...


Ophélia

Je vois que ce prince si conquérant n'est aucunement inatteignable! ou insensible...
Cependant, il a pris sa décision. je prierai pour vous, et implorai la clémence de..."l'Intangible".


**La comtesse fait alors mine de vouloir se retirer...Mordred hésite puis la retient**

Mordred

Attendez! en vérité, comment ne point être...au moins touché par vos propos?
Alors...si vous m'êtes véritablement attachée...il est possible que je vous appel à la cour...bientôt.


**Le prince esquisse alors un bien curieux sourire...tandis qu'Ophélia semble rayonner, intensément. Elle s'approche davantage de celui qu'elle prétend aimer, et plonge son regard émeraude dans le sien**

Ophélia

J'attendrai, alors, avec grande impatience le moindre signe de votre altesse pour vous rejoindre. pour prendre la route...
Pesez bien votre décision...l'amour, le véritable, ne se présente qu'une seule fois. sans doute...
Dans le cas inverse...le coeur ne puis se remettre d'une telle déroute!


**Et pour mieux appuyer ses paroles, Ophélia se dresse de nouveau, vivement, sur ses pieds et va...embrasser Mordred sur les lèvres, avant de tourner les talons et de disparaître...Laissant l'orcanien aussi étonné...que conquis.**

Fin de la troisième partie, quatrième partie : noces et contre noces, au manoir
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   Sam 24 Oct - 19:01

Quatrième partie

Acte un, scène première




**Sur l'ancienne voie romaine reliant Camelot à l'Orcanie, et traversant le royaume de Bretagne, le cortège du prince Mordred rencontre un autre convoie, semble t-il mené par un haut prélat...A l'allure aussi sévère que lugubre, tout de noir vêtu**

Mordred

Mes hommages votre éminence! le prince Mordred d'Orcanie pour vous servir en tout, vraiment!
Si je puis vous aider et vous assister je vous en prie, dites le! j'en serai ravi, sincèrement!


Nicolas Florin

Son éminence monseigneur Nicolas Florin, évêque et représentant du très saint père en Bretagne!
Nous sommes réellement heureux de faire votre connaissance! aussi...que Dieu vous accompagne.

Nous nous rendons à Camelot, à la cour du haut roy Arthur, ou nous appelle notre mission sacrée!
Notre tâche sera rude : chasser les derniers hérétiques du royaume et affermir la bannière du Christ ressuscité!


Mordred

Alors je vous souhaite bon courage et l'aide de notre Seigneur tout puissant!
Tant les païens règnent en maître chez mon oncle, qui est à leur encontre trop...complaisant.

Qui s'en étonnera? le premier conseiller du roy étant Merlin le sorcier, et son tout premier chevalier bien mauvais chrétien...

Qui s'en offusquera?! moi votre grâce!! croyant convaincu et défenseur de la foi! mon épée est à vous, et votre combat est le mien!


Florin

Nous remercions son altesse pour son soutien et son engagement...
Nous saurons nous en souvenir! le saint père sera informé de votre ralliement!


Mordred

Sachez également, votre éminence, que j'ai entrepris de pacifier le nord de l'île...qui sera de plus...évangélisé.
Le jour venu, votre excellence sera alors le bienvenu en ces terres alliées!


Florin

Il nous plaît d'entendre cela! les combattants du Christ se font trop rare...
Alors qu'il est temps d'étendre notre foi et d'abolir enfin le paganisme, sans retard!

Nos routes se recroiseront, mon seigneur, le très haut nous ayant, ce jour, réunis...
Nous oeuvrerons ensemble pour le triomphe de la vrai foi en ces terres, voyez en moi un ami!


Mordred

C'est un insigne honneur que de vous connaître, éminence, ce jour est béni!
Le jour venu, me tenir à vos côtés, sera pour moi une vrai joie, je vous le certifie!


Florin

Que Dieu vous ait en sa très sainte garde, altesse, et qu'il vous accorde gloire et succès!
Notre arme la plus redoutable est notre foi! elle fera ployer tout nos ennemis et leurs armées!


**Les deux hommes se saluent mutuellement, et s'en vont vers leurs destinations respectives...satisfait d'avoir fait la connaissance d'un allié, semble t-il, aussi fiable que docile...**
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: * Mordred le tyran ! *   

Revenir en haut Aller en bas
 
* Mordred le tyran ! *
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» La fuite du tyran
» Les mémoires d'un tyran
» Pourquoi Napoleon 1er est considéré comme un tyran ?
» Mordred L. Melkor, le nouveau nom de la mort vivant à vos coté...[terminer]
» LAUREN-ROSE ? l'amour est un tyran qui n'épargne personne.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: † Hors-jeu † :: Personnages :: Archives-
Sauter vers: