Venez festoyer, guerroyer ou ... comploter en Orcanie !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Visite au roy, dans ses appartements.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amaryllis

avatar

Nombre de messages : 1847
Age : 27
Camp : Son clan
Classe sociale : Noblesse
Terre : Irlande (Dal Riada)
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Fille d'un chef scots

MessageSujet: Visite au roy, dans ses appartements.   Mer 27 Aoû - 11:18

Comment s'échapper d'une chapelle, leçon première d'une longue série de manuels divers.

Mordred était-il sot ou bien avait-il omis volontairement de garder la porte de la chapelle, celle qui menait directement au château?
Personne ne l'empruntait plus depuis de longs mois... même l'évêque Nicolas Florin n'usait plus de celle-ci, malgré le fait qu'elle soit des plus pratiques!

Quoi qu'il en soit, la reine était parvenue à fuir cette chapelle (à moins qu'il ne s'agisse d'un rêve parmi tant d'autres qu'elle avait fait auparavant? Un songe nocturne qui semblait si réel...). Et elle se trouvait désormais dans ce château qu'elle avait habité du temps de son règne (si court fut-il).
La belle se dirigea avec aisance à travers les nombreux couloirs labyrinthiques de la demeure du roy, empruntant les moins fréquentés afin de ne pas tomber sur les gardes qui veillaient à la sécurité de son époux et de ses sujets.
Elle en croisa quelques uns, il va s'en dire. Ceux-ci l'arrêtèrent, mais changé comme elle l'était, ils ne la reconnurent pas et la prirent pour la femme, la fille ou la maîtresse de l'un des nobliaus logeant au même étage que le roy.
Sa longue chevelure de feu, ondulant en vague houleuse, était ramené à l'arrière de sa tête, légèrement en hauteur, et complètement dissimulé sous une capine blanche, attachée sous son menton. Sa robe grise, similaire à celle que portait les nombreuses servantes du château, cachait ses formes si parfaitement similaire aux représentations des déesses de la grèce antique. Seul son regard d'émeraude de mer, troublant, aurait pu la trahir. Mais elle prit le soin de bien le dissimulé, en rivant en permanence ce dernier sur le solage de pierre glacée.

- Halte-là! dit un garde en direction de la belle qui allait pénétrer dans les appartements de son époux. Ici se repose notre roy!

- Il m'a demandé. lui répondit-elle, en cachant d'avantages son visage sous les rebords de sa capine et en changeant sa voix.

Et il la laissa... car depuis de nombreuses nuits, le roy permettait à certaines servantes de venir à sa rencontre pour... profiter du fait que son épouse n'était plus dans ses bonnes grâces.

Elle le trouva allongé dans son lit, une femme qu'elle ne reconnu pas, reposant à la place qu'Ophélia aurait dût occuper... lové dans les bras adolescents de son époux.
Une rage folle envahit sa tête, tandis que l'univers qui la constituait s'effondrait.

Une envie irrésistible de couper ce couple infidèle en tout petits morceaux, tout petits... minuscules... ( en viande haché quoi ^^) la prit. Mais elle se retint, abaissant ses paupières de soie sur son regard de mer (ainsi, elle était certaine de ne pas trouver d'armes et de ne pas avoir l'occasion de mettre à feu et à sang (surtout à sang), ces deux cruelles âmes).

- Mordred?

Ses lèvres remuèrent... mais aucun son ne parvint à les franchir.
Elle fut même incapable de s'approcher du lit conjugual.
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: Visite au roy, dans ses appartements.   Mer 27 Aoû - 21:06

Mordred commença a s'agiter dans sa couche, ( qui aurait pu contenir trois à quatre personnes ), puis parla dans son sommeil ...

Le trésor ...

Pour moi ...


Paroles marmonnées qui réveillèrent la jeune servante ... Celle ci se détacha de son souverain ...

N'y touche point le gamin ! ( Emerick ) ...

Et ... bas les pattes le saxon ! ...


Le tyran interrompit alors son petit discours, pour se rendormir complètement ... Pleinement éveillée, elle, la servante se leva et se dirigea vers une petite pièce attenante à la chambre royale ( le p'tit coin ou trône une chaise percée ^^ ) ... La donzelle ne vit point Ophélia ...

Mordred, quant à lui, se remit a parler ...


Pour moi ...

Le trésor ...

Plus riche qu'Arthur ! ...

Plus riche !! ...


L'orcanien se tourna encore un peu plus dans ses draps, comme atteint par une sorte de fièvre intérieure, puis s'éveilla brusquement, en sursaut ... La silhouette indistincte de la reine, dans la pénombre, fut la première vision qu'il remarqua ... Mordred jeta un rapide coup d'oeil à sa gauche : Marie n'était plus là ... Il se leva alors sur son séant, tout en se saisissant de sa dague, cachée derrière son oreiller ... Il interpella ensuite l'ombre qui lui faisait face :

Qui est là ?

Qui êtes vous ? !


Cette apparition encapuchonnée était vraiment inquiétante ... Mais le Roy ne tremblait point, plus par orgueil que par témérité d'ailleurs ... Qui donc oserait s'en prendre au démon d'Orcanie ? Qui ? ...
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Amaryllis

avatar

Nombre de messages : 1847
Age : 27
Camp : Son clan
Classe sociale : Noblesse
Terre : Irlande (Dal Riada)
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Fille d'un chef scots

MessageSujet: Re: Visite au roy, dans ses appartements.   Mer 27 Aoû - 22:37

Ophélia faillit manquer de s'étrangler de rire en voyant son époux trembler devant son apparition. Mais elle se retint et conserva son calme. Elle lui en voulait... terriblement.

Dire qu'Agravain avait tenté d'apaiser ses doutes, amoindrir sa colère, chasser ses soupçons! Il avait eu tord... car désormais, la belle orcanienne était d'avantages fâchée.

Pourquoi ne pas tirer profit de la situation?




- Je suis le croissant qui couronne le ciel,



je suis le soleil qui scintille sur la vague,



Je suis la fleur qui s'épanouit sur la branche



Et la brise qui courbe l'herbe nouvelle.



Aucun homme ne m'a jamais possédé,



Pourtant je suis l'aboutissement de tout désir.



Chasseresse et Sainte Sagesse je suis,



Souffle de l'inspiration, et Dame des Fleus.



Regarde dans l'eau et tu verras mon visage



S'y refléter, car tu m'appartiens.




Tout en récitant ce vers qu'elle avait appris à Avalon, Ophélia détacha le cordon qui enlaçait son petit menton blanc. La capine chuta sur le sol, alors que sa chevelure de feu se libérait sauvagement. Elle tomba, librement, comme une larme de feu et vint caresser ses reins.

Ses mains dans son dos commencèrent à dénouer tranquillement (et habilement) les lacets de sa robe. Peu à peu, ses vêtements se loussèrent... et chutèrent sur le sol de pierre grise, froide, sans vie.

Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: Visite au roy, dans ses appartements.   Mer 27 Aoû - 23:21

Mordred observait, incrédule, la curieuse silhouette déclamer une sorte ... d'incantation ? ... L'orcanien resserra sa poigne de fer sur la garde de son arme ( qui luisait dans l'obscurité ) ... Était ce un fidèle païen venu faire "payer" le tyran pour ses choix religieux ? ... Pourtant il ne semblait pas menaçant, plutôt ... illuminé . C'était une femme, visiblement, et inspirée qui plus est !

Le Roy en eut confirmation lorsque la divine créature défaisit, peu à peu ses vêtements ... Il plissa les yeux et ... reconnu, stupéfait, la Reine en personne ! Que faisait elle ici ? Et comment avait elle pu tromper la vigilance de Florin, puis des gardes royaux ? ...

Plus épaté qu'irrité, Mordred ne s'en formalisa point ... Un petit sourire de contentement éclaira même son sombre visage ... Il soupira, rangea sa dague effilée, puis se couvrit avec les draps du lit ... Avant de se lever ... Le jeune souverain avait l'air d'un véritable César ... Comme si Ophélia n'était pas là, il ralluma l'une des lampes à huiles de style romain qui ornaient les vastes appartements et ... considéra enfin son épouse ... La beauté, la grâce et le mystère ( et un léger grain ^^ ) voilà ce qui caractérisait le mieux l'émeraude de Warminster ... Et voici ce qui émouvait autant et toujours le loup d'Orcanie ... Il désigna le lit d'un doigt impérieux, pour l'inviter à s'installer, à s'asseoir ... A sa guise . Mordred alla ensuite devant la porte des commoditées ...


Marie ? ...

Veuillez rejoindre votre chambre !

Empruntez le "passage" ...


Ceci dit et fait, le tyran revint vers Ophélia ... Il lui adressa un sourire courtois, puis se dirigea vers un petit coffre, ou trônaient un pichet, et deux coupes dorées ... Le Roy les remplit et s'empressa d'en porter une à sa douce épouse ... Il s'installa ensuite au bord de la couche royale et soupira une nouvelle fois ...

Vous êtes toujours aussi belle ...

Murmura, comme pour lui même, l'orcanien ... Avant de porter son regard, un peu las, sur Ophélia :

Par quel miracle, ma chère, par quel miracle ? ...

Demanda t-il, sur un ton étrangement léger et presque ... badin .

Une simple entrée en matière .
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Amaryllis

avatar

Nombre de messages : 1847
Age : 27
Camp : Son clan
Classe sociale : Noblesse
Terre : Irlande (Dal Riada)
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Fille d'un chef scots

MessageSujet: Re: Visite au roy, dans ses appartements.   Mar 2 Sep - 2:16

Que faire?

La souveraine observait son époux, sans mot dire. Elle s'était adressé à lui... comme la Déesse-Mère elle-même l'aurait fait au Roi-Cerf. Elle avait éprouvé une vague de désir immense, mais celle-ci s'était évanouie.
Il l'avait trompé... encore. Il s'était joué d'elle et ne semblait pas s'en formaliser d'avantages.

Que faire?

D'un geste brusque de la main, la nymphe refusa le verre de vin qu'on lui proposait.
Elle serrait la machoire, afin de s'empêcher de parler... Le flot gigantesque de paroles acerbes qui auraient pu en découler aurait fort probablement noyé le tyranot.

Un enfant... Voilà ce qu'était Mordred! : Un gamin, à qui l'on avait confié le sort de centaines d'hommes. Il était inapte à gouverner. Cet... bête ne pouvait que songer à ses propres désirs, aux moyens de les combler... de les assouvir... à n'importe quel prix (qu'importe qu'il s'agisse d'un cheval contre son royaume... ou la vie de son peuple!).

Elle était dégoûtée... Oui, voilà!
Désirait-elle de cette vie qu'il lui offrait? Comment avait-elle pu le souhaiter? Comment avait-elle pu l'aimer?
Et ses paroles douceureuses qu'il lui murmurait présentemment... qui lui confirmait qu'encore aujourd'hui, il la désirait (car, en y repensant, la reine ne pouvait croire qu'il l'ait déjà aimé!).

Que faire? Que répondre?

- J'eu crut que votre catin, Dame Blanche, vous ai offert ses charmes en cette nuit... Mais je vois que je m'étais égaré! C'est une simple servante que je retrouve à la place que je devrais occupé...

Ophélia dévisageait cet homme, si beau, qu'elle haïssait tant il la faisait souffrir.
L'amour... qu'elle lui portait... devenait... ... ... invivable.

Des milliers d'idées lui traversaient l'esprit, des centaines de commentaires également (plus mesquins les uns que les autres). Mais à quoi bon servir en entrée au roy ce à quoi il s'attendait? Il avait déjà goûté au venin de la belle sorcière d'Aurey. Nul besoin d'en reçevoir une nouvelle dose...

- Je retourne de ce pas dans ma cellule. Je ne désirais point vous importuner...

La souveraine s'inclina, dans ses humbles vêtements d'employer du château, en relevant légèrement ses jupes. Puis, elle contourna le roy, attablé, afin de se diriger vers la porte des appartements royaux.
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: Visite au roy, dans ses appartements.   Mar 2 Sep - 4:02

La duchesse d'Abingdon aura quittée Warminster dès demain à l'aube pour ne jamais plus y paraître ...

Précisa Mordred, avec détachement, avec une certaine nonchalance même ...

Il aimait bien la petite Blanche, mais devait avant tout penser à l'Orcanie, et donc, par voix de conséquence à sa vrai souveraine, Ophélia ...


Je lui ai cédé le duché de Glastonbury et ... pourvoirai à ses besoins ... matériels .

Ajouta t-il, tout en ce doutant que ces détails n'intéressait guère son épouse légitime ...

Puis il esquissa un sourire malicieux, se réjouissant à l'avance du "coup" qu'il allait faire surgir de son "chapeau" :


( allez pour conserver le suspens, quelques secondes )

Spoiler:
 

Content de lui, le tyran porta sa coupe de nectar à la bouche et bu quelques gorgées en s'en délectant ...

Ainsi nous serrons débarrassés d'une pomme de discorde et de malentendu !

Quant à sa fille, elle demeura à Glastonbury et ... sera adoptée par son prochain père, et élevée par lui !


Voilà ce que proposait le Roy à sa douce amie ... Un accord aussi étrange que ... pragmatique .

Mais ce n'était pas tout, surtout pas !

Mordred ne souhaitait sûrement pas que son Ophélia s'en aille ... Il voulait la convaincre ! Et point seulement de rester, de demeurer, mais de lui faire ( à nouveau ) confiance et ... de l'aimer .


Je peux offrir mon corps à n'importe qui ...

Puisque mon coeur est à vous, pour vous, à vos pieds ...

Foulez le ou ... ramassez le, il est à vous, entre vos mains ...

Faites en ce que bon vous semble !


Poursuivit il, étrangement mélancolique, las ...

Il acheva sa coupe de vin ... Et frissonna .


Les servantes ... c'était du dépit, rien de plus !

Comme votre Winter ...


Beau résumé en vérité ...

L'orcanien se leva brusquement et alla chercher une sorte de robe de chambre ... Il l'enfila, puis alla s'asseoir sur le lit royal ...


Vous êtes, désormais libre, Ophélia !

Libre de rester et ... libre de partir ...

Ou bon vous semble !

Vous êtes libre .


Déclara t-il, plus sérieux que jamais, presque "inspiré ...

Mais ... Je vous aimes .

Je ne puis vivre sans vous !

Ce serait un déchirement atroce ...

Et je pense que ... la meilleur façon de vous prouvez ... mon attachement c'est ... de vous laissez décider !


Le souverain jouait gros et prenait un sérieux risque ... Même s'il y avait une certaine dose de chantage derrière ses nobles sentiments ... Mais c'était involontaire ...

Il voulut évoquer les héritiers, mais n'en fit rien ...

Ils ne seraient point un enjeux ...

Ils étaient le lien indestructible ( ? ) unissant encore les deux conjoints, c'était suffisamment indéniable pour devoir être rappelé ...


J'ai besoin de vous !

Ophélia ...

J'ai besoin de vous !


Mordred considéra la Reine : son air en disant long, le fier tyran était à la merci de sa "maîtresse" !

Comme toujours, il y avait un fond de sincérité et ... un brin d'exagération ( artistique dirons nous ) ...

Toutefois ...

Le retournement de situation était patent : Ophélia détenait un pouvoir immense, elle tenait le coeur palpitant du démon entre ses "griffes" ^^

Que ferait elle ? ...

De ce pouvoir ...

Serait elle magnanime ou ... implacable ? ...

Ou tout simplement ... aimante, compatissante .


Le Roy se releva d'un bon ( de félin ), et s'approcha à pas de loup de la belle enfant ( ou agnelle ^^ ) ...

Comme s'il craignait d'indisposer la douce ( et dure ) émeraude ...


J'ai besoin de vous ...

Insista t-il, en progressant, péniblement, hésitant ...

Je suis si seul sans vous !

Il s'arrêta, fixant ses yeux emplit de tristesse sur sa tendre amie ...

Je suis vide sans vous ...

Souffla t-il encore ...

Avant d'ajouter, la gorge nouée :


Je ne suis rien sans vous !

Il s'avança un peu plus, puis s'immobilisa, tout près de la belle ...

Et tendit ses deux mains vers elle, son regard exprimant cette fois, soudainement, la plus vive des adorations :


Aidez moi Ophélia ...

Aidez moi mon amour !


Il esquissa alors un divin sourire, son "arme" ultime ...

Oui, Ophélia avait un immense pouvoir entre ses frêles petites mains et de son attitude dépendait bien plus que ... le morale d'un monarque ^^
mais bien l'avenir de son royaume et de tout un peuple .
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Amaryllis

avatar

Nombre de messages : 1847
Age : 27
Camp : Son clan
Classe sociale : Noblesse
Terre : Irlande (Dal Riada)
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Fille d'un chef scots

MessageSujet: Re: Visite au roy, dans ses appartements.   Mar 2 Sep - 19:28

Ophélia stoppa son ascension vers la porte du non-retour, sans cependant se retourner. La franchirait-elle? Elle ne savait encore... même si l'envie la démangeait.

L'homme derrière le roy s'adressait à elle... L'homme? Ou l'enfant? Tout du moins, il s'agissait de l'amoureux. Mais comment en être certaine? Mordred était un bon menteur, doublé par sa personnalité manipulatrice.
Que tentait-il de faire?

Sa respiration s'était accéléré, son coeur se débattait avec une force incroyable. Sa tête bouillonait de pensées contradictoires.

Pourquoi être venue en cette soirée? Avait-elle cherché à vivre cette scène dramatique? Avait-elle fait cela dans l'espoir de retrouver l'homme qu'elle chérissait depuis plus d'une année... ou était-elle venue avec la conviction que leur union ne pouvait se poursuivre et qu'il fallait y mettre fin une bonne fois pour de bon?
Le tyranot cherchait-il à embrouiller son esprit, comme à l'habitude (Pensée de la joueuse: pire qu'un vendeur cet homme!!! Dit Mordred, si je t'offre le logis en dehors des heures de travail, tu veux venir travailler au Canada pour Québec Loisir? lol ) ou était-il, pour une fois, véritablement sincère?

Devant ses révélations attristantes, blessantes, la divine Émeraude ne put résister d'avantages. Elle ne pouvait se montrer tendre à son endroit... mais elle ne pouvait demeurer insensible devant cette marque de totale soumission.

- Chassez Nicolas Florin de l'Orcanie. souffla la reine, en prenant le visage angélique de son démon d'époux. Envoyez votre mère dans le pays de son futur époux, avec l'interdiction de revenir sur nos terres...

Ses mots lui avaient échappés, sans qu'elle n'y eu pensé. Ils étaient la condition de son retour auprès de Mordred. Et elle n'accepterait pas moins que cela.

- Condamnez l'enfant issue de votre traîtrise à mort.
Enfermez votre ancienne maîtresse, la duchesse Blanche d'Abington, dans un couvent et ce, jusqu'à ce que la mort nous sépares, vous et moi.

Ceci devra être fait avant la prochaine lune ronde.

Si réellement vous m'aimez... vous accepterez. Et en ce cas, et seulement en celui-ci, je demeurerai pour gouverner à vos côtés.

Conditions? Manipulation? C'était à son tour, de tenir le gros bout du bâton... À son tour d'imposer ses conditions!
Elle ne profitait pas de la situation. Seulement... ... ... il lui semblait qu'à ces seules conditions, ils pourraient vivre heureux.


Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: Visite au roy, dans ses appartements.   Mer 3 Sep - 0:29

Mordred déposa un baiser sur les douces lèvres de sa reine, mais son expression trahissait son dépit ... Il se détacha d'elle, sans la brusquer, puis s'éloigna ...

Est ce donc le sens que vous donnez au mot amour ?

Vous exigez et je dois obéir !


Le tyran se retourna vers Ophélia et la considéra fixement ...

Je suis prêt à vous chérir, vous préservez de toutes menaces et ... vous offrir une place importante à mes côtés !
Plus essentiel encore que le rôle joué par la haute reyne à Camelot ...


Il baissa les yeux, et affecta un air grave :

Je devrais me soumettre, m'abaisser et m'humilier, humilier mes proches, ma propre mère pour vous complaire ? !

Et ce ... pour mériter votre estime, votre amour j'imagine ...

Croyez vous qu'il s'agisse là ... d'une preuve de respect et d'attachement, justement ? ...

C'est ainsi que vous me prouvez votre propre amour ?


Le Roy interrogea son épouse du regard, puis rejoint la table des appartements, en proie à une vive excitation ...

Il se servit une autre coupe, puis s'empressa de la vider ...

Celui ci se tenait dos à Ophélia, il se passa une main nerveuse dans sa toison dorée, et reprit la parole :


Je ne peux pas ...

Je suis navré .

Je ne peux pas traiter ma mère de cette manière, je n'en ai point le droit !

Et je ne PEUX pas ... renvoyer monseigneur Florin !


Le souverain se tourna de nouveau vers sa belle épouse, et lança, vivement :

Et ceci pour des raisons politique !

L'alliance avec Rome vous y pensez ?

Elle est nécessaire à l'Orcanie !!

Régner n'est pas une affaire d'affect, mais de Raison !

Quand donc vous déciderez vous a comprendre ? !


S'emporta t-il, avant de s'apaiser aussitôt, il soupira puis sembla méditer ... Les deux mains appuyées à plats sur la table, les yeux rivés sur un point invisible ...

Vous savez ...

Il serait plus utile pour l'Orcanie et ... gratifiant pour vous que ... Florin demeure et que ma mère reste dans nos bonnes grâces, pour ... voir votre retour, votre victoire et exigez d'eux ... leur plus complète soumission !

Les forcez à vous servir, corps et âmes, comme avec moi, voilà quelle pourrait être votre vengeance !

Ma belle amie .


N'était ce point pertinent et ... rudement insidieux ? ...
Jouissif même !

Mordred était disposé au compromis, mais non à une capitulation, ça non !

Seulement il devait céder sans hésiter pour tout ce qui concernait Blanche, du moins en apparence :


Il serait cruel de tuer l'enfant et d'épargner sa mère ...

Elle devra mourir : je l'immole, sur l'autel de notre passion !

Nous ferons croire à un ... quelconque "accident" ...


Mordred se passa encore une fois, une main tremblante dans ses cheveux ...

Oui, c'est cela, il ferait croire à un accident, en mer, par exemple ... Mais à sa femme .

Car la duchesse devrait quitter l'île, pour son bien, sa sécurité, et le bonheur de l'Orcanie !

Loin d'Ophélia, d'Arthur, de lui même ...

Il pousserait même la générosité à lui offrir cet époux, qui devra la consoler ...


Mais, Ophélia, vous ne pouvez exiger de moi que je choisisse entre vous et ma mère, la reine ...

Ce choix n'a d'ailleurs point lieu d'être !


Le tyran s'assoya, sur la table, pour ensuite changer de sujet :

Vous pourrez pratiquer le culte de la Déesse, en secret ... Tout en affectant une foi chrétienne réelle, au grand jour ...

Florin ne sera pas dupe, mais qu'importe, le narguer ainsi devrait vous contentez !

Signe de ma bonne volonté, un temple sera érigé à Warminster ... Et les croyants priez de revenir ... Les croyants fidèles à la couronne et à mon autorité !

Mais la foi chrétienne demeure la religion dominante du royaume, et nous accompagnerons son expansion ...


Mordred avait parlé, et tout dit ...

Il considéra, enfin, sans détour, la fière et douce Ophélia ...


Revenez moi et ... venez régner, pleinement, à mes côtés !

Ce ne sont point la des conditions, je vous invite simplement a faire preuve de réalisme ...

Vous serez alors ma première conseillère, vous aurez un statut ( quasiment ) équivalent au mien, il n'y aura plus que vous et moi ... et l'Orcanie !

Et notre amour ...

Ne laissons pas, une nouvelle fois, s'envoler notre chance et ... ne faisons point notre propre infortune !

Je vous en conjure !!


Conclu le tyranneau ( façon de dire "soyez raisonnable, puis ... amoureuse" ^^ ), bras croisés, son regard d'airain rivé au sol ... Attendant sans broncher la réponse de la Reine .

Si elle disait non ...

Elle pourrait quitter l'Orcanie et ... ce, sans les héritiers .

Puis Blanche prendrait sa place, c'était aussi simple que cela !

Au lieu de l'exil ... La duchesse savourai sa revanche . Que lui aurait accordé sur un plateau d'argent ( étincelant ^^ ) sa propre rivale !
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Amaryllis

avatar

Nombre de messages : 1847
Age : 27
Camp : Son clan
Classe sociale : Noblesse
Terre : Irlande (Dal Riada)
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Fille d'un chef scots

MessageSujet: Re: Visite au roy, dans ses appartements.   Mer 3 Sep - 21:12

Ce que disait Mordred était juste.
Pouvait-on pardonner à un aliéné? Pourrait-elle effacer les erreurs du passé, sombrer sa conscience dans l'oubli infernale de la miséricorde, suspendre toute haine, toute révolte,... ?
Son cerveau bouillonnait encore, son corps était habité par la haine.
Elle avait trouvé son époux couché auprès d'une servante, à demi-nue... et voilà que l'instant suivant, il suppliait sa douce amie de lui revenir, car il l'aimait.

- Il n'y eut que trois hommes qui eurent l'honneur de partager ma couche. Combien de femmes m'ont remplacés dans notre lit? demanda la reine, qui sentait les larmes envahirent son regard d'agathe marine. ... et dans votre coeur? Blanche a t'elle sut vous arracher une parcelle d'amour?
Je vous ai vu la regarder, Mordred... ne me mentez pas. Je vous ai observé... et j'ai constaté que vos sentiments étaient partagés.
Si je quitte l'Orcanie, si je vous abandonne à votre misérable sort, elle me remplacera aisément. Vous l'aimerez comme vous m'aimez. Peut-être même d'avantages! Quelle raison ai-je de rester auprès de vous?
Je ne sais si je vous aimes encore, Mordred...

La belle éclata en sanglot, se détacha de l'étreinte de son époux pour lui faire, encore une fois, dos. Elle ne désirait pas qu'il la voit souffrir à cause de lui... à cause des bêtises (de jeunesse?) que les deux souverains avaient commis.
Elle avait honte de ressentir tant de chagrin, tant de colère, tant de mépris, tant de boulversement... elle ne pouvait supporter d'être ainsi mélangé.

- Un instant, il me semble que vous êtes l'unique chose qui me retient encore ici... et la seconde suivante, je vous méprises plus que jamais. dit-elle une fois calmée.

Et leurs enfants... ses enfants, à elle. Car qui savait à qui ils étaient? Ses petits poupons, si beaux... Que deviendraient-ils sans elle? Non, elle ne souhaitait pas remettre sa progéniture entre les bras de cette catin aux allures royales.

- Sachez que je demeurerai... (ici, la promise du roy croisa les bras) Enterrez vivante l'enfant de votre maîtresse - et je désire assister à la mise à mort.
Enfermez Blanche dans un couvent ou épousez-la au Sire Fraser, à qui la main de la princesse Gwenaelle a été refusé. Offrez à ce seigneur une terre à la campagne, non loin de l'Orcanie pour que je puisse guetter ses allées et venues... et les vôtres.
Votre mère peut demeurer en Orcanie. Et menacez-la d'exile s'il venait à m'arriver quelque chose, qu'importe de quelle partie cela viendra.
Quand à Nicolas Florin, je ne désire plus le voir en Orcanie.

Et la raison en était tout à fait évidente.

- Ce n'est point par mépris pour ce qu'il fait, ni même pour ses croyances, mais parce qu'il a tenté de prendre mon corps par la force.
Demandez à Rome un nouvel évêque... et je respecterai votre religion. J'afficherai ce masque que vous me demandez de porter.
Si Son Éminence demeure, je part.

La reine se retourna vers son époux, un petit sourire timide aux lèvres.

- Offrez-moi une milice de vingt hommes, qui seront sous MON commandement.
Et je demeurerai auprès de vous.

Que pouvait bien vouloir faire la reine de vingt hommes d'armes? Étrange demande... Elle-même ne savait pas encore pourquoi. Mais tant d'hommes sous sa demande, sous ses ordres, pouvaient toujours être utile.
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: Visite au roy, dans ses appartements.   Mer 3 Sep - 22:04

" Je ne sais si je vous aimes encore, Mordred..."

Si des phrases peuvent blesser, nul doute que celle ci parvint a transpercer le coeur de glace du tyran ...
Il répliqua, sans hésiter :



Je vous ais toujours aimé ...

Et je ferai l'impossible pour reconquérir votre estime, et votre confiance !


Et c'était vrai, jusqu'à un certains point ...

Bon, maintenant le sort de Blanche et sa fille, puis l'avenir de Morgause et Florin ... Procédons avec ordre :


Ma mère ... Sera chassée ... à la moindre critique formulée à votre encontre, ma chère !

Proclama, tout sourire, Mordred, heureux d'aller au delà des exigences de son épouse ...

Mais vous n'aurez point a la supporter bien longtemps ... Elle sera bientôt reine d'Austrasie et ... seule maître de ce riche royaume !
De quoi occuper cette insatiable créature ...


Ajouta t-il, moqueur ...
L'évêque désormais, vu les circonstances, il faudrait l'éloigner, en effet :


Dès demain j'expédie son éminence en Gaurres !
Ce fou aura tout le loisir de massacrer les ennemis de l'Orcanie, là bas !!

Le père Mael... heu ... rhys

*quel nom grotesque*

Remplacera Florin, mon frère Agravain le secondera !

Enfin ... Nous pourrons compter sur l'appui de l'ambassadeur de Rome .


Voilà qui était dit ...
Les deux amis auraient donc la lourde tâche de "marier" Morgause et sir Marth, puis Anna et le saxon ... Phocas pourra se joindre à eux, si cela peut le distraire ...

Blanche, enfin, et ici, le rusé tyran allait devoir jouer ( très ) serré :


Ophélia ...

Nous devons faire subir le même sort à la duchesse et à son enfant !

La mort ou ... l'exil !

Je vous laisse en juger .


Étrange que la Reine s'acharne, ainsi, à la perte de cette enfant parfaitement innocente, tout en souhaitant " épargner " la pécheresse bretonne ...

" Offrez moi une milice de vingt hommes, qui seront sous MON commandement.
Et je demeurerai auprès de vous. "


L'orcanien leva un sourcil, d'étonnement, mais pourtant ne trouva rien à y redire, au contraire :

Accordé !

Sans conditions !

Je vous en offre trente même !

Et ... nommez donc le capitaine de votre choix ...


Par contre si elle lui parlait de sir Hector ... il l'étranglait à l'instant ^^

Le tyran souffla d'aise et considéra, triomphant, sa mie ( une sacrée négociatrice cette reine ! ^^ )
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite au roy, dans ses appartements.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite au roy, dans ses appartements.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eclats de voix [Terminé]
» Visite de Sybille dans la Salle Commune de sa Maison
» Visite dans les égouts
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Visite d'une champignonnière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: † Hors-jeu † :: Personnages :: Archives-
Sauter vers: