Venez festoyer, guerroyer ou ... comploter en Orcanie !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 *Au chevet de la reyne* (avec Clélianys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: *Au chevet de la reyne* (avec Clélianys)   Dim 25 Juil - 21:02

Une fois Blanche installée sur la couche royale, le roy embrassa tendrement sa douce épouse sur les lèvres...avant de s'adresser au petit groupe de guérisseurs et médecins se tenant devant lui.
Tandis qu'une poignée de servantes veillaient sur leur souveraine...


J'ai fait mander...dame Clélianys.
Vous l'assisterez et l'aiderez de votre mieux...
Inutile de préciser quel serait votre sort, à tous, si par malheur...notre reyne devait rejoindre le Créateur?
Et l'enfant, avec elle.


Avertissement sans appel : tous ici n'avaient aucunement droit à l'erreur, pas la moindre.Sous peine d'emprisonnement, voir davantage...
Mordred considéra ensuite d'un oeil noir les praticiens présents, histoire de se faire pleinement comprendre...pour enfin se tourner, de nouveau, vers l'infortunée.
Il croisa les bras et soupira bruyamment...Comme accablé par la soudaineté, et la violence des évènements.
Et encore une fois, la jeune druidesse devrait se dépasser, pour le bien du royaume.
Le roy avait demandé à ce que l'on apporte la coupe contenant, très certainement, le poison ayant provoqué le drame...
Clélianys aurait donc tout les éléments en main permettant "l'identification" du produit incriminé...et espérons le...la conception du remède.
En plus du matériel des médecins du roy et le sien propre.
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Blanche d'Orcanie
Membre fondateur/reyne d'Orcanie
avatar

Nombre de messages : 1591
Age : 26
Camp : Mordred !
Classe sociale : Souveraine d'Orcanie
Terre : Orcanie !
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Souveraine d'Orcanie

MessageSujet: Re: *Au chevet de la reyne* (avec Clélianys)   Ven 30 Juil - 22:44

Une dernière dame tâchait de retirer le corset de la reine et de lui mettre une robe de nuit confortable, pour que le bébé ne souffre pas de l'inconfort. Ce personnage immonde qui avait fait du mal à cette femme n'avait aucun problème d'ego. S'en prendre à une femme si jeune et belle.

Elle portait bien son nom. Son visage était pâle et une lourde fièvre rendait la peau de la colombe chaude. L'oiseau de paix était tombé, mais pas pour toujours.

Elle était une épouse modèle, une mère aimante et une reine simple. Ce que l'Orcanie avait rarement vu.


Édouard se tenait non loin du roy. Le destin de sa soeur semblait tracé de malheur. Voilà que deux jours qu'il était revenu de Camelot et deux tentatives contre la reine.

Il tenait fermement la main de sa grande soeur. Elle n'avait pas le droit de la quitter. Le gamin retint ses larmes et n'osa même pas regarder le roy. La vieille dame qui prenait soin d'elle pendant sa grossesse retira tous les bijoux, sauf l'anneau de mariage et posa une main réconfortante sur l'épaule d'Édouard.

Olivia se trouvait tout près du prince, incapable de faire quoique ce soit pour la reine. Les médecins l'avaient mise au repos et un large bandage faisait le tour de son corps.

Elle regardait le roi avec la même impuissance.
[/i]

_________________

Spoiler:
 


" Sur mon honneur je jure fidélité et loyauté à mon époux, seigneur et maître Mordred !
Car mon amour pour lui est aussi intense que sa puissance est grandissante !
Que notre passion puisse durer et perdurer pour l'éternité !
Gloire à l'Orcanie ! "
Revenir en haut Aller en bas
Demetra
Prêtresse
avatar

Nombre de messages : 44
Age : 25
Camp : Avalon
Classe sociale : Prêtresse
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 28/01/2010

Feuille de personnage
Religion:
Statut Social:

MessageSujet: Re: *Au chevet de la reyne* (avec Clélianys)   Jeu 19 Aoû - 22:41

Démétra avait essayé de s'endormir, mais quelque chose lui tracassait l'esprit ...
Quelque chose lui disait qu'une personne au château courrait un grave danger et qu'elle devait absolument l'aider, sinon, tout serait finit pour cette personne, encore inconnue de la jeune prêtresse ...

Suivant son instinct, elle s'était rendue au château et une fois arrivée, elle s'informa auprès des domestiques et gardes ...
Tous disaient la même chose : La reyne avait été empoisonnée et était vraiment mal en point ...

Démétra monta aux appartements royaux, mais, bien évidemment, elle ne pouvait point surgir sans prévenir, surtout qu'elle n'était pas très connue des gens en Orcanie ...

Elle demanda au garde de la présenter brièvement au Roy, ce que le garde fit ...


- Votre Majesté, une dame attend à L'extérieur, elle dit être une prêtresse d'Avalon et qu'elle peut vous aider ...
Dois-je la faire passer ? ...
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: *Au chevet de la reyne* (avec Clélianys)   Mer 1 Sep - 23:54

Mordred s'approcha de la dame Olivia pour ensuite poser une main pleine de délicatesse sur le bras bandé de l'infortunée suivante...

Vous pouvez vous retirer.
Vous devez vous reposez...


Le roy se dirigea ensuite vers le jeune Edouard...il lui saisit les épaules, comme pour l'exhorter, en silence, au courage et à l'espoir.

La vue d'une Blanche inerte et livide...lui retournait atrocement le coeur...aussi sûrement qu'un crochet perfide.

La voix du garde détourna son maître de cette pénible contemplation.
Une prêtresse? pas Clélianys apparemment.


Oui, faites la entrer.

Mordred resserra sa douce étreinte...sur les épaules du prince.
Toute les aides étaient évidemment les bienvenue, en cette heure, fort grave.
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Blanche d'Orcanie
Membre fondateur/reyne d'Orcanie
avatar

Nombre de messages : 1591
Age : 26
Camp : Mordred !
Classe sociale : Souveraine d'Orcanie
Terre : Orcanie !
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Souveraine d'Orcanie

MessageSujet: Re: *Au chevet de la reyne* (avec Clélianys)   Sam 4 Sep - 13:05

Olivia esquissa un mince sourire et se leva, avant de s'incliner devant le roi. Voir Blanche ainsi la rendait malade.

Merci Majesté.

Elle embrassa Édouard sur le front et lui caressa la joue. Blanche était une amie pour le gamin et Olivia une mère. Il se confiait davantage à elle, qu'à la reine

En sortant , la petite Mélissandre lui tendit les bras. De son bras libre, elle prit l'enfant et quitta. Elle avait besoin d'une âme attentionnée et Meli, une mère présente.

Edouard n'osait pas dire un mot. Il ne savait pas si sa soeur se mettait dans le pétrin uniquement pour cet homme, ou que le malheur lui tombait toujours dessus.

Ed se contenta de prendre la main de la reine,sa soeur et soupira de désespoir. Il voulait la retrouver.

La prêtresse devait la sauver à tout prix, pour le jeune prince.

_________________

Spoiler:
 


" Sur mon honneur je jure fidélité et loyauté à mon époux, seigneur et maître Mordred !
Car mon amour pour lui est aussi intense que sa puissance est grandissante !
Que notre passion puisse durer et perdurer pour l'éternité !
Gloire à l'Orcanie ! "
Revenir en haut Aller en bas
Demetra
Prêtresse
avatar

Nombre de messages : 44
Age : 25
Camp : Avalon
Classe sociale : Prêtresse
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 28/01/2010

Feuille de personnage
Religion:
Statut Social:

MessageSujet: Re: *Au chevet de la reyne* (avec Clélianys)   Lun 6 Sep - 23:07

Le garde ressorti des appartements quelques minutes plus tard et la laissa entrer dans les appartements ...
Démétra fit une révérence au Roy, puis alla au chevet de la Reyne ...

- Déesse, donnes-moi la force de sauver cette femme, murmurra-t-elle ...

Bien sûr, la présence de personnes autour d'elle la gênait. Elle savait comment certaines personnes réagissaient à la vue d'une prêtresse et à la vue de pratiques, disons-le, peu orthodoxes ...

La jeune prêtresse adressa un bref sourit de compassion au jeune garçon qui tenait la main de la Reyne ...

Elle ne s'attarda pas cependant à sonder les esprits puisqu'elle devait se concentrer sur le poison qui coulait dans les veines de la pauvre malheureuse ...

Démétra posa sa main sur le front de Blanche, puis une douce lumière jaillit de sa main ...
Elle devait l'ausculter pour voir jusqu'où était rendu le venin ...
Puis, elle sentit une autre forme de vie : Blanche était enceinte ! ...
Ce serait donc un double sauvetage ...

La prêtresse prit une grande respiration puis débuta son rituel...

Elle alluma de l'encens répéta cette incantation trois fois exactement :

«Ô Aladhia,
Toi qui régis les énergies bienfaisantes de la guérison,
Qui présides à leur distribution,
Dirige-les afin qu'elle baigne de leurs rayons bénéfiques le corps de la Reyne Blanche et que celle-ci retrouve la santé,
Ainsi soit fait.»
Revenir en haut Aller en bas
Sudhamayi
Dame de compagnie
avatar

Nombre de messages : 100
Age : 25
Camp : Aucun
Classe sociale : Asiatique
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 26/11/2009

Feuille de personnage
Religion: Païen
Statut Social: Asiatique

MessageSujet: Re: *Au chevet de la reyne* (avec Clélianys)   Mer 22 Sep - 8:35

Sudhamayi n'était pas, comme Demetra, sensible aux ondes négatives du chateau. Seulement, en se ressortant de la chambre de la princesse, après l'avoir aidée à choisir quelques affaires, elle remarqua une certaines tensions et la nervosité qui prenaient tout le monde devant la porte de la reyne. A son tous, elle fut légèrement touché, ce qui la poussa à intercepter une domestique et lui demander des explications.

« La reyne est très malade suite à un empoisonnement, personne ne parvient à la soigner. . . »

Cela suffit amplement à la devadasi pour se risquer là où beaucoup ont échoué. Le garde ne semblait pas surpris de la voir et s'en alla prévenir le roy, qui après une brève attente la fit également rentrer.

Une prêtresse achevait une formule, ce qui renforça la gêne ainsi que la timidité de Sudhamayi, restée à l'écart de tous, bien en arrière. Voyant qu'il n'y avait pas de progrès, d'une petite voix, elle se prononça :


« Excusez-moi de vous interrompre. . . »

Entre la paralysie de l'attention qu'on lui partait et son courage pour reprendre la guérisseuse, elle n'était pas loin de l'évanouissement. Elle prit une inspiration et se plaça face à Demetra, tout en cachant son stress, comme si elle était la plus sereine au monde. Sudhamayi salua sa lointaine consoeur, puis le roy.

« Sa Majesté est trop fatiguée, et il n'y a pas assez d'énergie pour contribuer à sa guérison. »

Demetra comprenait peut-être, ou pas. . . l'indienne poursuivit :

« La source peut être aléatoire. Le nécessaire peut-être prélevé chez l'enfant et provoquer sa perte. Le poison a trop progressé pour que la reine fournisse cette énergie. »

Si il y en avait un qui n'avait pas du tout l'air content, c'était Mordred. Quand à Blanche, elle sembla comprendre la situation. Malgré sa faiblesse elle eut comme une réaction.

« Pardonnez-moi si je me trompe, mais il serait préférable que l'un de nous soit réceptacle de la maladie ou qu'il se rende source de l'énergie, la première solution étant plus rapide. »


HJ : alors voilà ce que mon imagination a fini par pondre. Dites-moi si ça ne va pas !
Revenir en haut Aller en bas
http://egyptian-fantasy.forums-rpg.com/
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: *Au chevet de la reyne* (avec Clélianys)   Dim 26 Sep - 20:00

Mordred commençait à en avoir franchement assez de ces allées et venues...et de ces propositions de services plus ou moins ésotériques...et "fantaisistes".
De plus le temps pressait davantage à chaque minute qui venait à s'égrener.

Voyant cela l'un des médecins-guérisseurs du roy s'approcha timidement de son maître...tandis que ses semblables s'affairaient avec frénésie.
Croisant le regard inquiet et excédé de Mordred...il débita ceci, fort peu rassuré :


-Majesté...
Nous venons d'élaborer un puissant contrepoison.
Celui ci devrait stopper la progression du mal...en attendant de pouvoir administrer un remède...plus adapté.

Il n'y avait pas à tergiverser...et ce en dépit des risques encourus, il s'agissait d'agir et de suite.

Donnez le à la reyne!
Je m'en remet à vous.


Le praticien s'inclina et...tout en récitant une sourde prière s'empressa d'aller quérir le breuvage providentiel(?)...afin de le faire boire à Blanche.
Le roy se tourna, lui, en direction de la prêtresse et de la jeune étrangère.


J'ose espérer que cette incantation...n'aura point été prononcée vainement.
Dit il tout d'abord à Démétra, sans croire une seule seconde que ce charabia inepte ait pu servir...à produire quoi que ce fut.
Mordred considéra ensuite la suivante indienne, qu'il connaissait déjà.

Que proposez vous, exactement?

Les prêtresses et leurs sabirs incompréhensibles!
La situation était à l'urgence, il convenait donc de parler vite et clairement désormais.
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Blanche d'Orcanie
Membre fondateur/reyne d'Orcanie
avatar

Nombre de messages : 1591
Age : 26
Camp : Mordred !
Classe sociale : Souveraine d'Orcanie
Terre : Orcanie !
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Souveraine d'Orcanie

MessageSujet: Re: *Au chevet de la reyne* (avec Clélianys)   Lun 27 Sep - 19:54

La vie ou la mort. Si le poison emportait la reine et son enfant, le roi en serait plus que mécontent. Les médecins subiraient le même sort. Avec nervosité, le guérisseur versa le contenu de la fiole. Inquiet pour lui et ses confrères, car voila des heures et des jours qu'ils essayaient, le guérisseur resta non loin du roi, à attendre le résultat.

Une première heure passa. La reine n'avait pas bougé d'un cil. Une deuxième, le roi s'impatientait. À la quatrième heure, la reine battit des paupières. Elle caressa la main de son frère, avant de prononcer faiblement son nom.

Le jeune Édouard sauta sur le lit et étreignit sa soeur.

Édouard

Le jeune prince se releva et pointa du doigt le draps.

Mordred, elle saigne !

Au même moment, la reine se tordit de douleur. Le travail avait commencé. Jamais elle n'avait eu une grossesse aussi folle. Les jumeaux étaient nés en bonne santé, mais la couleur lui tenait.

La vieille servante de la reine attrapa le gamin et le fit sortit. Elle se rendit auprès de la reine et la regarda dans les yeux.

- Tu auras ton repos ensuite.

Je n'y arriverai pas.

Dame Démétra , Sudhayami, nous vous laissons l'honneur de mettre cet enfant au monde. Votre Majesté, occupez-vous d'elle.

Blanche se retourna vers son mari poussant un cri de douleur. La vieille servante épongeait le front et la nuque de la reine. La fièvre était haute, mais la reine devait avoir assez de force pour mettre son fils au monde.

_________________

Spoiler:
 


" Sur mon honneur je jure fidélité et loyauté à mon époux, seigneur et maître Mordred !
Car mon amour pour lui est aussi intense que sa puissance est grandissante !
Que notre passion puisse durer et perdurer pour l'éternité !
Gloire à l'Orcanie ! "
Revenir en haut Aller en bas
Demetra
Prêtresse
avatar

Nombre de messages : 44
Age : 25
Camp : Avalon
Classe sociale : Prêtresse
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 28/01/2010

Feuille de personnage
Religion:
Statut Social:

MessageSujet: Re: *Au chevet de la reyne* (avec Clélianys)   Mar 5 Oct - 8:38

Démétra osculta de nouveau la reyne et conclu que Sudhayami avait totalement raison, mais la prêtresse refusait d'utiliser une autre personne comme réceptacle ...

- Si je transfert la maladie à quelqu'un, il y a de forte chance que cette personne meure plus rapidement ...
Le poison aura reprit de sa vigueur pendant le transfert ...

C'était risqué et Mordred ne semblait pas apprécié ce qu'elle faisait. Elle reçcut son commentaire comme une menacee.

-Je fais ce que je peux, Sir ...
La quantité de poison dans son sang était très élevé, mais ca semble diminuer un peu ...

Dame Sudhayami, c'est plus sûr si l'on utilise une source d'énergie et que ...

Mais elle ne termina pas sa phrase, puisque son attention se porta de nouveau sur la reyne. Elle était en train d'accoucher et une servante lui laisa l'honeur de le faire . Démétra n'avait jamais fait cela, mais comme on disait il y a une premier chose a tout ...

Dame Sudhayami. j'ai besoin de vous ...
Revenir en haut Aller en bas
Eilantha de Tintagel
Prêtresse
avatar

Nombre de messages : 262
Age : 32
Camp : Le sien
Date d'inscription : 30/12/2007

Feuille de personnage
Religion:
Statut Social:

MessageSujet: Re: *Au chevet de la reyne* (avec Clélianys)   Mer 13 Oct - 0:05

Les pas rapides de la comtesse de Reims résonnaient dans le long corridor qui menait aux appartements royaux. Derrière elle, une servante, porteuse d'un inquiétant message, tentait de la suivre tant bien que mal, une malle de taille moyenne dans les bras.

La Reyne avait été empoisonnée. Elle se portait très mal. Pour couronner le tout, elle mettait son enfant au monde.

On l'avait fait chercher et c'était normal. Elle avait toutes les chances de pouvoir être utile, vu la situation. La dernière fois qu'elle avait été assignée au chevet de la Reyne, elle avait utilisé sa position pour parvenir à ses fins...mais cette fois, c'était différent. Bien qu'elle ait "nuit" à la Reyne à une certaine époque, elle ne pouvait s'empêcher de lui trouver un certain courage. Elle l'enviait, certes, pour être celle que le Roy avait choisie pour être à ses côtés, mais pas assez pour lui vouloir réellement du mal. Ses actions passées n'avaient été que stratégies. Blanche était une femme forte sous ses airs de colombe fragile et Mélinda admirait cela.

La porte des appartements royaux ne resta pas fermer devant la comtesse. On la laissa pénétrer dans la chambre et elle constata avec désolation l'état désastreux de la Reyne. Tous étaient à cran, ne sachant trop que faire.

Après une révérence courte mais respectueuse, Mélinda s'avança près du lit, avec la permission du Roy. Elle fit un bref signe de tête aux autres personnes présentes autour du lit. Des femmes qu'elle ne connaissait pas vraiment.


- On m'a avisée de l'état de la Reyne. Puis-je?


Fit-elle en avançant une main vers le corps malade de la jeune Reyne, son regard déterminé dans celui, très inquiet, de Mordred.
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: *Au chevet de la reyne* (avec Clélianys)   Sam 16 Oct - 0:11

L'attente fut longue, très longue (et surtout plus qu'angoissante), en cette nuit terrible et glacée...qui devrait décider du destin de la reyne, du bonheur du souverain...et de l'avenir même du royaume.

Nul ne savait si l'infortunée Blanche se réveillerait d'un sommeil(?) devenu désormais bien trop profond, et donc fort inquiétant.

Pourtant le contrepoison des médecins était censé stopper la propagation du mal, ce qui permettrait de sauvegarder l'enfant à naître...en attendant l'accouchement, sans doute imminent.
Protéger le prochain nouveau né, et la mère...qui bénéficierait alors d'un court répit afin de pouvoir donner la vie.
Ce serait ensuite son existence à elle qu'il s'agira de préserver, en lui faisant ingérer un remède aussi puissant qu'efficace.

D'ailleurs les praticiens s'affairaient encore...sous le regard de plus en plus pesant et insistant de leur maître...
Mordred...qui enrageait de se sentir si...inutile à la vue de sa bien aimée, inanimée...

Aussi...celui ci se releva t-il d'un bond lorsque la reyne reprit ses esprits.
Pour ensuite se précipiter au chevet de la pauvresse. Agenouillé au pied de la couche royale...Le fils de Morgause baisa avec transport (et émotion) la main froide et livide de son épouse.

Avant de s'intéresser à dame Gladys et consort...


Faites tout votre possible pour sauver l'enfant!
Mes médecins se chargeront ensuite de notre reyne.


Mordred se positionna un peu plus en retrait, sans relâcher pour autant la main (tremblante) de Blanche...
Qu'il embrassa, une nouvelle fois...fiévreux (lui aussi), terriblement fébrile, mais...encore confiant, malgré tout, et ce...peut être plus que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Blanche d'Orcanie
Membre fondateur/reyne d'Orcanie
avatar

Nombre de messages : 1591
Age : 26
Camp : Mordred !
Classe sociale : Souveraine d'Orcanie
Terre : Orcanie !
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Souveraine d'Orcanie

MessageSujet: Re: *Au chevet de la reyne* (avec Clélianys)   Sam 16 Oct - 20:47

La jeune reine d'Orcanie se mordit la lèvre. Elle ne remettrait pas les pieds sur le trone d'ici peu.

Elle avait envie de mordre la servante. Pousser, elle ne faisait que ça. Elle avait envie de pleurer et de rager. Elle n'avait pas la force. Mais elle devait le faire. Pour Mordred, pour son fils. Elle n'avait pas la force de repousser Gladys. Elle aurait voulu le faire. Elle n'aimait pas cette femme.

Cet enfant voulait sortir, mais la reine n'avait aucune force

- Poussez encore !

Elle avait l,impression que ses chairs voulaient se déchirer. Les minutes passaient et Blanche émettait toute les force qu'elle pouvait. De toute les misères du monde, la jeune colombe se mit à pleurer.

-Mordred, je n'y arriverai pas

-Silence douce enfant.

Blanche n'avait plus la force . Elle perdait trop de sang. Au bout d'une heure de force, La vieille servante qui avait mis au monde les héritiers de Morgause ainsi que ceux de Blanche soupira.

- Poussez une dernière fois.

Dans un dernier effort, Blanche poussa arrivant à sortir son bébé. Son dernier regard s,offrit au roi et Blanche plongea dans l'inconscience.

_________________

Spoiler:
 


" Sur mon honneur je jure fidélité et loyauté à mon époux, seigneur et maître Mordred !
Car mon amour pour lui est aussi intense que sa puissance est grandissante !
Que notre passion puisse durer et perdurer pour l'éternité !
Gloire à l'Orcanie ! "
Revenir en haut Aller en bas
Eilantha de Tintagel
Prêtresse
avatar

Nombre de messages : 262
Age : 32
Camp : Le sien
Date d'inscription : 30/12/2007

Feuille de personnage
Religion:
Statut Social:

MessageSujet: Re: *Au chevet de la reyne* (avec Clélianys)   Ven 22 Oct - 12:31

Mélinda observa la scène avec attention, chaque détail devenait important. La peau de la Reyne se décolorait graduellement, signe que la mort approchait. L'enfant allait naître à en croire la servante, mais elle ne garantissait pas la survie ni du bébé, ni de la mère. D'abord songeuse, Mélinda analysait chaque option, choisissant parmi un répertoire mental le remède idéal. Elle ouvrit ensuite sa malle et en sortit pilon et mortier puis quelques flacons et tiges de plantes séchées.

Le corps de la souveraine était épuisé, ses entrailles n'arriveraient pas à reprendre leur place et elle perdrait encore plus de sang. Mélinda commença donc par mettre au point une substance qui allait forcer l'utérus de la Reyne à se contracter et ainsi reprendre sa place dans le ventre Royal. L'enfant arrivait, la tête était visible et les cris de la Reyne devenaient de plus en plus faibles. Elle dépensait chaque once de son énergie à mettre son bébé au monde.

Dans un ultime effort, l'enfant naquit enfin et la Reyne posa son regard sur son mari avant de sombrer dans l'inconscience.

Rapidement, Mélinda s'approcha du visage de Blanche et lui versa une petite quantité de liquide dans la bouche. Elle s'assura qu'elle avait avalé le remède et regarda le Roy.

- Elle aura mal... Affirma-t-elle, l'air grave. Mais c'est tout à fait nécessaire. Ses entrailles sont fatiguées et sans ce remède, elle continuerait de perdre tout son sang.

Mélinda s'affaira ensuite à examiner le corps de la Reyne pendant que la servante s'occuper de terminer l'accouchement. Le placenta fut expulsé et les deux femmes échangèrent un regard inquiet. Ce qui avait relié l'enfant et la mère pendant de longs mois était noirci, affecté par le poison. La servante examina tout de suite l'enfant, qui respirait avec difficulté.

Le bébé était né prématurément, ce qui n'était pas pour l'aider, mais il avait aussi été intoxiqué. La servante massa son petit dos pour tenter de l'aider un peu, mais sa peau se décolorait, comme celle de sa mère. Mélinda retourna à sa malle, laissant quelques minutes la mère qui gémissait à chaque contraction provoquée par le remède, sans toutefois reprendre conscience. Elle fouilla nerveusement ses herbes, ses flacons...Elle soupira finalement de soulagement en mettant la main sur un petit pot de terre cuite. Elle l'ouvrit et indiqua à la servante de se boucher le nez. Elle pinça ses propres narines et mit le pot sous le petit nez princier. L'enfant inspira profondément et se mit à pleurer et à gesticuler énergiquement. Mélinda sourit et referma le pot qu'elle tendit à la servante.

- Répétez ceci s'il a encore du mal... Indiqua-t-elle, bienveillante.

La comtesse retourna à la Reyne. Elle l'examina de nouveau et fut ravie de constater que son remède était efficace. Le sang s'arrêtait. Elle fut surprise de la férocité du poison qui lui avait été administré. Sa peau virait au gris et sa respiration se faisait plus lente. Le fait qu'elle ait perdu une quantité importante de sang n'était pas entièrement négatif. Le poison avait été en partie évacué. Mélinda se trouvait toutefois devant un dilemme. Elle se redressa, une main sur la hanche et l'autre sur le front, déchirée par la décision qu'elle se voyait obligée de prendre. Elle se tourna vers la Roy.

- Majesté...Je peux laisser vos médecins s'occuper d'elle, mais je doute qu'ils puissent quoi que se soit...Je connais un puissant antipoison, mais la Reyne se trouve déjà dans un état précaire et j'ignore si elle sera assez forte pour soutenir mon remède...Si je le lui administre, deux issues sont possibles...Soit elle réussi à combattre son mal, restant plusieurs jours inconsciente et étant incapable de nourrir son enfant, soit...soit elle meure...D'une manière ou d'une autre, si nous ne faisons rien, elle décédera dans les prochaines heures...Il faut que vous preniez la décision, car je ne puis pas choisir la meilleur option, vous êtes le seul juge...
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: *Au chevet de la reyne* (avec Clélianys)   Jeu 28 Oct - 2:00

Entre douleur, espoir et angoisse...Mordred s'agrippait à la main de la reyne autant que celle ci étreignait la sienne.

Et encore une fois Blanche fit preuve d'un immense courage en fournissant les efforts nécessaires.

Évidemment...la joie de cette nouvelle naissance se trouvait sérieusement atténuée par l'état de la mère...et celui du nourrisson lui même...

Mais cette joie était bien réelle et en soit...porteuse d'un semblant d'espérance...en la croyance de la toute puissance de la vie sur le trépas.

Et de l'amour, sur la mort.

Fort heureusement le bébé s'accrochait déjà à sa propre existence...en partie grâce aux initiatives de "Gladys"! Qui se chargeait également de Blanche.

Le roy embrassa avec passion le front moite et brûlant de son épouse...avant de répondre à l'adresse de Mélinda :


Je vous autorise à prendre toutes les mesures possibles afin de sauver notre souveraine!
Je vous fait amplement confiance pour cela...
La bienveillance du très haut...fera le reste, espérons le.


La comtesse pouvait agir...
Le Destin du royaume et le bonheur de Mordred se trouvaient présentement...entre ses blanche mains.
Rien que cela!
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Eilantha de Tintagel
Prêtresse
avatar

Nombre de messages : 262
Age : 32
Camp : Le sien
Date d'inscription : 30/12/2007

Feuille de personnage
Religion:
Statut Social:

MessageSujet: Re: *Au chevet de la reyne* (avec Clélianys)   Jeu 28 Oct - 11:10

Citation :
Je vous autorise à prendre toutes les mesures possibles afin de sauver notre souveraine!
Je vous fait amplement confiance pour cela...
La bienveillance du très haut...fera le reste, espérons le.

Le désespoir que devait ressentir Mordred à l'idée de perdre sa colombe, jamais Mélinda ne le ressentirait. Elle n'était pas capable d'un amour aussi sincère, aussi pur. Du moins, pas pour un amant...Simon était un peu différent, probable qu'elle sacrifierait bien des choses pour lui, mais l'aimait-elle comme le Roy aimait sa Reyne? Elle se permit d'en douter...

Elle avait donc la suite des choses entre les mains. Elle inspira profondément avant de replonger dans sa malle. Alors qu'elle mélangeait les différentes composantes de son remède, son ventre se serra. Et si la potion ne fonctionnait pas? Et si la Reyne décédait cette nuit? Des petits princes se retrouveraient sans mère, un Roy sans Reyne, un Royaume sans inspiration...Était-elle assez robuste pour porter le poids de cette responsabilité? Il le fallait bien, maintenant. Il était trop tard pour reculer.

Ce qui l'étonna le plus fut sa volonté d'aider réellement ceux à qui elle avait voulu nuire, en d'autres temps...dans une autre vie...

La facilité qu'elle avait eue à être franche, sincèrement désolée et prête à faire tout en son pouvoir pour sauver la femme qui fut son ennemie la désarma...un peu...

La naissance de Caleb l'avait ramollie, elle s'en rendait compte...C'était d'ailleurs à lui qu'elle avait pensé lorsqu'elle avait aider le petit prince tout neuf à se battre pour sa vie...

Elle devait maintenant se concentrer...sans quoi la potion serait ratée et elle n'avait pas le temps de recommencer...

La comtesse ajouta minutieusement les derniers ingrédients à sa potion, provoquant un bouillonnement étrange à sa surface, puis porta la petite marmite près du feu qui brûlait avec force, alimenté continuellement par deux jeunes servantes qui veillaient souvent sur l'étage. Mélinda les avaient croisées maintes fois.

Le mélange se réchauffa rapidement grâce au feu vaillamment entretenu et il s'en dégagea une vapeur sombre, accompagnée d'une odeur lourde et plutôt désagréable. Mélinda retourna un instant à sa malle et en sortit un flacon de verre. Elle s'accroupit près du feu, prenant peu soin de sa luxueuse robe offerte par Simon avant son départ, et ouvrit le flacon dans lequel elle plongea deux doigts. Elle en ressortit une toute petite pincée d'herbes séchées et réduites qu'elle laissa tomber dans la mixture. Un sifflement se fit entendre et la vapeur qui s'élevait de la marmite devint blanche. Satisfaite, la jeune irlandaise esquissa un fin sourire. Elle remua sa potion à l'aide d'une cuillère de bois et prononça, d'une voix grave et feutrée, quelques mots en gaélique. Comme si le mélange l'avait entendue, il frétilla une dernière fois puis cessa complètement de bouillir malgré le feu qui léchait encore la fonte de la marmite. Mélinda décrocha l'antipoison d'au dessus du feu et le déposa sur la pierre devant l'âtre. Elle jeta un regard au Roy, c'était le moment décisif. Elle plongea un petit bol de bois dans la potion, mais ne se brûla pas...le mélange était déjà devenu froid...

La comtesse s'approcha de la Reyne et prit place sur le lit près d'elle. De son bras libre, elle souleva les épaules de la jeune femme et la rapprocha d'elle dans une position semi-assise. Elle versa ensuite doucement sa potion entre les lèvres entrouvertes de la Reyne. Cette dernière déglutit avec peine, mais avala une quantité suffisante du remède.

Mélinda recoucha la Reyne avec soin et appela les deux jeunes servantes qui alimentaient le feu.

- Cessez de faire brûler ce feu comme aux portes de l'enfer, elle s'étouffe de chaleur! Il faut la nettoyer, elle est couverte de sueur et de sang.

Elle se tourna vers le Roy et continua:

- Cela la débarrassera encore un peu plus du poison. Il faut changer le lit aussi, la mettre dans des draps propres et plus légers que ceux-là.


S'adressant encore aux servantes, elle conseilla:


- N'oubliez pas les cheveux! Il faut bien nettoyer sa tête aussi.


Mélinda quitta le bord du lit pour aller refermer sa malle. Elle avait prit de grands risques en pratiquant ainsi un rituel païen directement devant le Roy...Elle qui avait toujours tenu son rôle de fervente chrétienne. Avec un peu de chance, Mordred oublierait ce petit écart. Peut-être n'avait-il rien vu...Dire qu'elle l'avait fait pour sauver la Reyne...

Avec un peu de recule, elle réalisa qu'elle l'avait surtout fait pour Mordred. Son respect pour Blanche était sincère...mais c'était la crainte de voir la vie de Mordred brisée qui avait motivée la sorcière. Un brin égoïste qu'elle était...S'il fallait que la vie du Roy soit brisée, cela serait par elle et personne d'autre...

La comtesse se sentit soudainement épuisée. Un rituel de cette sorte demandait énormément de son énergie...mais elle savait déjà que la Reyne était tirée d'affaire...Elle l'avait sentit en lui administrant son remède...Son contact rapproché, alors qu'elle était serrée contre elle, lui avait donné la vision d'une Reyne heureuse, tenant son nouveau-né contre son coeur...

Revenir en haut Aller en bas
Blanche d'Orcanie
Membre fondateur/reyne d'Orcanie
avatar

Nombre de messages : 1591
Age : 26
Camp : Mordred !
Classe sociale : Souveraine d'Orcanie
Terre : Orcanie !
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Souveraine d'Orcanie

MessageSujet: Re: *Au chevet de la reyne* (avec Clélianys)   Sam 30 Oct - 19:41

Blanche n'avait pas trop conscience de ce qui se passait. Son corps la faisait souffrir. Le poison allait l'achever. Son fils n'aurait pas sa mère. Les yeux trop lourd pour les ouvrir, Blanche soupira, respirant a peine.

Elle ne sentit pas son corps se soulever. On prenait soin d'elle ?

Incapable de les tenir ouvert, elle s'endormit épuisée.

Son corps était lasse et mort. Elle était aussi blanche que le signifiait son nom. On avait essayé d'empoissonner son fils. Elle l'avait entendu pleurer. Elle n'avait pas de soucis à se faire.


En dormant, Blanche murmurait doucement "mon fils".

Elle était dans le salon avec son nouveau-né et murmurait des mots incompréhensible

Elle avait besoin de repos et de temps. Le poison et l'accouchement avaient tiré tous son énergie.

_________________

Spoiler:
 


" Sur mon honneur je jure fidélité et loyauté à mon époux, seigneur et maître Mordred !
Car mon amour pour lui est aussi intense que sa puissance est grandissante !
Que notre passion puisse durer et perdurer pour l'éternité !
Gloire à l'Orcanie ! "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: *Au chevet de la reyne* (avec Clélianys)   

Revenir en haut Aller en bas
 
*Au chevet de la reyne* (avec Clélianys)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» Orthographe tu me tues et tu meurs avec moi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: † Hors-jeu † :: Archives-
Sauter vers: