Venez festoyer, guerroyer ou ... comploter en Orcanie !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 *Messe (solennelle) de minuit*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olrick MacBeth

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 1539
Camp : Orcanie et la sainte Église !
Classe sociale : Prêtre
Terre : Évêque de Glastonbury
Date d'inscription : 27/09/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Adjoint de mgs Florin !

MessageSujet: *Messe (solennelle) de minuit*   Ven 24 Déc - 14:09

Cette nuit...Warminster ne dormirait point!



En l'honneur des souverains d'Austrasie, tout récemment délivrés de leur odieuse captivité, les célébrations de la nativité s'annonçaient particulièrement fastueuses.

Tout d'abord, serait célébré, en l'église de la cité royale, une messe solennelle.Ou, pour la première fois, le père Agravain officierait en qualité d'archevêque d'Orcanie (et donc...plus haut prélat du royaume).

Pour se faire celui ci sera secondé par l'évêque de Warminster, père Maelrhys, ainsi que par son confrère de Glastonbury, le père MacBeth.



Outre dame Morgause et son époux, les monarques d'Orcanie, en toute logique, seront, eux aussi, présents...de même que l'ensemble de la cour, et plusieurs représentants des royaumes vassaux ou alliés de sir Mordred.




Suite à cela...un grand banquet serait organisé au château, que l'on prévoyait, déjà, plus que somptueux.


Aussi, pendant que les fidèles les plus vertueux iraient se recueillirent en leur église, durant cette nuit de veille...mets et boissons (à profusion) ainsi que divertissements de toutes sortes seraient offerts aux nobles orcaniens.




Cette veillée de Noël promettait, décidément, énormément...tant pour le petit peuple que pour les dignitaires du palais, d'ailleurs.

Puisque vins et nourritures seraient, également, (et généreusement?) distribués aux sujets du roy...et divers spectacles organisés en la grand place de la ville.




Aux douze coups fatidiques...les longues et imposantes processions des fidèles de la cité...se mirent en marche, en direction de la grande église.Eclairés par les torches incandescentes (et flamboyantes) que tenaient en mains les soldats chargés d'escorter ce "troupeau" béni de Dieu.Les lumières de la foi en mouvement!(?).


A la tête du groupe principal le père Olrick MacBeth, de très nombreux novices, et autres enfants de choeur.

Tous scandaient déjà les chants sacrés en l'honneur du Christ-Roy, l'évêque de Glastonbury plus que nul autre...lui qui avait tenu à être celui qui brandirait la lourde croix (dorée) ouvrant sa procession.



Tout participait, et venait renforcer l'ambiance hautement solennelle, et spirituelle, de cette longue marche...qui verrait les croyants d'Orcanie parcourirent la cité de Warminster de "long en large", des ruelles les plus étroites de la ville...jusqu'au vaste parvis de l'église.
En effet, des quatre coins cardinaux de la capitale royale...quatre processions distinctes s'étaient ébranlées, au même instant.
Formant ainsi, peu à peu, une gigantesque et fort symbolique croix du christ (mouvante), s'étirant progressivement en direction du point de rencontre.



Les encenseurs encadraient les masses compactes des fervents fidèles, (qui ne cessaient de psalmodier prières et cantiques), et répandaient avec l'énergie des bienheureux la sainte fumée "céleste".

Si bien que les processions se trouvaient comme enveloppées par un léger brouillard divin (et odorant!) quasi...surnaturel.

Et alors que de gros flocons de neige tombaient, en virevoltant, du ciel...et que des badauds projetaient des pétales de fleurs séchées sur le parcours des croyants.

Les cloches de l'église sonnaient désormais en tocsin, afin d'appeler tout les habitants à la prière, et au recueillement.

Au souvenir de la très sainte mémoire du sauveur de l'Humanité.



Bruits sourds et retentissants qui ne couvraient, pourtant, qu'à grand peine les cris d'allégresse d'une population nombreuse et exaltée.

Alors...quand tout les fidèles se réunirent devant l'édifice sacré...(encadrés par moult hommes d'armes), on eut dit que c'était toute la ville qui se retrouvait en cet endroit, ceci afin de commuer ensemble...autour de leurs souverains.



On ouvrit les lourdes portes de l'église...et la procession solennelle ("réunifiée") s'engouffra aussitôt dans le saint lieux.

Et c'est à pas lents, toujours aux sons des chants liturgiques...que ceux ci allèrent rejoindre l'autel, et les premières rangées de l'assistance.

Tandis que l'évêque Maelrhys et ses aides, déjà présents, reprenaient les prières scandées par leurs congénères.



Ne manquait plus que la présence, effective, du père Agravain...encore confiné dans son bureau de la sacristie.

Nul doute que le frère de Mordred...devait appréhender, quelque peu, de se retrouver face à cette masse incroyable de sujets, et de fidèles.



Dehors, au seuil des lieux...la garde commençait à contenir la foule indisciplinée qui venait s'agglutiner devant les portes grandes ouvertes.

Bientôt l'église ne pourrait plus accepter un seul de ces impatients...et les soldats alors contraints...de les refouler sans aucun ménagement.



La messe...allait être dite, ici, et dans quelque instant.

Au nom de la gloire éternelle du Christ ressuscité!

Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: *Messe (solennelle) de minuit*   Ven 24 Déc - 14:37

http://www.youtube.com/watch?v=JmyCH4sPm6U
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Charles de Padoue

avatar

Nombre de messages : 372
Age : 43
Camp : Rome
Classe sociale : noble
Date d'inscription : 22/04/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: ambassadeur du Saint Père, Chevalier du Christ

MessageSujet: Re: *Messe (solennelle) de minuit*   Dim 26 Déc - 5:38

Le Comte de Padoue, chevalier du Christ Roi, ne pouvait ignorer l'appel de la sainte messe. Il fut donc un des premiers à enter en ce saint lieu. Vêtu en prince qu'il l'était, d'un pourpoint de soie aux armes du Saint Père, il pénétra dans la nef d'un air martial empreint de religiosité ou plutôt mâtiné d'une foi intense et sincère.

Il connaissait les deux officiants de l'office ayant partagé avec ces derniers la charge d'instruire le procès faussé de l'évêque Florin... il n'avait pas partagé les points de vue des deux prélats, préférant pour sa part s'inscrire dans une sorte de "real politic" à l'instar de la curie romaine qui se devait de composer avec les barbares depuis tant d'années.

Néanmoins c'est en chrétien fervent qu'il venait ici honorer son dieu et le remercier d'avoir interagit pour faire libérer ses propres souverains... même si pour son propre intérêt il eut mieux valu que ces derniers eurent été martyrisés...

Il remonta la travée, fier et arrogant en allure tout en pensant qu'il n’était qu’humble pêcheur ... ce qui lui était impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Maelrhys
Prêtre
avatar

Nombre de messages : 127
Age : 27
Camp : celui de la foi!
Classe sociale : Evêque de Warminster
Terre : l'Orcanie
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Prêtre

MessageSujet: Re: *Messe (solennelle) de minuit*   Dim 26 Déc - 9:41

Noël et ses flocons. Dans la nuit précoce de décembre on s'apprêtait à célébrer la naissance de l'Enfant, à grands renforts d'encens et de cierges fumants, d'ors et d'étoles précieuses. L'antique évêque d'Orcanie avait été tiré de sa retraite pour l'occasion, plus rabougri et plus usé que jamais, mais il faisait au moins l'effort de se tenir à peu près droit tout en marmonnant les litanies de Noël, encadré par une armée de chanoines et d'enfants de chœur. Les cloches sonnaient au-dehors, et pour l'heure les bancs de l'église étaient encore déserts, mais les fidèles ne tarderaient pas. Le vieil évêque, ses paupières bistres à demi closes sur des yeux chassieux, préparait la messe à venir et attendait avec une certaine impatience le repas qui s'en suivrait. Le froid mordant rappelait à sa vieille carcasse qu'il n'était plus tout jeune, loin de là, et que s'il continuait comme ça, ce serait sa toute dernière messe de minuit.

Un silence, les cloches sonnaient le tocsin. Les portes s'ouvrirent, et la procession, encadrée par les fumerolles des encens, menée par frère MacBeth qui tenait la grand croix dorée. Des voix d'anges. Les enfants chantaient. Le brouhaha ambiant se faufilait entre deux vocalises pour parvenir aux oreilles fatiguées du vieil évêque tandis que les fidèles s'installaient sur les bancs pour assister à la messe solennelle. Jour particulier, de plus, et ô combien exceptionnel! La reine mère était enfin de retour, libérée des barbares païens du Nord, après de longs mois de captivité, et les prières prenaient une sonorité nouvelle, remerciant le ciel d'avoir ramené dame Morgause parmi eux.

Maelrhys attendait, ses vieux os émettant des protestations grinçantes, alors qu'Agravain se faisait désirer.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aspegeek.skyblog.com
Morgause
Reine d'Orcanie
Reine d'Orcanie
avatar

Nombre de messages : 1324
Age : 28
Camp : Orcanie
Classe sociale : Reine d'Orcanie
Terre : Orcanie
Date d'inscription : 09/04/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Reine d'Orcanie

MessageSujet: Re: *Messe (solennelle) de minuit*   Dim 26 Déc - 12:44

Si Agravain se laissait désirer, la Reine mère, reine d'Austrasie tenait elle à enter dans le vénérable édifice. C'est couronnée d'or, pour cacher ses cheveux encore trop courts, et entourée de ses dames, ce qui restait de ses dames, qu'elle fit son entrée dans la cathédrale qui fêtait sa libération... et celle de son époux. Elle s'était à son habitude vêtue de lainages rouges, lainage qui soulignait sa taille presque trop mince, lainage qui semblait flamboyer en ce lieu sacré d'énergie pure... énergie qui irradiait de la reine.

Héroïne du jour, elle avait choisi d'entrer seule ici, ne voulant choisir entre son fils ou son époux pour entrer à son bras top mince en ce saint lieu... ce serait elle mais elle seule.

Hautaine, mais souriante, la reine renouait ici avec son dieu... ici elle en sentait la puissance, ici enivrée d'encens coûteux, elle respirait enfin.
Oubliés étaient les barbares païens adeptes des ordres anciens en voie de perdition, oubliée était la créature malsaine qu'elle avait un bref -si bref... trop bref- moment côtoyée.
Elle regarda d'un œil indulgent le vieil évêque, si attachant, si peu intrigant, si peu influent se préparer à officier... en voici un qui lui convenait, un religieux à sa place.

Elle salua son beau frère, ce trop joli romain qui avait dompté sa belle sœur, d'un air hautain qui lui seyait tant. Puis d'un pas vainqueur et décidé gagna le premier rang où l'attendait son siège royal... elle s'y accouda avant de se plonger en une fervente prière... Une prière sincère mais vengeresse, une prière pleine de sa foi encore barbare, pleine de sa foi en ce dieu qui selon les écritures peut, quand il le juge bon, de devenir dieu d'apocalypse, dieu châtiant ses ennemis comme rêvait de le faire la reine Morgause après les humiliations subies.


_________________


Dernière édition par Morgause le Mer 29 Déc - 5:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Modératrice
Princesse d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 786
Age : 36
Camp : staff Orcanien
Classe sociale : aucune
Terre : aucune
Date d'inscription : 08/09/2007

Feuille de personnage
Religion: Athé
Statut Social:

MessageSujet: Re: *Messe (solennelle) de minuit*   Mar 28 Déc - 11:31

La neige et le mauvais temps les avaient ralenti. Mais ils étaient là à l'heure au bon moment. Alicia de Blaye, son épée sous ses jupons,laissa tomber son capuchon rouge en fourrure bordé de blanc pour laisser libre cours à sa chevelure de feu ornée d'un diadème simple et très fin. La princesse d'Austrasie était radieuse et ses joues étaient légèrement rougies par le froid et le vent du large. Main dans la main avec Alexandre elle remontait l'allée centrale afin de gagner la place qui lui était attribuée.

Fier et l'allure rieuse son blondinet de petit garçon était joliment vêtu d'un habit blanc qu'une cape chaude aux mêmes couleurs que celle de sa mère mais en peau finissait d'habiller. Dans un bel ensemble et très spontanément la mère et le fils saluèrent Marth et Morgause avec un sourire joyeux. Car la joie de retrouver les êtres chers était réelle. Alicia songea que la coupe courte de Morgause lui allait fort bien. Sans le savoir sa belle soeur allait lancer une nouvelle mode.

Alicia avait pour habitude de laisser son époux aller à l'église tandis qu'elle rejoignait des amies à la taverne. Mais ici et pour cette occasion très spéciale il convenait de se rendre à l'office, et c'est de bonne grâce qu'elle s'y employait. Elle tenait à remercier Dieu pour le bonheur qu'il avait apporté après tous les malheurs vécus. Bonheur aussi précieux que nul ne pouvait savoir combien de temps il pourrait durer. Rien n'étant jamais acquis. Alicia n'était pas orgueilleuse et consciente que tout pouvait changer d'un instant à l'autre. Carpe diem...Son regard brilla de passion lorsqu'elle croisa celui de Charles. Comme il lui avait manqué et comme il était beau! Alexandre eut un petit tressautement. Alicia le sentit se contenir pour ne pas bondir jusqu'à son beau père et l'étreindre. La famille se retrouvait enfin !
Revenir en haut Aller en bas
Poussière de larmes
mystérieux personnage ...
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 51
Camp : Je suis ce qu'elle est
Classe sociale : Âme damnée en quête de rédemption
Terre : J'erre, abandonnée par elle...
Date d'inscription : 23/07/2007

Feuille de personnage
Religion:
Statut Social: Ornement fétiche

MessageSujet: Re: *Messe (solennelle) de minuit*   Mar 28 Déc - 12:54

Habituée à fréquenter les lieux saints pour des funérailles ou des cérémonies politiques, Poussière perd ... le fil de ses pensées. D'autant que sa maîtresse ronronne de bonheur quand l'action devrait primer. L'épée enrage devant tant de bons sentiments mais elle sent bien qu'Alicia ne lui pretrerait pas beaucoup d'attention.
Aussi l'épée décide-t-elle de chantonner...

Douce vie...
longue vie...
Dans la nuit,
mon fil luit.
Viens à moi,
jolie oie
d'Austrasie.
Nous aurons des victoires,
Ils viendront nous rendre gloire...


L'épée, fière de sa parodie, reprend sans fin la mélodie, modulant tout juste ses intonations, comme pour jouer avec les nerfs de sa princesse.
Sentant les hypocrites rivaliser avec les naïfs, le métal écoeuré choisit l'ironie. A chacun sa part du gâteau, selon ses possibilités...
Revenir en haut Aller en bas
Agravain
Prince d'Orcanie et jeune prêtre
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 32
Camp : Orcanie, Warminster, le château royal, mes appartements, mon lit ... ^^
Classe sociale : Ex roi d\'Orcanie et Prince d\'Orcanie, membre du conseil ...
Terre : Boaf ! ... prendre le thé avec des peluches...
Date d'inscription : 25/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social:

MessageSujet: Re: *Messe (solennelle) de minuit*   Mer 29 Déc - 17:14

Le Père Agravain – pardon, le tout récent Archevêque d'Orcanie, Monseigneur Agravain avait, en effet, mis un peu de temps pour se préparer.

Plongé dans une profonde méditation, le prélat qui détestait même l'idée d'en être un, dans un lieu où il s'était juré qu'il ne serait certainement pas le jouet de son frère (ce qui risquait d'être difficile...), n'avait pas vu le temps passer.
Il n'avait plus beaucoup de temps à la réflexion, ces derniers temps. Et autant avec le retour de sa mère, la très fière Morgause, que celles – cortège à peine moins humble – qui constituaient toute la petite cour de ses dames de compagnie, son époux le Roy d'Austrasie, sans même compter les nouveaux devoirs de sa charge, il n'avait même plus un seul instant pour se reposer quelque peu. Lui qui avait fui le pouvoir en renonçant à diriger l'Orcanie s'était vu contraint d'accepter temporairement le titre pompeux d'Archevêque, lui qui commençait doucement à détester la politique ! Le Saint-Siège l'avait mis dans une bien étrange position, en le nommant chef de l'Eglise dans un lieu où son jugement pouvait être influencé par de nombreux facteurs. Sa famille – et à plus forte raison Mordred et leur redoutable mère, qui, il le savait, ne manqueraient aucune occasion pour lui rappeler leur liens familiaux afin de faire pencher la balance en la faveur de l'Orcanie. Mais en lui-même, et malgré son amour profond pour ces deux personnes aussi retorses que dépourvues de morale, le religieux savait désormais que sa loyauté devrait pencher envers et contre tout dans la direction de Rome, dans la droite ligne des décisions papales.

L'homme soupira en écoutant la foule de seigneurs et de dames jacasser en remplissant les bancs bordés de velours rouge sombre. Que de noblesse, de richesse et de luxe quand il voyait le peuple de Warminster crever de faim dans les ruelles ! Eux aussi, en ce jour saint, ils auraient du avoir droit à ce que le clergé leur tende une main secourable. Même si ce n'était guère réalisable, il lui semblait injuste que le soir où le Christ était né, ne soit pas un jour de liesse générale. Il finit de revêtir une splendide mitre brodée à la main par des jeunes filles du château, enfila sa chasuble tissée par les couturières de la ville qui en avait fait don à la paroisse quelques années plus tôt, puis se décida enfin à faire son apparition. Ses servants avaient du tout préparer pour sa venue, et il était l'heure de célébrer enfin cette cérémonie.
Agravain se sentait trop jeune pour conduire la messe de Noël, mais il ne laissa rien paraître de ses doutes lorsqu'il fut enfin parvenu à l'autel ; un splendide sourire bonhomme parcouru l'assistance, attendant avec patience que le silence se rétablisse de lui même. Puis, lorsqu'il fut certain de capter l'attention de tous, il commença enfin à parler, d'une voix profonde et calme, qui s'enfla progressivement ; une voix qui portait à la sérénité et au recueillement, puis à l'entrainement de la foule. Oui, Agravain pensait chaque mot qu'il formulait, avec une conviction naïve.
Il n'avait pas peur des personnes présentes, car chacune d'elle représentait son foyer ; aussi ne mâcha t-il pas ses mots.


"Mes enfants, nous sommes réunis en ce jour pour célébrer un jour spécial, qui doit rester en chacun de nous, si profondément ancré qu'il survivra à chacune de nos adversités. Oui, cette année a été rude pour chacun d'entre nous. Certains ont fait l'expérience de ce qu'endure chaque jour les plus humbles des manants ; certains ont traversés cette épreuve dans la douleur, dans la tristesse, dans l'horreur, nous qui chaque jour goûtons au pain et au vin offert sur la table. Certains se sont fait chevalier de Lumière, secourant les âmes, se portant à l'aide de leur famille et de leurs amis. Malgré toutes les différences qui nous opposent, un mot reste dans l'air, soudant les cœurs et armant la volonté : Croyance !

AMEN !

Oui, mes enfants, vous qui connaissez les passions du pouvoir et ses tentations diaboliques, vous qui dans vos beaux atours vous promenez à cheval, vous aussi vous avez un Devoir ! Car vous êtes votre propre Veau d'Or, et vous oubliez ce que chéri notre Seigneur Tout-Puissant, l'humilité ! Lui qui met le vin dans votre calice, lui qui dépose le pain sur la table, Remerciez-le ! Adorez-le, ignorez les voix païennes qui s'insinuent dans vos âmes pécheresses ! Oui mes enfants ! Car seules la dévotion et l'humilité vous conduiront enfin au Salut, à la droite de Notre Seigneur ! Comme pour la Vierge Marie accouchant dans le froid de l'étable, vous aussi vous vous abaisserez parmi les humbles, et par la main de l'Ange vous portant dans les Cieux, vous serez... récompensés."

AMEN !

Monseigneur Agravain, la flamme dans les yeux, se signa, à la suite de tous les ecclésiastiques puis de la foule présente, pour enfin inviter tout le monde à s'agenouiller.
D'une voix plus apaisée, il commença à lire les Saintes Écritures, dans le plus pur latin.


"En ces jours-là parut un décret de César Auguste, en vue du recensement de toute la terre habitée. Ce premier recensement eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie. Tous allaient se faire recenser, chacun dans sa propre ville. Joseph aussi monta de Galilée, de la ville de Nazareth, pour se rendre en Judée, dans la ville de David appelée Bethléem, parce qu'il était de la maison et de la famille de David, afin de se faire inscrire avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte.
Pendant qu'ils étaient là, le temps où elle devait accoucher arriva, et elle mit au monde son fils premier-né. Elle l'emmaillota et l'installa dans une mangeoire, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans la salle.

Il y avait, dans cette même région, des bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux. L'ange du Seigneur survint devant eux, et la gloire du Seigneur se mit à briller tout autour d'eux. Ils furent saisis d'une grande crainte. Mais l'ange leur dit : N'ayez pas peur, car je vous annonce la bonne nouvelle d'une grande joie qui sera pour tout le peuple : aujourd'hui, dans la ville de David, il vous est né un sauveur, qui est le Christ, le Seigneur. Et ceci sera pour vous un signe : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. Et soudain il se joignit à l'ange une multitude de l'armée céleste, qui louait Dieu et disait :
Gloire à Dieu dans les lieux très hauts,
et, sur la terre, paix parmi les humains en qui il prend plaisir !"


Des choeurs de nonne éclatèrent à la fin de la lecture sainte... vivantes et mélodieuses incarnations de la foi sacrée, qu'Agravain écouta, tête baissé, en prière.
Puis, lorsque les nonnes eurent fini de chanter, le prélat releva la tête, pour sourire calmement à la noble assemblée.


- "Que chacun désormais médite en son cœur, puis s'en retourne d'où il vient ; car la parole Sacrée ne vient qu'à celui qui accepte Notre Seigneur en son âme."


L'Archevêque se tut, puis se signa, à nouveau imité par la foule et ses confrères, qui observèrent un instant de silence, avant de s'agenouiller à nouveau, s'abîmant dans la prière, pour clore de manière adéquate un cérémonie spartiate, très courte pour ainsi se graver au mieux dans les esprits.
Ni plus... ni moins.



Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: *Messe (solennelle) de minuit*   Jeu 30 Déc - 5:26

Peu avant le début de la grande messe solennelle de cette nuit...un héraut vint annoncer avec force l'arrivée des souverains d'Orcanie.
Mordred, tout de noir vêtu (et ce avec un "dépouillement" aussi inhabituel que remarquable) mais portant couronne, et Blanche, à son bras, firent leur apparition, encadrés par la garde royale prétorienne.
La reyne qui n'avait jamais parût mieux mériter son nom tant...son teint était livide.
Signe plus que visible d'une lourde convalescence non encore achevée.

Le tyran était satisfait de constater que toute la cour (et davantage) se trouvait assemblée en ces lieux, et fort heureux de célébrer, de fait, la libération et le retour en Orcanie de sa mère adorée.

Celui ci s'avança donc tout sourire en direction des dignitaires déjà présents.
Le jeune roy salua tous et chacun avec un empressement proche d'un véritable enthousiasme.


Ma mère!
Vous semblez mieux...et je m'en réjouis!

Charles, Alicia...
Je suis heureux de vous accueillir, de nouveau, en mon royaume.


C'était là plus de la politesse, et de la diplomatie, qu'autre chose...
Seule Morgause avait droit à son affection, ici, (et son épouse, évidemment!).

Pourtant...un léger détail fit froncer (très franchement) les sourcils de Mordred...et déjà, une sourde et orageuse colère commençait à bouillir en lui.
Tout en tâchant de ne pas hausser la voix, exagérément, l'orcanien s'adressa ainsi à la reyne d'Austrasie :


Ou reste donc Marth?!
Pourquoi n'est il point avec vous?
Que n'êtes vous pas arrivés côtes à côtes?!


Ceci sur un ton irrité et plein de reproches, comme pour signifier...qu'il la tenait également responsable de ce contretemps inacceptable.
C'est le "pauvre" Marthou qui allait (encore) déguster...de tout les côtés!
Fort heureusement...le visage juvénile et sympathique du rejeton d'Alicia attira, opportunément, l'attention du souverain.
Qui s'enquit de lui à sa chère maman :


Mais qui est donc ce jeune damoiseau, chère Alicia?
Un de vos "parents"? *(hj : au sens large)*
Je crois ne l'avoir point encore rencontré, à la cour...du moins...jusqu'à ce jour.


C'était d'une logique sidérante....
Mais Mordred déployait mille efforts afin de refouler la sainte rage...qui le tenaillait désormais.
Tout en resserrant son emprise...sur les fines mains de Blanche.

Et la messe débutait!
Aussi...le roy s'installa aussitôt sur son trône.
Puis invita ses proches à s'assoirent à leur tour.
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Uther Pendragon
Roi d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 2961
Age : 26
Camp : Pendragon
Classe sociale : Roi de Bretagne
Terre : Bretagne
Date d'inscription : 24/07/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Roi de Bretagne

MessageSujet: Re: *Messe (solennelle) de minuit*   Ven 31 Déc - 12:29

Ou était passé Marth? Morgause ne l'avait pas attendu, et cela le chagrinait grandement. Mais il n'était en aucun cas surpris puisqu'il avait vu Kadoudal se glisser sous la tente de son épouse. Il avait pourtant attendu son épouse, lui
Il pensait qu'elle avait été vexé par… Ses séquelles dues aux nombreux coups reçus sans qu'aucune partie de son corps soit épargné et le fait qu'il n'avait su la protéger. Quoiqu'il en soit, il se demandait quoi faire et avait passé un long moment a contempler le ciel, a la recherche de réponses, avant de suivre son médecin personnel jusqu'à l'Église. Ainsi un Marth affaibli, boitant, mais marchant droit, et avec autant de fierté que pouvait en avoir l'époux d'une Pendragon, pénétra dans l'Église.

Suivit par son médecin, il salua tous ceux présents et approcha d'Alicia et de son neveux. Mais Mordred était déjà là.

"Bonjour Altesse, ma chère sœur, mon grand Alexandre."

Marth fit la bise a Alicia et son neveux, puis serra la main de Mordred. Une poignée de main ferme.

"Je vois que… Votre Mère s'était éclipsée bien avant que je fasse le pied de grue devant sa porte…"

Dit-il alors, en regardant Morgause, et en se mordant la lèvre. Il s'éclipsa alors, après avoir encore présenté ses respects a Mordred et son affection a Alicia et Alexandre, pour approcher de Morgause… Dont il saisit aussitôt la main avec possessivité.

"Vous êtes en beauté ma chère, je me demande donc comment vous avez fait pour vous préparer aussi rapidement."

Dit-il alors. Cependant comme la messe débutait, il dut se taire et s'asseoir, comme tout le monde, puisque Mordred les y invitait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Blanche d'Orcanie
Membre fondateur/reyne d'Orcanie
avatar

Nombre de messages : 1591
Age : 26
Camp : Mordred !
Classe sociale : Souveraine d'Orcanie
Terre : Orcanie !
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Souveraine d'Orcanie

MessageSujet: Re: *Messe (solennelle) de minuit*   Dim 2 Jan - 13:38

Blanche avait récupéré des dernières semaines.. Mordred était revenu et maintenant elle se disait que de voir Morgause dans les parage ramènerait la bonne humeur. Son teint était aussi pâle que la couleur de son nom pouvait l’évoquer.

Les trois plus vieux enfants du couple royal les accompagnaient. Arthur, Geillis et Mélissandre suivaient leur parent de près.

La fatiguée reine salua cordialement sa belle-mère. On pariait déjà que la reine allait rejoindre la vieille femme de la mort. Morgause serait encore la résistante, puisque toute les épouses du roi auraient passer par le royaume des cieux.

Blanche s’accrochait uniquement aux faits qu’elle avait un fils qui demandait son attention et sa présence. Le petit se portait à merveille et Blanche se disait qu’un séjour parmi la dame Niniane lui ferait un grand bien

Les enfants rejoignirent leur nourrice et Blanche prit place près de son époux et maître d’Orcanie

Encore une fois, les fêtes seront splendides

Un mince sourire ponctua sa phrase et elle posa sa main sur celle du roi.

_________________

Spoiler:
 


" Sur mon honneur je jure fidélité et loyauté à mon époux, seigneur et maître Mordred !
Car mon amour pour lui est aussi intense que sa puissance est grandissante !
Que notre passion puisse durer et perdurer pour l'éternité !
Gloire à l'Orcanie ! "
Revenir en haut Aller en bas
Modératrice
Princesse d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 786
Age : 36
Camp : staff Orcanien
Classe sociale : aucune
Terre : aucune
Date d'inscription : 08/09/2007

Feuille de personnage
Religion: Athé
Statut Social:

MessageSujet: Re: *Messe (solennelle) de minuit*   Mer 5 Jan - 11:23

Pourquoi fallait-il que Poussière se complaise dans la tristesse et la jalousie? Il semblait qu'il n'y avait que cela qui compte pour la belle épée. Alicia espérait que leur fusion permettrait à leurs âmes de partager les émotions bonnes comme mauvaises. Mais il n'en était rien apparemment. La joie, le rire, les rêves, Poussière les rejetait en bloc, elle s'en moquait.

"ne t'inquiète pas mon âme, les tourments et la souffrance reviendront aussi sur que demain verra un nouveau jour. Tu pourras alors maudire, ironiser, mordre autant qu'il te plaira. Sois sans crainte, aujourd'hui n'est qu'un répit"

Répit qui manqua prendre fin lorsque Mordred se permit d'agresser verbalement le couple royale Austrasien. Le sang de la princesse ne fit qu'un tour. Marth était déjà suffisamment atteint sans que son prétentieux de beau fils n'en rajoute une couche. Pour qui se prenait-il ? Une réplique cinglante était au bout des lèvres de la flamboyante jeune fille. Deux choses la coupèrent dans son élan. D'abord la pâleur inquiétante de la reine et ensuite Mordred qui s'intéressait à son fils. Son calme revenu elle offrit aux souverains un joli sourire et posa sur sur les épaules Alexandre ses mains dans un geste tendre.

- Monsieur mon fils il est temps de vous présenter il me semble.

Ce que le petit garçon fit sans se faire prier. Il leva son regard clair et franc vers Mordred.

- Sire, je suis le Comte Alexandre de Blaye d'Austrasie. Fils du Comte Geoffrey de Blaye et de la Princesse Alicia d'Austrasie, beau fils de l'ambassadeur du Très Saint Père et Grand Protecteur d'Austrasie. Mon oncle Marth d'Austrasie est le bien-aimé roi de mon pays Enchanté de faire votre connaissance. On dit que vous montez fort bien à cheval roi Mordred, peut être vous plairait il d'aller chevaucher en ma compagnie à l'occasion ? Cela me plairait bien à moi en tous cas!

Le sourire d'Alicia s'agrandit encore. Lorsqu'il parlait des chevaux Alexandre était insatiable. L'enfant regarda Blanche et annonça le plus spontanément du monde

- Reine Blanche j'espère être placé non loin de vous au banquet. Parce que vous êtes jolie et que vous sentez bon!

Alicia rit à cette dernière remarque qui était d'une logique implacable

- En attendant nous vous souhaitons un Joyeux Noël vos Altesses. Et nous vous remercions de nous accueillir si chaleureusement en Orcanie...

Et l'office commença.
Revenir en haut Aller en bas
Elena
Duchesse de Carmarthenshire
avatar

Nombre de messages : 617
Age : 31
Camp : Mordred
Classe sociale : Duchesse
Terre : En Faire Baver à ce Kadou ! Pas vrai je l'aime !!
Date d'inscription : 29/07/2008

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Duchesse

MessageSujet: Re: *Messe (solennelle) de minuit*   Ven 7 Jan - 0:17

Il y avait longtemps qu’Elena n’avait pas mis les pieds en Orcanie, mais elle devait affronter la crainte qu’elle avait d’y retourner. Bien que depuis la naissance de son fils elle quittait son manoir seulement avec son bel ami, elle ne le fit pas cette fois. La jeune duchesse avait décidé de prendre avec elle une servante qui s’occuperait de son petit bambin.

La grossesse d’Elena ne paraissait pas beaucoup. Encore une chance parce que sinon, il y aurait eu bien des commères et c’est discrètement qu’elle entra dans l’église afin d’y entendre la messe. Elle n’y allait pas souvent, mais c’était une bonne chose pour la duchesse en cette nuit. Elle avait beaucoup de choses à se faire pardonner.

Bref, c’est accompagnée du Comte de Perthy qu’elle entra, suivie d’une de ses dames qui tenait Ethan, endormi. Le chemin avait été bien long.
Au premier regard, elle vit son ancien amant, Kadoudal et fut prise de panique. Elle ne voulait pas que Drywick sache pour lui. Elle ne voulait surtout pas entacher la réputation du conseiller de Mordred. C’est donc rapidement qu’elle prit place à un endroit encore libre et en se retournant se retrouva face à face avec Alicia !


Elena sourit, un peu nerveuse.

- Quel hasard !
Et bien … je vous souhaite à vous et votre fils un Joyeux Noël. Ainsi qu’à vous, Sir de Padoue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: *Messe (solennelle) de minuit*   Sam 8 Jan - 10:39

Mordred écouta le petit discours bien sérieux du jeune Alexandre un large sourire aux lèvres...sourire emplit de bienveillance, et teinté d'un brin d'amusement.
Sourire qu'il perdit aussitôt lorsque la duchesse Elena se permis de s'adresser à Alica...alors que lui même s'entretenait avec elle...et son fils.
Le tyran gratifia donc l'imprudente d'un noir regard dévastateur qui pouvait fort aisément se comprendre ainsi : "ta bouche toi! :p"...
Une sourde rumeur se fit entendre parmi les rangs des dignitaires d'Orcanie...car qui était la cible du "regard noir" du roy (l'oeil de Momo!^^)...pouvait ne point s'en remettre de si tôt!

L'irascible souverain se reconcentra, bien volontiers, sur son interlocuteur présent, en feignant (légèrement) d'affecter un air plus solennel que nécessaire :


Et bien...Enchanté également messire!
Merci à vous et bienvenue à notre cour!
Et...en effet, il me plairait de chevaucher à vos côtés très prochainement.
En compagnie de la reyne mon épouse, de votre mère et...du sir de Padoue(?).


Mordred se mis alors à considérer les uns et les autres, saisis d'une sorte d'enthousiasme tout juvénile...dont il pouvait être (encore!) capable.

Chevaucherons nous ensemble bientôt?
La forêt est d'une splendeur immaculée en cette saison!


Et enfin la remarque d'Alex à propos de Blanche le fit rire aux éclats, jusqu'au larmes!
Le roy tapota gaiement la joue, puis l'épaule du jeune garçon :


Oui!...
Je confirme vos dires...tout à fait agréables et...très vrais!
Aussi...vous plairait il...de vous placez entre nous deux?
Vous êtes donc...notre invité, d'honneur!


Une oeillade complice à l'endroit d'Alicia, plus tard...et c'est de nouveau son rejeton qu'il interrogeait du regard...
Regard redevenu...plus "solennel".
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Modératrice
Princesse d'Austrasie
avatar

Nombre de messages : 786
Age : 36
Camp : staff Orcanien
Classe sociale : aucune
Terre : aucune
Date d'inscription : 08/09/2007

Feuille de personnage
Religion: Athé
Statut Social:

MessageSujet: Re: *Messe (solennelle) de minuit*   Mer 12 Jan - 11:52

hp : je ne sais plus à qui le tour!

- Quel hasard !
Et bien … je vous souhaite à vous et votre fils un Joyeux Noël. Ainsi qu’à vous, Sir de Padoue.


Le regard d'Alicia brilla lorsqu'elle vit arriver son amie Elena. Alexandre fut le premier à s'exprimer

- Vous revoilà donc madame la fée!!! Ce Noël sera très beau alors!

La princesse Austrasienne sembla ne pas voir la réaction fort désagréable du roi d'Orcanie à l'encontre d'Elena. D'autant plus qu'elle était parfaitement capable de tenir une conversation à plusieurs.

- Joyeux Noël à vous aussi chére amie! Il reste encore de la place sur notre banc si vous voulez vous joindre à nous.

En compagnie de l'Amazone la messe serait nettement moins ennuyeuse! Elle en revint à Mordred et lui fit à nouveau un joli sourire. Ce fut Alexandre qui enchaîna

- Oui chevauchons en forêt tous ensemble!! Maman m'a dit que votre garde-forestier en connaissait tous les secrets. Comment s'appelle t-il déjà ? Je ne me souviens plus.

Maman répondit de plus en plus gagnée par cet engouement juvénile des plus doux.

- Grodu est son nom! Et ma fois...pourquoi pas ?

Alicia était un peu hésitante. Bien que l'idée lui plaisait fortement elle se demandait si la reine serait en état de faire cette promenade. Enfin, et à la surprise grandissante de la rouquine, Mordred invita Alexandre à se placer entre lui et la reine lors du banquet. Cerise sur le gâteau elle eut même droit à un regard complice de la part de Sa Majesté. Comment résister ? Elle lui rendit ce regard

- C'est entendu jeune-homme. Vous avez la permission de 2 heures...à titre exceptionnel.

Le petit garçon fit une grimace comique puis sembla se résigner. IL ajouta tout de même.

- C'est d'accord maman. Mais n'oubliez pas que j'ai déjà sept ans et deux-cent-trois jours! Je suis presque un homme !

Alicia rit

- Et par conséquent en tant que presque homme il est logique que tu es une presque permission de nuit blanche!
Revenir en haut Aller en bas
Mordred d'Orcanie
Membre fondateur/administrateur en chef
avatar

Nombre de messages : 5040
Age : 1529
Camp : Orcanie!
Classe sociale : Tyran d'Orcanie et Dieu ( démon ? ) vivant !
Terre : l'enfer sur terre !
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Religion: Chrétien
Statut Social: Noblesse et Dieu incarné !

MessageSujet: Re: *Messe (solennelle) de minuit*   Sam 15 Jan - 0:59

"hp : je ne sais plus à qui le tour!"

-Le topic est finish! on se concentre sur le banquet now!
Merci! Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://legendofcamelot.forum2jeux.com/portal.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: *Messe (solennelle) de minuit*   

Revenir en haut Aller en bas
 
*Messe (solennelle) de minuit*
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Messe pour le temps présent: illustrations
» Premier entrainement [Nuage de Minuit]
» Un pape et une abbesse = euh...une messe?
» Discution avec une Menthe (PV. Nuage de Minuit et Petite Menthe)
» 1ère messe à Mauléon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: † Hors-jeu † :: Personnages :: Archives-
Sauter vers: